Récit de la course : Trail des Passe-Montagnes - 24 km 2010, par Matov

L'auteur : Matov

La course : Trail des Passe-Montagnes - 24 km

Date : 9/5/2010

Lieu : Albigny Sur Saone (Rhône)

Affichage : 579 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Le récit

C’est un samedi après-midi (8 mai), je suis en train de surfer le net pour tuer le temps (au lieu de réviser un cours pour un exam que j’ai dans quelques jours). Par curiosité je vais sur le calendrier Kikouroù pour voir quelles courses se déroulent le lendemain dans le Rhône. Je tombe sur le trail des Passe-Montagnes et je constate que c’est accessible en bus. Je vais voir le profil de la course – tiens ça a l’air d’être un parcours sympathique dans les Monts d’Or avec une distance raisonnable (24km) malgré un  bon petit dénivelé positif.

 

 

Je décide sur un coup de tête d’y participer et je file donc à la boutique Running Conseil pour voir si je peux encore m’y inscrire pour éviter la majoration de 5€ demandée pour l’inscription le jour de la course. Malheureusement, les organisateurs sont déjà passés récupérer les bulletins d’inscription à la boutique. Tant pis j’irai quand même demain…

 

Le lendemain matin, je me lève peu avant 6h pour vite avaler mon déjeuner et ne pas louper le bus de Vaise à 7h05 direction Albigny-sur-Saône !

 

 

Après avoir cherché en vain les kikous qui devaient se réunir avant la course pour une photo, je monte vers la ligne de départ prêt à en découdre avec les Monts d’Or et son terrain exigeant ! Heureusement, il n’a pas plu la veille et le terrain est censé être plus ou moins sec.

 

Le départ est donné avec quelques minutes de retard. Les deux formats de la course (12km et 24km) partent en même temps. Au menu, une longue ascension assez régulière nous est proposée jusqu’au Mont Thou. Je pars sur un bon rythme et j’essaie de revenir sur un sympathique V2 que j’ai rencontré trois semaines auparavant sur les 12km du Vinatier et avec qui j’avais parcouru une majeure partie de la course. Il me servira de repère lors d’une bonne partie de ce trail. Il est parti sur les chapeaux de roue et il me faut environ 3 km pour revenir à son niveau. Nous arrivons au Mont Thou en 30 minutes environ et je profite du ravito perché sur le mont pour m’arrêter quelques secondes afin de me ravitailler en chocolat, banane et liquides, sachant qu’il n’y aura qu’un seul point d’eau lors des 18 prochains kilomètres.

 

 

C’est après le Mont Thou que ça se corse. Je me cale ‘dans la roue’ de mon ami V2 pour les prochains kilomètres essentiellement de descente dans des petits sentiers tortueux et truffés de branches de buissons et d’arbres. J’en ressorts avec quelques coupures aux épaules mais heureusement j’ai pu éviter de me prendre des branches en plein visage, ce qui est un exploit vu ma taille. Il aura fallu que je me baisse une bonne partie du temps pour éviter le branchage de la végétation.

 

 

Difficile d’expliquer en détail le parcours où l’on passe de petits sentiers, à des chemins plus praticables, à de courtes portions de bitume, à de petits chemins tortueux à nouveau, et ainsi de suite. Il est tout simplement impossible d’adopter un rythme régulier, puisque montées raides et descentes abruptes s’enchaînent lors de ces 18km de boucle partant du Mont Thou. Nous passons près de St Romain, Collonges et Couzon. Je connais les environs pour m’y être entraîné l’été dernier (j’avais passé une semaine à St Romain chez des amis). C’est sympa de revoir certains chemins déjà empruntés, mais je découvre beaucoup de nouveaux endroits aussi. Nous passons près des anciennes carrières de pierre dorée dans des pentes tellement raides qu’il est tout simplement préférable de gravir la côte en marchant qu’en courant. Passé une dizaine de kilomètres, je suis plus ou moins esseulé, avec mon ami V2 que j’ai devancé d’une centaine de mètres et devant moi un V1 avec qui je fais le yoyo (il me dépasse dans les montées, je le rattrape dans les descentes).

 

Le point d’eau qui nous est proposé au dessus de Saint-Romain est le bienvenu. J’en profite pour avaler 2 ou 3 gobelets d’eau (et deux carrés de sucre). C’est après ce point d’eau que les grosses difficultés arrivent – le rythme est sans-cesse saccadé par des bifurcations inattendues, d’autres montées raides (dont une à la corde !) et certains chemins assez caillouteux.  Le retour vers le Mont Thou est ardu, mais je me sens bien tout au long du parcours et je parviens à maintenir un bon rythme. De retour au Mont Thou, je me ravitaille une dernière fois avant d’attaquer la dernière grande descente de retour vers Albigny. Le concurrent V1 avec qui je faisait le yoyo m’a plus ou moins distancé pour de bon, et en quittant le ravito je lance un encouragement à mon ami V2 qui est encore dans l’ascension avant le ravito.

 

De là, je descends en roue libre jusqu’à Albigny, même si je suis un peut méfiant des bifurcations inattendues. J’essaie de me concentrer un max pour ne pas louper les bandes de chantier pendues aux branches des arbres, ou la peinture jaune ou rose fluo nous indiquant le chemin à suivre. La descente est tout de même ponctuée de quelques petites pentes montantes raides, qui viennent nous rappeler que la course n’est pas terminée ! Je dépasse la ligne d’arrivée, 15ème en 2’14’’21.

 

 Je me suis régalé pendant cette course, j’ai adoré le parcours, les paysages, l’ambiance et l’organisation proposée par Passe-Montagnes. Finalement, c’est pas plus mal de ne se décider que la veille d’une course d’y participer ! Je suis venu sans pression  et sans attentes, et je n’ai pris que du plaisir. C’est la première fois que je fais une course dans les monts d'or, mais ça ne sera certainement pas la dernière fois. Je peux déjà cocher la date du prochain Passe-Montagnes sur mon agenda.

2 commentaires

Commentaire de yves_cool_runner posté le 11-05-2010 à 20:40:00

Bravo. Beau résultat et beaucoup de plaisir, que demander de plus ? Bon, je sens qu'il va y avoir un V2 de plus l'année prochaine sur ce 24 km !

Commentaire de zwiling posté le 12-05-2010 à 10:11:00

Bravo pour ton temps. Moi j'ai mis une demi heure de plus et pourtant j'étais au taquet ;o)
Je suis assez grand aussi (1m87) et c'est vrai que j'ai failli embrasser des branches plus d'une fois, t'aurai quand même pu emporter un sécateur pour me faire le chemin ! ;o)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !