Récit de la course : Trail de Vulcain Ultra - 80 km 2014, par phoon

L'auteur : phoon

La course : Trail de Vulcain Ultra - 80 km

Date : 2/3/2014

Lieu : Volvic (Puy-de-Dôme)

Affichage : 1459 vues

Distance : 80km

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

70 autres récits :

Vulcain 2014 ... des kikous ... y en avait partout ...

Une belle balade entre kikous ...


?1             ?2      ?3         ?4            Sabzaina     Etienne71          ?5          Phoon   iom   ?6  Caros91     Ogo    

Aide moi à retrouver les noms des kikous que je n'ai pas reconnu .....     

Sur le vulcain 2014 ... des kikous ... y en avait partout ...



Un peu d'appréhension avant de partir sur ce premier ultra. 3 mois plus tôt la saintélyon m'avait laissé un goût de "reviens-y-pas". J'avais bien envie de revenir à des courses plus "nature" plus "intimiste" moins "mercantile" ... et de tenter un premier "vrai" ultra trail. 

Aprés une grosse préparation pour la STL (autour de 250 kms en Octobre et kif kif pareil en Novembre), j'ai bien laché en décembre et débute l'année 2014 sans bobo.

Préparation peu être un peu minimaliste en Janvier et février, je me sens pas trop mal avant de partir "à l'assaut" de La Nugère et de la Louchadière.



  • L'avant course

Je retire le dossard tranquillement la veille, je croise Iom mon compagnon de virée, l'occasion de se mettre dans la course, de commencer à s'y voir.
Une fois n'est pas coutume pour un départ si tôt : je passe une nuit tranquille (... en clair je dors comme une masse).

Lever 3 h 00, départ rapide pour Volvic où je retrouve guillaume (iom).

Nous prenons un p'tit caf et croisons déjà quelques kikous dont Ogo qui ne prend pas le départ cette année (blessé), ponpon qui ne court pas non plus mais fera à peu prés autant de bornes que les autres (...préposé au live), Etienne71 qui a dormi dans sa voiture, Caro.s91 avec qui nous ferons un bout de chemin, Sabzaina, Fa2, lanternerouge ...


iom

  • Départ - ravitaillement de Lemptegy 1 (Kms 21)





Nous partons tranquillement. Les jambes sont bonnes sur ces premiers kms. Le début est commun au tracé du marathon que je connais pour l'avoir fait en 2012 et 2013. Nous nous retrouvons à 3 (iom, caro.s91 et moi) avant d'attaquer la Nugère puis "le mur" de la louchadière.


Live oblige, Iom s'arrète pour informe Bubulle de notre temps de passage au sommet de la Louchadière, nous perdons Caro que nous reverrons épisodiquement sur quelques ravitos ... mais que nous n'arriverons jamais à rattraper. On apercevra bien quelquefois sa silhouette élancée dans le lointain mais ne serons jamais en mesure de revenir 

Nous arrivons au premier ravitaillement de Lemptegy sans souci particulier : la forme est bonne, l'envie est là et le plaisir de courir dans ces paysages enneigés est ENORME.




  • Ravitaillement de Lemptegy 1 - sommet du puy de Dôme (kms 34)

L'aprés Lemptegy est très roulant. nous progressons vite en direction du col de Ceyssat où nous attend un ravito "musical". un bol de soupe et c'est parti pour la montée au puy de dôme que nous ferons en marchant ... jusqu'ici tout va bien ... Nous croisons pal mal de coureurs qui sont déjà à la descente, il y a même un type en ski de rando ... assez décalé comme image.

Nous arrivons au sommet qui est malheureusement dans la brume ... dommage pour le point de vue.


 
  • Sommet du puy de Dôme - ravitaillement de Lemptegy 2 (kms 48)

La descente du Puy De Dôme est assez glissante et iom en profite pour prendre une belle gamelle. Nouveau passage au Col de ceyssat aprés avoir croisé quelques kikous en plein effrt (Etienne71 et Lanternerouge)
 
La partie roulante avant le retour à lemptegy 2 me paraît interminable ... trop roulant ... pas assez l'occasion de marcher. je commence à être dans le dur et au 46ème kms je prend un gros coup de "moins bien".
Je me traîne jusqu'au ravito où nous attend notre "assistance". Benjamin (benjfox15) et Bertrand (Seydoublen) nous y attendent avec des vêtements secs.

Nous faisons une grosse pause de 15 minutes (... peu être un peu long mais je suis sérieusement émoussé). nous apprenons que Caro est déjà parti depuis 10 minutes (... cette fois c'est sûr nous ne la reverrons plus).

  • Lemptegy 2 - Gare de Volvic (Kms 65)

Les 33 derniers kms vont être trés très difficile ... voilà ce que je me dis en repartant : j'ai al partout ... mon acolyte Iom est en grande forme : 

iom

alors que je suis bien cramé et que j'ai de plus en plus de mal à le suivre : 


phoon

Sur cette portion, nous sommes sur la même trace que le marathon. Je connais pas mal le secteur. la montée du Puy des gouttes (ou nous doublons Elcap et Nini) est fidèle à mon souvenir  : Magnifique avec une superbe vue sur le Puy De Dôme.



La descente bien roulante (... et bien enneigée) me permet de me refaire un peu avant d'enchaîner Jumes et Coquille que je négocie sans trop y laisser de plumes, mais je suis toujours dans le rouge.
Nous rejoignons TBC01 en délicatesse avec un genou, il n'a pas l'air au mieux. Nous finirons la route ensemble :  c'est quand même un sacré plus d'avoir de la compagnie.

Nous arrivons au ravito de la gare de Volvic, nous y restons quelques minutes histoire de refaire le plein. 


  • Gare de Volvic - arrivée 

Les quelques kilomètres qui suivent, en sous bois sont assez agréables même si je souffre toujours. nous arrivons enfin à la bifurcation Ultra / marathon. 

Nous filons à gauche en direction des gorges d'Enval. J'ai de plus en plus de mal à suivre mes 2 compagnons de galère (... car cette petite virée s'apparente de plus en plus à une grosse galère), mais je les rejoins à la faveur d'un ravito où les bénévoles nous annoncent les 10 derniers kilomètres.

En d'autres temps j'aurait trouvé les gorges d'Enval hyper sympa à courir. c'est une succession de petits ponts et de sentiers légèrement vallonnés en bord de ruisseau hyper "joueur" quoiqu'un peu boueux par endroit.



La suite est moins variée, un large chemin et quelques sentiers qui nous amènent à proximité du château de Tournoël. je suis toujours en difficulté ... y a t'il une seule de mes articulations qui ne me fassent pas souffrir ???

Je m'accroche encore puis arrive enfin le large chemin (faux plat montant) qui nous conduit jusqu'à la vierge. nous avançons assez fort ... l'énergie des derniers kilomètres ???

Nous en terminons assez vite, la descente après la vierge et le final dans Volvic étant assez rapide.


                                      iom                                   phoon                                      TBC01
  • Au total : 

une super course dans un paysage magnifique. Un effort énorme (11 H 35). la rencontre de pleins de kikous. Une organisation parfaite dans un esprit convivial sans cette approche mercantile, malheureusement de plus en plus présente sur les grosses courses.

Merci pour toutes les photos que j'ai "piqué" à droite à gauche ... Pour une fois qu'elle ne sont pas à vendre ...

Merci à l'organisation ... ne changez rien et rendez vous l'année prochaine.



7 commentaires

Commentaire de iom posté le 29-03-2014 à 17:42:27

Ce fut vraiment une super belle course, bien organisée...et C ' était encore mieux de la faire ensemble , la galère à 2 c'est moins dur quand même...(Comme tu me l'as si bien dit pendant la course) Mais les gorges putain... un finish de ouf !!!!

ça restera vraiment un souvenir extra avec plein de rencontre agréables.

PS:"Iom est en grande forme", certes, sur cette photo j 'ai l 'air fringant, mais regarde la photo juste avant sur le diaporama d'yves63 et tu verras que j' ai pas la même tête du tout ^^.

Commentaire de snail69 posté le 29-03-2014 à 22:08:03

Bravo d'être aller jusqu'au bout, d'autant que les BH ne sont pas évidentes ! (en 2013, en tous cas, bcp avaient été détournés). Faut en vouloir pour se remettre dans une prépa ultra dans la foulée de la STL.

Commentaire de Tbc01 posté le 29-03-2014 à 23:26:26

Bravo pour ta course! Sympa d'avoir fini le parcours avec vous 2!

Commentaire de phoon posté le 01-04-2014 à 11:15:09

c'est clair que ça a été un bon truc, trés sympa de pouvoir faire une bonne vingtaine de bornes comme ça, ça m'a vachement aidé

Commentaire de caro.s91 posté le 30-03-2014 à 15:06:25

Merci pour ce récit. J'aurais aimé faire un petit peu plus de chemin avec vous. Je pensais que vous me rattraperiez dans la descente. Je ne suis pas une bonne descendeuse. Du coup jusqu'à ce que je retrouve JCDUSS, en délicatesse physique, j'ai presque toujours couru seule...

Commentaire de phoon posté le 01-04-2014 à 11:17:00

en fait j'ai aussi perdu guillaume dans la descente de la Louchadière, puis on s'est attendu et donc on a pris pas mal de retard sur toi; on t'a apperçu plusieurs fois aprés (genre tu partais du ravito quand on y arrivais ...)

Commentaire de Elcap posté le 03-04-2014 à 11:59:49

Sympathique récit, sympathique kikou... quoi de mieux ? ;-)
En espérant te revoir sur une prochaine course !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !