Récit de la course : Trail de Noël 2011, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : Trail de Noël

Date : 11/12/2011

Lieu : Ollioules (Var)

Affichage : 611 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24 autres récits :

Retour sur mes trails d'affection

Dimanche 11 décembre...Ollioules.
C'est le Grand jour, mon premier trail depuis celui de Jouques 2010...un coupure de plus d'un an pour cause de Pb de tendons...
Un fameux test car le circuit est réputé exigeant...Mais j'adore cette région de Toulon....Toutefois, je ne sais pas comment mes tendons vont réagir...

Tout d'abord, il y a cette fameuse côte du départ...1,5 km avec parfois un dénivellé proche des 20%...
Plus de 1300 coureurs sont au départ (400 sur le petit parcours: Trail des lutins...14 km), l'arche de départ ne suffit pas et comme de nombreux coureurs, je glane quelques places en me positionnant en 4ième rang.

Tout commence par une rapide boucle (je suis à + de 18 km/h et on me double sans cesse!) dans le centre ville, puis c'est la montée de la Courtine...2 km éprouvants pour les muscles froids, avec un passage à ~ 20%! Je vais piano piano; il faut
gérer ce premier effort...lorgnant sans cesse sur les fréquences cardiaques affichées par ma Garmin. ....Les chevilles s'assouplissent progressivement...Pas de mauvaise impression...tant mieux!

Une large piste suit pour nous rapprocher de Château Vallon...pas terrible...alors que 100 m plus haut, il y a une belle monotrace (parcours d'il y a 2 ans).

Les coureurs en forme envoient "gros"...Je file raisonnablement à ~ 15km/h et les gars passent comme des fusées sur cette section en légère descente.
Puis, nous reprenons cette belle monotrace que je lorgnais et nous attaquons la seconde montée du parcours, qui mène vers les Hautes Pavègnes (400 D+ dont une grande partie en marchant)....j'essaie de ne pas trop forcer.  Mais je réalise combien je manque encore de puissance...je pense qu'il y a 2 ans, à certains passages, j'aurais couru et repris plusieurs places...Mais je manque d'entraînement; pour éviter tout souci avec les tendons d'Achille, je n'ai fait que 3 séances spécifiques en côtes raides typée "trail"...: c'est largement insuffisant pour être compétitif!
Par contre, lors de la descente assez technique vers le col de Garde, je me surprends à y aller vraiment fort...je reprends une dizaine de coureurs....Depuis mvallon Hautes Pavègnesa reprise des entraînements, je consacre beaucoup de temps à améliorer mes foulées, à développer les réflexes proprioceptifs, à gagner en  souplesse articulaire pour les chevilees...peut-être est-ce le bénéfice de tout ce travail...
En tout cas, c'est grisant...mes appuis sont précis, avec beaucoup de micro-foulées très toniques...je prends du plaisir.
Pour calmer, viennent les 500 m  de D+ du Mont Caume...on progresse surtout en marchant, sur une vilaine trace avec du béton sous nos pieds car il y a la ligne téléphonique du relais du Mont Caume qui a été enterrée là...c'est un effort conséquent...les mollets commencent à se crisper...Je pense à bien les étirer à chaque pas.
La descente piégeuse et technique à souhait du Mont Caume vers le second passage au Col de Garde confirme mes progrès...j'envoie "gros" comme on dit et je reprends encore 7-8 gars...
Trop excité par cette descente, j'oublie de me ravitailler en boisson au second (et dernier!!!) ravitaillement...tout au plus un 1/2 verre de coca...Je vais sous peu le payer cher!

La dernière montée du parco
TDN 2011urs est sans doute la plus impitoyable... 250 m D+ en remontant une large plaie forestière taillée par GDF...une montée "gazeuse", très raide...genre Vertical Race...on progresse à 3 km/h...je trace un cheminement sinueux dans un entrelas de caillasses et d'éboulis...tailler tout droit serait terrible...plusieurs gars ne me quittent pas de la semelle...et le poids de cette "responsabilité" me fait subir plus encore la pente...
A la sortie de la montée, je comprends que je vais manquer d'eau...Il reste 7-8 km...D'autre part, des échauffements sous les pieds font que les appuis sont peu à peu plus douloureux...la plante des pieds n'a pas encore retrouvé les callosités que l'on acquiert au fil des longues sorties d'entraînement...

Le manque d'eau va me contraindre à baisser le rythme...et je reste vigilant à ne pas trop forcer sur les tendons d'achille...Nous redescendons vers le centre ville, par la route et des escaliers qui font crier les cuisses...Plusieurs coureurs me reprennent, c'est assez logique en somme car je manque encore d'entraînement.

Et enfin, c'est la montée vers la salle omnisport, son public enthousiaste et chaleureux......les derniers 50 m D+ ...le chrono affichera 3h03...4ième V2...le 3ième V2H est à plus de 6 minutes...beaucoup trop loin pour avoir de quelconques regrets...
En fait, je suis super satisfait de cette course qui va me permettre d'espérer un retour vers d'autres épreuves...le tout sera de bien récupérer...

1 commentaire

Commentaire de Rudyan posté le 14-12-2011 à 17:39:16

C'est une superbe perf pour une reprise! Bravo et bon retour sur les sentiers! ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !