Récit de la course : Trail du Salève - 38 km 2012, par maï74

L'auteur : maï74

La course : Trail du Salève - 38 km

Date : 13/5/2012

Lieu : Beaumont (Haute-Savoie)

Affichage : 489 vues

Distance : 38km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Le récit

Bon si vous avez bien suivi, vous savez que j'ai une grosse envie de mettre le dossard, envie décuplée par l'annulation de dernière minute de la Scott 1000    Bosses...

      
Après quelques hésitations, je me décide à prendre l'une des dernières inscriptions au Trail du Salève : 38 km, 2000 D+ et 2200 D- sont au programme de mon    dimanche, après une semaine d'entrainement bien remplie.
Après quelques péripéties liées aux rotations des navettes pour le départ (différent de l'arrivée), nous voici avec Olivier sur la ligne de départ.
De gros nuages sont accrochés au Salève et une petite bise fraiche nous accompagne.
 
      
Je pars à mon rythme, ne sachant pas trop comment vont réagir les jambes aujourd'hui. Ma stratégie du jour : cours Forrest, cours !
Les premières grimpettes passent plutôt bien, et les relances également mais je ne sais pas ce que ça donnera sur la distance.
 
 
A l'approche des crêtes, le brouillard nous cueille ainsi qu'une bise bien frisquette, je frissonne un peu et espère ne pas choper un coup de froid.
C'est donc avec plaisir que j'aborde la 1ère descente du parcours en direction de la Croisette, il y fait tellement meilleur que sur les crêtes que pour un peu, on    se croirait à Cannes surtout qu'il y du monde qui encourage ;-)
Ca c'était pour l'anecdote people, mais revenons à nos moutons.
 
      
Côté sensations, ça va super bien, pas de coup de mou, je rentre de plus en plus dans ma course.
Deux options s'offrent maintenant à moi pour la suite : soit je gère en considérant que cette course n'est qu'une étape dans ma préparation, soit je profite de ma    forme et je me fais plaisir à l'instant présent...
Le choix n'est pas cornélien et j'ai vite fait d'opter pour la course "carpe diem" !
      
Je partage quelques moments de course avec des gars lors de la 2e montée du parcours vers la Bouillette, on échange quelques mots, c'est toujours sympa.
L'ultime ravito est bientôt là et j'ai le plaisir de retrouver Darling et mes ptits gars venus m'encourager, ça vaut tous les gels turbo !
Je vide rapido 1 verre d'eau, 1 verre de coca, attrape 3 bouts de banane en vol et file illico vers la récompense de la matinée : la descente d'Orjobet (wéééé,    c'est la récré !).
Pas besoin de refaire le plein d'eau, je suis partie avec la poche remplie à ras bord et vu la température, j'ai de quoi tenir jusqu'au bout.
 
 
Je dévale la descente en slalomant entre les promeneurs qui doivent se faire quelques frayeurs avec ces coureurs tous azimuts (n'est ce pas Oliv !), je me régale et    bénis mes nouvelles pompes de trail qui me procurent une telle sécurité et une telle précision dans cette descente technique avec son passage ludique dans la grotte du même nom.
      
Darling est à nouveau en bas avec la Go Pro et les zouzous font quelques mètres à mes côtés en m'encourageant.
La partie roulante jusqu'au pied de Grande Gorge me parait + longue qu'il y a 2 ans, mais ça parait finalement logique  puisqu'on ne descendait pas par le même    endroit.
      
Enfin te voilà, redoutable montée ! J'ai pas peur tu sais !
Je l'attaque sur un bon rythme, régulier, préférant des petits pas rapides à de grandes enjambées qui pourraient concourir à cramper les mollets !
Je n'ai aucune idée de l'écart avec mes poursuivntes, mais il me semble avoir creusé l'écart.
A défaut de bataille, je commence à lorgner sur ma montre et à viser un 4h10 qui me satisferait pleinement.
      
Je rattrape 3 gars dans cette montée, en montant super régulièrement, puis débouche sur les crêtes où de nombreuses personnes m'encouragent, merci !
Je relance sans aucun problème dès la montée terminée, bon sang que c'est bon quand la machine tourne comme ça !
Je sais l'arrivée proche, un coup d'oeil sur ma montre, on oublie les 4h10, en descendant bien je dois pouvoir approcher les 4h !
Ni une ni deux, voilà la Maï qui en remet une louche, boostée par ce nouveau et ultime challenge du jour, encore du slalom-randonneurs, certains m'encouragent,    d'autres râlent mais moi je ne vois que mon chrono qui tourne et qui se rapproche des 4h fatidiques !
      
Fin de la descente, il reste un bon km de plat sur la route, ouch les jambes sont quand même lourdes, là !
Le seuil des 4h est passé, pas grave, je savoure la dernière ligne droite en empoignant mon Sacha qui franchit l'arrivée avec moi (1e F, 26e scratch) !
 
 
 
Finalement il m'aura manqué 3 minutes pour passer sous les 4h mais je suis super super contente, moi qui partais plutôt pour 4h30 de course !
Une victoire qui fait du bien après une saison 2011 difficile (mais dont j'ai tiré beaucoup d'enseignements) mais surtout un concentré de    supers sensations sur tous les terrains rencontrés aujourd'hui : montées, descentes, relances... J'ai tout aimé !
      
Victoire que je dédie à un ami qui, à l'heure où je franchissais l'arrivée, quittait la vie... Ciao Brice...
Carpe diem...
 
(photos organisation & Nico)

3 commentaires

Commentaire de marcus 39 posté le 18-05-2012 à 07:17:17

ça à l'air facile le trail, comme tu le racontes : je cours, je relance, je monte, je double....un petit mal aux jambes et pis c'est tout...Vivement que je connaisse ces courses en plénitude...
En tout cas bravo pour ta victoire et à bientôt sur les chemins...

Commentaire de Jean-Phi posté le 18-05-2012 à 08:54:39

Waouh !!! On retrouve la Maï de 2010 !!! Bravo, quelle belle course et quel mental ! Magnifique victoire qui en annonce d'autres !
Ta saison est superbement bien lancée. Bonne récup.

Commentaire de Zorglub74 posté le 21-05-2012 à 11:29:17

Bravo Maï, je ne savais pas que tu étais inscrite, du coup j'étais tout surpris de t'apercevoir à l'arrivée alors que je m'en allais déjà :-)) Ma femme ayant fait le 18 km et les filles attendant pour manger à la maison. En te souhaitant une bonne saison 2012 après cette mise en jambes réussie.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !