Récit de la course : New Balance Sky Race - Tour du Thabor 2010, par haulyve

L'auteur : haulyve

La course : New Balance Sky Race - Tour du Thabor

Date : 18/7/2010

Lieu : Nevache (Hautes-Alpes)

Affichage : 1080 vues

Distance : 40km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

De la balade a la galére ...

6h45 sur la ligne de départ, nous écoutons les directives de speaker puis en attendant le top départ, je papote en compagnie de Dawa Sherpa et Hervé  Giraud-Sauveur. Je pars dans un très bon rythme en compagnie de Corinne Favre juste derrière Hervé Giraud-Sauveur et Patrice Marmet. Des l’attaque de la première montée (GR) je me mets dans une bonne allure marche active coupé de course light sans me mettre dans le rouge, le chemin est long pour la suite … Une fois sur le chemin de ronde qui rejoint les lac Laramon et du serpent (balcons avec pas mal de relance)  je mets un peu de braquet sans toutefois monté dans les tours. Dans la montée au pic du lac Blanc, je suis super bien puis au niveau du lac du Serpent, un début de contracture  au  mollet  droit me fait ralentir légèrement le rythme. A ce moment, Jack Peyrard me rejoint, on papote un petit moment puis je repends une bonne allure. Une fois le pic du lac Blanc franchi, je suis en 35 eme position en 1h54 donc tous va bien car j’avais estimé 2h00/2h05. Je bascule dans la descente qui même au 1er ravito (maison des chamois) et peu après le pic, je chope une violente crampe au dit mollet qui me fait tellement mal que je ne peux plus courir, donc je m’arrête et  m’étire quelques temps puis j’enlève les BOOSTER. Je reprends la course sans que personne me passe (cool) et dés lors tout roule jusqu'à la maison des chamois ou je passe 7 coureurs. Juste avant le 1er ravito, je me votre gentiment car gêné par un coureur qui visiblement ne savait pas descendre… bref j’arrive a la maison des chamois avec de  très bonnes sensations et toujours en avance dans les temps  prévus (2h30 au lieu de 2h40). Donc le bilan de la première partie n’est pas trop mal et surtout je suis bien.

A partir de la, la cata arriva, explication : au ravito, sentant le Kamel encore bien rempli et ne voulant pas taper dedans car je savais que le 2 eme ravito était assez loin, je décide de prendre 2 verres d’eau  qui proviennent d’un jerricane (surement de l’eau de montagne)… La suite se fait devinée !!!

Donc je repart du ravito 1 puis j’attaque le montée qui mène au mont Thabor, je monte a un bon rythme ou je passe 5 coureurs puis juste après le passage au col des Mèandes,  je ressent une violente douleur au ventre qui me donne la sensations de cagagne. A partir de ce moment la, j’ai compris que l’eau du ravito y est pour quelques chose. Je monte au Thabor tant bien que mal et bien sur je commence à perdre beaucoup de place … Cela devient limite un calvaire et au vue de mon chrono, je vois bien que c’est foutu quoiqu’il arrive. Une fois arrivé au sommet du Thabor, je fait le point 2 minutes puis j’attaque le descente et la c’est partie pour 13 km de vrai calvaire, impossible de recourir dés que j’essayé, la douleur au ventre se multiplié, puis des vomissements sont arrivé (6 fois, de la bile, le truc qui brule bien la gorge) Désole pour les détails, rires. Bref je marche en voyant une pléiade  de coureurs qui me passent. 2 km avant le ravito 2, jack Peyrard me reprend, on papote, je lui dis mes soucis et mon envie d’abandonné au ravito 2, lui aussi est moyen (tendon) et a envie d’arrêter  au ravito 2. On trottine ensemble puis arrivé au ravito 2 (km 30), ont mange un bout. On se pose la question de savoir si on fini ou on arrête la, puis je lui dis « allez, on finit, reste 10 km soit une grosse heure de course », il me dit « ok ». On repart tranquillement est bizarrement, je retrouve des sensations, la machine repart a tel point que je double quelques coureurs !!! 

Enfin l’arche de l’arrivée, je craque un peu et verse ma petite larme car un peu déçu car je sais que ma place (je passe de la 23 eme a la 143 eme) n’est pas la est le chrono encore moins (7h34). J’avais estimé un 5h20/5h30, j’ai juste 2 heures de retard, grhhhhhhhhh.

 

Merci a jack 26 (jack Peyrard), c'est un peu beaucoup grace a lui que j'ai fini...

1 commentaire

Commentaire de raspoutine 05 posté le 21-07-2010 à 21:00:00

C'est douloureux ( au sens propre et figuré ) de constater que sa course bien ficelée soit littéralement pourie par un problème gastrique ! Mais bon, même à résultat moindre, tu viens de remporter une autre victoire, celle de la ténacité.
Félicitations pour ton courage et merci pour ton récit .

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !