Récit de la course : Trail de Glanum - 26 km 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : Trail de Glanum - 26 km

Date : 23/2/2014

Lieu : St Remy De Provence (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 615 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 26,0 KM.
Température au départ: 7°C.
Temps: Beau, vent léger.

Données perso
Poids: 83,4 Kg.
Objectif: <3h00'00".

(ouvrez la carte dans un nouvel onglet pour la voir en pleine résolution)

8ème semaine, 8ème course.
Camelbak? check. Certificat? check. Mal de gorge? check. Migraine? check. Fièvre? check.
Et sachant que ma dernière sortie longue remonte au mois d'octobre dernier, j'hésite un peu à me lever ce dimanche.
Mais trêve d'excuses, à l'aventure!

Glanum est un trail que j'avais bien apprécié l'année dernière.
Moins de 1000m de dénivelé, beaucoup de chemins larges. Quelques longues côtes et descentes un peu glissantes, mais rien de bien sorcier.
J'espérais faire 3h00 cette année. Mais avec la fièvre, ce sera déjà bien si je vois l'arrivée.

Sur place vers 8h00-8h30, les collègues sont déjà là.
Bob Morane, Dominique Heyert, Christian Arnaudo, Benjamin Hoffmann, Rudyan...
Retrait du dossard, choix entre plusieurs lots et retour à la voiture pour rester au chaud.

Je me place sur la ligne à 9h20 et le départ est donné à 9h31 après un petit briefing inaudible.

KM 1 & 2: Petite mise en jambes sur le plat en sortant du village.
Pas de panneau de kilométrage, mais je dois être à 11 Km/h.
Calé sur un rythme tranquille en milieu de peloton, pour l'instant tout va bien.

KM 3, 4 & 5: Voilà un aspect de ce genre de course qui me déplaît un peu.
On grimpe jusqu'en haut d'une colline, puis on redescend sur le même versant pour se retrouver à 50 mètres de l'endroit où on a entamé la montée.
Exercice à répéter ad nauseum sur ce trail. Langue tirée

KM 6: Après quelques lacets sur lesquels j'alterne entre marche et course pour garder un peu de souffle, le premier sommet est visible.
Mais avant d'y monter, il va falloir quitter le grand chemin et descendre jusqu'au fond du vallon. Yippee! Criant

KM 7: Tout le monde marche et en profite pour observer le paysage. Une belle vue sur toute la chaîne des Alpilles et sur le Mont Ventoux.
Arrivé au sommet et à la séparation entre le 14 et le 26 KM, je jette un oeil sur le chrono.
Il me faut 50'30" et il est 50'30". Le hasard fait bien les choses. Mais ça ne durera pas.

KM 8 & 9: Mal au ventre, manquait plus que ça. Obligé de marcher au lieu de faire 12 Km/h comme prévu.
Finalement j'aurais mieux fait de rester couché. Mais bon, maintenant qu'on y est...
1 minute de pause et 3 verres de coca au ravito du 9ème KM pour remettre la machine en état et on repart.

KM 10, 11, 12 & 13: 5 minutes de course, 1 minute de marche. 4 minutes de course, 2 minutes de marche.
Arrivé au point le plus haut du parcours, le chrono indique 1h40. Soit 6 KM en 50 minutes... Aïe.
Mais le plus dur est fait.

KM 14, 15, 16, 17: Les chemins se suivent et se ressemblent tous.
Plus aucun souvenir du parcours, plus aucune notion de distance. Je me contente de poser bêtement un pied devant l'autre en attendant la fin du calvaire.
Avec la fièvre, j'ai consommé plus d'eau que prévu. Vivement le ravito du 19ème.

KM 17,4: Tiens je l'avais oublié, ce mur. Une bonne pente à plus de 30% et des crampes dans les deux jambes.

KM 19: Nouvelle descente longue et glissante. Je tombe une fois sur les fesses, heureusement sans conséquences.

KM 20: Enfin le ravito. Oui, mais... ils n'ont plus d'eau.
Je sais que de nombreux trails se font en autosuffisance, mais là c'est abusé.
Lorsque l'on m'annonce la présence d'un ravitaillement, il a intérèt à être là. C'est un minimum...
2h40, donc encore 1 heure à courir sans eau = abandon assuré. A partir de maintenant je vais jusqu'à l'arrivée en marchant.

KM 21 & 22: Ce trail est maintenant une randonnée. Arrivé au lac du Peirou, j'ai presque envie d'aller me baigner.
Un peu d'escalade, passage dans une grotte et redescente vers la route de St Rémy.
Un signaleur nous indique qu'il y a un robinet près des vestiges romains à l'entrée de la ville.

KM 23 & 24: 3h20, arche de Glanum en vue. Je demande au bénévole où est le robinet qui va me sauver la vie.
"On l'a enlevé. On le remettra l'hiver prochain." OK, au point où j'en suis ça ne me surprend même pas. Incertain
Petite section humide sur le bord de la route: juste assez pour alourdir les chaussures. Pas d'importance, on y est presque.

KM 25 & 26: La route vers St Rémy semble interminable, surtout à 6 Km/h.
Mais l'arrivée est enfin là. 3h48'11". Ouf! Garçon, une bière!
Assez surpris de voir qu'il y a encore des gens derrière moi. Je m'attendais à être bon dernier.
Après avoir bu mon poids en eau, je file vite vers la voiture en sachant que les jambes vont se bloquer si je les laisse refroidir.

Probablement ma course la plus dure. Mais content de l'avoir terminée.
267ème sur 290 (92%).
184% par rapport au vainqueur en 2h04'18".
2ème pire course sur un total de 63.

A la semaine prochaine pour quelque chose de beaucoup plus raisonnable:
Le Cross Septémois.

5 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 24-02-2014 à 14:35:50

J'avais beaucoup aimé ce trail, que j'ai fait il y a trois ans (déjà!). Il y avait fait très beau aussi mais avec un vent terrible, les déplacements sur les sommets avaient été épiques; peut-être un peu trop de pistes sur la 1ere partie, mais comme l'environnement est très beau, ça passe.
Par contre, c'est clair que courir en étant malade, ça ne peut pas être top!

Commentaire de Françoise 84 posté le 24-02-2014 à 15:25:34

Ça a vraiment dû être la galère de manquer d'eau, il faisait chaud en plus... On a dû se croiser à un moment ou à un autre (j'avais mon TS rouge KK)? Soigne toi bien et bonne récup maintenant!

Commentaire de Greg13 posté le 24-02-2014 à 22:55:27

Bravo Tom!
Beau récit, belle photo vue d'en haut et bravo d'avoir terminé! Tu vas pouvoir capitaliser dessus pour tes prochaines courses.
Nous on était aux 18 kms de la foulée du Foussa à Rognes, un REGAL!!
Sportivement

Commentaire de chanthy posté le 25-02-2014 à 08:48:04

Bravo Tom

Commentaire de askatasuna posté le 25-02-2014 à 12:43:38

beau CR
faut toujours partir avec une reserve d'eau avec soi ( parte gourde camelbak) surtout pour une distance au delà de 20 kms

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !