Récit de la course : Le Bélier 2014, par Namtar

L'auteur : Namtar

La course : Le Bélier

Date : 24/8/2014

Lieu : La Clusaz (Haute-Savoie)

Affichage : 556 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

19 autres récits :

Le Bélier 2014 ? ça s'est fait...

Le 24 août 2014 me voilà réveillé aux aurores pour participer au trail du Bélier à La Clusaz. Il y a deux mois de cela je ne l'aurais pas cru. J'ai (re)commencé la course à pieds après plus de 23 ans d’abstinence, et encore avais-je au moins commencé à l'époque ? Tout ceci grâce à(ou à cause d') un collègue de boulot bien sportif qui court le midi et qui m’emmène avec lui sur un parcours de 5km assez casse-patte le long du Rhône.

 

Je me suis plus ou moins bien entraîné, avec notamment deux sorties qui ont le même dénivelé positif (1000m), mais, du haut de mes 43 ans, je pars quand même dans l’inconnu. Au moment où les femmes et les hommes en terminent avec l’UT4M ou le GRP, je me sens un peu comme un garçonnet avec mes 27 km à couvrir, mais bon, c’est mon Everest du jour ;)

 

Après 45 minutes de voiture j’arrive à La clusaz et file récupérer mon dossard. On est 5 « kikoureur », il a été convenu d’essayer de se croiser, mais au final je n’en verrai aucun : on n’avait pas de signes distinctifs et puis la pré-course s’est enchaînée tellement vite que je n’ai pas pu trop les chercher. C’est mon petit regret de la journée.

 

Je retrouve mon collègue de boulot au départ, il est venu avec deux de ses potes. Nous sommes je pense dans le premier tiers de la file d’attente en attendant le départ au son de la cloche de l’église. Ils ne veulent pas être trop coincés pour les premiers single tracks.  J’ai décidé de partir prudemment : le but c’est de finir. Je sais que je ne verrai que leur dos et puis pas longtemps.

 

Au son de la cloche, la troupe s’élance. Cela part assez vite, je rétrograde en n’essayant de ne pas me mettre dans le rouge. Je ne sais pas comment j’ai fait, mais ma ceinture cardio s’est desserrée et descend au niveau de mon ventre. Je n’aurai donc pas ma trace cardio pour cette course. Le premier kilomètre cinq se passe à allure assez soutenue, je suis légèrement essoufflé mais ça va, même si je m’inquiète un peu de savoir si je vais arriver au bout. Arrive le premier single track, il est un peu boueux et dure environ 2 kilomètres. Ça court très peu, ça marche beaucoup et parfois ça bouchonne un peu. Certains râlent, d’autres essayent de dépasser ou de couper les virages, mais dans l’ensemble l’ambiance est bonne. Cette portion je l’ai bien aimé, elle m’a permis de rentrer dans la course doucement et, je pense,  de déstresser. Dans ce moment un peu tranquille j’en profite pour enlever ma ceinture cardio et de la ranger dans mon sac.

 

Une fois le single track passé, on arrive dans une partie assez roulante. Je suis bien, je dépasse très peu de coureurs, très peu me dépassent, nous sommes tous dans notre rythme. Tout au long de la course je vais croiser et recroiser une même vingtaine de coureur, c’est assez rigolo. Dès fois je me dis « tiens il est devant moi lui ? Pourtant je l’ai doublé il y a cinq kilomètre. ».  Je ne m’arrête pas au premier ravitaillement : j’ai de l’isostar avec moi. J’arrive en forme au niveau du lac où la vue est magnifique. J’en profite pour faire une photo. Nous faisons le tour du lac puis une montée assez roulante nous amène doucement à la mi-course, à la « cret du Merle ». Au ravito je prends un morceau d’orange, j’envoie un sms à madame  et c’est reparti.

Les six kilomètres qui suivent se font sur des chemins assez roulants, d’abord une descente, puis une courte montée pour finir par un peu de route.

 

Arrive ensuite la dernière montée, mais quelle montée ! Les premiers 500m se font sur un chemin de graviers, j’arrive à courir par moment. Après c’est un mur en terre, et là je marche, je me demande d’ailleurs si il y en a qui arrivent à courir. (Mon collègue me dira que lui par moment il courrait dans cette portion, je n’imagine même pas les premiers du coup : à fonds les ballons). Je suis encore assez bien, mais j’ai hâte que cette montée se finisse. J’aperçois un panneau ravitaillement à 100m, c’est derrière un coude, je me dis « chouette c’est la fin », je passe le virage et là c’est le drame : ce n’est pas le ravito du haut, il reste encore 1km de montée. Du coup pour me venger je prends deux verres de boisson énergétique.

Je suis encore assez bien, depuis quelques kilomètres je me dis que je peux finir sous les 3h30. J’arrive en haut en 3h04. Il reste alors 4km de descente. Je fais ma petite leçon de math : soit 4 divisé par 26 multiplié par 60 est égal à ? 9.23km/h vous me diriez, et vous auriez raison. Pour une descente c’est faisable que je me suis dit… et j’avais tort. J’ai mis 40 minutes pour cette dernière portion. J’avais les cuisses un peu lourdes et le sentier est très technique (enfin moi je le trouve très technique). Sur cette portion il y a une trentaine de coureur qui m’ont dépassé. Heureusement les 500 derniers mètres étaient roulants et j’ai réussi à en gratter deux avant la ligne (on a les petits plaisirs qu’on peut dans la vie…). Je fini donc la course en 3h43, loin du premier (1h55) à une place de 680 sur 829 finisher.

 

Au final je suis super content de ma journée. Je souhaite remercier l’organisation et les bénévoles. Tout est super bien organisé et l’ambiance est très sympathique.

Je crois que j’ai attrapé le virus : prochaine étape de mes péripéties : l’écotrail de sommand, ça risque d’être une autre histoire…

 

Edit : Petite remarque que j'ai oublié de noter : je suis parti avec un sac porte bidon. Il n'est pas nécessaire : il y a 6 ravitaillements le long du trail. La prochaine fois pour ce trail je n'en prendrai pas : il me restait encore 1 litre d'isostar à l'arrivée.

 

 

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de toto50110 posté le 25-08-2014 à 12:40:26

T'as raison d'être content, et c'est bien le principal, quand aux autres trails que tu cites, les allures sont différentes et ils ont le problèmes de "banaliser" les longues distances et de "réduire" l'effort nécessaire pour faire un 27kms avec du D+.Chacun ses courses, chacun ses parcours et chacun ses objectifs, tu as atteint le tien et donc un grand bravo en espérant effectivement que tu ais attrapé le virus ;-)

Commentaire de Vik posté le 25-08-2014 à 13:30:49

Et oui dommage que l'on ne se soient pas croisés ! J'étais un peu à la bourre le matin et j'ai pas trouvé ton dossard à l'arrivée.
J'ai trouvé la descente assez peu technique pour ma part, juste ce qu'il faut pour que ce soit sympa car le reste était beaucoup trop roulant :)
tiens je vais rédiger un CR aussi, ça sera plus simple que dans un commentaire ;)

Commentaire de blanbar posté le 25-08-2014 à 16:22:17

Bravo à toi! Et en effet, dommage que l'on ait pas réussi à se croiser entre kikous avant le départ(de mon côté, j'ai seulement croisé Kirioca rapidement après la course).
Pourtant, j'étais facile à reconnaitre avec mon t-shirt vert fluo :))))
Bonn récup et peut être à + sur un prochain trail!

Commentaire de Arclusaz posté le 25-08-2014 à 17:32:04

Bravo pour ce bel essai transformé.
Et là, t'es vraiment mal car c'est clair t'as choppé le virus !!!!!!!!!
Bonne suite.

Commentaire de kirioca posté le 25-08-2014 à 23:27:03

Chapeau :) ! j'ai trouvé ce trail très roulant et il est parti très vite !!! c'était un peu hallucinant ( quasi 14KM/H de moyenne sur le 5 premier kms ) c'est vrai que j'ai aussi essayé de trouver certains kikouriste mais difficile ! a par blanbar que j'ai croisé a la fin ( c'est lui qui ma trouvé accompagné de mon copain gabonais ) une course ou j'ai souvent levé le pied de peur des 2heures30 de voiture après ou les paysages sont éssez magnifique et ou le nombre de ravitos 6 m'a fait halluciné ! bref encore bravo pour toi car il n'était pas si simple que ca ! Pour zecrazytux j'ai pris enormement de plaisir sur la descente de beauregard avec meme un belle pointe a 20 :) un bon moment !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !