Récit de la course : Trail d'Ecouves - 35 km 2010, par MOUNE78

L'auteur : MOUNE78

La course : Trail d'Ecouves - 35 km

Date : 6/6/2010

Lieu : Radon (Orne)

Affichage : 894 vues

Distance : 35km

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

35 km Trail Ecouves 2010

Avec Bambi et Tigua nous partons dans leur superbe voiture toute neuve direction Alençon, nous sommes samedi après midi et il n'y a que 2h de route environ.

Arrivés par une grosse chaleur dans le fief du Lutin d'Ecouves qui nous reçoit avec sa femme Josette avec plein de gentillesse. Apéritif géant chez eux avec 25 autres kikous venus de partout, j'ai peur de ne pas avoir faim pour la pasta party du soir, tellement il y a à manger. Un peu plus tard nous partons pour Radon pour la pasta party, une table nous est réservée, il y a une super ambiance sous la tente. Il fait si chaud, qu'on aurait bien mangé en plein air, mais bon des nuages se profilent déjà à l'horizon, on ne sait jamais, on est quand même en Normandie.....

De retour chez le Lutin qui nous héberge pour la nuit, toutes les chambres sont pleines de kikous, c'est super sympa, je fais connaissance un peu mieux de Jupette, pendant que d'autres boivent tisane et café avant la nuit.

A minuit il est temps de se coucher, il fait si chaud que c'est difficile de s'endormir. Dans la bibliothèque avec Bambi et Tiga, nous espèrons quand même sombrer rapidement dans les bras de Morphée.

 A 5 heures l'orage me réveille en sursaut, je réajuste mes boules kies, mon masque anti lumière sur les yeux et me rendors, tant est si bien que j'émerge à 8h20, gloups, le gatosport 3 heures avant c'est un peu fichu. Je descends retrouver tout le monde qui termine le petit déj. et m'attaque tranquillement au gato sport maison accompagné d'un bon thé.

9h30 on quitte Alençon pour Radon. 10' de voiture, dossard, choix du tshirt ou du sweat ou du sac, c'est comme on veut, puis on fait la queue au pipi room, quelques photos, et c'est le départ à 10h15.

Les marcheurs du 24 kil sont partis peu avant nous, il fait un peu frais, juste ce qu'il faut, l'orage a fait son travail, et c'est bien.

Je ne dirai pas la même chose peu de temps plus tard, car la course n'est qu'un vaste champ de boue entrecoupé de rivières du départ à la fin (merci l'orage de la nuit).

Un petit tour de champ, le temps que tout le monde nous encourage, puis on s'enfonce dans la forêt. 1 km plus tard, c'est déjà le 1er bain de pieds dans une rivière, c'est un peu frais, mais on va s'y habituer et de plus ça rince les chaussures.

Forêt superbe et sauvage, il ne faut pas louper les rubalises car on peut se perdre facilement.

Je cours toujours avec des coureurs et me sens bien, je cours à 10km/h environ c'est mon temps, on démarre pendant plusieurs kil en "faux plats montants" et il ne faut pas se faire pièger en accélérant, car quelques bonnes bosses bien raides suivies évidement de bonnes descentes bien raides entament bien l'organisme. Je commence à avoir un peu mal aux orteils dans les descentes, car ils tapent bien durement contre le bout de mes belles Salomon Wings.

Un peu plus loin je croise un cycliste sans dossard chaussé de trails et qui accompagne un copain pendant quelques kilos. Il est assis sur un tronc d'arbre en attendant son pote. Je me permets une blagounette en le voyant et il en rigole. Je continue mon chemin bien tracé et suivant le chemin qui monte. Puis soudain je vois un troupeau de coureurs qui fait demi tour : ON S'EST TROMPE !!! oh mer...... on a loupé une rubalise et il faut repartir, on redescend donc, mais on a du mal à retrouver le bon chemin. Il manquait une rubalise à une croisée car maintenant on repart en dévers sur un chemin qui n'en n'est pas un, bon on a perdu au moins 5'.

C'est vrai qu'on court toujours comme des troupeaux de moutons sans regarder les indications et perso je me trompe toujours au moins 1 fois sur tous les trails. Jusqu'à présent on m'annonçait que j'étais la 2ème femme, mais maintenant est ce toujours vrai ?

Bref nous voilà repartis et je retrouve mon cycliste tout surpris de me voir là ? mais je le plante là pour repartir de plus belle.

Il y a de nombreux cours d'eau, dans lesquels je vais à pieds joints pour me rafraichir les pieds et surtout laver mes trails neuves maculées de boue. J'ai même dû m'arrêter pour resserer mes lacets car cette boue est parfois très profonde.

Je passe le 1er ravito en 1h45 (17km) c'est bon je vais pouvoir faire le 35 km en 3h15 maxi. En fait je ne savais pas que la 2ème partie était bcp plus dure, les descentes sont très très raides et mes orteils souffrent tellement que je les recroqueville au maxi, mais je sais déjà que je vais devoir percer mes ongles pendant 1 semaine pour les vider du liquide qui me fait souffrir. (j'accepte toutes les bonnes idées pour éviter cela, mais ne me dites pas passer à la natation).

Je croise le Lutin qui photographie tout ce qu'il voit, on papote un moment, puis je file, bientôt l'arrivée et un coureur s'accroche à moi, je l'encourage en lui disant qu'il va arriver avec la 2ème femme, il me suis comme il peut, il ne reste plus que 500mètre environ, mais soudain il crie en se tenant la cuisse et reste bloqué sur place : une méchante crampe le cloue sur place, quel dommage. Moi j'avoue que mon mélange hydrixir/malto, m'a toujours convenu et je n'ai jamais de crampes, je me suis aussi arrêtée aux 2 ravitos pour prendre un coca, pain d'épice et 1 abricot et j'ai pu rester lucide tout le temps.

Ca y est on quitte la forêt et j'entends le haut parleur, c'est le bonheur de l'arrivée : 3h48 je suis super heureuse. la 3ème arrive presque 20 min après, je n'avais donc pas d'inquiétude à avoir, mais voilà je ne le savais pas.

C'est un  trail que je recommande, tant par le parcours que par l'organisation sans faille, les bénévoles super sympa et la convivialité sur les 2 jours. Même la douche qui a été improvisée sous une tente, fût la bienvenue, même si elle était gelée.

 

 

3 commentaires

Commentaire de fulgurex posté le 13-06-2010 à 22:58:00

Content d'avoir fait ta connaissance. Merci pour le Cr et bravo pour le podium.

Commentaire de Mustang posté le 14-06-2010 à 10:09:00

Bravo Agnès pour ton beau podium!! Très heureux d'avoir fait ta connaissance! Eh, oui, un parcours pas si évident que ça que la boue a rendu un peu difficile!!

et ce camembert géant???

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-06-2010 à 06:59:00

Bravo Agnès ! Tu as parlé de la boue mais il fallait aussi dire que tu es arrivée sous le soleil!

Tu reviens quand tu veux, on a aussi une très belle course : Alençon-Médavy.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !