Récit de la course : Trail court de la Combe Bénite - 14 km 2011, par rico69

L'auteur : rico69

La course : Trail court de la Combe Bénite - 14 km

Date : 11/9/2011

Lieu : Granier (Savoie)

Affichage : 300 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Trail court de Combe bénite 2011

Cette course a marqué le top départ de mon plan d'entrainement pour le marathon du beaujolais 2011. C'est un ami qui m'a invité (et également local de l'épreuve) à participer à cette course. Je m'inscris donc "pour le fun" ne connaissant pas du tout ce type de course nature. J'y vais donc avec mes running "de base" (K-Suiss). Juste pour mémoire le trail court, c'est 14km et 1200m D+.

Le matin du départ, il fait beau et doux et je décide de faire l'impasse sur le camelback. Je me rends compte aussi que mon cardio est HS. Pas grave je ne compte pas faire d'étincelles. Le départ est donné et moins de deux km après, on entre dans le vif du sujet avec une première grimpette « droit dans la pente ». La marche devient obligatoire tellement ca grimpe ! Je tiens le rythme, j’arrive à m’accrocher. Par contre, j’ai complètement décroché mon ami qui est à la peine en montée.

Ce que je remarque tout de suite c’est la chaleur et je commence à regretter d’être parti sans flotte. En haut de la première bosse un ravito liquide nous est proposé. Nous abandonnons également les traillers du parcours long. Je suis plutôt pas mal et la première descente dans les bois commence. Très vite j’arrive aux limites de mes pauvres running sur le sentier forestier. Mes appuis ne sont pas sûrs et je suis obligé de modérer mes ardeurs. J’arrive à reprendre malgré tout deux concurrents. On arrive au pied de la deuxième grimpette avec un rativo. Il commence à faire vraiment chaud. Dans la première partie de la monté j’arrive à courir ce qui me permet de remonter sur deux autres concurrents qui sont en mode « marche rapide ». Puis ca devient très raide plus possible de courir.

Je suis à bloc, j’ai chaud j’ai soif et ca monte toujours. Nous arrivons à 2000m d’altitude, et là coup de bambou… j’ai trop chaud, je commence à voir des petites étoiles… je suis obligé de m’arrêter quelques minutes pour récupérer et je me fais repasser par deux concurrents. J’arrive au sommet en me disant que le plus dur est fait, maintenant ca descente jusqu’à l’arrivé. Effectivement ça descend mais c’est très (trop ?) technique. C’est raide et en devers. Mes running ne sont pas du tout (mais vraiment pas du tout) adaptées. D’ailleurs, elles ne survivrons pas à cette course. Du coup, je fais une grande partie de la descente sur les freins (sauf les 400 derniers mètres sur route que je fais à fond !).

Au final, je finis sur le podium de ma catégorie (vétéran) en 1h51. Petit plus de l’arrivée, des kiné disponibles et très sympas.

En résume, j’ai adoré!!! Le décor est super, on ne s’ennuis jamais (ca monte, ca descend tout le temps) et il faut vraiment mériter le sommet.

La prochaine fois c’est sûr je prends des « vrais » chaussures !!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !