Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : FAQ

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 04 Mars 2017, 10:31

Sylvain IT a écrit: par exemple en chaussure de trail il me déconseillait celles qui ont la semelle 'dure' et donc empêchent un travail naturel du pied en flexibilité/sensation.



Je pense que tu veux dire semelle rigide et non semelle dure. Car il me semble qu'il veut dire une semelle ferme mais souple en terme de torsion.
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 266
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Mokiloque » 04 Mars 2017, 11:02

Caracole a écrit:@Mokiloque : je n'ai pas bien saisi ce que peut être une "Ostéochondrite du dôme de l'astragale face interne avec séquestre osseux de 10mm," mais ça a l'air grave.... Tu dis que tu recours : est ce en accord avec ton médecin du sport? As tu viré tes semelles juste pour courir, ou tout le temps?
En tout cas, bon courage pour la suite!


Malheureusement, j'ai vu plusieurs spécialistes dont un ami chirurgien orthopédique mais tous parle de conservation et dons si je les écoute je dois rester dans mon fauteuil....
Pur expliquer un peu, l'astragale est un petit os situé entre le talon et le tibia et qui supporte tout le poids du corps, il a la particularité d'être mal vascularisé et donc de ne pas cicatriser. Cette zone d'environ 1 cm est nécrosé, il existe des greffe osseuse mais l'opération n'est pas simple et les résultats peu probants.

J'ai longtemps compensé mon attaque talon de bourrin par des chaussures de plus en plus amortissantes jusqu'au Hoka, je n'ai pas écouté les signaux de mon corps qui disait ''attention''...
L'erreur était de croire que si mon corps devait lâcher ça serait tendineu ou musculaire et que du repos réparerait tout.
Je n'ai plus du tout de semelle,(pour info, j'en ai porté jusqu'à mes 8-10 ans) le fait d'avoir modifié ma foulée et d'avoir une foulée légère médio pied me permet de ne plus ressentir de choc, je cours aussi avec des sketchers minimaliste drop de 4mm également sans ressentir de douleur.

Le revers de la médaille c'est que je sollicite fort mes voûtes plantaires qui sont faibles et donc me rappel à l'autre quand je passe 10-12km... j'espère qu'avec le temps en écoutant mon corps et avec de la patience, j'arriverai de nouveau à courir un peu plus même si j'ai tiré un trait à tous mes rêves d'ultra....
Avatar de l’utilisateur
Mokiloque
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 163
Inscrit le: 28 FĂ©v 2014, 10:49
Localisation: CĂ´te d'Opale

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 04 Mars 2017, 11:42

Jax a Ă©crit:
Sylvain IT a écrit: par exemple en chaussure de trail il me déconseillait celles qui ont la semelle 'dure' et donc empêchent un travail naturel du pied en flexibilité/sensation.


Je pense que tu veux dire semelle rigide et non semelle dure. Car il me semble qu'il veut dire une semelle ferme mais souple en terme de torsion.


Je pense que je veux dire ce que je veux dire et que lui a bien dit ce qu'il veut dire :wink:

Car comme dirait mon Robert :arrow: dure : "qui ne se laisse pas déformer facilement" / rigide "résiste aux efforts de déformations", a priori c'est bonnet blanc et blanc bonnet... mais si pour toi (lecteur) cela change de façon radicale l'interprétation, oui tu peux les inter-changer librement car moi (auteur) je crois qu'on veut tous dire la même chose :mrgreen:

Mon podo veut un travail du pied, tandis qu'on nous présente ici (jojostq) une semelle de correction qui l’empêcherait plutôt :arrow: du coup je me demandais à PodoHRD s'il y a différentes écoles de pensée ou simplement des pathologies différentes?
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 437
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Caracole » 04 Mars 2017, 13:56

@Mokiloque : À priori, si j'en crois ce qui a été dit un peu plus haut, les voûtes plantaires se renforcent avec le temps, donc tu tiens peut être le bon bout. Bon courage.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Mokiloque » 04 Mars 2017, 14:47

J'espère... que c'est long...
Avatar de l’utilisateur
Mokiloque
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 163
Inscrit le: 28 FĂ©v 2014, 10:49
Localisation: CĂ´te d'Opale

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 06 Mars 2017, 13:25

@Mokiloque : c'est quand même pas évident de courir avec ce qui est arrivé à ton articulation talo-crurale (l'astragale est maintenant appelé talus en nouvelle nomenclature). Il faut savoir qu'on en est qu'au début des prothèses de cheville donc il faut éviter de se la bousiller. C''est sûr que c'est 100x mieux si tu n'as plus de foulée trop talonnante mais ça reste quand même une activité assez traumatisante.

Tu veux pas faire de l'aquarunning plutĂ´t ? :oops:

Sinon, en adoptant une foulée médio pied, tu vas fortifier les muscles intrinsèques du pied (ceux dont l'origine et la terminaison sont au pied) : fléchisseurs, carré plantaire, abducteur de l'hallux en particulier. De ce fait, tu vas fortifier ta voûte plantaire et ménager l'aponévrose. Mais ça peut piquer oui.. Globalement, ça va te prendre plusieurs années




@Caracole : il a quel âge ton fils ? Car il y a toute une histoire de torsions osseuses qui doivent se mettre en place avec l'âge, jusqu'à 10-12 ans, permettant d'avoir de moins en moins de forces valgisantes sur les pieds (donc les pieds se "redressent" et la voûte se "sculpte" progressivement entre 2 et 12 ans). Ainsi, plus l'enfant sera jeune, plus il sera "normal" que le pied soit valgus. Ce qui n'est pas normal, c'est s'il y a des douleurs chroniques ou si l'enfant chute beaucoup. S'agissant des douleurs, elles seront plutôt au pied chez l'enfant. Mais normalement, il ne doit pas en avoir, quand bien même aurait-il les pieds plats (un vrai pied plat ne voit pas sa voûte se recreuser quand le pied quitte le sol ou quand on se met sur la pointe des pieds). S'il en a (des douleurs) il faut consulter.
A noter, à titre indicatif, que la course à pieds n'est pas un sport recommandé pour un enfant.




@Spir : Merci pour le lien ! Je regarderai ça pendant ma pause déjeuner :!:




@Jojosq : Tes semelles ont-elles été faite pour la course à pieds uniquement, du multi-sport ou pour le quotidien en priorité ? De toute façon, il faut que tu retournes voir ton podo. Pour le running, il faut assez fortement échancrer la découpe de la semelle en arrière de l'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil car sans ça, les chaussures de running ayant un gabarit de semelles un peu en forme de sablier, les semelles donnent des ampoules au niveau de la voûte, en arrière de l'articulation.

http://i1170.photobucket.com/albums/r52 ... A22B41.jpg




@Sylvain IT : Il y a différents de courants de pensée en matière de podologie. On a tendance à mettre d'un côté le courant de pensée biomécanique, et de l'autre le courant de pensée posturologie/proprioception. Personnellement, j'ai tendance à penser que toutes les semelles sont biomécaniques et posturales mais bon..

Ce que l'on qualifiera (à tord selon moi) de "semelle biomécanique", sera une semelle avec des gros relief, souvent thermoformée. C'est ce que l'on fait dans le sport (ou même pour le quotidien), en allant de façon plus ou moins loin dans l'aspect "orthopédique" des corrections. L'école allant le plus loin dans ce courant de pensée est la biomécanique américaine (la podologie anglosaxone, et aussi un peu belge) où l'on cherchera à "orthonormer" toutes les angulations articulaires; à tout remettre bien droit.
La podologie que l'on apprend à l'école en France va dans ce sens également, sans pour autant aller aussi loin dans le concept "tout remettre à angle droit au degré près".

Ce que l'on qualifiera (à tord selon moi) de "semelle posturale" sera une semelle souvent fine et plate, avec de fins reliefs (de 1 à 3 mm) placés à des endroits stratégiques du pied afin d'influencer la posture par le biais du tonus musculaire. Le but est donc ici de donner une information au pied afin que le corps retrouve un équilibre. On pourra parler de réharmonisation posturale. Cette information est perçue par des capteurs de pression sous les pieds et traitée par le système nerveux.
Bien souvent les éléments de correction sont durs, mais on peut aussi utiliser du mou pour soulager un appui douloureux. Les formations se font après l'école. Elles durent au minimum 1 an, au maximum 6. Une des plus connues est la formation Villeneuve.

Il existe un type bien particulier de semelle purement posturale, qui utilise un genre d'aimants en guise d'éléments de correction. C'est la semelle Bricot.
phpBB [video]


Bien souvent, les partisans des semelles purements posturales sont plutôt frileux s'agissant de tout ce qui est soutien de voûte et thermoformage, hors pathologies de pieds un peu "orthopédiques".


Personnellement, j'utilise la méthode GDS (dans son aspect biomécanique car il y a une composante psycho-comportemental) qui n'est pas tellement représentée par un type de semelle particulier. Il s'agit d'étudier la posture et le mouvement au travers du prisme de la théorie des chaînes musculaires (Godelieve Denys-Struyf, Mézières, Busquet sont les papes des "chaînistes"). On utilise ensuite des éléments de corrections durs, mous, avec thermoformage ou non, peu importe. Il n'y a pas trop de tabous s'agissant de la tronche que doit avoir la semelle :mrgreen: .




@Jax / Sylvain : Personnellement, dans ma pratique, j'ai tendance à différencier dur et rigide. Je parlerais plutôt de semelles dures si elles résistent fort à la compression. Par exemple, quand j'utilise une base résine avec un recouvrement fin, la semelle est dure au contact du pied, d'autant plus si le recouvrement est en cuir, similicuir ou tissu.

Je décris l'aspect plus ou moins déformable de la semelle (comme au niveau du soutien de voûte) par le terme "rigide". Plus j'utilise une résine (ou mousse peu-importe) dure et épaisse, moins le relief de la semelle dans son ensemble est déformable.

Ainsi, on peut imaginer une semelle dans une résine fine qui serait "dure" toute en étant plutôt déformable du fait de sa finesse; à l'inverse d'une semelle avec une basse en mousse molle mais rigide car renforcée par différences matériaux sous la voûte. Ça dépend de ce que l'on recherche.
Ainsi, par exemple, pour le foot ou la piste, je mettrais une base résine ( et recouvrement EVA ou PE-EVA) parce que je peux me permettre une base plutôt dûre et rigide; alors que pour le running je partirais plutôt sur une base en polyéthylène (PE) qui sera plus compressible et moins "rigide" à épaisseur égale.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 62
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar jojostq » 06 Mars 2017, 20:31

Tiens, une question me vient PodoHRD.
Peux-tu nous donner ton avis sur les chaussures running type pronateur, supinateur, universel/pronateur, etc...
Sont-elles bénéfiques, certains disent qu'elles sont parfois à l'origine de tendinites, etc...
jojostq
Kikoureur timide
 
Messages: 11
Inscrit le: 11 Jan 2017, 20:31

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 07 Mars 2017, 08:11

PodoHRD a Ă©crit:


@Jax / Sylvain : Personnellement, dans ma pratique, j'ai tendance à différencier dur et rigide. Je parlerais plutôt de semelles dures si elles résistent fort à la compression. Par exemple, quand j'utilise une base résine avec un recouvrement fin, la semelle est dure au contact du pied, d'autant plus si le recouvrement est en cuir, similicuir ou tissu.

Je décris l'aspect plus ou moins déformable de la semelle (comme au niveau du soutien de voûte) par le terme "rigide". Plus j'utilise une résine (ou mousse peu-importe) dure et épaisse, moins le relief de la semelle dans son ensemble est déformable.

Ainsi, on peut imaginer une semelle dans une résine fine qui serait "dure" toute en étant plutôt déformable du fait de sa finesse; à l'inverse d'une semelle avec une basse en mousse molle mais rigide car renforcée par différences matériaux sous la voûte. Ça dépend de ce que l'on recherche.
Ainsi, par exemple, pour le foot ou la piste, je mettrais une base résine ( et recouvrement EVA ou PE-EVA) parce que je peux me permettre une base plutôt dûre et rigide; alors que pour le running je partirais plutôt sur une base en polyéthylène (PE) qui sera plus compressible et moins "rigide" à épaisseur égale.


Je te remercie pour ta précision.
@sylvain c'est ce que je voulais dire en différenciant dur de rigide
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 266
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 07 Mars 2017, 14:27

Jax a écrit:Je te remercie pour ta précision.
@sylvain c'est ce que je voulais dire en différenciant dur de rigide


OK, cette fois j'ai compris :oops: En fait lui parlait des Salomon de trail (que je ne connais pas), qui sont assez Ă  la mode en Italie.

:arrow: question Ă  PodoHRD :lol:

Les semelles Noene? :idea: un avis?
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 437
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar greg_fusion » 07 Mars 2017, 21:53

Bonjour,

Je me permet de poser une question a PodoHRD. Je suis pronateur a gauche, et je porte des semelles depuis 18 mois. Pas de soucis jusque Decembre l'an passe et un syndrome de l'essuie-glace dont je suis presque debarrasse (on croise les doigts... 2 infiltrations quand meme).
Plusieurs visites chez mon podo qui a "regle" mes semelles plusieurs fois sans me re-examiner (pris entre 2 patients a chaque fois)- forte correction a l exterieur et a l interieur maintenant. Depuis 2-3 sorties (de 5-7km, je suis en reprise), j ai des douleurs a plusieurs endroits (menisque, tendon rotulien) qui ne s'etaient jamais manifestes avant. Est-il possible qu'il ait force sur les corrections et que ce soit la cause de mes douleurs?
Est-il normal de ne pas re-examiner un patient plus en profondeur apres autant de visites/reglages?
Merci d'avance
greg_fusion
Kikoureur timide
 
Messages: 15
Inscrit le: 09 Août 2016, 20:50

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 08 Mars 2017, 08:10

greg_fusion a Ă©crit:Est-il normal de ne pas re-examiner un patient plus en profondeur apres autant de visites/reglages?
Merci d'avance


Je me permets de donner mon avis de patient:
Je ne sais pas si c'est normal mais à chaque fois que j'ai eu à faire modifier mes semelles, le podo ne m'a pas réexaminé. Il a écouté ce que j'avais à dire, a regardé les semelles et les a modifiées.

Quelque part, en tant que simple patient et en réfléchissant bien, ça ne me choque pas. L'examen il l'a fait, il a relevé des données, il a bossé dessus. De ce fait, je me dis qu'il est sûr de son coup, en tout cas sur la correction de fond qu'il me fait. Reste ensuite quelques ajustements à faire, en fonction du ressenti du patient, et uniquement de son ressenti. Est-ce que ça servirait à quelque chose qu'il me réexamine? J'espère pas, ça voudrait dire qu'il est susceptible d'être passé à côté d'un truc important la première fois.
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 266
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar greg_fusion » 08 Mars 2017, 08:19

Jax a Ă©crit:Je me permets de donner mon avis de patient:
Je ne sais pas si c'est normal mais à chaque fois que j'ai eu à faire modifier mes semelles, le podo ne m'a pas réexaminé. Il a écouté ce que j'avais à dire, a regardé les semelles et les a modifiées.

Quelque part, en tant que simple patient et en réfléchissant bien, ça ne me choque pas. L'examen il l'a fait, il a relevé des données, il a bossé dessus. De ce fait, je me dis qu'il est sûr de son coup, en tout cas sur la correction de fond qu'il me fait. Reste ensuite quelques ajustements à faire, en fonction du ressenti du patient, et uniquement de son ressenti. Est-ce que ça servirait à quelque chose qu'il me réexamine? J'espère pas, ça voudrait dire qu'il est susceptible d'être passé à côté d'un truc important la première fois.


Merci pour ton avis.
Sur le principe je suis d'accord. Mais apres plusieurs reglages, voyant que rien ne fonctionnait ou meme pire que les choses empiraient, je me demande si il n'aurait pas du se pencher un peu plus sur la question pour voir si il n'avait rien loupe ou si rien n'avait change. Mais peut-etre que parfois on attend trop des semelles aussi...
greg_fusion
Kikoureur timide
 
Messages: 15
Inscrit le: 09 Août 2016, 20:50

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 08 Mars 2017, 15:55

@Jojostq : Il arrive que les chaussures influencent la foulée et que des douleurs surviennent alors que le corps n'a pas eu le temps de s'adapter à cette nouvelle biomécanique de course. Cela peut être dû à ces technologies de stabilisation, ou par celles d'amorti, de dynamisme. Toutefois, s'agissant de cette caractéristique seule, elle n'est suffisamment influente qu'en cas d'attaque talon prononcée. En gros les marques ont engendré l'overstriding et ont dû trouver une réponse aux problèmes ainsi créé; en ajoutant du contrôle de pronation, et toujours plus d'amorti.
Après, pour les pronateurs, ça peut tout de même être intéressant pour prévenir une déformation prématurée de la chaussure en renforçant la partie qui va recevoir le plus de contraintes physiques.
Pour les supinateurs, ça n'existe plus les chaussures strictement pour supinateur. En effet, le pied attaque toujours en supination : c'est la physiologie de la course et de la marche. Vouloir aller à l'encontre de ça crée plus de problèmes qu'autre chose.

Pour un patient avec des soucis d'arriere pied, s'il est suffisamment motivé, il sera plus bénéfique de travailler sa foulée, plutôt que d'essayer de contenir l'arriere pied.


@Sylvain Berlusconi : s'agissant des semelles Noen, c'est comme si tu demandais à Olga Berluti çe qu'elle pense des chaussures Hugo Boss :mrgreen: . Je fais du sur-mesure donc je te dirais jamais que du "prêt à porter" c'est bien !
Blague à part, le Noen est un matériau intéressant pour filtrer les vibrations. Après sous tout le pied, sur du long terme je suis moyennement chaud par rapport à ce qui est dégradation de foulée, habitude d'avoir du mou sous le pied qui fait que le patient va avoir du mal à revenir à des habitudes de chaussage normal.
Mais en cas de periostite, de fracture de fatigue, ça peut dépanner au quotidien, pendant l'arrêt sportif, pour atténuer les chocs qui vont réveiller la douleur.


@greg_fusion : oui c'est possible que les modifications soient à l'origine de tes nouvelles douleurs, tout comme il est possible que ton récent syndrome de l'essui glace soit d'avantage de ta faute que du ressort des semelles :mrgreen: .
Les patients ont effectivement tendance Ă  en attendre un peu trop des semelles parfois.

S'agissant des modifications de semelles, personnellement je ne fonctionne pas comme ça donc c'est délicat de donner un avis sur la question. Quand un patient vient chez moi, il n'a pas de rendez-vous systématique de contrôle car ça m'emmerde : si ça va bien, il y a une chance sur deux/trois pour qu'il ne vienne pas (sans prévenir). Et si il vient.. Bah :
-"Alors comment ça va vos soucis ?"
-"Bah ça va mieux !"
-"C'est super ça !"
-"Oui c'est cool.."
-"Oui.."
-"Bien.."
-"VoilĂ  voilĂ  voilĂ ..."

:lol: :lol:
Tout le monde perd son temps quoi.

Du coup à la fin de mes consultations, je dis à mon patient de revenir me voir si dans X semaines/mois ça ne va pas mieux. Du coup je gagne vachement de temps et les rendez-vous de contrôle sont de base sur une durée de 30min vu que je sais d'avance que si le patient revient, c'est qu'il y a un problème. Comme ça j'ai le temps de parer à toute éventualité. J'en profite pour vérifier certains trucs, si il y a des tensions nouvelles ou si j'ai pas raté quelque chose. Si c'était facile la podologie, il n'y aurait pas autant d'avis contraires s'agissant des semelles. Et puis on peut se tromper : quand on vous voit on a qu'un essai :oops: . C'est pas comme un Kiné qui peut faire évoluer la prise en charge au fil des séances.

Bref.. C'est assez rare que je modifie quelque chose sans avoir fait un minimum d'examen sur le patient, hors certaines pathologies de pied, vraiment orthopédiques, où je me dis qu'il faut finalement que je sorte la grosse artillerie au niveau de la correction.

C'est un peu chacun sa sauce s'agissant des rendez-vous de contrĂ´le.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 62
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Caracole » 08 Mars 2017, 16:34

PodoHRD a écrit:@Caracole : il a quel âge ton fils ? Car il y a toute une histoire de torsions osseuses qui doivent se mettre en place avec l'âge, jusqu'à 10-12 ans, permettant d'avoir de moins en moins de forces valgisantes sur les pieds (donc les pieds se "redressent" et la voûte se "sculpte" progressivement entre 2 et 12 ans). Ainsi, plus l'enfant sera jeune, plus il sera "normal" que le pied soit valgus. Ce qui n'est pas normal, c'est s'il y a des douleurs chroniques ou si l'enfant chute beaucoup. S'agissant des douleurs, elles seront plutôt au pied chez l'enfant. Mais normalement, il ne doit pas en avoir, quand bien même aurait-il les pieds plats (un vrai pied plat ne voit pas sa voûte se recreuser quand le pied quitte le sol ou quand on se met sur la pointe des pieds). S'il en a (des douleurs) il faut consulter.
A noter, à titre indicatif, que la course à pieds n'est pas un sport recommandé pour un enfant.


Merci Podo!
C'est incroyable, ce fil est devenu une gigantesque consultation de groupe! :D

Mon fils a 12 ans, il n'a aucune douleur et tient debout tout seul, et il lui est déjà arrivé de faire deux km avec moi à 8 km/h. En revanche il est hyper-lax, alors je me méfie, mais il ne s'est jamais tordu de cheville jusqu'ici.
Je vais le mettre sur la pointe des pieds pour voir.
Et j'ignorais totalement que la cap ne convenait pas aux enfants. :shock: je pensais au contraire que c'Ă©tait moins traumatisant que de la gym mal faite, par exemple.
Merci beaucoup!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 08 Mars 2017, 19:32

@caracole : suite en MP :P
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 62
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 09 Mars 2017, 09:22

Caracole a Ă©crit:Merci Podo!
C'est incroyable, ce fil est devenu une gigantesque consultation de groupe! :D


Mais non, c'est l'inverse, on fait une formation gratis à notre Podo, on le prépare à toutes les questions des runners :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Une suggestion pour PodoHRD, quand un mec comme moi pose une question à la noix, si jamais il y a un truc qui existe derrière, écris bien le truc avec la bonne terminologie scientifique, comme ça si un kikou fait un search il va retrouver ce qu'il cherche plutôt que se rater parce qu'un plouc écrit rigide au lieu de dur...

MERCI :idea:
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 437
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Benfis » 10 Mars 2017, 21:17

Bonjour
Porteur de semelles corrigeant la pronation mon podologue vient de me dire que j avais un abducteur twist,je n arrive pas a le corriger maigres de nouvelles semelles .
Avez vous une idée ?
Merci
Benfis
Kikoureur timide
 
Messages: 1
Inscrit le: 28 Juil 2015, 20:34

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 14 Mars 2017, 18:53

Malheureusement rien que je puisse conseiller en l'absence d'un bilan complet, désolé :|
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 62
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar bouleedpue » 14 Mars 2017, 20:41

Mokiloque a Ă©crit:Ou la !! En voilĂ  un post qui m'interpelle...

Je vais vous faire part de mon expérience...
En 2011 je me mets à la course à pied, tout seul dans mon coin, puis je monte en puissance 2012, 2013 et 2014, j'encaisse de plus en plus de bornes jusqu'à 80 km/ semaine le tout avec un grosse attaque talon de bourrin et de semelles ortho faite par un podo posturo très réputé dans ma région.
Je précise que j'ai les pieds plats comme des galettes avec un gros valgus.

Personne n'a jamais analysé ma superbe foulée et malgré mon poids (66 kilos pour 1m80 au meilleure de ma forme) les km auront raison de moi.

2014 j'enchaine les sorties longues, les trails roulant de 35, 40, 50 voir 60-70 km jusqu'au Templiers ou je termine les 75 avec un pied explosé... Après des semaines de repos pour ce que l'on pensait être une tendinite du releveur je me décide à passer une IRM et le verdict tombe :

Ostéochondrite du dôme de l'astragale face interne avec séquestre osseux de 10mm, c'est la douche froide et les mots du médecin du sport sont ''Arrêt total de la course à pied où vous finirez avec une grève osseuse ou une prothèse'' à 32 ans j'ai accusé le coup et stoppé la course à pied et même le sport pendant près de 2 ans.

Les douleurs ont cessé peu à peu et depuis quelques mois je réapprends à courir... foulée médio pied..

C'était très très dur au début, grosses douleurs dans les mollets et les voûtes plantaires (avec les pieds plats j'ai les voûtes plantaires complètement molles...) mais à force de persévérance je peux maintenant courir 2 fois environ 10-12 km par semaines ! du bonheur...
Je cours sans semelles, avec n'importe quelle paire de chaussures.... asics, hoka, addidas...
Par contre j'ai toujours mes fascia plantaire qui font des siennes au bout d'une dizaines de km et je me demande si cela va passer avec le temps ? que mes pieds vont compenser au fur et à mesure ? une paire de semelles pourrait-elle m'aider ? notamment vis à vis de mon ostéochondrite ?

:D

Salut,dis moi ,étant du même coin peux tu (en mp) me donner le nom de ton podo ..je souffre depuis deux ans d aponevrosite plantaires (aux deux pieds)....qui me pourrissent la cap....çà part çà revient,j'ai beau consulter,changer de semelles, de chaussures ,çà revient toujours...
merci d'avance et désolé pour toi...j'avais bien aimé tes recits du trail côte opale!
bouleedpue
Kikoureur débutant
 
Messages: 51
Inscrit le: 22 FĂ©v 2009, 20:34

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 17 Mars 2017, 12:55

:arrow: j'ai reçu mes semelles :idea:

Il ne m'a fait qu'UN test, tourner la tête à droite et à gauche, sans semelle, sur la droite pour cause de torticoli chronique ça bloque... on met les semelles et... ça bloque plus! :shock:

Je ne sais toujours pas si je vais recourir bientĂ´t, mais je pourrais tourner la tĂŞte! :lol: :lol:

Phase 1, 15 jours : je dois garder les semelles au pied pendant la journée, on se revoit pour voir comment ça va... toujours pas de course à pied, si je fais une grosse ballade, cela doit être sans les semelles :roll:

Rendez-vous au 31, sauf si j'ai des drames Ă  raconter 8)
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 437
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Mokiloque » 17 Mars 2017, 18:34

PodoHRD a écrit:@Mokiloque : c'est quand même pas évident de courir avec ce qui est arrivé à ton articulation talo-crurale (l'astragale est maintenant appelé talus en nouvelle nomenclature). Il faut savoir qu'on en est qu'au début des prothèses de cheville donc il faut éviter de se la bousiller. C''est sûr que c'est 100x mieux si tu n'as plus de foulée trop talonnante mais ça reste quand même une activité assez traumatisante.

Tu veux pas faire de l'aquarunning plutĂ´t ? :oops:

Sinon, en adoptant une foulée médio pied, tu vas fortifier les muscles intrinsèques du pied (ceux dont l'origine et la terminaison sont au pied) : fléchisseurs, carré plantaire, abducteur de l'hallux en particulier. De ce fait, tu vas fortifier ta voûte plantaire et ménager l'aponévrose. Mais ça peut piquer oui.. Globalement, ça va te prendre plusieurs années



LOL Merci PodoHRD mais pour l'aquarunning je vais passer mon tour :D
Effectivement vu le problème je suis conscient que ce n'est pas marrant... La grosse différence c'est que j'écoute mon corps et que si j'avais la moindre douleur à ce niveau là j'arrêterai de courir, néanmoins il semble que le temps fasse ses effets et que je peux à nouveau courir pour me faire plaisir.

J'ai remarqué une grosse différence de ressenti au niveau de ma voute plantaire et de mes mollets en fonction du sol, je peux me permettre de courir environ 15 km sans problème en forêt alors que sur bitume les douleurs apparaissent dès 7-8 km...

Merci beaucoup pour tes réponses toujours très précises et le temps que tu accordes à tout ça ;-)
Avatar de l’utilisateur
Mokiloque
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 163
Inscrit le: 28 FĂ©v 2014, 10:49
Localisation: CĂ´te d'Opale

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 4 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil de kikouroù - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !