Récit de la course : Trail des Cabornis - 38 km 2014, par ejouvin

L'auteur : ejouvin

La course : Trail des Cabornis - 38 km

Date : 9/3/2014

Lieu : Chasselay (Rhône)

Affichage : 1146 vues

Distance : 40.8km

Objectif : Pas d'objectif

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mais ils sont où, mais ils sont où, mais ils sont où les Lyonnais ?

A quoi bon ?

Trail des Cabornis, où comment s'inscrire sur un coup de tête sur un trail. L'organisation de nuit avait été bien sympathique l'année dernière, et ce week end était promis à une grosse concentration de Lyonnais. Cela fait trop longtemps que je ne suis pas allé voir mes amis "virtuels" et cela allait faire deux semaines sans accrocher un bout de papier sur le tee shirt.

Bon bah comme une envie de popo, je m'inscris sur les Cabornis de jour. Quitte à faire le déplacement, je me prépare à faire la grande distance, sauf que 2200m de D+ annoncé, ça devrait piquer puisque je n'ai absolument pas bossé le D+. Cela dit, il faudra y passer parce que c'est pas comme si il y avait une petite ballade en juillet.

 

Samedi matin sera rythmé par tout un tas de choses à faire et qui traîne. Par contre, je teste une nouvelle approche de séduction auprès de la patronne et vendeuse de mon magasin préféré. Oui oui, je suis quelqu'un de très con, et étant le "jour de la femme" (quelle connerie, mais parfait pour déconner justement) je décide de passer au dit magasin pour y déposer une petite composition florale à chacune d'elle. En plus le timing est parfait, elles sont en train de papoter (normal pour des femmes en fait) avec une cliente, me permettant de juste rentrer, déposer la petite fleur (et non la petite graine, bande de vicieux) et de repartir direct. Je les laisse médusées en rigolant.

 

Sinon, comme à chaque fois que je vais sur Lyon, il faut que j'aille me faire couper les cheveux. Alors autant j'ai du mal à "choper" un 06 en trail, autant là, celui du coiffeur... Mais cela paraît trop facile, mince quoi, il me faut du challenge.

CE DIMANCHE JE SERAI LE PLUS BEAU POUR ALLER COURIR COURIR
POUR MIEUX POUTRER TOUS CEUX QUI ME DOUBLE
DOUBLE
CE SOIR JE SERAI LE PLUS FRAIS QUAND TU ME DIRAS
DIRAS
TOUS LES MOTS QUE JE VEUX ENTENDRE MURMURER PAR TOI
PAR TOI

JE FONDE L'ESPOIR QUE LA COURSE QUE J'AI VOULUE
ET QUE J'AI ETUDIE COTE PAR COTE
SERA BOUEUSE ET LES RUNNING QUE J'AI CHAUSSEES
SALIES PAR LES FLAQUES

QUAND LA NUIT REFERMAIT SES AILES, J'AI SOUVENT REVE
REVE
QUE DANS LA SUEUR ET LA DOULEUR
UN JOUR JE SERAI LE PLUS BEAU
LE PLUS BEAU POUR ALLER COURIR

LE PLUS BEAU POUR ALLER COURIR
LE PLUS BEAU POUR ALLER COURIR

 

Je n'ai vraiment aucun talent d'écrivain moi, mais bon tout ça pour dire que je me suis fais une beauté. Encore une après-midi à "glander" et voilà qu'il est temps de prendre le train alors que le sac n'est pas encore fait. Aller op, on balance tout ce que l'on trouve, short, tee shirt running, portes bidons, tout y passe.

Bref, encore une course où j'y vais avec ma biSurprisSurpris et mon couteau.

Même pas de sieste dans le train, étonnant, et me voilà sur Lyon accueilli par mon coach. Direction repas, et dodo rapide. En préparant mes affaires pour le dimanche, je me rends compte que je n'ai pas mon couteau, mince je vais devoir faire avec ma biSurprisSurpris seulement.

 

Un dimanche au soleil

6h du mat un dimanche, y a pas à dire, ce n'est pas une vie. C'est plus tôt qu'en semaine ... Il est convenu que je prenne la voiture de mon coach pour me rendre au départ. Et là, c'est déjà toute une histoire. C'est un énorme crossover, c'est que je n'ai pas l'habitude d'en avoir une aussi grosse entre les mains moi. Je suis plus adepte de la petite citadine qui se faufille partout et qui ne risque pas de toucher sur les côtés.

Le trajet en voiture ressemble comme deux goutes d'eau à celui de Nantes. Je prends toujours la mauvaise décision sur les embranchements, et cela malgré les indications du GPS ... Heureusement, je suis parti suffisament en avance, et j'arriverai quand même 1h15 avant le départ.

 

La veille, j'ai étudié la météo et le profile. Alors il est annoncé 40km, raivto au 12 et 25. Ce qui veut dire que l'on se tape 15 kms en début d'après midi... J'ai pensé un instant partir avec un simple porte bidon, ce sera finalement le double, avec une seule gourde de remplie jusqu'au premier ravito. Pour la tenue, ce sera tee shirt manche courte, si j'avais eu un débardeur je l'aurai pris. Je vous passerai tout le cheminement pour prendre cette décision, car elle a été motivée suite à des propos scandaleusement vulgaires (j'en suis encore tout choqué Embarrassé) par un renommé, en la matière, kikou par messages privés.

Je ne suis pas mécontent de la stratégie de ravito, car ils sont finalement annoncés à 13 et 30 au micro, pour une distance de 38.5.

 

Alors que je retire le dossard, je découvre le cadeau de bienvenue. RigolantRigolantRigolantRigolant Un couteau, juste ce que j'ai oublié ... (oui oui, il y un semblant de structure dans mon CR) Alors que ArthurBaldur s'échauffe, il me reconnaît et me serre la pince. Ca fait plaisir et nous échangeons deux trois mots. Et voilà que je retrouve avec plaisir Jean-Phi qui me présente à tout un tas de kikous. En confiance, je paufine ma réputation d'idiot du village en disant deux trois conneries. Bref, une belle course s'annonce, surtout que sur la ligne de départ, une petite dame se "colle" à moi. Non mais oh, pas dès le départ Madame, moi je drague que sur la deuxième partie de course Clin d'œil.

 

La course

Ah oui, dans un récit, il faut quand même parler un peu de la course. Alors, ça démarre fort, comme d'hab, dans le village mais rapidement (500m) nous attaquons une montée. Le bitume est très rapidement abandonné. C'est assez drole finalement, parce que je commence quasiment la course en .... marchant. Et oui, j'ai les mollets durs comme du bois. Je rigole tout seul en voyant les bons gros crotins chevalins à terre. J'imagine Jean-Phi, parti derrière moi sur la ligne, dire "Tiens Etienne est devant, ça se voit".

3 kms de réalisés et une belle descente nous est offerte. Nous sommes tous frais et ça déroule pendant quasi deux bornes. Par contre, je suis en train de me dire que ça tape dur dur ce style de profile.

Même pas le temps de récupérer, et voilà que l'on attaque de nouveau une bosse au kilo 7. Ca calme direct... Mais c'est super sympa. J'en suis encore à me faire doubler, mais c'est normal.

Un peu plus loin, kilo 11, alors que l'on serpente en montée j'entends au dessus de moi "Mais c'est Etienne". Yo, Jano, j'arrive Clin d'œil. Je vais le rejoindre un peu plus loin et nous attaquons la descente vers le premier ravito ensemble. Je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai l'impression que certains commencent déjà à morfler, ça ne descend pas super vite.

 

Ravito km 13, faire le plein des gourdes et pas trop envie de manger. Alors, ça repart rapidement. Je vais arriver sans trop m'en rendre compte à la porte de séparation. Jano m'avait prévenu, après cela, il y aura beaucoup moins de monde. Et c'est le cas... nous ne sommes plus que trois et nous déconnons en imaginant que nous sommes la tête de course. Cette imagination débordante sera vite mise à mal car c'est par paquet de 3-4 que l'on reprends des concurrents.

Il commence à vraiment faire chaud et les passages au soleil sont rudes. Les deux gourdes ne sont pas de trop. A partir du kilo 20, je vais commencer un petite bataille avec trois concurrents. Le premier s'amusant à relancer à chaque fois que je reviens à sa hauteur, en montée, alors que je marche. Les deux autres se laissent dépasser pour mieux me déposer. Je vais attendre mon heure et décide de les lacher au prochain ravito, si je le peux. Mais je vais faire une petite erreur stratégique, m'authorisant une petite augmentation de mon cardio à partir du kilo 25.

 

Le terrain n'est vraiment pas facile pour moi, succession de montée / descente avec variation du terrain : chemin, pierre, un peu de bitume, c'est super cassant. Beaucoup de bénévoles nous indiquent les chemins à emprunter et nous félicitent, créant une superbe ambiance.

 

Arrive enfin le ravito au kilo 30. remplissage obligatoire des gourdes et il est temps de déconner. La bénévole m'indique qu'il ne reste plus que 8 kms, mais je ne veux pas le croire. Elle s'en étonne et me demande si c'est phsychologique. Non, c'est juste que c'est annoncé 40 sur le site, alors je reste la dessus. Et bien, j'aurai eu raison de ne pas la draguer celle-ci tiens, il ne fallait pas lui faire confiance Langue tirée.

 

La suite va être de plus en plus compliquée, le soleil tapant fort sur la tête. Cela dit, il n'y a toujours pas de boue, on nous aurait menti ?

 

Sur la fin, un bénévole nous indique que c'est la dernière montée, sauf que je suis complètement perdu moi. Donc, il a peut être raison, mais il ne faut pas trop y prêter attention. Et j'ai eu raison, puisque en bas de la descente qui suit, nous tournons une nouvelle fois pour mieux remonter. De nouveau, un bénévole nous indique que c'est vraiment la dernière montée et il s'excuse de l'erreur d'appréciation de son collègue. J'en rigole.

 

Nous attaquons la descente finale, et je ne suis pas au mieux. Ca sent la coupure de courant tout ça. Une bénévole m'indique qu'il ne reste plus que 2 bornes. J'essaye de lui dire que c'est gentil, mais qu'il faut arrêter, nous en sommes à 38.5, et nous aurions déjà du profiter de la bière Criant. Mais bon, ce n'est pas si grave.

 

Dans la dernière descente, la boue fait enfin son apparition. J'ai eu peur de repartir avec les chaussures propres. Mais elle sera un calvaire pour moi. Je n'ai plus trop de jus et je vais devoir laisser passer trois concurrents, qui semblaient cuits quelques minutes auparavant. 

 

Ravito

Je ne suis pas mécontent de franchir la ligne, j'en ai terminé. Je profite d'un bac rempli d'eau, initialement pour nettoyer les puces, pour plonger mon buff et me le passer sur la tête. C'est que j'ai chaud chaud. Cette fraicheur me remet les idées un peu en place et je me rends compte que .... Oui oui, c'est bien ça, je n'ai croisé quasiment aucune féminine, mince je n'aurai rien à raconter dans mon CR ? En pleurs.

Je vais me faire retirer la puce et là, bonheur... Un gars et une fille, donc je me dirige naturellement vers la gente féminine et je commence à préparer ma phrase d'accroche. Sauf que je ne suis pas assez lucide et me ravise de tenter quelque chose. Bah oui quoi, j'aurai pu déclarer un incident diplomatique puis que j'essayais de placer les mots suivants dans une même phrase :

  • Mettre à genoux
  • Prendre

 

Ma toute première fois

Je ne profiterai pas du repas promis, j'ai l'estomac tout retourné, mais je n'ai pas vomi. Vous pouvez donc vous ballader tranquillement sur les chemins.

Alors que je me suis changé, j'effectue une petite marche dans les champs et là.

Nos regards se croisent.

Nous nous regardons dans le blanc des yeux.

Il y a comme une évidence.

Nous sommes attirés l'un par l'autre.

Cela ne fait plus de doute, nous sommes de la même famille.

Oui, j'ai retrouvé un cousin éloigné, la preuve en image (la première fois dans un CR)

 

 Qui a dit que je faisais la gueule à la fin des courses Clin d'œil Rigolant

Sinon, bien content d'avoir vu les amis Lyonnais, même si MamanPat, Arclusaz et Lalan m'auront manqué En pleurs

25 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 11-03-2014 à 10:33:38

Super CR à nouveau !!! C'est pour cela que tu étais si chamboulé et tout blanc à l'arrivée ! C'était l'absence de rencontre féminine !!!

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 11:42:20

Merci jean-phi.
Comme tu dis, j'ai un peu puisé, limite de l'hypo je pense. Il n'en fallait pas beaucoup plus, et surement un peu le coup de chaud...

Maintenant, place au Ventoux, yeaaaaaaaaaah

Commentaire de lalan posté le 11-03-2014 à 15:28:20

Ils font vraiment mal ces sentiers lyonnais !!!! Côté course , ca va bien , tu as bien couru. Niveau rencontre , faut travailler ca.........Ca doit surement venir de ta bi...
Bien décu de ne pas avoir pu venir. Une prochaine si tu viens plus souvent dans le coin. Good run guy !!

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 15:48:33

C'est vrai qu'ils font un peu mal quand même. C'est là que j'ai pu voir toute la différence avec mes terrains de jeu. C'est vraiment totalement différent. Bien couru, il faut le dire vite, y a du monde devant encore... Pas mal sont intouchables, mais faudrait songer à améliorer le classement.

Oui oui, je reviendrai promis. Reste à savoir quand et pourquoi, mais je reviendrai.

Commentaire de Spir posté le 11-03-2014 à 19:40:08

Chouette CR et meme si on ne se connaît pas, jai pensé à toi en voyant les crottins par terre au départ (les forums, ca te forge une réputation).
À un de ces jours en "vrai" peut être!

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 22:15:27

Oh mais là, tu ne peux pas me faire plus plaisir... Oui le forum fait une réputation que j'entretien avec plaisir.

Oui, il y aura surement une prochaine, pas de raison pour que cela ne se produise pas ;)

Commentaire de Kirikou69 posté le 11-03-2014 à 21:50:34

Sympa de t'avoir recroiser au départ après la STL : tes cr sont toujours des bons moments à lire.
J'attends avec impatience celui du ventoux.

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 22:17:20

Merci, j'essaye effectivement de faire en sorte de délirer dans les CRs. Tant mieux que cela plaise.

Pourquoi attendre celui du Ventoux comme cela ? Peut être parce qu'il y a moyen de faire dans le grivois... On dit bien que le Ventoux est le Mont Chauve ...
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Ventoux

Commentaire de Nini posté le 11-03-2014 à 21:51:48

Bon avec te méthode d'approche tu vas bien arriver à accrocher un rdv !!! Tu nous raconteras ta prochaine visite dans ton magasin preferes dans un prochain Cr !!!

Bon côté course : bravo ! J'ai la flemme de chercher ton temps... Tu as mis combien pour cette petite promenade ?

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 22:18:27

Pas de CR sans course, et comme il n'existe pas une course au magasin ... ;)

Tu dis bravo sans voir le résultat, bah dis donc ... Et non non non, je ne dirai rien sur mon temps ;)

Commentaire de Nini posté le 11-03-2014 à 22:21:35

4h40 !!! Je savais que je pouvais te féliciter avant de savoir !!!
Et tu cours trop vite, c'est pour ça qu'il n'y a pas beaucoup de filles !!!

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 22:26:27

41, je suis plus proche de 41 que 40 ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 11-03-2014 à 22:19:43

Damned !!!! je t'avais pourtant demandé de ne pas perler de notre ménage à 3 avec Mamampat et Lalan !
ça y est, maintenant tout le monde est au courant, va falloir qu'on gère....

J'ai bien pensé à vous tous dimanche matin, regrettant de ne pas être là.... tout en étant très bien là où j'étais (normal, en si bonne compagnie !).

Bon, j'ai noté que tu allais revenir souvent nous rendre visite (vive la carte Week-End !) et c'est là l'essentiel.

Tu as du courir à un moment ou à un autre avec Fildar qui finit quelques minutes devant toi : comme c'est un métronome, il doit faire partie de ceux qui t'on repris sur la fin.

Commentaire de ejouvin posté le 11-03-2014 à 22:25:53

QUOI ???? Tu m'exclus de ce ménage sympathique ? Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, je suis déçu.

Bah moi aussi j'ai bien pensé à vous trois en tout cas. Revenir, c'est plus que prévu. A voir l'organisation, mais il se pourrait que je me fasse des week ends. Nous verrons cela.

Non, malheureusement je n'ai pas vu Fildar. Il faudrait comparer nos temps de passage. Mais à priori, il a toujours été devant moi. Et aucun des trois qui m'ont repris à la fin n'était Fildar que j'ai rencontré une fois la ligne franchie.

J'attendais avec imaptience ton commentaire, tu faiblis, tu faiblis. Pas de jeu de mots cette fois-ci, je vais le mettre sur le compte des vacances ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 11-03-2014 à 22:42:20

oui, c'est ça, c'est l'effet vacances : 6 h de ski par jour + 2 h de raquettes, je m'endors sur mon Mac....

sinon, bien sur, on te prend dans notre ménage : pour jouer aux cartes, 4 c'est plus pratique que 3.

Commentaire de bubulle posté le 12-03-2014 à 09:14:25

Bon, va falloir arrêter, maintenant, de t'acoquiner avec cette bande là, ils sont contagieux, fais attention. Tu risquerais même d'aimer trop leur coin et de ne plus savoir te débrouiller dans nos bien plus vertes vallées franciliennes, avec de la vraie boue grasse, pas une imitation à base de beaujolais répandu mollement sur quelques mètres carrés de terre. En plus, ça marche même pas, t'as ramené aucun 06, donc Etienne, arrête, ça suffit! A la maison !

Commentaire de ejouvin posté le 12-03-2014 à 09:19:15

Rendez vous au Josas ;)

Et puis ils sont sympas ces Lyonnais, même si leur terrain de jeu est trop facile et y a la même pollution qu'à Paris. Si avec ça, je n'arrive pas à les fâcher, c'est qu'ils ont de l'humour les bougres.

Commentaire de polosh posté le 12-03-2014 à 12:20:48

Bravo à toi! Très sympa ce CR ;-)) Bon j'ai pas retenu tes blagues d'avant départ, mais content de t'avoir rencontré!

Commentaire de ejouvin posté le 12-03-2014 à 15:19:11

Plaisir partagé, c'est aussi un peu pour cela que je me déplace, pour rencontrer les personnes connues virtuellement.

Merci pour le bravo.

Commentaire de tortue01 posté le 13-03-2014 à 14:19:21

peut etre qu un jour on se croisera??!!! en tout cas des zamis lyonnais, du soleil, des bosses, un peu de boue...un beau trail..meme si tu n'as pas glaner de 06....!!lol..bonne recup..et à bientot sur nos terres cher Etienne..

Commentaire de ejouvin posté le 14-03-2014 à 01:19:32

Ah oui,j'aimerai bien te croiser ... enfin surtout pour tes madeleines ;)

Je suis quasi obligé de venir, je l'ai déjà tant promis.

Merci pour ton message.

Commentaire de Mamanpat posté le 15-03-2014 à 13:16:38

MAIS POURQUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ??????

Commentaire de ejouvin posté le 15-03-2014 à 13:20:54

Parce queeeeeee

Commentaire de Mamanpat posté le 15-03-2014 à 15:43:27

Pfff... fallait répondre PASKEEEEE ! Ca va te coûter cher en trajets sur Lyon pour te faire pardonner ! ;-)

Commentaire de ejouvin posté le 15-03-2014 à 17:39:07

Y a pire comme punition

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !