2016-01-07 : [LIK] Lettre d'information Kikourou de janvier 2016

Kikourou, Communauté de Course à Pied : lettre d'information Bonjour ! Bienvenue sur la lettre d'information des Amis de Kikouroù !

Le mot de la Présidente

Une nouvelle année 2016 que nous vous souhaitons la plus heureuse possible, avec la santé nécessaire pour pratiquer nos passions dans les sports d'endurance et en particulier la course à pied sous toutes ses formes.
Au plaisir de nous retrouver sur des courses ou lors des Offs.


Sommaire


Lettre d'information Kikouroù (LIK) : appel à contributions

Afin de rester fidèles à l'esprit "communauté" de Kikouroù, nous demandons aux kikoureurs intéressés de nous envoyer une (ou plusieurs !) proposition de contribution pour la prochaine "LIK".
Les propositions doivent parvenir par mail à l'adresse ca@kikourou.net avant le 20 janvier 2016.
Objectif : diffusion début février.
Plus d'informations ici.

Mathias


Assemblée Générale (AG) 2015 de l'association "Les Amis de Kikouroù"

L'AG s'est tenue le 10 décembre 2015. Le Compte Rendu est disponible sur le site. Quelques personnes qui voulaient participer ont eu quelques soucis de connexion informatique et nous en sommes réellement désolés.

Renouvellement du Conseil d'Administration :

Suite aux élections et à l'AG, le CA 2016 est maintenant composé de :

Bienvenue donc à Arcelle, Bubulle, Eric Kb et Fonfon64 qui nous rejoignent. Du sang neuf c'est toujours bon pour la vie d’une association.
Arcelle est bien connue de tous ceux qui pronostiquent, Bubulle, très actif sur le site et un de nos geeks des suivis live, Eric Kb, celui à qui vous devez une grosse contribution dans les calendriers des courses et Fonfon64, qui nous rejoint avec son expérience des organisations de courses.
Merci à ceux qui nous quittent pour le travail accompli (mais qui restent sur Kikouroù), en particulier Jack91290 et Sapi74.

caro.s91


Élection du bureau de l'association "Les Amis de Kikouroù"

La première réunion du CA a eu lieu le 6 janvier et le nouveau bureau est constitué :

caro.s91


La rubrique "résultats" : présentation et appel à volontaires

La rubrique "résultats de courses" rassemble, en 2015, les résultats de 732 368 coureurs sur 1 560 courses !

Sur n'importe quelle page de résultats, vous pouvez, en cliquant sur votre nom, accéder à une page qui rassemble les résultats de tous les coureurs portant votre nom (il peut y avoir des homonymes...). Sur cette dernière page, vous pouvez valider les résultats qui sont réellement les votre en cliquant sur "c'est moi". Ainsi, ces résultats seront automatiquement intégrés à votre espace perso (onglet "résultats").

Nous diffusons les résultats de course qui nous sont envoyés par des organisateurs ou par des coureurs.

La meilleure solution pour avoir tous vos résultats sur Kikouroù, c'est de vous procurer les résultats complet, de préférence au format Excel / CSV, puis les enregistrer sur la fiche de la course : onglet "Les + de Kikouroù", cliquer sur "soumettre un fichier ici".
Pour que votre fichier soit traité le plus vite possible, il doit être au format Excel, LibreOffice ou CSV.
C'est encore mieux si le fichier comporte 6 colonnes : classement, temps, nom + prénom, catégorie, sexe, club (dans cet ordre).
Merci d'avance !

Sinon, vous pouvez toujours enregistrer votre résultat individuel, au même endroit, en cliquant sur "Enregistrer manuellement votre résultat perso !" sur la fiche d'une course.

Si vous avez un peu plus de temps disponible pour aider à la mise à jour des résultats, vous êtes les bienvenus dans l'équipe "résultats". Plus d'information ici.

Mathias


Débuter

Jusqu'ici, je n'avais jamais cherché à courir, même pas au lycée où je séchais la plupart des cours d'éducation physique. Autant le dire, j'étais nul en sport et mes profs en attestaient ("Est souvent absent, ne fait rien quand il est présent").
Bien des années plus tard, à 37 ans, alors que je pratiquais le judo depuis un moment, la nécessité de perdre du poids se fit pressante quand je me remis aux compétitions en vue de passer (enfin !) ma ceinture noire. En moins de 66 kg c'était possible, dans la catégorie supérieure, je savais que je finirais comme une mouche sous la grille de la tapette.
Je me suis donc acheté une paire de chaussures sans marque à Leclerc dont les talons semblaient comporter un amorti suffisant, je me suis trouvé un short en coton et attrapé un t-shirt du même métal sur une étagère. J'avais l'air d'un plouc mais tous les joggers de l'époque avaient l'air de ploucs.
La rue des Tisons à Alençon comporte environ deux cents numéros ; je suis parti du 27 et aux environs du 160, mes poumons me brûlaient tellement que je songeai à marcher et à faire demi-tour. J'avais fait environ mille mètres et je pris conscience de l'abîme de dérisoire dans lequel je plongerais si je cessais de courir sur le champ. Et sur le trottoir en l'occurrence.
Je persistai donc...
Des flammes dans la poitrine mais raisonnablement porté par mes jambons de judoka, je pénétrai vite dans la campagne et en profitai pour expectorer de grandes quantités du mucus qui me remontait des bronches. Habitué aux bleus consécutifs aux chocs et aux brûlures dues au tatami, je découvrais que l'on pouvait aussi souffrir de l'intérieur du corps. Le sport, c'est surtout une affaire de sensations.
De retour à la maison au bout de trois quarts d'heure, je découvris ce que ressent le fameux fou qui cesse de se taper la tête avec un marteau. Quel soulagement, quel bien-être ! Je décidai aussitôt de renouveler l'expérience deux fois par semaine.
J'ai effectivement perdu quelques kilos mais il m'a quand même fallu quatre ans supplémentaires pour passer ma ceinture noire. J'avais toujours été un judoka médiocre. J'allais en plus devenir un athlète moyen.

Le Lutin d'Ecouves


Lyon Urban Trail by Night

Urban trail, voilà bien des termes antonymes ! Courir en ville est un fait ; il s'est toujours agit dans ces courses-là de parcourir de larges avenues ou tout au moins des rues de non aloi propres à la performance comme il se doit sur des distances bien calibrées.
Quant au trail, l'idée qui s'impose d'emblée est celle de la nature, des grands espaces, de l'aventure. Alors, associer les deux a un côté transgressif particulièrement jouissif ! Et cette idée a fait bien du chemin, il n'est plus une grande ville qui ne propose son parcours avec, à la clé, des endroits bien improbables : des petites ruelles, des escaliers, beaucoup d'escaliers, des parcs, des traversées de monuments, de petites sentes citadines, des passages secrets, des sous-sols, ....
Le premier sur lequel je me suis aligné remonte à 2007 et c'était outre-quiévrain, à Liège. Pas question de mégoter avec nos amis les Célestes, c'était un 70 km qui nous faisait cavaler dans Liège et ses alentours en empruntant avenues, rues, escaliers, beaucoup d'escaliers, sentes discrètes dans les zones résidentielles, en traversant des parcs, des usines et des friches industrielles, en escaladant des terrils. L'aventure résidait dans le fait que les coureurs étaient seuls ; pas un signaleur pour faire traverser les avenues ou indiquer le chemin, personne sinon juste un fin tracé orange au sol, à suivre comme le fil d'Ariane, dans la Cité Ardente ! Une vraie aventure qui me fera y revenir d'autres fois.
Depuis, j'en ai fait quelques autres en France comme celui d'Angers qui nous fait traverser bon nombre de monuments, de parkings en sous-sol et dont le final nous amène sur les remparts du château !
Et bien sûr, Lyon pour son ahurissant parcours au profil de montagnes russes entre Fourvière et la Croix-Rousse, traboules et escaliers à l'envie ! Et l'hystérique concert de klaxons des automobilistes lyonnais bloqués ! Et même une piste de ski à dévaler ! Et suprême paradoxe, galoper dans des ruines gallo-romaines ! Rien que pour ça !
Ce 7 novembre à Lyon, ce sera de nuit avec les lumières de la ville et le long fil lumineux des frontales des coureurs.
20 h 15, c'est le départ. Je suis emporté par la foule.

Mustang


Off Coup de Coeur

Le Challenge Imoucha - 2006, quelques kikoureurs trailers veulent faire partager leur amour de la Sainte Victoire. Ils ont l'idée d'organiser un off sur le célèbre sentier Imoucha... la machine est lancée.
Tout d'abord intimiste, le Challenge Imoucha est devenu un incontournable pour tout trailer des Bouches du Rhône !
Le concept est simple, un rdv au pied de la montagne, la traditionnelle "photo sur le rocher" avant de partir s'échauffer jusqu'au barrage de Bimont, lieu de départ du sentier Imoucha. Là, ce sont 4.5kms et 600m de D+ qui attendent les mordus de cailloux. On monte avec chacun son chrono jusqu'à la célèbre Croix de Provence.
Ensuite on redescend tranquille jusqu'au parking où le meilleur moment nous attend : l'apéro !!!
Cette année, c'était la 10ième édition et près de 50 coureurs se sont retrouvés pour fêter le trail ensemble.

La photo du Rocher en 2007

La photo du Rocher en 2015

Texte Rudyan - Photos Riri51


Retrouvez l'association sur Kikouroù : présentation, statuts.
Sur Facebook : Les Amis de Kikouroù.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !