Récit de la course : Impérial Trail Fontainebleau - 37.5 km 2011, par KB77

L'auteur : KB77

La course : Impérial Trail Fontainebleau - 37.5 km

Date : 24/9/2011

Lieu : Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Affichage : 1362 vues

Distance : 37.5km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Mon impérial - Essai...transformé

Samedi 24 septembre 2011, c’est le grand jour pour un petit homme. Aujourd’hui une vrai épreuve ; de là découlera la suite des choses. C’est avec cette idée que depuis quelque semaine je m’y prépare, m’angoisse et trouve mon excitation.

Il est 6h45 je me lève. Tout d’abord un déjeuner british, jambon, œufs brouillés, chèvre, toast, café et jus d’orange (et une Pom’pote parce que moi aussi j’aime bien çà les Pom’pote). J’avais ouvert d’ailleurs le forum sur l’impérial avec ce sujet de l’alimentation, point qui m’intriguais car je sais qu’il est difficile de s’alimenter en course, donc avaec un départ à 11h et une fin probable vers 16h, le sujet est important.

Départ à 8h00 de la maison, je dois prendre Peacock à la gare d’Avon-Fontainebleau vers 9h15. Mais tellement pressé dans découdre que je vais être en avance. Pas grave j’arrive à la gare et mets à profits ces 20 minutes pour changer mes lacets. Et oui, le temps sera sec et dans ces conditions je décide de mettre mes Xtenex pour éviter de comprimer les pieds (ils vont être mis à rude épreuve).

Peacock m’appele, il est accompagné d’un coureur (pas un kikou, ok c’est pas grave). On discute, en est  3, et 3 horizons différents (Peacok est plutôt marathonien il vient pour voir, moi le novice j’y vais pour ….heu je sais pas, et le 3ième un expert de l’ultra, je pense qu’il s’agira du 14ième à l’arrivé du 65km).

On rejoint le Grand Parquet, photo_20.jpgcadre très charmant que cet hippodrome. Nous allons chercher nos dossards puis on se perd de vue……. Sur le détour de mes divagations et déjà en train de faire un plan de course (que je ne tiendrais pas de toute façon), je croise une dame « tiens un kikou » ; cette phrase, ou la variante « t ki toi », «  c koi ton pseudo » jalonnera ma journée. Bah oui, pour l’occasion je me suis drapé d’un magnifique kikou buff 2011 livré mercrediphoto_30.jpg . Il s’agit de Papillon, on papote, JCDuss nous rejoint et on papote aussi… chacun s’en va de son côté et je croise Lutin93 et on papote encore. Il me dit qu’il est malade, ca part mal pour le 65km.

On rejoint l’arène photo_50.jpgoù nous subissons une fouille Vigipirate (il semblerait que des kikous se soient mêlés à la journée). Les départs ont lieu par vague de 50 coureurs toutes les 5min. Je partirais donc dans la 4ième vague ayant annoncé un chrono de 4h30. photo_31.jpg

C’est parti, les 12 premiers km se passent bien, un petit rythme 9-10km/h tranquille, pour assurer. L’objectif est de relier l’arrivée frais. Surpris de me faire remonter par des coureurs du groupe suivant ? Ai-je étais optimiste à l’annonce de mon résultat pour le classement au départ où suis-je vraiment en deçà? Je décide de conserver ce rythme t d’écouter mon corps. Bonjour à Poussin75 avec lequel j’ai partagé 1km et qui fait le court en Off.

 On arrive au premier ravito  photo_41.jpgpas de soucis particulier (1h30), je recharge en eau, un peu de raison sec, une orange et un coca.  Avec le recul je n’ai pas beaucoup bu durant cette première heure et demi. J’attaque les compléments en gel.

Je redémarre en marchant tranquillement (aujourd’hui ces CAP à l’horizontale et marche dans les gros  D+). Je ne m’attendais à rien de particulier comme profil. Je connais un peu cette forêt, ces pins, ces longs chemins sablonneux … on m’avait pourtant dit « tu verras on longe les 25B ».Mais fallait me le dire plus FORT ; oh la vache le parcours est super technique que se soit sur le plat, en montée ou en descente, tout y passe : passage de travers, sur un pied, entre 2 rochers, sous les rochers, sur les escaliers, avec les mains, sans les mains, à gauche, à droite… Dès le 20ième des crampes, et là je sens le goût de la défaite et de l’abandon…. Es le résultat du manque d’hydratation constaté au dernier ravito combiné au relief. Je décide donc de pas trop relancer même sur les parties roulantes après le km25 et de demander un sursis jusqu’au km30. Côté kikou, j’ai bien dû en croiser 1 ou 2 mais je me rappelle plus des pseudos (si ca vous revient faites moi un signe). Pendant ces 10 derniers km, je rattrape plusieurs groupes de piétons, dans un premier temps malheureux pour eux, mais cela conforte mon choix de course.

Je m’entends dire « allez c’est ma course, lâche rien….», on se motive comme on peu. J’ai passé les 3h35 de course et c’est déjà un record personnel (Forzaaa me dit une petite voix). Allez encore 2km avant le prochain ravito me lance une personne au bord de la route (alors que je croyais y arriver).

Un merci tout particulier au cuisinier du chalet restaurant, surpris de voir ma tête de Kenyan lui demander du sel pour mettre dans mon eau.

Enfin le ravito du km30 photo_1.jpg, 4h20 de course soit +2h par rapport au dernier point de passage et plus d’eau. Je recharge et prend mon temps. « Cédric », mais qui me parle, je m’inquiète car j’ai eu ces dernières heures quelques pertes de lucidité. C’est Lutin93, arrêté là depuis quelque minute (ça n’a vraiment pas l’air d’aller), il va bifurquer sur le 37. Alors on en profite pour papoter. Mais qu’es qu’on peut papoter en CAP.

Je vais repartir, car je sens que je pourrais rester là des heures. En repartant je marche, mais mon corps c’est raidit. J’ai mal au pied (le cuir de ma Trab pieds gauche me fais mal à chaque pasphoto_3.jpg). Le dos commence également se rappeler à l’ordre. Je relance et … c’est bon, au fil des mètres ça s’arrange, je suis une machine me SMS ma femme, un peu rouillé je lui réponds. Je me retrouve même avec un peu de jus, c’est grisant. Le chemin est roulant pendant quelque km alors qu’un autre passage technique de 6 km environ s’annonce. Je ne change pas de technique (rando et CAP). Je remonte un tas de coureurs dispersés, marchant … cette course aura fait du mal. Je croise Nestor77130 qui a mal au dos, je lui dis que j’ai mal au pied, désolé de ne pas avoir eu de meilleure conversation. Sur le trajet je double un autre kikou, mais n’ai même pas l’esprit de lui dire autre chose que courage. C’est toujours mieux que pour un autre à qui je n’ai rien dis. 4h50 de course mais où est cette pu….. d’arrivée, c’est pas possible, 5h10, 5h20. J’y crois pas 7km en ayant de bonne sensation et je n’en vois pas le bout.

Yé pépé, je vois l’arrivée, ah mais pas tout de suite l’orga a décidé de nous faire faire un bon gros tour avant de finir. Papillon me lance un Ouais Kikou, je lève les bras et en fini au bout de 5h32.

J’apprendrais par la suite que le parcours faisait plutôt 41km. Avec le recul, je suis ravi de ce résultat et cette course est une confirmation et un déclic personnel.

Une bien belle course. Une belle orga. Des bénévoles au poil. Un balisage a surveiller à la loupe.

Une petite pensée pour un blessé aux alentours du km33.

    

5 commentaires

Commentaire de Land Kikour posté le 26-09-2011 à 20:23:46

Merci pour ton CR et ton joli Buff ;-)
Bonne récup'

Commentaire de AlexP33 posté le 26-09-2011 à 21:31:12

Félicitations et bonne chances pour la suite de tes aventures en trail..

Commentaire de lutin93 posté le 26-09-2011 à 21:36:05

bravo cédric, tu peux etre fier de toi, tu as parfaitement su gerer cette course difficile, ou il est vrai , il fallait etre en top forme pour ne pas finir cramer, comme moi , j'ai pu l'etre
le trail est un métier exigent et dans une course tout peut basculer, d'un coté comme de l'autre .

l'an prochain, attaque toi au grand parcours, aplus pour une viréé sur les vallieres ou autre
lutin93

Commentaire de djikai posté le 26-09-2011 à 22:02:47

Bravo pour ta course et ton récit.
Ne t'ai pas croisé malgré ton superbe Buff... une autre fois peut-être...
Suis sûr que tu as déjà envie de recommencer...

Commentaire de Jay posté le 27-09-2011 à 08:09:53

bravo pour ta course et merci pour ce sympathique récit ,
une sacrée belle balade en effet dans ce coin de l’IDF qui est tout simplement sompteux mais exigeant ça c’est sur..

Tu t’en es très bien sorti et pour un premier « long » .. au final pas loin d’un maratrail … les sensations sont bonnes
et l’envie encore plus présente à l’arrivée qu’au départ… De quoi préparer encore de belles aventures … avec le MMB en point de mire pour mi-2012.

Une belle première année de Trail , celle où l’on se découvre , en vrai « koureur des bois » .. Forrrzzaaaaaaaaaa …. bah oui , c’etait moi la petite voix ;-)

Kikou d’un jour … kikou pour toujours ;-)

Bravo Cédric !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !