Où cours-tu, fillette?

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 11 Déc 2015, 08:21

Bonjour à tous, et surtout à toutes!
Un petit sujet qui m'a été inspiré par les hommes contributeurs de ce site: au marathon de Paris 2015, 75% des participants étaient des hommes. Sans me lancer dans des stats précises, je pense tout de même qu'en compet (trails, 10km, marathons, grit en tout genre), les hommes sont majoritaires.
Ceci dit les femmes s'entrainent aussi, et courent souvent seules. C'est mon cas.

Loin d'être parano, ni même trouillarde, j'avoue que je fais tout de même attention à ce qui m'entoure, et que je cours avec une bombe lacrymo, mais comme le dit Marathonnerre, ça ne sert pas à grand chose quand on court seule.

Alors les filles, j'aimerais bien avoir votre sentiment sur la question : est-ce que vous balayez la question d'une foulée méprisante, est ce que vous avez des trucs pour vous sécuriser, est ce que, comme moi, vous êtes assez fatalistes.... est-ce que vous pratiquez des arts martiaux?
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Ptit routier » 11 Déc 2015, 08:38

Je suis membre actif d'une association de course à pied (130 membres). Je ne dirais pas club parce que nous ne sommes pas affilié à la FFA. Et bien il s'avère que sur ces 130 membres, 54% sont... des femmes! Il est vrai que notre association a plus vocation à l'entretien qu'à la recherche de la performance, mais comme quoi, il est tout a fait possible de ne pas s'entrainer seul... et en sécurité :D
Aligne les bornes et que la compet soit bonne!
Avatar de l’utilisateur
Ptit routier
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 199
Inscrit le: 24 Juin 2015, 06:41

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar laureduvercors » 11 Déc 2015, 09:46

Salut !
Je cours rarement seule maintenant mais ça m'est souvent arrivé, en journée ou le soir, y compris de nuit. Je mise sur les "endroits safe".

J'habite en ville et à Grenoble, il y a des "spots" qui le soir sont complètement trustés par les coureurs (la Bastille, ses kilomètres de chemins impeccables et ses 280m de dénivelé), tout ceux que je croise ont la frontale vissée au front et les booster aux mollets. Homme, femme, impossible de voir jusqu'à la dernière seconde, avec la frontale. Jamais de mauvaise rencontre!

A la "campagne" c'est autre chose. Le risque de mauvaise rencontre y est peut être statistiquement plus faible vu qu'il y a moins de monde et qu'on peut y courir 2h sans croiser âme qui vive. De jour, ça ne me dérange pas, la nuit, davantage. Je pense que je me tournerai vers un club si je déménage.
Avatar de l’utilisateur
laureduvercors
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 171
Inscrit le: 21 Mai 2015, 17:41

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 11 Déc 2015, 11:13

Moi pareil, je suis en campagne, et seule parce que mes copines travaillent - les copains aussi d'ailleurs, que personne n'est dispo aux heures où je cours. Le club d'à côté s'entraine le soir à 20h, pas facile de gérer sa vie de famille de cette manière, et puis je suis plus du matin.
Alors je cours, je me suis fais des frayeurs deux fois.... fausse alerte dans les deux cas. :D
Statistiquement je me dis que le risque n'est pas énorme, et puis je ne renoncerai pas à me faire plaisir. Verra bien.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Aleitheia » 11 Déc 2015, 11:39

Je ne me suis jamais trop posé la question... Il y a quelques années je courais tard le soir et je pouvais me retrouver dans les calanques de Marseille à 23h-0h toute seule... Je n'ai jamais eu peur, en fait je trouvais ça magique :)

Sinon disons que je n'ai pas envie de me priver d'un plaisir parce que ''il pourrait éventuellement se passer quelque chose''. Donc je cours comme ça me fait plaisir :)

Je n'ai jamais eu de soucis, je n'ai pas de parcours codifié ni d'horaire bien établi, donc pas de prise de tête de mon côté!
Et je compte me mettre aux arts martiaux mais pas particulièrement dans un but défensif, juste pour moi :D
Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.
Avatar de l’utilisateur
Aleitheia
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 367
Inscrit le: 22 Déc 2009, 23:19

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Aurely42r » 11 Déc 2015, 13:06

Je cours moins souvent seule maintenant qu'avant mais c'est plus par un petit manque de motivation qui fait que c'est plus facile de faire des sorties longues à plusieurs que seule...
Sinon je me pose pas de questions, certes j'ai souvent mon chien avec moi et je cours à la campagne j'habite un village de 900habitants au fin fond de la haute Loire.... J'ai même souvent couru hiver de nuit en foret .... Mais j'évite car dur de se motiver et une fois j'ai vu un monstre :? :P et puis quand y a de la neige ça fait beaucoup de parametre au gérer, risque de chute plus élever en pleine foret de nuit avec le froid et pas trop de réseaux téléphoniques ..... Et finalement c'est plus efficace de fractionner l'hiver entre midi et 2...
C'est sur que part chez moi je croise jamais personne dans les bois....
Dimanche 5 novembre 2017, 2ère Édition du trail des Sucs
http://www.tryssingeaux.fr/


Mon blog http://aurelyrun-aurely.blogspot.fr/
Aurely42r
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 458
Inscrit le: 18 Nov 2012, 15:07

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 11 Déc 2015, 13:22

Moi aussi j'ai eu l'occasion de me balader de nuit en forêt, c'est assez génial. Finalement notre entourage à l'air plus flippé que nous - on a toujours plus peur pour les autres. En trois ans j'ai mis deux fois la main sur ma bombe : un con de chien hargneux qui menaçait mes molllets, et une voiture passant devant moi au ralenti... S'arrêtant juste 50m après... le pauvre homme avait paumé son portable et galerait pour le retrouver.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar julie54 » 11 Déc 2015, 14:20

pas de forêt à la nuit tombée, j'ai peur de rencontrer... un sanglier (il y en a plein par chez moi)
je vais dans un parc éclairé de ma ville (ou il y a pas mal de coureurs), accompagnée d'1 ou 2 autres coureuses
julie54
Kikoureur débutant
 
Messages: 33
Inscrit le: 13 Oct 2015, 09:52

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Goofy » 11 Déc 2015, 14:29

Ma femme court souvent seule et ne me dit pas toujours quand et où, ça m'évite de me faire du soucis.
Parce que si je le sais, quand elle part surtout le soir et que je ne peux pas l'accompagner, c'est vrai que je ne suis pas tranquille, pourtant elle va dans les mêmes coins que moi et je n'ai jamais eu de problèmes le soir (des fois en journée des cabots un peu trop curieux) à part apercevoir des animaux sauvages.
Je peux même dire que j'adore ça et à aucun moment je ne me sens en danger, c'est vrai que c'est con de ne pas avoir le même sentiment juste parce que c'est une femme, mais bon.
Goofy
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 416
Inscrit le: 15 Mai 2015, 23:26

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar anyah » 11 Déc 2015, 16:47

Alors moi, je suis incorrigible : impossible de dire à mon mari ou à mes collègues où je vais courir ni avec qui j'y vais : d'abord parce que souvent je ne sais pas où je vais et je décide au dernier moment si je tourne à droite ou à gauche... ensuite parce que je cours toujours seule.
Bon il faut dire que j'habite un coin où il n'y a personne, et les seules mauvaises rencontres que je pourrais faire sont des sangliers, un chien ou ... un loup !
J'ai beaucoup souffert vivant longtemps à Paris d'être restreinte dans mes déplacements à cause de toute cette insécurité qui pèse sur les femmes en ville, c'est d'ailleurs ce qui a fini par me faire fuir.... Alors depuis que je suis à la montagne, je me refuse à toute privation de ma liberté. Il m'arrive souvent d'ailleurs d'être sans téléphone .... :wink:
Mon exemple n'est pas à suivre, évidemment....
Avatar de l’utilisateur
anyah
Kikoureur ki kour
 
Messages: 785
Inscrit le: 28 Oct 2012, 18:40

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar lapuce92 » 11 Déc 2015, 16:50

Je vais toujours courir seule moi aussi, je n'ai jamais eu peur de quoique ce soit (à part les chiens éventuellement). Je ne prends pas de précautions particulières, et comme je suis seule à la maison 99% du temps je pars sans portable ou autre.
lapuce92
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 237
Inscrit le: 12 Sep 2013, 14:06
Localisation: Clamart

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar banditblue29 » 13 Déc 2015, 08:35

Je cours seule, le plus souvent.
Je ne sais jamais précisément où je vais aller mais je donne quand même une zone géographique et une fourchette de temps avant de partir.
Si je suis en sortie longue, j'ai au moins un téléphone sur moi.
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 673
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar valdes » 13 Déc 2015, 09:45

virginouille 60 a écrit:Alors les filles, j'aimerais bien avoir votre sentiment sur la question : est-ce que vous balayez la question d'une foulée méprisante, est ce que vous avez des trucs pour vous sécuriser, est ce que, comme moi, vous êtes assez fatalistes.... est-ce que vous pratiquez des arts martiaux?


J'ai vécu de 1982 à 2005 à Paris. Je me suis fait pelotée, emmerdée, draguée, insultée un nombre incalculable de fois, rien qu'en prenant le métro, le train ou en marchant tout simplement dans les rues à Paris, sans demander rien à personne.
Comme des milliers de femmes qui subissent ça chaque jour et qui ne disent rien.
Et à l'époque, lorsque j'en parlais, on me faisait bien comprendre, que "ce n'était rien" et "pas la peine d'en faire tout un plat", comme si c'était le propre d'une femme que de se faire insulter/tripoter/racoler dés son plus jeune âge (ça a commencé dés l'âge de 16 ans pour moi en région parisienne en rentrant à pied du lycée !).
Franchement, est-ce que c'est normal ?

Alors maintenant que je suis en province, je trouve que courir seule dans les bois, rouler seule sur des petites routes, marcher seule dans la campagne, c'est le bonheur absolu. Je ne pense même pas à y être "agressée", juste à ne pas tomber car ce serait ballot de me retrouver avec une jambe cassée et de ne pas pouvoir trouver de l'aide (cf. le film 127 heures de D. Boyle).

En 2009, nous avons "perdu" bêtement une de nos randonneuses dans les montagnes pyrénéennes.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Bien sûr, des fois y'a encore des cons qui me lancent de la fenêtre de leurs bagnoles "baisse la tête t'aura l'air d'un coureur" ou "laisse tomber le peloton est déjà arrivé" ou en courant "ben dis donc ça va pas vite". C'est plus rare en marchant quand même.

Vous noterez que ce sont toujours des hommes d'un âge certain et surtout pas des cupidons qui font ce genre de réflexions sexistes et insultantes. Alors, mesdames, je vous retourne la question : "si vous avez des garçons, comment les élevez-vous ? Leur apprenez-vous à respecter les femmes ?"

Et c'est aussi valable pour les conjoints : messieurs, apprenez-vous à vos garçons à respecter les femmes ?

Car tout part de là bien sûr. Ce n'est pas à la femme, la victime à modifier son comportement (autrement c'est le retour de la burqa et des femmes à la maison) ; mais à l'agresseur, le plus souvent l'homme, à changer le sien ... Et plus tôt, ça s'apprend, plus ça reste acquis ...
il n'y a pas qu'en natation que le mur est dangereux
Avatar de l’utilisateur
valdes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1600
Inscrit le: 30 Déc 2010, 16:33

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 13 Déc 2015, 14:26

Valdes, si je pouvais je t'embrasserais!!!!
Moi aussi je me suis coltinée 35 ans de RP, dans le RER pour aller à la fac jusqu'à 22h30 les soirs de TP tardifs, et chez moi tout le monde trouvait ça normal, en revanche si je partais en forêt c'était l'émoi et le reproche assuré. Pourtant c'est bien dans les endroits publics que je me suis pris des terreurs, sachant que quoiqu'il arrive, j'étais toute seule. Comme tu dis, à croire qu'une femme se doit de rester à sa place.
Et après ça notre belle civilisation va donner des leçons de morale.

Ceci dit j'ai l'impression que les mentalités évoluent un peu - chez les hommes je ne sais pas mais au moins chez les femmes, et que nous nous accordons plus de libertés que nos mères. A en croire ce fil, en tout cas, aucune ne dit qu'elle a peur ou qu'il lui est arrivé de renoncer à une sortie.
C'est surement bon signe.

Et bien courons, les filles, courons!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar philtraverses » 13 Déc 2015, 16:44

En tant que membre de la gent masculine je me dois de vous dire que j'approuve votre propos à 100%
Quand je fais mon footing dans un endroit isolé, et que je croise une femme je suis toujours gêné car systématiquement je sens que je suis jaugé, jugé pour savoir si je représente un danger. je prends donc garde de n'avoir aucune attitude qui puisse être interprétée comme une menace. Bref toute spontanéité est abolie dans les rapports hommes femmes :(
Finalement je suis moi aussi quelque part victime de la mentalité de certains hommes puisque dans ces situations je ne suis pas à l'aise. Mais c'est peut être moi. :oops:

Sinon "baisse la tête t'auras l'air d'un coureur", ce genre de réflexion n'est pas adressé qu'aux femmes. Moi aussi on me l'a fait..

En tout cas je vous admire de supporter tout ça. D'autant plus que ce genre d'attitude qui prévaut surtout dans les villes et le lieux interlopes, gare aéroports, prétendus compliments, drague mastoc puis insultes, la trilogie du macho en cas de rejet,est encore considérée comme normale par pas mal de gens.Voire même par des femmes .

D'ailleurs je suis quasiment sur que dans pas longtemps sur ce forum même, va arriver le message graveleux qui va bien :twisted:
Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer, et nous refusons de l'admettre. . ( j chirac philosophe 20 ème siècle)
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1869
Inscrit le: 17 Avr 2005, 23:00

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 13 Déc 2015, 17:36

philtraverses a écrit:En tout cas je vous admire de supporter tout ça.


Ben c'est à dire qu'on n'a pas bien le choix...

philtraverses a écrit:D'ailleurs je suis quasiment sur que dans pas longtemps sur ce forum même, va arriver le message graveleux qui va bien :twisted:


Oui, enfin il y a "vanne" et "vanne". Le deuxième degré destiné à faire rire est généralement mieux vécu que la drague lourdingue du type qui se permet de donner son estimation personnelle sur le physique d'une femme en étant persuadé de lui faire plaisir. ça c'est crispant. J'aimerais bien des fois voir la tête du même type si une fille s'avisait de le siffler....

Globalement sur ce forum, j'ai surtout croisé des gens courtois, et pour les vannes graveleuses, j'avoue que je ne suis pas toujours la dernière. :oops: Pour moi ce qui compte c'est l'égalité.

Et c'est vrai que j'ai déjà croisé des gars courant le nez sur leurs chaussures!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Mamanpat » 13 Déc 2015, 18:57

J'ai déjà croisé des coureuses qui prenaient mal les blagues (celles qui sont censées faire rire pour de vrai hein !) graveleuses venant... d'une autre coureuse !


Je partage bien votre vision les anciennes parisiennes !
Du côté de Lyon, à part qq coups de klaxon j'avoue ne jamais avoir eu droit à des réflexions trop déplacées, c'est toujours rester à peu près courtois. La meilleure arme que j'ai trouvé à ce jour reste cependant un brin d'humour et le sourire poli qui laisse supposé que je suis flattée... et je trace !

Par contre je flippe comme une dingue toute seule dans ma campagne alors je ne cours jamais à jour, heure et lieu fixes même si c'est toujours les mêmes parcours !
Quand à la nuit, même pas en rêve seule dans les chemins, je reste au milieu des maisons.
Une fois par contre j'ai eu le sentiment qu'une voiture me suivant en se garant à 2 reprises derrière moi, j'ai vite repérer les maisons allumées pour pouvoir me jeter sur les portes ! Fausse peur toute seule, c'était un livreur de tracts ou de journaux ! :roll:
Avatar de l’utilisateur
Mamanpat
Grand Maître
 
Messages: 5464
Inscrit le: 09 Oct 2007, 07:56

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar PhilKiKou » 13 Déc 2015, 19:09

Ma fille de 16 ans a pris le virus de la course à pied.. 1°course il y a un mois 11kms le 11/11 à Peaugres !!
Pour les entrainements on avait fait 5/6 entrainements ensemble, mais le dos et la hanche n'ont pas aimé.

Hier je l'ai accompagné en VTT dans les chemins et bois vers chez nous... pour l'instant ça roule comme ça.. et à l'avenir à voir si elle peut courir avec une copine/1copain.. ou un club...

Le meurtre atroce de Marie Jeanne Meyer, lycéenne de 17 ans, sur les hauteurs de Tournon, alors qu'elle était allé courir à partir de chez elle et encore dans toutes les mémoires... être vigilant sans être parano ...
Donnez un peu de votre temps, donnez votre sang
Kikoudon cliquez ici
Avatar de l’utilisateur
PhilKiKou
Maître kikoureur
 
Messages: 3940
Inscrit le: 05 Sep 2006, 20:27

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar laureduvercors » 13 Déc 2015, 20:33

philtraverses a écrit:En tant que membre de la gent masculine je me dois de vous dire que j'approuve votre propos à 100%
Quand je fais mon footing dans un endroit isolé, et que je croise une femme je suis toujours gêné car systématiquement je sens que je suis jaugé, jugé pour savoir si je représente un danger. je prends donc garde de n'avoir aucune attitude qui puisse être interprétée comme une menace. Bref toute spontanéité est abolie dans les rapports hommes femmes :(

Les "vannes" et autres remarques ne proviennent (dans mon cas) jamais des autres coureurs masculins et personnellement je ne les crains pas du tout :D
Par contre c'est vraiment très fréquent -en ville comme à la cambrousse pour peu qu'on y croise du monde.
Qu'on soit seule ou accompagnée je dirais qu'une sortie sur 2 "on" y a droit. "faut courir hein c'est bon pour ta ligne", "allez allez on accélère", "oh mademoiselle j'irais bien courir avec vous, tu m'attends?"

Une fois un type en voiture s'est garé sur le trottoir et a baissé sa vitre pour me demander si je voulais pas plutot monter avec lui (en ville, de jour).
Mais au final "on s'y fait" :-( et ça n'est pas un véritable danger.
Sur mon cheval en balade je me fais nettement moins enquiquiner, déjà parce que je vais pas en ville :D et aussi parce que 9 personnes sur 10 vont flipper quand un cheval de 500kg avec des dents et des sabots avance vers eux. J'ai pas encore testé le footing avec le cheval !!
Avatar de l’utilisateur
laureduvercors
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 171
Inscrit le: 21 Mai 2015, 17:41

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Tyo » 27 Déc 2015, 23:37

Perso ma femme court souvent avec des copines et mçeme à 3 ou 4 elles se prennent régulièrement des réflexions.
Et quand les copines ne peuvent pas courir, je cours avec elle et du coup je prends énormément de plaisir à faire un footing avec elle. :D
Par contre en aucun cas je voudrais qu'elle run toute seule la nuit et elle non plus d’ailleurs :?
Tyo
Kikoureur débutant
 
Messages: 59
Inscrit le: 20 Déc 2015, 23:20

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Scoubidou » 28 Déc 2015, 07:32

valdes a écrit:Alors, mesdames, je vous retourne la question : "si vous avez des garçons, comment les élevez-vous ? Leur apprenez-vous à respecter les femmes ?"

Et c'est aussi valable pour les conjoints : messieurs, apprenez-vous à vos garçons à respecter les femmes ?


Malheureusement j'ai bien peur qu'il ne s'agisse pas que d'une question d'éducation. Comme dirait Brassens, quand on est con, on est con.

Même si je ne découvre pas ici les désagréments essuyés par les femmes au quotidien, sans verser dans le féminisme, ça me donne envie de vomir.

valdes a écrit:Bien sûr, des fois y'a encore des cons qui me lancent de la fenêtre de leurs bagnoles "baisse la tête t'aura l'air d'un coureur" ou "laisse tomber le peloton est déjà arrivé" ou en courant "ben dis donc ça va pas vite". C'est plus rare en marchant quand même.


Là au moins comme l'a écrit philtraverses plus haut, ça n'est pas une spécificité féminine, nous sommes tous susceptibles d'essuyer ces réflexions minables quelle que soit notre sexe notre age ou notre couleur de peau.
Avatar de l’utilisateur
Scoubidou
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 414
Inscrit le: 03 Août 2004, 23:00

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Aleitheia » 28 Déc 2015, 12:19

Tyo a écrit:Par contre en aucun cas je voudrais qu'elle run toute seule la nuit et elle non plus d’ailleurs :?


Je peux comprendre que ça fasse peur...

Mais c'est justement là que moi je refuse de m'interdire des trucs sous prétexte d'un danger... Etre une femme ne devrait en aucun cas m'handicaper dans ma pratique sportive.
Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.
Avatar de l’utilisateur
Aleitheia
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 367
Inscrit le: 22 Déc 2009, 23:19

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar hundsruck » 28 Déc 2015, 20:24

oui c'est un vrai problème, bon les plaisanteries douteuses c'est déjà pénible mais de temps en temps des faits divers rappelles la prudence. A l'époque quand mon amie partait seule marcher ou courir en forêt quand je ne pouvais l'accompagner elle emmenait notre beauceron, un chien adorable que l'on emmenait partout mais devenait un cerbère dès qu'il se retrouvait seul avec elle, personne ne pouvait approcher Marie, il faisait de la surprotection et à 2 reprises il a fait reculer des importuns en les mettant au garde à vous, des attitudes qu'il n'avait jamais avec moi. Alors oui Mlles ou Mesdames, je vous encourage a acquérir un compagnon sportif mais dissuasif qui a l'instinct de protection inné. Dans ce rôle là les chiens de berger sont idéales, super compagnon qui sera fou de joie de vous accompagner dans vos entraînements.
hundsruck
Kikoureur débutant
 
Messages: 69
Inscrit le: 29 Déc 2014, 21:35

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Japhy » 29 Déc 2015, 06:59

Je veux juste un tout petit peu relativiser l'étendue du phénomène, pour ne pas laisser penser que c'est la jungle masculine systématique partout sur le territoire.
Je pense les filles que vous n'avez vraiment pas de chance avec vos lieux de vie et de pratique, qui semblent concentrer les crétins.

Cela fait presque dix ans que je cours, et je n'ai jamais été emmerdée par qui que ce soit, que ce soit en ville, en bord de mer ou à la montagne/campagne. Comme quoi on dit que les mecs sont machos dans le Sud mais il faut croire que ça n'est pas pire qu'ailleurs!
Les seules fois où on est venu me chercher des poux, c'était à l'époque où je courais parfois pieds nus, et plusieurs coureurs m'ont accostée pour me dire que ça n'était pas hygiénique ou que j'allais me flinguer les genoux.

Après, c'est vrai que je n'ai plus l'âge d'être enquiquiné par les post-ados en goguette (j'aurais plutôt l'âge d'être leur mère...), et puis peut-être que j'ai un air méchant qui décourage !
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4287
Inscrit le: 14 Avr 2009, 17:12

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar heidi » 29 Déc 2015, 18:19

Je pourrais écrire exactement la même chose que Japhy. Jamais je ne me suis faite enquiquinée. Donc il y a au moins 2 endroits en europe où on est tranquille pendant son footing :)

Par contre je voudrais relever un truc mentionné plus haut qui me fait bondir: oui l'éducation des enfants (au respect) est capitale, c'est un tout, on ne peut pas partir du postulat de base qu'un gosse (jeune->ado->adulte) est con et le restera. Nous (père et mère) élevons nos enfants (garçons et fille) en prônant le respect des autres (qu'ils courent ou fassent autre chose). Tout n'est pas toujours réussi du premier coup, il faut de la patience, ça fait partie de notre job d'adultes.
Heidi
heidi
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 432
Inscrit le: 14 Oct 2009, 19:53

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Scoubidou » 29 Déc 2015, 19:19

heidi a écrit:Par contre je voudrais relever un truc mentionné plus haut qui me fait bondir: oui l'éducation des enfants (au respect) est capitale, c'est un tout, on ne peut pas partir du postulat de base qu'un gosse (jeune->ado->adulte) est con et le restera. Nous (père et mère) élevons nos enfants (garçons et fille) en prônant le respect des autres (qu'ils courent ou fassent autre chose). Tout n'est pas toujours réussi du premier coup, il faut de la patience, ça fait partie de notre job d'adultes.


Etant donné que je subodore que tu écris cela après lecture de mon message, je précise que quand je parlais de "con", je parlais du résultat: d'un individu à l'âge adulte. J'ose espérer qu'aucun parent (ou au moins le minimum possible), ferait un tel postulat :!:
Avatar de l’utilisateur
Scoubidou
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 414
Inscrit le: 03 Août 2004, 23:00

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar heidi » 29 Déc 2015, 19:33

Tu subodores juste :) :wink:
Heidi
heidi
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 432
Inscrit le: 14 Oct 2009, 19:53

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Marathonnerre » 29 Déc 2015, 19:41

philtraverses a écrit:Quand je fais mon footing dans un endroit isolé, et que je croise une femme je suis toujours gêné car systématiquement je sens que je suis jaugé, jugé pour savoir si je représente un danger. je prends donc garde de n'avoir aucune attitude qui puisse être interprétée comme une menace. Bref toute spontanéité est abolie dans les rapports hommes femmes :(
Finalement je suis moi aussi quelque part victime de la mentalité de certains hommes puisque dans ces situations je ne suis pas à l'aise. Mais c'est peut être moi. :oops:


Oui ce doit être toi plutôt...
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Maître kikoureur
 
Messages: 2286
Inscrit le: 21 Sep 2013, 15:53

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Mazouth » 29 Déc 2015, 19:47

banditblue29 a écrit:Je cours seule, le plus souvent.
Je ne sais jamais précisément où je vais aller mais je donne quand même une zone géographique et une fourchette de temps avant de partir.
Si je suis en sortie longue, j'ai au moins un téléphone sur moi.

Au pire tu peux aussi te défendre avec une fourchette... :mrgreen: :arrow:
Tiens, voilà du bouzin, voilà du bouzin, voilà du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Maître kikoureur
 
Messages: 4160
Inscrit le: 05 Sep 2014, 00:42

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar banditblue29 » 29 Déc 2015, 20:08

Mazouth a écrit:
banditblue29 a écrit:Je cours seule, le plus souvent.
Je ne sais jamais précisément où je vais aller mais je donne quand même une zone géographique et une fourchette de temps avant de partir.
Si je suis en sortie longue, j'ai au moins un téléphone sur moi.

Au pire tu peux aussi te défendre avec une fourchette... :mrgreen: :arrow:


:lol: Je vais y penser :wink: :D !
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 673
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 30 Déc 2015, 09:22

Aleitheia a écrit: Etre une femme ne devrait en aucun cas m'handicaper dans ma pratique sportive.


En fait être une femme ne devrait pas nous empêcher de quoi que ce soit, ni de courir, ni de nous promener en minijupe, ni d'aller seule à un concert.... S'empêcher de le faire revient en quelque sorte à reconnaitre une responsabilité des femmes dans la méconduite de certains hommes. On entend encore parfois des horreurs du genre "elle n'avait qu'à pas s'habiller comme ça", "elle l'a un peu cherché"... etc.
Je pense qu'il faut laisser aux hommes qui se tiennent mal l'entière responsabilité de leur conduite, que ce soit le beauf qui pérore à la machine à café ou l'ordure qui viole une femme.
Renoncer à vivre comme on le souhaite, c'est renoncer à soi-même. Et comme le dit Valdes plus haut, pourquoi pas la bourqua?

Ceci-dit je ne suis pas parano non plus et je ne pars pas en guerre à chaque fois que je sors de chez moi. Ici non plus je ne me sens pas menacée. Et franchement les hommes sont loin d'être tous des crétins machos, heureusement, la plupart ont posé la massue et cessé de nous trainer par les cheveux.
Personnellement j'ai fait lire "la King Kong théorie" de Virginie Despentes à mon mari, il est fan!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Japhy » 30 Déc 2015, 09:44

HS: tant qu'à faire, commande aussi les deux "Subutex", c'est encore mieux. Enfin, c'est différent, c'est un roman pas un essai, mais il y a aussi des nanas pas piqués des vers dedans.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4287
Inscrit le: 14 Avr 2009, 17:12

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 30 Déc 2015, 10:49

J'ai surtout aimé le premier, le deuxième est un peu en dessous je trouve. Sinon j'ai bien aimé Apocalypse baby, les jolies choses, les chiennes savantes. Moins "baise moi", un peu caricatural, mais on n'a pas la même vie, hein! Finalement je la trouve plus émouvante en tant qu'essayiste peut être.
Mais on s'égare....
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Aleitheia » 30 Déc 2015, 12:26

virginouille 60 a écrit:
Aleitheia a écrit: Etre une femme ne devrait en aucun cas m'handicaper dans ma pratique sportive.


En fait être une femme ne devrait pas nous empêcher de quoi que ce soit, ni de courir, ni de nous promener en minijupe, ni d'aller seule à un concert.... S'empêcher de le faire revient en quelque sorte à reconnaitre une responsabilité des femmes dans la méconduite de certains hommes. On entend encore parfois des horreurs du genre "elle n'avait qu'à pas s'habiller comme ça", "elle l'a un peu cherché"... etc.
Je pense qu'il faut laisser aux hommes qui se tiennent mal l'entière responsabilité de leur conduite, que ce soit le beauf qui pérore à la machine à café ou l'ordure qui viole une femme.
Renoncer à vivre comme on le souhaite, c'est renoncer à soi-même. Et comme le dit Valdes plus haut, pourquoi pas la bourqua?

Ceci-dit je ne suis pas parano non plus et je ne pars pas en guerre à chaque fois que je sors de chez moi. Ici non plus je ne me sens pas menacée. Et franchement les hommes sont loin d'être tous des crétins machos, heureusement, la plupart ont posé la massue et cessé de nous trainer par les cheveux.
Personnellement j'ai fait lire "la King Kong théorie" de Virginie Despentes à mon mari, il est fan!


Parfaitement vrai :)

Mais de mon côté aussi, en courant je n'ai jamais eu de réel problème et c'est resté assez rare que je me fasse emmerder. J'ai plutôt eu l'occasion de faire des rencontres sympas, et je ne me suis jamais sentie ''en danger'' non plus lors de mes sorties CAP ...

Un peu plus embêtée certaines fois quand je suis sortie seule, mais là encore je ne me suis jamais interdit de faire des sorties concert/ciné toute seule au motif que ''quand même ce n'est pas raisonnable''. Mais je sors un peu du contexte CAP là :)
Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.
Avatar de l’utilisateur
Aleitheia
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 367
Inscrit le: 22 Déc 2009, 23:19

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Marathonnerre » 14 Jan 2016, 10:55

Sans minimiser les situations ou des femmes faisant du sport en plein air aient pu se retrouver dans des situations désagréables, voire pire, les moqueries à l'adresse des sportifs existent depuis longtemps me semble-t-il.
Je me souviens, au milieu des années 70, il n'y avait quasiment pas de coureurs à pied hors stade, mais des cyclistes (hommes à 99,9 %).
Il y avait les classiques " Baisse la tête t'auras l'air d'un coureur " et " Allez Poupou ", mais aussi le fabuleux " Ta chaîne se dégonfle ! ".
De mon expérience personnelle, les seules rares remarques que j'ai pu entendre en allant courir ont eu lieu dans des endroits plutôt isolés (environnement généralement très rural) où manifestement la vue d'un coureur à pied était exceptionnelle.
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
Maître kikoureur
 
Messages: 2286
Inscrit le: 21 Sep 2013, 15:53

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Caracole » 14 Jan 2016, 19:39

Marathonnerre a écrit: les moqueries à l'adresse des sportifs existent depuis longtemps me semble-t-il.

C'est vrai que dès que c'est tentant de ricaner vu de sa voiture... Et les blagues sont toujours des plus fines!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 Déc 2015, 17:44

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar L'Dingo » 15 Jan 2016, 13:46

Japhy a écrit:...

Après, c'est vrai que je n'ai plus l'âge d'être enquiquiné par les post-ados en goguette (j'aurais plutôt l'âge d'être leur mère...), et puis peut-être que j'ai un air méchant qui décourage !


Ou peut –être des gouts musicaux qui font peur :mrgreen: :mrgreen:

L’dingo_jeune( :roll: )_et_con_à_la_fois :wink:
L'Dingo ^[°o°]^
Avatar de l’utilisateur
L'Dingo
Maître kikoureur
 
Messages: 2446
Inscrit le: 12 Oct 2004, 23:00

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Mamanpat » 15 Jan 2016, 14:19

L'Dingo a écrit:
Japhy a écrit:...

Après, c'est vrai que je n'ai plus l'âge d'être enquiquiné par les post-ados en goguette (j'aurais plutôt l'âge d'être leur mère...), et puis peut-être que j'ai un air méchant qui décourage !


Ou peut –être des gouts musicaux qui font peur :mrgreen: :mrgreen:

L’dingo_jeune( :roll: )_et_con_à_la_fois :wink:


Finalement c'est peut-être ici que je devrais avouer que j'écoute Me Gimms en courant... :oops: :arrow:
Avatar de l’utilisateur
Mamanpat
Grand Maître
 
Messages: 5464
Inscrit le: 09 Oct 2007, 07:56

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Japhy » 15 Jan 2016, 18:19

L'Dingo a écrit:
Japhy a écrit:...

Après, c'est vrai que je n'ai plus l'âge d'être enquiquiné par les post-ados en goguette (j'aurais plutôt l'âge d'être leur mère...), et puis peut-être que j'ai un air méchant qui décourage !


Ou peut –être des gouts musicaux qui font peur :mrgreen: :mrgreen:

L’dingo_jeune( :roll: )_et_con_à_la_fois :wink:


Qu'il est bête ! :lol: Tant que je ne tombe pas sur un vieux et fou, ça va !

N'empêche que mamanpat me bat à plates coutures !
:mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4287
Inscrit le: 14 Avr 2009, 17:12

Re: Où cours-tu, fillette?

Messagepar Arclusaz » 15 Jan 2016, 19:05

Mamanpat a écrit:
L'Dingo a écrit:
Japhy a écrit:...

Après, c'est vrai que je n'ai plus l'âge d'être enquiquiné par les post-ados en goguette (j'aurais plutôt l'âge d'être leur mère...), et puis peut-être que j'ai un air méchant qui décourage !


Ou peut –être des gouts musicaux qui font peur :mrgreen: :mrgreen:

L’dingo_jeune( :roll: )_et_con_à_la_fois :wink:


Finalement c'est peut-être ici que je devrais avouer que j'écoute Me Gimms en courant... :oops: :arrow:


bonjour Patricia,

c'est bien, en t'inscrivant aux AmmA (Amateurs de musique de merde Anonymes) tu as fait le premier pas qui va te permettre de te sortir de ce cauchemar.
Personne n'est ici pour te juger, tu n'as que des amis, tous ensemble nous allons t'aider pour que tu puisses retrouver une vie normale, retrouver l'estime de tes proches et retraverser ton village la tête haute.
Bien sûr, tu passeras par des moments difficiles, le sevrage ne se fera pas sans douleur mais pouvoir en parler avec des homologues va te faire du bien. Nous nous réunirons, en rond sur des chaises, une fois par semaine et chacun pourra dire avec fierté aux autres qu'il n'a pas craqué.
Courage, grâce aux AmmA, tu vas t'en sortir.
Donnez un peu de votre temps, donnez votre sang
compteur du kikoudon de sang
Avatar de l’utilisateur
Arclusaz
Très Grand Maître
 
Messages: 12752
Inscrit le: 26 Mai 2010, 17:22

Suivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 2 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !