Récit de la course : La Grande Course du Lac 2013, par caral

L'auteur : caral

La course : La Grande Course du Lac

Date : 20/10/2013

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 666 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Une journée en enfer...

...ou Apocalypse now!!! J'exagère un peu, mais cette grande course du lac fut vraiment dure!!! Les conditions météo étaient vraiment contre nous, avec de la pluie (le mot déluge est plus près de la vérité) des orages, du vent, donc de la boue, encore de la boue et toujours de la boue.

2ème participation en individuel, je connais bien le parcours, même si les organisateurs ont effectué cette année quelques changements pour nous proposer encore plus de sentiers.

Je pars confiant, mais comme je rélève d'une entorse acromio-claviculaire -chute de vélo il y  15 jours- j'espère que mon épaule ne va pas me jouer de vilains tours.

Dimanche, 7h15, départ pour Aix les bains. Temps sec à Montmélian, mais à peine passé Chambéry, la pluie commence à tomber. Arrivée à Aix, je laisse la voiture à l'esplanade -ça fera moins de chemin après l'arrivée!!!- je me change, j'enfile le Kway et je me dirige vers le départ, au grand port. Il y a plein de gens qui retirent leur dossard ou s'inscrivent, j'ai bien fait de passer hier.

Je rencontre un seul Kikou "Papeur" je ne verrais pas les autres, sont pas venus?

Petit échauffement, coup de téléphone à la famille qui m'encourage, et c'est bientôt le départ. La pluie s'arrête pile et nous voilà partis. Je pars sur une bonne allure, et nous suivons la piste cyclable le long du lac. 2ème km, surprise!!! David est là qui me prend en photo et qui court avec moi pendant un moment. Cela fait super plaisir. Je le retrouverai aux Mottets, j'apprécie vraiment beaucoup. La longue ligne droite devant l'aéroport, et qui je revois: l'ami David. Il m'accompagne jusqu'au port du Bourget. Je continue et je boucle les 11,5 premiers kilomètres en 1 heure pile. Tout va bien. Je me ravitaille et ça repart. Direction Bourdeaux, sa petite côte sur route et nous passons aux chose sérieuses. Et comme c'est "légèrement" humide, ça n'aide pas. Je marche d'un bon pas, et je rejoins la route. Passage devant le tunnel du chat, encore de la grosse montée, et nous rejoignons la route du col. Oh, surprise! Mais qui est là? Et oui, mon ami David!!! Allez c'est parti pour une grimpette à deux. Il m'accompagne sur 2 ou 3 bornes, et puis on se quitte. C'était vraiment super agréable. Allez on quite la route et c'est parti pour une course sur sentier. Rien de notable, sinon une chute consécutive à ma rencontre avec une branche d'arbre qui s'est mise en travers à hauteur de ma tête. Et comme je regardais surtout par terre...J'en vois 36 chandelles, mon compagnon du moment vient aux nouvelles, mais tout va bien. Nous aurons aussi la mauvaise surprise de voir des gens enlever des rubalises, on râle , mais ils s'en f..ent. Comme on a autre chose que s'engueuler avec des c... on repart. La pluie, la pluie...

Arrivée sur Conjux, gros ravito et à repart. Et là que l'apocalypse commence. Orages, pluies diluviennes, vent, le passage entre Portout et Chatillon tourne à la catastrophe. J'ai froit, je suis trempé, mes chaussures sont des baignoires. Arrivée à Chatillon, ravito quelque peu à l'abri. Je me tâte sérieusement: je continue ou pas? Allez, j'enfile le coupe vent, et je repars. Après tout, il reste quoi, 17 bornes?

Avec le coupe vent, ça va tout de même mieux. J'attaque la montée au col de la Chambotte. L'année dernière je l'avais monté tout en marchant, et je l'avais payé cher après. Cette année j'alterne la marche et la course et ça se passe bien mieux. Ravito à la bifurcation, et c'est reparti! Gadoue, pluie, terrain totalement instable, ah ça rigole pas. Et puis tiens, la pluie s'est arrêtée. Sur le coup je ne m'en étais pas rendu compte puisque les arbres "pleuvaient" toujours. On va courir au sec. Enfin façon de parler parce qu'avant que le terrain soit sec!! Mais lepetit vent a l'avantage de me sécher et ça c'est bon. Il me reste à peine 10 kms quand je vois arriver un coureur dans le sens inverse, qui s'arrête et qui me salue. C'est Arclusaz qui m'a rejoint. Il m'avait dit qu'il essaierait d'être à l'arrivée, et en fait il est là maintenant. Super! Nous faisons un bout de chemin ensemble, dont un gros dénivelée après le ravito. En haut de la côte, il me quitte pour aller rejoindre un autre coureur.

Descente, descente, ravito, c'est le dernier, il reste 5 bornes, c'est tout bon! Encore une petite erreur d'itinéraire, j'ai raté une balise, retour en arrière, c'est bon, allez descente sur Aix, ça y est je suis en ville. Les derniers hectomètres, le sentier le long de la rivière. Mais qui vois-je au loin? Et oui, David le retour. Il est encore là l'ami, et c'est super d'avoir quelqu'un à l'arrivée! D'autant plus qu'il n'est pas venu tout seul, Fabienne et les enfants sont là, et le père de David, tous à m'encourager.

Ben voilà c'est fini, 6h53 de course, à une moyenne de 8,5 km/h. Je discute avec mes supporters, et puis je vais manger la choucroute. Vite fait parce qu'il y a du vent et j'ai un peu froid. Par curiosité, je vais voir les résultats. J'ai bien fait, je termine 1er V3!!! Je me renseigne, bon, pas de podium, même le speaker est parti, mais j'ai droit à un lot, et allez, à la voiture. Je me sèche, je me change, et je rentre à la maison.

Bilan: j'ai bien couru, je mets plus de temps que l'an passé, mais c'était plus long (entre 57 et 59 bornes) plus de dénivelée, et les conditions météo qui n'aidaient pas. Je pense ne m'être jamais autant ravitaillé que sur cette course. Les conditions météo me faisaient "bouffer" toutes les calories ingurgitées à vitesse grand V, et j'avais vraiment besoin de m'alimenter. Merci à l'organisation pour tous ces ravitos! Et puis, un grand bravo aux bénévoles qui ont passé une grande partie de la journée à assurer les ravitos (parfois seuls). 

Les classements ici. J'espère que nous aurons un classement différencié équipes/individuels. Ce serait tout de même plus parlant.

Comme l'organisation ne le fait pas, j'ai trié les relais et les individuels. Voilà donc mon classement scratch:

45ème sur 89 concurrents individuels finishers.

Ce qui m'a permis de voir que le 1er termine avec 30 mns de plus que le vainqueur de l'an passé. Ce qui me rassure sur ma perf', puis que c'est à peu près l'écart que j'ai par rapport à l'an passé.

Un grand merci à  David et sa petite famille, et à Arclusaz, c'était vraiment super de vous avoir sur la course!!!

prochaine course: le marathon du Beaujolais nouveau?

10 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 21-10-2013 à 10:52:38

Bravo, belle course dans des conditions pas faciles !

Bien content d'avoir enfin fait ta connaissance après nos échanges virtuels.

les 150 m de D+ que nous avons fait ensemble, tu les as vraiment faits d'un bon pas, tu avais donc bien géré ce parcours exigeant.

Comme tu connais bien cette course, tu sais que tu as "loupé" à cause de la pluie de superbes paysages. Faudra revenir !

Commentaire de caral posté le 21-10-2013 à 12:18:50

Salut Arclusaz!
bien content aussi de t'avoir rencontré pour de vrai. Et c'est vrai que j'ai bien géré, mais c'est dû à l'netrainement et à l'accumulation des courses. Côté paysage, c'est sûr que c'est pas hier qu'on courait pour ça
allez à +

Commentaire de mazbert posté le 21-10-2013 à 12:03:34

Belle course mais je ne t'ai pas croisé au départ dommage. Pour nous ce fut une énorme galère aussi à cause du temps mais surtout du balisage qui nous a perdu mais équipiers et moi plusieurs fois sur le second puis le troisième relai. Bilan une perte de 40 minutes et encore on a eu de la chance car beaucoup se sont perdus plus longtemps et dans des endroits très limites. De gros progrès seront à faire la saison prochaine.

Commentaire de caral posté le 21-10-2013 à 12:20:00

Salut Mazbert!
j'étais étonné de ne pas voir de Kikou hier, à part Paspeur que j'ai croisé avant le départ. Quelle galère, hein!!! Mais ce sont les aléas de la course.
A +

Commentaire de KARO74370 posté le 21-10-2013 à 15:02:29

Salut les garçons ! je confirme qu'il fallait être costaud hier pour finir dans cette galère ! j'étais sur un relais ! Mon prochain objectif est aussi le marathon du beaujolais ;-)

Commentaire de paspeur posté le 21-10-2013 à 15:27:12

salut à toi
heureux de t'avoir vu dimanche matin. Pour la suite, il y a bien longtemps que je n'avait pas autant pataugé dans la boue.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-10-2013 à 16:36:02

Ah ben déjà quand c'est balisé je me perds quand même, alors si c'est débalisé...
Bravo à toi pour cette victoire !

Commentaire de caral posté le 21-10-2013 à 17:43:12

Merci à vous tous. @ Karo74370: on se verra peut-être sur le marathon. On me reconnait cfacilement: petit, barbu, chauve mais ç a se voit pas parce que j'ai une casquette rouge Kikou
à +

Commentaire de caral posté le 21-10-2013 à 17:43:13

Merci à vous tous. @ Karo74370: on se verra peut-être sur le marathon. On me reconnait cfacilement: petit, barbu, chauve mais ç a se voit pas parce que j'ai une casquette rouge Kikou
à +

Commentaire de Gibus posté le 25-10-2013 à 10:02:52

Les conditions météo n'étaient pas top ce jour là.
Bravo d'avoir été finisher d'une très belle course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !