Récit de la course : Trail de l'Aigle Blanc 2010, par Théophile

L'auteur : Théophile

La course : Trail de l'Aigle Blanc

Date : 13/3/2010

Lieu : Manigod (Haute-Savoie)

Affichage : 594 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Trail de l' Aigle Blanc

Trail de l’Aigle Blanc 2010

On est samedi soir et je suis au départ du Trail de l’Aigle Blanc, il fait beau, un parcours de 12 km et 500 m de d+ nous attend, du beau monde au départ, l’ami Seb Chaigneau, Pascal Giguet, Gregory Vollet etc…

Top départ, ça part sur un bon rythme mais pas trop vite, je m’accroche au groupe de tête, après 300 mètres de plat on entame la remontée d’une piste de ski alpin, ça tire déjà bien sur les mollets, en haut de cette montée je dois être 20ième , j’accélère bien sur le plat puis lâche tout dans la descente très raide, la neige est molle par endroit, c’est marrant. Je passe devant mes parents qui m’encourage, je dois être treizième.

On traverse la route, une petite boucle de 2/3 kilomètres nous attend, avec une partie montante d’abord puis une partie descendante, j’essaye de rattraper le groupe de trois qui est juste devant moi, mais ils vont trop vite pour moi, je décide donc de prendre un gel, il est tout gelé, je mets donc un moment à l’avaler, et la c’est le drame… j’ai couper ma respiration pendant longtemps et j’ai maintenant un point de côté. C’est maintenant une partie descendante jusqu'à repasser ou mes parents m’attendent,  je me fais doubler par deux mecs dans la descente, mon point de côté me fait trop mal, heureusement il passe un peu dans le coup de cul avant la route, je reviens presque sur les deux gars qui m’avaient doublé, mes parents m’encouragent encore.

 

Je suis donc quinzième il reste une longue partie plate, une descente une longue montée et la descente vers l’arrivée, environ 20/25 minutes de course, rien n’est perdu.

Je gère sur la partie plate, le point de côté me faisant encore un peu mal, j’ai en visuel le groupe de trois puis un coureur et un autre, si je les double tous je finis 10.

 

Sur la fin de la partie plate on voit la montée que l’on va faire de l’autre côté de la route, dans les montées je ne sens plus le point de côté je pourrais donc accélèrer. On traverse la route, plus qu’une petite descente avant la grande montée, j’arrive à revenir juste derrière le quatorzième. Dès le début de la montée j’accélère je lâche mon pote, puis reviens sur un autre, je donne tout dans la montée, sans point de côté c’est plus facile. En haut de la bosse je suis onzième, une partie en devers m’oblige a ralentir, ça me tire sur le côté du mollet, je me fais reprendre par le douzième, mais dès la descente je m’échappe, je fais a fond la descente pour revenir sur celui de devant, j’y suis presque, il reste 500 mètres de montée on m’annonce 11ième, je veux être dans les dix. Je donne tout pour revenir sur celui de devant j’y suis presque mais il me voit et redonne un pti coup de collier, plus que 200 mètres un peu plus plat je suis cuit de chez cuit, je le laisse filer, la dernière ligne droite, j’attends le dernier moment pour sprinter, c’est parti, il me voit on sprint tous les deux, je le passe a 5 mètres de la ligne.

Je suis dixième a 7 minutes de Seb et 5 du podium une très bonne soirée, un chouette parcours, je regrette juste le point de côté, la prochaine tout ira bien, et je ferais fumer les baskets…

2 commentaires

Commentaire de lulu posté le 04-04-2010 à 23:56:00

BRAVO.....de + en + fort !!
A +

Commentaire de ravachu posté le 09-04-2010 à 16:58:00

bonne reprise en cap! ça va envoyer cet été! @+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.47 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !