Récit de la course : Le Bélier 2013, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Le Bélier

Date : 25/8/2013

Lieu : La Clusaz (Haute-Savoie)

Affichage : 596 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Le récit

Par ici le même récit sur mon blog:

 


Et sinon ici, ça donne:

Le Bélier : déjà couru en 2001, 2002 et 2005.    

    Première course à l’époque sur ce qui ne s’appelait pas encore le trail.  

       

    Décision de participer prise après ma sortie au Trou de la    Mouche pour essayer de me mobiliser un peu avant mes 2 grosses échéances de cette année : l’ultra du Vercors en duo (début sept.) et le trail des Aiguilles Rouges (fin Septembre).  

    Là-dessus un bon    set d’entrainement pendant nos vacances à Nyons m’apaise et me réconforte un peu côté forme !  

    Par contre la récupération la semaine précédente le Bélier est un peu difficile… J’en suis même à me demander comment il y a 2, 3 ans je pouvais supporter un GR20 ou un Défi de l’Oisans … Fais    pas bon vieillir   

       

    Là-dessus bonne nouvelle, Fredo s’engage sur la course, et Chris (de retour de Trek aux globules , inscrit lui    aussi, me repère dans la liste des inscrits ! Cool !  

       

    Dimanche matin, Fredo me récupère à la maison, on papote, on papote et nous voilà à la Clusaz.  

    Récup des dossards, coucou à Chis, équipements, pipi de la peur, échauffement et Pan c’est déjà le départ au son de la cloche de l’église.  

     20130825 Le Bélier Départ

    Et dès le départ faut en donner un peu sur la route, puis le chemin forestier pour ne pas se trouver trop coincé à l’amorce du sentier (d’ailleurs me semble-t-il par rapport aux années 2000, la    portion chemin a été allongé pour étirer le peloton).  

    J’en donne juste ce qu’il faut pour ne pas me carboniser mais être dans le bon wagon (celui qui convient à mon rythme).  

    Dans la montée j’en profite pour « récupérer » un peu de ce premier effort, relance tranquille dans le peloton en attendant que le chemin permette à chacun de filer comme il l’entend.    (Comme d’hab. d’ailleurs certains tentent de doubler…un peu soulant quand c’est pour gagner une dizaine de places max sur toute la montée et qu’on est tous à la queue leu leu… chacun gère comme    il veut mais je ne pense pas que ce soit bien rentable dans cette configuration… Enfin bref).  

    Allez, on sort de la forêt, le chemin s’élargit et on file vers le Lac des Confins. 

       

    Je pioche un peu sur cette portion, je la trouve plus longue que dans mes souvenirs et j’ai toujours cette impression de fatigue dans les jambes (en même temps, c’est assez caractéristiques ces    derniers temps, il me faut presque 45 min/1H avant de me sentir bien à chaque sortie).  

    Passage aux ravitos des Confins, je ne stoppe pas et file.  

       

    Jusqu’au Crêt du Merle portion un peu monotone. Je tiens, ça joue au chat et à la souris, que je te passe quand ça descend, que je repasse en courant partout…  

Hop passage au Crêt du Merle, je bois un thé aux ravitos, descente sur la route, puis sur chemin un peu plus technique.  

    Traversée de la route du col des Aravis, cheminement sous l’Etale, ravito où je bois un verre, fin de la descente.  

    Et j’entends quelqu’un qui m’appelle ?!?  

    Sympa ma voisine venu encourager son mari (qui m’avait effectivement dit qu’il le ferait).  

    Bon là on attaque la partie sérieuse !  

    Ne rien lâcher !  

    Première partie sur le chemin : je cours tout le long.  

    Puis c’est le « mur » du Bélier : je passe en mode marche (comme tout le monde) et réussit à m’accrocher à un premier, puis un deuxième gars qui le dépasse.  

    Dès la fin du « mur », et là ça fait plaisir j’arrive à repasser en mode course ! Et là c’est vraiment tout bénef en mode course !  

    On arrive sur la route, je zappe le ravito et continue en mode course. Super content de tenir ! Et pense aux récits du Bouk sur kikourou « Marcher c’est mourir ! ».  

Arrivée au sommet, je zappe de nouveau le ravito et attaque la descente en mangeant un gel.  

    Je ne fais pas la descente du siècle mais ça tient, petite relance où je me souviens avoir méchamment crampé en 2005. Puis on attaque la descente technique. Je me fais passer par 2 gars ce qui me    réveille un peu. Je m’accroche. La descente est un peu plus vive. Et sur la fin j’aurais pu/dû essayer de remettre une couche.  

    A y est on est sur le bitume final, Fredo (qui en a déjà fini) m’encourage, je pousse un peu, les crampes sont pas loin, mais ça tient jusqu’à l’arrivée !  

    2H47  

    Bien content de la course, bien content d’avoir tenu en courant quasi tout le long, bien content de la météo bien agréable pour courir, bien content de retrouver un peu de punch avec de    l’entrainement.  

    Un seul bémol, je fais le même temps qu’en 2005 (alors que j’avais crampé et perdu pas mal de temps sur le final), j’aurais pensé mieux cette année.  

       

    C’est comme ça, on ne va pas bouder son plaisir.  

       

    On casse la croûte avec Fredo sous un soleil timide avec les diots polenta de la course, on encourage Chris qui en termine puis on se rentre chacun chez soi.  

       

… Avant de se retrouver en famille dans l’aprem autour d’une bonne crêpe au chocolat au bord du Lac à Aix ! Ca c’est bon !  

       

    Prochain épisode : l’Ultra Trail du Vercors en duo avec Fredo… à moins qu’une montée de la Tournette s’intercale la semaine prochaine.  

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-08-2013 à 12:22:31

Tu es adorable Philippe !!! Citer le Bouk, non mais allô !!!
Mon pote Manak était aussi sur cette course et a adoré... A noter sur le calendrier 2014 !
Bon UTV en tout cas !

Commentaire de Philippe8474 posté le 31-08-2013 à 09:28:42

Merci! Un commentaire du Bouk... ça y est c'est la gloire pour moi!!!!
Rdv peut-être en 2014 alors :-)
Et merci pour l'UTV!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !