Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2012, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 31/8/2012

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 2463 vues

Distance : 166km

Objectif : Objectif majeur

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

238 autres récits :

Le récit

Par ici le même récit sur mon blog:

 


Et sinon ici, ça donne:

 

 

UTMB 2012, 30 bornes, abandon aux Contamines.

 

Conclusion d’une aventure de 10 ans autour de cette course … Et oui en 2003 j’étais déjà là, arrêté à Courmayeur mais déjà dans l’aventure (voir le détail de mes éditions par ).

 

C’est vrai que pour cette année, j’aurais imaginé une autre conclusion que cet abandon « peu glorieux » aux Contamines.

 

Mais quand je me retourne sur ma préparation cette année, qu’espérer d’autres ?

 

Et puis il m’aura vraiment manqué la petite flamme, celle qui te fait avancer, celle qui t’emmène au bout.

 

Je n’ai rien ressenti au départ, je me suis posé la question dès les 100 premières mètres sur ce que je faisais là.

 

Heureusement la vu des parents de Céline monté à Cham venir me voir prendre le départ m’a enfin secoué, ému, mobilisé.

 

Mais derrière les doutes, les questions ont repris. Toute la machine n’était pas là, et la tête pas du tout finalement.

 

Y a pas eu de miracle !

 

350 kmde cap depuis le début de l’année,12 kmen tout et pour tout au mois d’Août (dont7 kmle mardi précédent la course pour se tester) ….

 

Des blessures à répétition, des douleurs…. Une préparation subi et non pas voulu, dicté par les circonstances…

 

Ce n’est pas suffisant.

 

Plus de la fatigue accumulée depuis le début de l’année…

 

Puis cette dernière semaine avec le doute sur mes chaussures, mon matos, ...

 

La météo de cette année, le parcours de repli (qui aurait pu être une chance quand même pour moi),…

 

Je me suis beaucoup agité cette dernière semaine, pour essayer d’y croire, de m’y projeter… mais dès le départ tout a dégonflé… et finalement je n,’ai jamais eu envie.

 

Et dès que les mollets ont tiré, le genou a grincé, je ne me voyais pas vraiment continué…

 

Et puis la tête n’y était vraiment pas du tout.

 

Je crois que je n’ai plus trop le gout pour de l’ultra, sur du si long. J’ai envie de courses à la journée de 30, 40, 50 bornes,… le trail des Aiguilles Rouges me fait vraiment envie... La CCC me parle peut-être pour 2014.

 

Le meilleur souvenir de la course restera la rencontre avec Beb, et Yves des Croqs aux Contamines. Le détachement que j’ai eu en parlant de mon abandon… Voilà quelque part c’était fait.

 

Passage au ravito et direction les abandons.

 

Un coup de fil à Céline, retour à Cham en bus, un sms à Fredo, une douche, une « mini-nuit » dans le gymnase, un petit dej dans un bar avec des viennoiseries. .

 

Puis Fredo et Sab venu me voir courir l’UTMB… Désolé !

 

Tant pis on va suivre Jean-Mi des Croqs en train lui de finir avec cet UTMB.

 

On rejoint donc les supporters de Croqs à Argentières, passage de Jean-Mi qui souffrent des pieds… difficile, plus possible de courir, très peu de plaisir par rapport à la CCC de 2010, mais il va finir !

 

On file sur Cham, arrivé de Jean-Mi… Chapeau… Une édition qui fallait pouvoir finir !!!

 

Une petite pizza dans Cham avec Fredo, Sab et Mélie… et le vainqueur de l’UTMB 2012 en famille à la table d’à côté.

 

Puis c’est le retour à la maison, retrouvé Céline et Joanne.

 

Fin du week-end Chamoniard de fin Août, petit pincement au cœur.

 

Ca aurait chouette de finir cette aventure sur une autre note.

 

Mais je vis tellement une si belle année en dehors de la course à pied…

12 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 03-09-2012 à 13:31:01

La course n'est pas un but en soi! Fais-toi plaisir sur des "petites distances", bonne suite!

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-09-2012 à 19:08:18

Ah ça j'y compte bien me faire plaisir sur des distances plus petites!!! Merci pour le petit mot, et bonne course à toi aussi

Commentaire de fulgurex posté le 03-09-2012 à 16:02:11

Comme dit Mustang, il faut se faire plaisir avant tout. Et ça, ça a été bien difficile à faire sur cette édition 2012, ne serait ce qu'à cause de la météo attristante.
quelques trails courts pour s'éclater et c'est reparti ;o)

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-09-2012 à 19:12:32

Vive le plaisir c'est le meilleur moteur... donc le plaisir ce sera sur plus court
Merci pour le commentaire
Bonne course

Commentaire de the dude posté le 03-09-2012 à 16:22:25

L'ultra reste une discipline hyper exigeante au niveau du mental, alors si l'envie n'est pas là...
C'est peut-être le signe qu'en effet il est temps de passer à un autre format de course...quitte à revenir un jour le couteau entre les dents :0)

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-09-2012 à 19:16:18

Ah l'envie... C'est sur que ma première édition réussi de l'UTMB, j'aurais finis en rampant avec les dents et mon mental m'aurait filé des coups de pieds au derch en supplément...
C'est plus vraiment ça... alors? ben y a pas de souci, il y a suffisament à faire pour s'éclater :-)
Comme tu dis j'y reviendrais peut-être... ou pas... tant qu'on s"éclate, hein!
Merci en tt cas pour le commentaire .
Au plaisir

Commentaire de Fredy posté le 03-09-2012 à 21:22:31

C'est émouvant ton récit. Comme le dit le sage Mustang, le plaisir passe avant tout.

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-09-2012 à 19:19:30

On peut pas mieux dire.
Et si j'ai encore envie de vibrer aujourd'hui sur l'UTMB... c'est pour voir passer et encourager les copains.. Ca le fera pas mal aussi.
Merci pour ton petit mot!

Commentaire de JLW posté le 04-09-2012 à 21:27:03

Le plaisir certes, mais surtout l'envie. Vu la difficulté de ces distances il faut vraiment avoir un moteur "explosif" qui nous fait vibrer et nous pousse à vouloir passer la ligne d'arrivée coute que coute. Sans cela ...

Commentaire de Philippe8474 posté le 05-09-2012 à 19:21:21

C'est exactement ça! Ca vibre plus autant, alors dur dur pour voir la ligne :-)
Merci pour le petit mot et bonne course

Commentaire de Bruno Kestemont posté le 25-07-2017 à 16:08:29

Merci ! Enfin un récit qui me donne du courage avant d'entammer mon premier UTMB. Les autres ont tous l'air de surhommes (ce qui me fait bien peur). Voici enfin quelqu'un de normal qui me donne l'espoir de faire peut-être (un peu) mieux. Dans les autres récits, on les voit dépasser, dépasser et remonter dans le classement sans cesse. La majorité silencieuse se fait rattrapper par la barrière horaire ou a des ennuis divers. J'aurai besoin de penser à eux pour me sentir heureux d'être encore là après chaque kilomètre de gagné. Je pense qu'il faut autant si pas plus de courage pour faire un récit d'une course "manquée" que pour réussir cette course. Bel exemple d'humilité et de philosophie: on n'y va pas pour souffrir, mais pour le plaisir des entraînements et d'un long rêve pour un objectif dont ton récit rappelle que ce n'est pas un mince défi tant physique que mental. Merci et beaucoup de plaisir pour d'autres courses plus heureuses !

Commentaire de Philippe8474 posté le 25-07-2017 à 16:36:34

Wahouuu tout d'abord c'est rigolo de recevoir un mail pour un commentaire d'un récit datant de 2012!
Et merci!
Tu te fais tous les récits avant ta participation? Lis -en pas trop des comme les miens quand même ;-)
Mais oui même si la tendance (et particulièrement ces temps sur Kikourou) me semble à la banalisation de la distance, cette course reste une sacré course, et "160" bornes toujours un sacré morceaux (dans les Alpes, les Pyrénées, la Bretagne, ou pétaouchnok) !!!
Et très peu honnêtement ne souffre pas!

Et puis peut-être rendez-vous fin Août du côté de Cham... où j'y serais en temps que suiveur d'un pote :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !