Récit de la course : 6 heures de Mure 2006, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : 6 heures de Mure

Date : 14/5/2006

Lieu : St Bonnet De Mure (Rhône)

Affichage : 1289 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

C'est au pied des 6 heures de Mure qu'on voit mieux le mur

 

C'est au pied des 6 heures de Mure qu'on voit mieux le mur 

Les relais, c'est toujours bien. En plus, on était 3 équipes d'Ambérieu, donc on s'encourageait encore plus. Dans l'équipe, il y a 2 choses : ceux ou celles à qui on passe ou on reçoit le relais et d'un autre côté le fameux passage de la puce entre toujours les mêmes compétiteurs. C'est qu'il revient de plus en plus vite ce satané scratch à la cheville. "C'est déjà à moi, t'es sûr!". Après un petit tour d'échauffement, de reconnaissance du parcours, on s'apprête. Dossards devant et derrière avec le numéro et le nom de baptême de l'équipe, organisation au top. Le départ est imminent pour les premiers relayeurs et les individuels. 10 heures, c'est parti. Nous avons décider l'ordre des passages et je suis le 3°. Marie Christine est partie et c'est déjà le retour des premiers et Florian s'en va au loin. On cale les montres pour savoir à l'avenir le temps dont on dispose entre chaque répétition. Ca y est le voilà. Il me file le témoin et je m'envole. 2 kilo à avaler faut pas traîner. La côte calme les ardeurs, puis faux plat, herbe, descente et c'est déjà fini. Cool, j'ai la patate. La valse des puces commencent et Marie vient m'arracher le scratch, attention les poils. Une bonne vingtaine de minutes de break, on a le temps de narrer notre premier tour. Allez Fred, allez Aline, allez Marie Françoise ! Nos trois individuels commencent leur pénitence et tel des ours polaires dans un zoo, ils vont tourner pendant 6 heures sur le parcours. C'est à nouveau à moi, Florian me passe le bâton et c'est reparti. On relit une deuxième fois notre devoir : départ en descente, montée en sous bois, 

faux plat, herbe, macadam, tennis. Bon la deuxième page n'est pas mal non plus. Je file mon stylo en bois à Olivier qui écrit la suite de notre aventure rhodanienne. Il y a une équipe qui cartonne "Run Alpes" et la première équipe d'Ambérieu marathon s'accroche à la 2° place; Allez Manu. Vas-y Nico ! Séb et Lucas sont allongés à l'ombre en attendant leur tour de garde du précieux témoin. Ils gazent et se maintiennent seconds. Le soleil donne vraiment et les bâches à l'ombre sont les biens venues.

 

Coup d'eau sur la nuque, ravito aux tables biens achalandées. On a fait la moitié, le soleil est au zénith et on commence à connaître la chanson. 6 tours, je connais le refrain, les couplets reviennent un peu vite et il faut profiter un max du repos. C'est encore à moi : départ rapide, gauche, droite, trottoir, attention gravier et flaques d'eau, droite, gauche et c'est la montée, cailloux, ornière, racine fluo, plat, flaque, faux plat, herbe, droite, gauche, attention aux orties, droite, route et on lâche les chevaux, virage à droite, encore à droite, on rentre sur le final, 2 marches, trottoir défoncé, descente, virage en épingle à gauche, on relance en balançant les bras, baissage de tête pour passer sous la tente des tapis de puce, on donne tout sur la fin pour passer le relais. Ca y est c'est fini. Dernier tour tous ensemble. Eh ! Attendez moi : deux tours d'affilés, dur dur. Les 6 heures sont finies, on a bien couru, on a bien bronzé. Les trois équipes d'Ambérieu Marathon terminent dans le top dix : 2, 5 et 7. Presque 100 bornes pour l'équipe 1, nous faisons 91,5 kms dans le même tour que la 3° équipe. Cool.

 

Les indiv se sont déchirés. Fred est premier, 70 bornes, 34 tours, Aline première aussi et en plus 3° au scrach, 66 kms, 32 tours. Marie Françoise 3° féminine, 56 kilos 27 tours. Plateau repas avant la remise des récompenses vient terminer cette belle journée de course à pied.

 

J'ai la voix cassée à forcer d'encourager. Les jambes ont souffert aussi. Vivement le prochain relais !

2 commentaires

Commentaire de raideur69 posté le 19-05-2006 à 16:38:00

Bravo,surtout que cette course a but de récolter des fonds pour une maladie grave et peu connue,dont je me rappel plus le nom,je m'en excuse.Nous l'avons pratiqué en 2005 avec des collegues plongeur,c'était vraiment sympa.
Encore bravo..gibus et tes équipes

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 25-05-2006 à 21:28:00

Bravo Gibert ! Sympa ce CR. Et encore une course
bien menée... Peut-être se croisera t-on sur le
marathon par équipe à Viriat ?..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !