Etat d'Urgence et organisation de course

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Etat d'Urgence et organisation de course

Messagepar Mustang » 10 AoĂ»t 2016, 15:11

Mon club est impliqué dans l'organisation de deux grandes manifestations sportives en septembre et octobre prochain.
La première est organisée par une Association dont le club est membre. Cette course dans les rues de la ville regroupe environ 2000 coureurs.
La deuxième dont mon club est le support en partenariat avec le Département regroupe plus de 5000 participantes.
Pour cette dernière manifestation, nous sommes en train d'étudier avec tous les services concernés ( Police, SAMU, Pompiers) le moyen de sécuriser au maximum le site de la manifestation ainsi que le parcours.
Pour la première course, le président de l'association, seul responsable en cas de clash, est prêt à annuler la course, vu l'impossibilité de protéger les coureurs sur l'ensemble du circuit. ( coût financier exorbitant).
Vu ce qui se passe ailleurs, Lille, Paris, qu'en est-il ailleurs en France ?
Lorsqu'on voit ce qui est demandé maintenant aux écoles, vers quoi on s'achemine ????
Avatar de l’utilisateur
Mustang
Maître kikoureur
 
Messages: 3862
Inscrit le: 07 FĂ©v 2005, 01:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 10 AoĂ»t 2016, 19:05

Vu que je n'ai nullement l'intention d'accepter de vivre sous un régime de peur
Vu que je ne veux pas alimenter les moulins nauséabonds des extrémistes de toute tendance
Vu que j'ai été élevé avec l'esprit qu'il faut communiquer et partager son bonheur

Il est hors de question d'annuler une des activités que nous avons fixées pour toutes ses raisons. :mrgreen:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence

Messagepar coco38 » 10 AoĂ»t 2016, 20:35

VoilĂ  ce que cela donne par exemple pour le tour du lac de Paladru (1500 coureurs sur un tour de lac de 14km) :


vigipirate.jpg


Amis coureurs merci de lire ces quelques lignes avant de vous inscrire

Cette année la course se déroulera dans le strict respect du plan Vigipirate. Ceci signifie que les organisateurs sont responsables de la sécurité générale du rassemblement, un service de sécurité propre doit veiller au bon déroulement du rassemblement et assurer la liaison avec les forces de l’ordre.

Pour conserver le déroulement de votre course nous avons dû mettre en place un certain nombre d’aménagement :

Concernant votre arrivée et stationnement sur site :
Prévoyez d’arriver vers 8h car à partir de 8h30, 2 des 4 parking prévus seront fermés > détail de la zone de départ
L’accès au camping « Détente et Clapotis » de Montferrat est strictement interdit à tout véhicule,
Ne prenez pas de sac avec vous car nous devons faire un contrĂ´le visuel de tous les sacs qui entrent dans la zone du camping,
De même pour les accompagnants, limitez les sacs car ils seront tous contrôlés visuellement à l’entrée de la zone du camping.
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Passion Montagne Sport Nature !
Avatar de l’utilisateur
coco38
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1627
Inscrit le: 02 Sep 2008, 21:15

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Renard Luxo » 10 AoĂ»t 2016, 21:22

Et à ce rythme-là, sur l'UTMB, çà va donner quoi ?!? :shock:
Parce que des rassemblements de plusieurs milliers de traileurs munis de gros sacs plusieurs jours d'affilée, çà risque de pas trop le faire. Ou alors le matériel obligatoire risque d'être vachement contrôlé, et pas seulement par l'orga ...
"Si y a un peu de D+, j'vous l'mets quand mĂŞme ?" (...) "Oui, mais pas plus de 1.000 m Ă  la fois docteur."
Avatar de l’utilisateur
Renard Luxo
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1227
Inscrit le: 20 Mai 2013, 19:19
Localisation: Marche-en-Famenne

Re: Etat d'Urgence

Messagepar bubulle » 10 AoĂ»t 2016, 21:40

Pas plus de 100ml pour les tubes de Nok

Interdiction des liquides dans les sacs d'allègement (tant pis pour la chartreuse de Vik)

Déchaussage obligatoire avant l'entrée sur les zones de ravito (prévoir un sas de décontamination préalable)

MĂ©dailles finisher en plastique pour Ă©viter de pouvoir les transformer en arme (et Ă©videmment, fini l'Opinel en cadeau finisher sur le GR73)

Mentions "course au saucisson" interdite pour éviter de heurter les sensibilités exacerbées

Bon, j'déconne mais j'imagine que c'est pas rose tous les jours pour les orgas
Gandalf le Pasteur Savant (c) Raya 2015
Avatar de l’utilisateur
bubulle
Grand Maître
 
Messages: 14259
Inscrit le: 16 Mai 2010, 15:06

Re: Etat d'Urgence

Messagepar arnauddetroyes » 10 AoĂ»t 2016, 22:02

bubulle a Ă©crit:Pas plus de 100ml pour les tubes de Nok

Interdiction des liquides dans les sacs d'allègement (tant pis pour la chartreuse de Vik)

Déchaussage obligatoire avant l'entrée sur les zones de ravito (prévoir un sas de décontamination préalable)

MĂ©dailles finisher en plastique pour Ă©viter de pouvoir les transformer en arme (et Ă©videmment, fini l'Opinel en cadeau finisher sur le GR73)

Mentions "course au saucisson" interdite pour éviter de heurter les sensibilités exacerbées

Bon, j'déconne mais j'imagine que c'est pas rose tous les jours pour les orgas

sur la STL l année dernière ,fouille des sacs, et ciseau à bout rond confisqué :oops:
arnauddetroyes
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 497
Inscrit le: 31 Mai 2014, 01:12

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 07:46

Galaté57 a écrit:Vu que je n'ai nullement l'intention d'accepter de vivre sous un régime de peur
Vu que je ne veux pas alimenter les moulins nauséabonds des extrémistes de toute tendance
Vu que j'ai été élevé avec l'esprit qu'il faut communiquer et partager son bonheur

Il est hors de question d'annuler une des activités que nous avons fixées pour toutes ses raisons. :mrgreen:


t'énerves pas. C'est pas parce que ça passe à la télé que c'est vrai.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar jpoggio » 11 AoĂ»t 2016, 08:23

arnauddetroyes a écrit:sur la STL l année dernière ,fouille des sacs, et ciseau à bout rond confisqué :oops:

Comment je vais faire avec mon Opinel ?
(Je sais : je ne ferai pas la STL. Ni aucune course d'ailleurs, mais c'est une histoire qui n'a rien Ă  voir...)
Le kikoublog de Jacques, Master of the Bouzin (c) Arclusaz 2016.
Avatar de l’utilisateur
jpoggio
Grand Maître
 
Messages: 6891
Inscrit le: 24 Oct 2006, 15:10

Re: Etat d'Urgence

Messagepar vignou » 11 AoĂ»t 2016, 09:11

Dans un communiqué vendredi dernier, la préfecture de la Manche a expliqué :

La réglementation des événements estivaux encadre trois cas de figure différents. Une manifestation rassemblant "moins de 1500 personnes" doit être "déclarée au moins trois jours francs avant la date d'occurrence". L'organisateur doit transmettre à la mairie de la commune une "demande d'occupation temporaire du domaine public qui précise le but de la manifestation, l'emplacement retenu et le nombre de personnes attendues".
Pour les événements rassemblant 1500 à 500 personnes, la liste se corse un peu plus. La déclaration en mairie doit être faite "deux mois avant la date", les services de police, gendarmerie, pompiers et la sous-préfecture doivent être informés et passer en revue le dispositif de secours prévu.
Enfin, pour les manifestations rassemblant plus de 5000 personnes, l'organisateur doit déposer son dossier au moins quatre mois avant l'événement. Le SDIS donne alors son avis et une rencontre est organisée avec ce dernier, le maire, l'organisateur, les forces de l'ordre, et le service de protection civile de la préfecture. Une commission de sécurité examine ensuite le dispositif mis en place à la veille de l'événement.
"Quel que soit le type de manifestation", l'organisateur doit prévoir un "dispositif prévisionnel de secours", un "plan d'évacuation du public", un "périmètre de sécurité pour maîtriser la circulation et interdire le stationnement", ainsi qu'un "contrôle d'accès obligatoire sur site fermé", avec fouilles des sacs et palpations de sécurité "par des agents de sécurité privés habilités ou par des policiers municipaux".
Manuel
vignou
Kikoureur débutant
 
Messages: 85
Inscrit le: 12 FĂ©v 2009, 10:58

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Jam » 11 AoĂ»t 2016, 12:17

Avis tout personnel qui n'engage que moi bien sur:
Quel abruti irai tirer dans l'tas sur une course de trail ? AMHA pas grand monde, car on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de public (sauf pour quelques rares courses comme l'UTMB ou la STL).
Mais l'attentat du Marathon de Boston a montré que les activités autour de la CAP pouvaient être des cibles potentielles. Donc... :evil:
L'attentat du père J. Hamel à Rouen, montre malgré tout qu'ils peuvent s'en prendre à de tout petits groupes (mais ayant une signification particulière: religieuse, policière...).
Donc pourquoi tout interdire si n'importe quoi/qui est une cible potentielle ?
Je prends le RER et je travaille Ă  La DĂ©fense tous les jours (je suis donc potentiellement une cible QUOTIDIENNE) et il est hors de question de me faire dicter ma vie par des terroristes. Je trouve donc anormal, mĂŞme en temps de "guerre", d'arrĂŞter de vivre.
Laissez donc les organisations vivre et organiser leurs manifestations. Si les gens veulent venir, mĂŞme s'il existe un danger potentiel, pourquoi les en empĂŞcher ? On ne m'interdit pas de prendre le RER tous les jours, ni les nombreux rassemblements de croqueurs de sandwichs du midi sur le parvis de la DĂ©fense tous les jours...cela ne rime donc Ă  rien de vouloir interdire des manifestations.


Bon sinon, bientôt il n'y aura plus que des OFF organisés comme les Rave Party sauvages (ça pourrait avoir un côté sympathique cela dit :mrgreen: ).
Avatar de l’utilisateur
Jam
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 477
Inscrit le: 21 Sep 2013, 22:37

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Japhy » 11 AoĂ»t 2016, 12:43

Ce n'est pas tellement ce qu'on pense nous qui pose problème ou qui est matière à discussion, c'est ce vers quoi on s'achemine sur un plan juridique pour les organisations. Et on ne peut pas balayer ce problème d'un revers de main.

2 anecdotes Ă  propos de l'attentat de Nice:

- un ex-conseiller d'un "prince" de rang national a osé dire en public que ce qu'il aurait fallu à Nice, c'était un lance-roquette au bout de la Prom.

- dans un autre registre, les services d'aide psychologique de la ville ont vu déferler non seulement des victimes mais des tas "d'arnaques au traumatisme". Donc des gens qui sont prêts à lancer une procédure et à jouer la comédie juste pour gratter un peu de pognon.

On voit donc bien par ces deux exemples que la connerie humaine et l'indécence sont sans limites, même chez les gens prétendument éduqués, et dans ce contexte actuel ultra-procédurier, c'est normal que les orgas d'évènements comme les responsables politiques commencent à se sentir dans leurs petits souliers, même si sur le fond ils sont comme la plupart d'entre nous, à savoir qu'à titre personnel ils ne renonceront à rien.
A titre collectif, c'est pas le même niveau de responsabilités et d'emmerdes.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4214
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Etat d'Urgence

Messagepar tomettheo » 11 AoĂ»t 2016, 13:00

C'est clair cela devient du n'importe quoi, je plains les organisateurs, je n'ose même pasimaginer la paperasse qu'il faut pour rassembler quelques centaines voir milliers de passionnés.
Et puis malheureusement s'il y a un risque d'y passer Ă  cause d'un tordu, je ne vais pas non plus m'arrĂŞter de pratiquer ma passion, donc de vivre :mrgreen: , pour ces cons!
Les autorités ne font rien non plus pour rassurer ( annulation de la braderie de Lille, même si je ne devais pas y aller je trouve ça très con ).
Il faut être adulte et responsable et lors d'organisations sportives au autres avec des participants il faut que les organisateurs fassent signer une décharge et c'est tout! Si on a peur eh bien on n'y va pas!
MĂŞme si ce n'est pas de moi "No Pain No Gain".
Le springbok des ARTistes.
tomettheo
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 197
Inscrit le: 20 Juin 2015, 22:22
Localisation: Cherbourg

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Mustang » 11 AoĂ»t 2016, 13:50

Japhy a Ă©crit:
On voit donc bien par ces deux exemples que la connerie humaine et l'indécence sont sans limites, même chez les gens prétendument éduqués, et dans ce contexte actuel ultra-procédurier, c'est normal que les orgas d'évènements comme les responsables politiques commencent à se sentir dans leurs petits souliers, même si sur le fond ils sont comme la plupart d'entre nous, à savoir qu'à titre personnel ils ne renonceront à rien.
A titre collectif, c'est pas le même niveau de responsabilités et d'emmerdes.
tomettheo a écrit:C'est clair cela devient du n'importe quoi, je plains les organisateurs, je n'ose même pasimaginer la paperasse qu'il faut pour rassembler quelques centaines voir milliers de passionnés.
Et puis malheureusement s'il y a un risque d'y passer Ă  cause d'un tordu, je ne vais pas non plus m'arrĂŞter de pratiquer ma passion, donc de vivre :mrgreen: , pour ces cons!
Les autorités ne font rien non plus pour rassurer ( annulation de la braderie de Lille, même si je ne devais pas y aller je trouve ça très con ).
Il faut être adulte et responsable et lors d'organisations sportives au autres avec des participants il faut que les organisateurs fassent signer une décharge et c'est tout! Si on a peur eh bien on n'y va pas!


C'est bien là le problème.
Je viens de passer 2 h 30 en réunion pour mettre en place un dispositif de sécurisation du site de notre course à pied (en fait une épreuve à allure libre pour les femmes dans le cadre d'Octobre rose où on attend 5000 participantes).
C'est la totale: bouclage du site de départ avec des barrières de 2 m de haut, vigiles à tout va, passage filtrant avec contrôle des personnes ( pas de sac sur le site), badge pour les bénévoles, gestion des parkings....
Sur le circuit, fermeture des axes avec des véhicules en travers, barrièrage le plus possible !.
Semaine prochaine, tour du circuit avec les pompiers pour mettre en place le système d'accès des secours et finaliser le plan d'évacuation ( recours possible à un drone pour la surveillance !!).
Bon, on ne fait pas appel à l'armée pour mettre les batteries anti-missile, ni les chars pour bloquer les accès !

Voilà, voilà.... En tant qu'organisateur, ça commence à faire lourd !!!
Avatar de l’utilisateur
Mustang
Maître kikoureur
 
Messages: 3862
Inscrit le: 07 FĂ©v 2005, 01:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 14:24

les sociétés de sécurité se frottent les mains et comptez sur elles pour le lobbying.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar philtraverses » 11 AoĂ»t 2016, 15:00

vignou a écrit:Dans un communiqué vendredi dernier, la préfecture de la Manche a expliqué :

La réglementation des événements estivaux encadre trois cas de figure différents. Une manifestation rassemblant "moins de 1500 personnes" doit être "déclarée au moins trois jours francs avant la date d'occurrence". L'organisateur doit transmettre à la mairie de la commune une "demande d'occupation temporaire du domaine public qui précise le but de la manifestation, l'emplacement retenu et le nombre de personnes attendues".
Pour les événements rassemblant 1500 à 500 personnes, la liste se corse un peu plus. La déclaration en mairie doit être faite "deux mois avant la date", les services de police, gendarmerie, pompiers et la sous-préfecture doivent être informés et passer en revue le dispositif de secours prévu.
Enfin, pour les manifestations rassemblant plus de 5000 personnes, l'organisateur doit déposer son dossier au moins quatre mois avant l'événement. Le SDIS donne alors son avis et une rencontre est organisée avec ce dernier, le maire, l'organisateur, les forces de l'ordre, et le service de protection civile de la préfecture. Une commission de sécurité examine ensuite le dispositif mis en place à la veille de l'événement.
"Quel que soit le type de manifestation", l'organisateur doit prévoir un "dispositif prévisionnel de secours", un "plan d'évacuation du public", un "périmètre de sécurité pour maîtriser la circulation et interdire le stationnement", ainsi qu'un "contrôle d'accès obligatoire sur site fermé", avec fouilles des sacs et palpations de sécurité "par des agents de sécurité privés habilités ou par des policiers municipaux".


Ces mesures s'appliquent indépendamment de l'état d'urgence et sont prévues depuis longtemps par le code du sport.

Pour ce qui est des mesures imposées par l'état d'urgence, l'impression globale reste tout de même un sentiment d'arbitraire, de flou dans la mise en oeuvre des mesures de sécurité, aucun critère précis n'ayant été défini à ma connaissance pour savoir quand une manifestation sportive ou pas remplit les critères de sécurité et une autre non et doit être interdite.
Je ne suis même pas sur qu'à ce titre une circulaire ait été diffusée à destination des préfectures.
Pour ce qui est de la justice, Ă  ma connaissance il il n'en est rien.
Faute d'être dictées par des critères précis et connus de tous, il est à craindre que ces mesures sécuritaires, outre leur probable inefficacité et la facilité pour les contourner, soient en définitive impopulaires et ne remplissent pas leur objectif escompté qui est de donner un sentiment de sécurité à la population.
Ainsi ,pourquoi interdire tel ou tel évènement pour des raisons de sécurité, alors qu'un même évènement ailleurs est autorisé, et ne pas sécuriser les lieux habituels où le public se rassemble, comme les gares .
Il est ainsi notoire que la gare de Montpellier, entre autres, à part de manière épisodique, n'est pas protégée.
Dans le cadre de l'état d'urgence voué à être permanent, on reste donc cruellement en attente de critères précis, permettant de déterminer quand une manifestation sportive doit être interdite et de définitions précises des mesures de sécurité à prendre en fonction de tels ou tels critères, outre ceux du nombre de participants seuls connus et définis précisément à ce jour, le reste étant opaque et laissé aux préfets qui naviguent à vue actuellement, d'où la tentation d'ouvrir le parapluie et d'exiger de plus en plus, plus le temps passe.
le dur désir de durer
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1561
Inscrit le: 18 Avr 2005, 00:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 11 AoĂ»t 2016, 15:29

philtraverses a écrit:Ces mesures s'appliquent indépendamment de l'état d'urgence et sont prévues depuis longtemps par le code du sport.

Pour ce qui est des mesures imposées par l'état d'urgence, l'impression globale reste tout de même un sentiment d'arbitraire, de flou dans la mise en oeuvre des mesures de sécurité, aucun critère précis n'ayant été défini à ma connaissance pour savoir quand une manifestation sportive ou pas remplit les critères de sécurité et une autre non et doit être interdite.
Je ne suis même pas sur qu'à ce titre une circulaire ait été diffusée à destination des préfectures.
Pour ce qui est de la justice, Ă  ma connaissance il il n'en est rien.
Faute d'être dictées par des critères précis et connus de tous, il est à craindre que ces mesures sécuritaires, outre leur probable inefficacité et la facilité pour les contourner, soient en définitive impopulaires et ne remplissent pas leur objectif escompté qui est de donner un sentiment de sécurité à la population.
Ainsi ,pourquoi interdire tel ou tel évènement pour des raisons de sécurité, alors qu'un même évènement ailleurs est autorisé, et ne pas sécuriser les lieux habituels où le public se rassemble, comme les gares .
Il est ainsi notoire que la gare de Montpellier, entre autres, à part de manière épisodique, n'est pas protégée.
Dans le cadre de l'état d'urgence voué à être permanent, on reste donc cruellement en attente de critères précis, permettant de déterminer quand une manifestation sportive doit être interdite et de définitions précises des mesures de sécurité à prendre en fonction de tels ou tels critères, outre ceux du nombre de participants seuls connus et définis précisément à ce jour, le reste étant opaque et laissé aux préfets qui naviguent à vue actuellement, d'où la tentation d'ouvrir le parapluie et d'exiger de plus en plus, plus le temps passe.


Le choix d'annuler ou maintenir une manifestation ne relève que des organisateurs, les préfectures ne font que donner ou non une autorisation. La principale préocupation pour beaucoup restant la responsabilité en cas de soucis.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence

Messagepar sylvain_pva » 11 AoĂ»t 2016, 15:41

les collectivités locales ont quand même un moyen de pression important pour forcer une annulation en ne mettant pas à disposition un certain nombre de moyens (policier municipaux, logistique, arrêtés municipaux...)
ça a dû peser lourd pour Lille !
Avatar de l’utilisateur
sylvain_pva
Kikoureur ki kour
 
Messages: 738
Inscrit le: 13 Avr 2005, 00:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 15:42

Hormis les sites sensibles, la majorité des entreprises de ce pays n'ont pas de mesures de sécurité spécifique.

ArrĂŞtez de psychoter.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Japhy » 11 AoĂ»t 2016, 15:47

Qu'entends-tu par "psychoter" ?
Tu parles d'avoir peur des attentats ou d'avoir peur de réactions procédurières, qui peuvent être, selon les cas, plus ou moins légitimes ?
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4214
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Etat d'Urgence

Messagepar tomettheo » 11 AoĂ»t 2016, 15:57

Le choix d'annuler ou maintenir une manifestation ne relève que des organisateurs, les préfectures ne font que donner ou non une autorisation. La principale préocupation pour beaucoup restant la responsabilité en cas de soucis.[/quote]

Malheureusement oui, le problème est la resposabilité que l'on fait retomber sur les organisateurs dès qu'il y a un problème, il serait bon que chacun se responsabilise. Je prend souvent l'exemple du micro onde où pour se couvrir les fabricants doivent mettre dans la notice qu'il ne faut pas mettre un animal dedans. Tout ça parce qu'un Con a osé le faire et s'est plaint!
Du coup les organisateurs ont "peur" de la moindre petite "faille".
MĂŞme si ce n'est pas de moi "No Pain No Gain".
Le springbok des ARTistes.
tomettheo
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 197
Inscrit le: 20 Juin 2015, 22:22
Localisation: Cherbourg

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 16:21

Japhy a Ă©crit:Qu'entends-tu par "psychoter" ?
Tu parles d'avoir peur des attentats ou d'avoir peur de réactions procédurières, qui peuvent être, selon les cas, plus ou moins légitimes ?


Attentats: il est illusoire de se croire protéger.

Réactions procédurières : Je ne vois pas à part l'état qui à ma connaissance n'a rien interdit.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Marathonnerre » 11 AoĂ»t 2016, 16:33

Galaté57 a écrit:Le choix d'annuler ou maintenir une manifestation ne relève que des organisateurs, les préfectures ne font que donner ou non une autorisation. La principale préoccupation pour beaucoup restant la responsabilité en cas de soucis.


Non, le choix n'appartient pas à l'organisateur. Il peut évidemment décider d'annuler de sa propre initiative, mais s'il veut maintenir et que la préfecture interdit l'événement, même 24 heures avant, il n'a aucun choix.
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1908
Inscrit le: 21 Sep 2013, 16:53

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Japhy » 11 AoĂ»t 2016, 17:05

dinococus a écrit:Réactions procédurières : Je ne vois pas à part l'état qui à ma connaissance n'a rien interdit.


Mais tu n'as pas lu ce qui était écrit plus haut. Ces réactions de la part de particuliers ont DEJA eu lieu, en plusieurs endroits, avec plaintes déposées etc.
Après, que ces plaintes soient légitimes ou pas, qu'elles aboutissent ou pas, c'est un autre problème, mais que ces comportements suffisent à faire "psychoter" les gens qui ont des responsabilités en tous genres, je peux le comprendre.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4214
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 17:08

Ne lisant pas entre les lignes, j'ai fait édition rechercher plainte et je n'ai rien trouvé. Au dessus.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar dinococus » 11 AoĂ»t 2016, 17:09

Japhy a écrit:ces comportements suffisent à faire "psychoter" les gens qui ont des responsabilités en tous genres, je peux le comprendre.


Mickey 3D du temps de sa splendeur chantait la France Ă  peur.

Pichére, serais-je tenter de rajouter.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1588
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 11 AoĂ»t 2016, 17:32

Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Le choix d'annuler ou maintenir une manifestation ne relève que des organisateurs, les préfectures ne font que donner ou non une autorisation. La principale préoccupation pour beaucoup restant la responsabilité en cas de soucis.


Non, le choix n'appartient pas à l'organisateur. Il peut évidemment décider d'annuler de sa propre initiative, mais s'il veut maintenir et que la préfecture interdit l'événement, même 24 heures avant, il n'a aucun choix.


Une préfecture peut interdire une évènement car il ne remplit pas les conditions exigées, mais elle ne va pas pour autant l'annuler. Il appartiendra l'organisateur de répondre au cahier des charges demandées ou de l'annuler s'il estime qu'il ne peut y répondre au risque d'y engager sa responsabilité.

Et c'est, comme déjà évoqué plus haut, ce problème de responsabilité qui va refroidir beaucoup d'organisation. Il est presque certain si un attentat se produisait, les victimes ou leur ayant droit pourraient se retourner contre lui pour ne pas avoir assurer leur sécurité.

C'est bien là, tout le paradoxe, beaucoup disent ne pas craindre ce climat,qu'il ne faut pas céder à ce chantage de terreur, mais ne veulent pas prendre de risque... :)
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Marathonnerre » 11 AoĂ»t 2016, 18:44

Galaté57 a écrit:Une préfecture peut interdire une évènement car il ne remplit pas les conditions exigées, mais elle ne va pas pour autant l'annuler.


Pas dut tout, une préfecture peut interdire (donc c'est bien une annulation) la tenue de l'événement, alors même que l'organisateur a tout effectué dans les règles.

Le jeudi 11 octobre 2001 la préfecture de police a interdit l'organisation des 20 km de Paris trois jours avant (course le 14 octobre), pour le motif suivant : renforcement du plan vigie pirate après les attaques du 11 septembre à New-York et mobilisation des forces de l'ordre à d'autres tâches.
La course a finalement été organisée début décembre 2001.

Beaucoup plus récemment, le dimanche 4 octobre 2015, la préfecture des Alpes-Maritimes a interdit la tenue du triathlon de Nice, décision prise vers 5 heures du matin le dimanche, annonce faite dans le parc à vélos deux heures avant le départ. Motif : très violentes intempéries (orages et inondations) mobilisant la police et les secours (pompiers et Samu), avec une incertitude sur la praticabilité de la route descendant du col d'Eze.


Ou encore, pour des raisons différentes, le triathlon du Mont Ventoux (fin mai 2016) annulé pour cause de vent trop violent sur le Ventoux. Là c'est l'organisateur qui a anticipé une probable interdiction administrative.

En décembre 2010 et janvier 2011 il y a également eu des interdictions administratives, notamment la corrida de Thiais ou les 10 km du XIVe, pour des raisons climatiques (neige et verglas)
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1908
Inscrit le: 21 Sep 2013, 16:53

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 11 AoĂ»t 2016, 20:21

Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Une préfecture peut interdire une évènement car il ne remplit pas les conditions exigées, mais elle ne va pas pour autant l'annuler.


Pas dut tout, une préfecture peut interdire (donc c'est bien une annulation) la tenue de l'événement, alors même que l'organisateur a tout effectué dans les règles.

Le jeudi 11 octobre 2001 la préfecture de police a interdit l'organisation des 20 km de Paris trois jours avant (course le 14 octobre), pour le motif suivant : renforcement du plan vigie pirate après les attaques du 11 septembre à New-York et mobilisation des forces de l'ordre à d'autres tâches.
La course a finalement été organisée début décembre 2001.

Beaucoup plus récemment, le dimanche 4 octobre 2015, la préfecture des Alpes-Maritimes a interdit la tenue du triathlon de Nice, décision prise vers 5 heures du matin le dimanche, annonce faite dans le parc à vélos deux heures avant le départ. Motif : très violentes intempéries (orages et inondations) mobilisant la police et les secours (pompiers et Samu), avec une incertitude sur la praticabilité de la route descendant du col d'Eze.


Ou encore, pour des raisons différentes, le triathlon du Mont Ventoux (fin mai 2016) annulé pour cause de vent trop violent sur le Ventoux. Là c'est l'organisateur qui a anticipé une probable interdiction administrative.

En décembre 2010 et janvier 2011 il y a également eu des interdictions administratives, notamment la corrida de Thiais ou les 10 km du XIVe, pour des raisons climatiques (neige et verglas)


Sans vouloir faire de la sémantique, une préfecture interdit et c'est à l'organisateur de prononcer l'annulation.
Il a toujours la possibilité de maintenir son évènement à charge pour lui d'en assumer l'entière responsabilité.
Exemple très récent de la préfecture de Paris qui avait interdit une manifestation telle qu'elle était initialement prévue et qui s'est déroulée d'une autre façon alors que les organisations syndicales avaient aussi la possibilité de l'annuler.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Marathonnerre » 11 AoĂ»t 2016, 20:38

Galaté57 a écrit:Sans vouloir faire de la sémantique, une préfecture interdit et c'est à l'organisateur de prononcer l'annulation.
Il a toujours la possibilité de maintenir son évènement à charge pour lui d'en assumer l'entière responsabilité.


Mais non, arrête d'écrire n'importe quoi ! Interdiction préfectorale : aucune possibilité de passer outre.
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1908
Inscrit le: 21 Sep 2013, 16:53

Re: Etat d'Urgence

Messagepar philtraverses » 11 AoĂ»t 2016, 21:11

Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Sans vouloir faire de la sémantique, une préfecture interdit et c'est à l'organisateur de prononcer l'annulation.
Il a toujours la possibilité de maintenir son évènement à charge pour lui d'en assumer l'entière responsabilité.


Mais non, arrête d'écrire n'importe quoi ! Interdiction préfectorale : aucune possibilité de passer outre.


Bien sur. :roll: Sauf à s'exposer à des amendes, des sanctions judiciaires et à l'intervention de la force publique à laquelle le préfet aura, en principe, recours, sauf ordre venu d'en haut, pour empêcher le déroulement de l'évènement interdit.

Les exemples que vous citez confirment en tout cas ce que je disais, à savoir que les interdictions sont prononcées de manière un peu hasardeuse et aléatoires, sans que l'on sache véritablement selon quels critères, même si elles sont légitimées par un discours sécuritaire à posteriori .

Pourquoi, par exemple, interdire la braderie de Lille et pas le Festival d'Avignon, drainant tout autant sinon plus de personnes, qui circulent de manière anarchique dans les nombreuses ruelles de la dernière ville citée, les spectacles se produisant dans des dizaines d'endroit, situation empêchant à priori toute prévention d'un attentat. Je dirais trivialement " mystère et boule de gomme".

Ces restrictions ne seront comprises et acceptées, idem pour les manifs sportives, que quand elles seront organisées de manière systématique et unifiées sur tout le territoire national et ne dépendront pas de la fibre plus ou moins sécuritaire de tel ou tel maire préfet ou tel sdis.
le dur désir de durer
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1561
Inscrit le: 18 Avr 2005, 00:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 11 AoĂ»t 2016, 21:49

Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Sans vouloir faire de la sémantique, une préfecture interdit et c'est à l'organisateur de prononcer l'annulation.
Il a toujours la possibilité de maintenir son évènement à charge pour lui d'en assumer l'entière responsabilité.


Mais non, arrête d'écrire n'importe quoi ! Interdiction préfectorale : aucune possibilité de passer outre.


Informes toi avant de t'énerver, interdiction et annulation sont deux actes décidés par deux entités différentes et comme expliquer, une interdiction ne t'obliges pas à annuler.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Mustang » 11 AoĂ»t 2016, 22:06

on n'est bien au noeud du problème : en tant qu'organisateur prendre la responsabilité de l'ingérable du à l'Etat d'Urgence. A l'Etat de mesurer les conséquences de la situation et d'en prendre la responsabilité. Une assoc ne peut pas assurer les conséquences de tous les recours en cas d'attentat.
Facile à dire pour le coureur lambda de dire rien à foutre des barbus, pas du tout pour l'organisateur ! La problématique de l'Etat d'Urgence est bien là !
Avatar de l’utilisateur
Mustang
Maître kikoureur
 
Messages: 3862
Inscrit le: 07 FĂ©v 2005, 01:00

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Marathonnerre » 11 AoĂ»t 2016, 22:15

Galaté57 a écrit:Informes toi avant de t'énerver, interdiction et annulation sont deux actes décidés par deux entités différentes et comme expliquer, une interdiction ne t'obliges pas à annuler.


Je suis calme, et je réitère : interdiction préfectorale = annulation de l'événement.

Tu Ă©cris non seulement n'importe quoi, mais en plus tu Ă©cris n'importe comment...
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1908
Inscrit le: 21 Sep 2013, 16:53

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Tbc01 » 12 AoĂ»t 2016, 01:00

Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Informes toi avant de t'énerver, interdiction et annulation sont deux actes décidés par deux entités différentes et comme expliquer, une interdiction ne t'obliges pas à annuler.


Je suis calme, et je réitère : interdiction préfectorale = annulation de l'événement.

Tu Ă©cris non seulement n'importe quoi, mais en plus tu Ă©cris n'importe comment...


Marathonnerrre a entierement raison. Si le préfet prend un arrêté d'interdiction, cela veut dire qu il y a aucune possibilité d'organiser quoique ce soit... c'est pas un avis consultatif..cf maxirace 2013 annulée suite à décision prefectorale...
Tbc01
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 344
Inscrit le: 13 Sep 2012, 23:01

Re: Etat d'Urgence

Messagepar GalatĂ©57 » 12 AoĂ»t 2016, 08:46

Tbc01 a Ă©crit:
Marathonnerre a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Informes toi avant de t'énerver, interdiction et annulation sont deux actes décidés par deux entités différentes et comme expliquer, une interdiction ne t'obliges pas à annuler.


Je suis calme, et je réitère : interdiction préfectorale = annulation de l'événement.

Tu Ă©cris non seulement n'importe quoi, mais en plus tu Ă©cris n'importe comment...


Marathonnerrre a entierement raison. Si le préfet prend un arrêté d'interdiction, cela veut dire qu il y a aucune possibilité d'organiser quoique ce soit... c'est pas un avis consultatif..cf maxirace 2013 annulée suite à décision prefectorale...


Je ne débattrai pas face à ce genre "d'argumentation" révélatrices d'une pensée suffisante.. :mrgreen:

Mais pour reprendre l'exemple de la Maxirace et d'autres, il est exacte qu'il y a eu une décision préfectorale interdisant la course
MAIS c'est l'organisation qui a annulé la course faute de pouvoir proposer une alternative. Il faut tout lire et non s'en tenir qu'au titre accrocheur. http://www.lepape-info.com/actualite/ma ... 3-annulee/
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3538
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Etat d'Urgence et organisation de course

Messagepar neofoxy » 12 AoĂ»t 2016, 12:48

Après le 13 novembre. La plupars des courses ont étés annulés en ile de france par arreté prefectoral . Le semi de Boulogne par exemple.
neofoxy
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 236
Inscrit le: 08 Mars 2016, 11:03

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Tbc01 » 13 AoĂ»t 2016, 02:00

Galaté57 a écrit:
Je ne débattrai pas face à ce genre "d'argumentation" révélatrices d'une pensée suffisante.. :mrgreen:

Mais pour reprendre l'exemple de la Maxirace et d'autres, il est exacte qu'il y a eu une décision préfectorale interdisant la course
MAIS c'est l'organisation qui a annulé la course faute de pouvoir proposer une alternative. Il faut tout lire et non s'en tenir qu'au titre accrocheur. http://www.lepape-info.com/actualite/ma ... 3-annulee/


il ne s'agit nullement d'un argumentaire d'une pensée suffisante mais simplement un rappel de droit public. les arrêtés préfectoraux s'imposent sauf s'il y a recours devant le tribunal administratif.
ensuite c'est normal que ce soit l'organisation qui annule puisque c'est pas la préfecture qui organise... Meme si l'orga avait eu un plan z, elle n'aurait pas pu organiser quoique ce soit..
interroges juste les organisateurs de courses qui attendent toujours le feu vert définitif de la préfecture pour respirer...
pas d'accord de la préfecture = pas de course. c'est aussi simple que ça...
Tbc01
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 344
Inscrit le: 13 Sep 2012, 23:01

Re: Etat d'Urgence

Messagepar Marathonnerre » 13 AoĂ»t 2016, 06:57

Galaté57 a écrit:
Je ne débattrai pas face à ce genre "d'argumentation" révélatrice d'une pensée suffisante.. :mrgreen:


Il n'y a surtout rien à débattre car il n'y a qu'une seule réponse possible.
Interdiction administrative = annulation de l'événement.
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1908
Inscrit le: 21 Sep 2013, 16:53

Re: Etat d'Urgence et organisation de course

Messagepar philtraverses » 13 AoĂ»t 2016, 07:31

Le mieux est de citer la Loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence :roll: .

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... 0000695350

Elle prévoit en son article 8 notamment, je cite :

"Les cortèges, défilés et rassemblements de personnes sur la voie publique peuvent être interdits dès lors que l'autorité administrative justifie ne pas être en mesure d'en assurer la sécurité compte tenu des moyens dont elle dispose."

Et l'article 13 précise les sanctions pénales applicables:

Les infractions aux articles 5, 8 et 9 sont punies de six mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende.

Donc il suffit de lire que le non respect d'un arrêté préfectoral, interdisant, notamment pour ce qui nous intéresse ici, une course, dès lors que l'autorité administrative justifie ne pas être en mesure d'en assurer la sécurité compte tenu des moyens dont elle dispose, est puni de 6 mois d'emprisonnement.

Mustang a parfaitement défini les réunions qui précèdent la course, permettant de s'assurer que les conditions de sécurité sont remplies. Si tel n'est pas le cas, le préfet peut parfaitement interdire la course. La participation à une telle course est susceptible en outre de constituer le délit de participation délictueuse à un attroupement interdit.

Je ne vois donc pas comment une organisation de course passerait outre un tel arrêté préfectoral, dès lors que cet arrêté vise l'état d'urgence et est pris dans ce cadre, sachant que l'organisation s'exposerait alors, tout comme pourquoi pas les participants, dont les noms pourraient être relevésà des poursuites pénales. :(

Il est toujours utile de revenir aux fondamentaux. :wink:
le dur désir de durer
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1561
Inscrit le: 18 Avr 2005, 00:00

Re: Etat d'Urgence et organisation de course

Messagepar philtraverses » 13 AoĂ»t 2016, 10:37

Et pour compléter mon propos et répondre à la question de Mustang où va t'on ? je dirai ceci :

les autorités administratives sont prises en tenaille entre deux impératifs contradictoires.

- D'une part un impératif de sécurité, qui leur impose de vérifier qu'elles sont en mesure, compte tenu des moyens dont elles disposent, ( sdis..) d'assurer la sécurité d'une course.

- D'autres part, ne pas prendre des mesures trop restrictives, qui sembleraient donner raison à Daech dans ses menées visant, par la terreur, à modifier notre mode de vie, les politiques claironnant à ce titre à tout va qu'il faut continuer à vivre comme avant, que la vie continue, etc

Ainsi, l'autorité administrative, s'agissant des courses notamment, est donc vouée à un subtil dosage entre la vérification de la mise en place de mesures de sécurité suffisante avant de donner son feu vert pour que la course ait lieu, et toutefois une certaine souplesse, puisque se montrer trop exigeant entrainerait l'annulation de nombreuses courses parmi les plus populaires et attirant le plus de monde, ce qui reviendrait en définitive, sur ce plan sportif en tout cas, à donner raison à Daech, et à céder à la terreur, ce que les politiques ne veulent pas, ainsi qu'ils l'affirment en tout cas.

Donc je ne pense pas, compte tenu de ce qui précède, que l'autorité administrative qui n'est que le bras armé d'une politique ait intérêt à se monter trop exigeante.
le dur désir de durer
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1561
Inscrit le: 18 Avr 2005, 00:00

Suivant Retour vers [CĂ P] Course Ă  pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 4 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !