Récit de la course : Trail 91 2014, par caro.s91

L'auteur : caro.s91

La course : Trail 91

Date : 13/9/2014

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 921 vues

Distance : 92km

Matos : Matos : New Balance 1210CO taille 44
Dessous Anita
Jupe, tee-shirt, manchettes Raidlight
Chaussettes X-socks et boosters

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 autres récits :

Trail 91 - by Caro

Le Trail 91: avant la course

Pour le moment j’avais couru le trail du Gâtinais, mais l’année dernière quand j’avais vu que le Trail 91 allait renaître, je me suis dit que je me devais d’être présente pour cette 10ème édition et je crois bien la première depuis 2005 !

Mais 91km, ca ne se décide pas ainsi comme on veut ! Il faut être entraînée, en forme et pas trop fatiguée. Mon objectif de l’année était le GRP 120, objectif atteint. Donc je sais que les 2 premières conditions sont remplies mais la 3ème ce n’est pas sûr. Même si la récupération dans les jours qui suivaient le GRP s’est bien passée, ce n’est pas gagné question fatigue, les sorties faites n’ayant pas démontré une grande facilité à courir.

Bref, c’est dans l’inconnu que je vais partir. Si les 2 premières boucles ne devraient pas poser de problèmes, c’est après le 50ème que ca m’inquiète !

Finalement, je m’inscris 3 jours avant la course, ainsi que mon fils qui sera présent sur la Découverte. J’aurai aussi 2 co-voitureurs avec moi, des voisins de Meudon et du Petit-Clamart.

Vendredi soir, le rituel de la préparation des sacs et affaires se finit tôt, à 22h15, c’est dodo, mais il sera court, puisque le réveil sonne à 3h30.  Préparation méthodique, petit déjeuner copieux mais cool, je pars à 4h20. 4h30, je récupère Rascal puis à 4h40 c’est famousfish. Bref c’est en discutant que nous allons faire tranquillement la route jusqu’à Mondeville. En sortant de l’autoroute, appels de phares d’une voiture qui nous a rattrapés ! Aux lumières, je ne sais pas la reconnaître,  mais un peu plus tard je reconnaîtrai Patricia. Avant 5h30, nous voilà donc dans la salle des fêtes de Mondeville à nous préparer. Plein d’amis et de connaissances. Je vois Anne-Marie, je la connais depuis des années qu’on se rencontre sur des courses. Amusant, elle était aussi sur le GRP !!! Il y a aussi Etienne qui a l’air concentré. Jean-Claude Blum est là ! Le connaissant, c’est qu’il est venu pour gagner !

Briefing de course, un peu de retard, nous allons nous mettre en place pour le départ et là je rencontre Wilfried (le kiné) que j’interpelle pour qu’il me mette en place un strapping de ma cheville blessée dans les Pyrénées. Du coup je rejoins la ligne  la dernière quelques instants avant le départ !!!

La B1 :

Ca part relativement vite. Etienne est là. Il est en forme mais il a oublié qu’à 6h il ferait encore nuit pour une bonne heure. Clin d'œil Il est donc content de courir avec des gens qui ont de la lumière. Mon GPS finit par démarrer 700m après le départ. Par contre le cardio est aberrant. Il aura des sautes d’humeur plusieurs fois dans la journée… Assez vite, voilà Anne-Marie qui nous dépasse et nous largue. Puis Patricia est là puis un petit groupe avec Castor Sénior qui nous prend quelques mètres. Ca papote gentiment. La stratégie qui semble se dégager de nos accompagnants est qu’il faut avancer à la fraîche. La mienne serait plutôt qu’il ne faut pas se griller dès le matin, mais, bon, c’est plat, les sensations sont bonnes et je suis sans accélérer ni difficultés. Nous cheminons ainsi à travers les champs sans voir le temps passer. Nous entrons dans les bois puis petit à petit un peu de dénivelé arrive. Ca descend et les 2 qui me précèdent ne sont pas à mon rythme, soit trop vite, soit trop lents ! je suis une piètre descendeuse mais là, c’est facile. Je les double au bénéfice d’un virage, prenant quelques mètres d’avance. Mais dans la montée qui suit, je marche alors que derrière Julie revient en trottinant dans la montée. Etienne me rejoint et nous repartons. Hésitation en haut d’une côte. Flèche tout droit mais chemin barré. Ca part à droite. J’appelle. En fait il faudra aller tout droit puis prendre un sentier à gauche. Le balisage est bon, il faut bien le lire ! C’est là que Anne-Marie va se tromper, mais ca je ne le saurai que 11h plus tard !

Il fait maintenant jour mais les bois sont encore bien sombres. Castor Sénior va s’étaler, sans gravité. Le terrain est un poil plus technique et donc notre groupe se disperse, certains prenant la poudre d’escampette et d’autres se ménagent. Avec Etienne, nous nous retrouvons en duo sur la plaine à aligner des km entre 5min45et 5min30 tout en se faisant distancer régulièrement. Je lui demande sa stratégie de course. Apparemment il tient à se ménager, au moins  jusqu’au milieu de la B3. Il est même prêt à m’attendre un peu au ravitaillement, pour peu que je ne traîne pas trop. Clin d'œil Nous allons donc finir la boucle ensemble, toujours à assez vive allure. A l’arrivée, Pascal au micro annonce que je suis première féminine. C’est une surprise, nous n’avons pas dépassé Anne-Marie… elle a dû se perdre…

La B2 :

Ravitaillement, changement de sac, je dois manger une crêpe, sous peine de me faire blacklister de Mondeville Clin d'œil  Et c’est reparti dans les champs  pour la B2. Je sais que techniquement ca va être la plus compliquée, mais je me sens assez bien. Nous allons vite courir seuls avec Etienne, notre duo fonctionnant plutôt bien. Nous finissons par rattraper un gars qui ne semble pas au mieux mais qui va faire l’effort pour nous rejoindre au pied d’une bosse. A la fin de la montée, il suit quelques centaines de mètres avant de disparaître ! Nous allons être seuls très longtemps…. La fin de la B2 me fait découvrir des passages que je ne connais pas et dans lesquels je souffre un peu dans les descentes. Retour dans les champs et là nous apercevons 3 coureurs. Nous nous mettons en chasse et sans accélérer nous les reprendrons un à un avant la fin de la boucle. La chaleur commence à bien se sentir. Arrêt un peu plus long. Agnes est là, elle fait des photos. On m’aide à remplir ma poche à eau. Arrêt plus long, nous sommes dans les 20, et probablement 13 et 14 ème.

La B3:

La B3 arrive. Toujours des champs pour repartir. La chaleur se fait bien sentir. Première descente et là, alerte dans mon genou. J’ai mal et je serre les dents. Sur le plat je peux courir mais je ne peux allonger la foulée…  Il reste près de 40km à faire dans ces conditions et je me demande si je vais pouvoir finir. Pour une fois je songe à l’abandon pour ne pas aggraver la blessure.

De ce fait je parle moins et ja laisse Etienne plus souvent devant. En montée, ca passe encore, même si les cent marches de Champcueil se montent au ralenti.  Nous reprenons un coureur du MTA qui nous avait déposé dans la B1. Il souffre de la chaleur. Puis nous allons entamer une longue chasse sur un coureur qui alterne marche et course. (Etienne l’appellera le Kikou silencieux, en fait c’est timewarp) Mon problème est que je ne peux pas courir dans les descentes. Donc revenant sur le plat, montant au même rythme que lui, il reprend le large dans les descentes. Le manège va durer longtemps ! Finalement Etienne a décidé de ne pas partir faire sa course au milieu de la B3. Il doit commencer à s’ennuyer, je ne peux courir comme je le voudrais. Petite erreur, nous manquons un fléchage pourtant bien visible et voilà 300m à refaire !!!  La B3 va se finir au moral dans les champs où nous courons. Long arrêt à la salle polyvalente. Je discute avec Wilfried. Est-ce que je continue ou pas ? Je peux courir sur le plat. Il me strappe donc le genou. Pas simple de faire tenir les bandes adhésives quand tu es trempée de sueur et pleine de poussière. Donc il fait des tours et des tours.  Sonia est là, elle remplit mon sac à eau, je me fais servir à manger. Ce sera presque 20 min d’arrêt. Timewarp est passé et reparti alors que nous sommes toujours en arrêt au stand. Jean-Claude Blum est arrivé, lui a gagné haut la main et j'ai la joie de voir que mon fils est là, content lui aussi de me voir avant de partir pour la Découverte.


La B4 :

Repartir est délicat. Douleurs musculaires du fait des 20 min d’arrêt, chaleur, genou plus très souple avec tous les tours de strap. Nous finirons par distancer Timewarp, mais je suis cuite, j’ai super chaud, la fatigue très présente, le genou fait moins mal, normal, nous allons moins vite !!! Nous reprenons difficilement les derniers coureurs de la Découverte !!!  Et puis alors que nous gérons notre petit train-train, voilà que Timewarp déboule dans une descente et nous passe. Il saura que je suis une guerrière (rires) qui ne renonce pas et je continue à trottiner telle la tortue de la fable !!! (vous avez vu une tortue qui trottine, vous ? Elle a vraiment pris un coup de chaleur, notre Caro ! ) Le fait est que nous revenons à mon rythme, Etienne restant derrière moi pour ne pas me mettre la pression. Nous rejoignons le goudron. Les derniers faux plats dans les champs se profilent, Etienne me motive à accélérer et nous finirons à 10km/h le dernier km. Voilà, un peu moins de 11h, Etienne me laisse la 10ème place et pour ne pas passer la ligne avec moi il va même jusqu’à chuter juste avant la ligne. Clin d'œil

Bien sûr très heureuse du résultat, je verrai aussi mon fils monter sur le podium junior de la Découverte. Il était seul, d’accord, mais il a couru, les autres n’avaient qu’à venir. Sourire


Un énorme merci à Etienne, qui m’a supportée (dans tous les sens du terme) pendant 11h et 92km !!! Merci à toute l’équipe de Mondeville pour ce trail très bien réussi, à Patrick pour le balisage, à ceux qui ont eu la bonne idée de nous déposer des packs d’eau fraîche dans les bois de la B3 et de la B4 et à tous les bénévoles qui sont restés jusqu’à pas d’heure !  Bravo à JC Blum pour son temps canon, à Anne-Marie pour avoir continué à se battre après s’être perdue dans la B1. Une grosse mention pour ma copine Patricia 3ème qui trouve les ressources pour reprendre 25min et aller chercher Julie, cuite qui finit  4ème de son premier ultra.  Une pensée pour tous les finishers.

Bref tous ceux qui ne sont pas venus ont eu tort et, franchement devraient venir en 2015 sur ce parcours exigeant pour le moral.

Je sais que 3 semaines étaient insuffisantes pour faire le trail91 dans de bonnes conditions. Place à la récup maintenant, l’ultra  c’est fini pour quelques mois !!! Mon genou va pouvoir souffler, je connais ses limites maintenant après l’accident de 2011 et la réparation. Un Tor des Géants aurait du mal à passer, mais un 164 ou un 168 ca devrait le faire !!! Clin d'œil


Caro

Photos >Agnes  et Sonia 

17 commentaires

Commentaire de Patricia.B posté le 17-09-2014 à 23:45:08

Tiens tiens, tu penses déjà à un ultra grand format :)
Belle course en tout cas même après un GRP 120 tu finis sur la première marche du podium.
Tu as retrouvé tes capacités de championne
Bravo et bisous

Commentaire de caro.s91 posté le 17-09-2014 à 23:51:49

Toi aussi tu as su repartir comme il faut dans la B4 et aller chercher Julie pour finir également sur le podium.
Récupère bien en vue des 6 jours.
Bisous

Commentaire de Bacchus posté le 18-09-2014 à 00:13:15

Bravo les filles!!
belle gestion de course, un beau podium, j'ai vu la photo de la coupe sur FB, elle est superbe,
magnifique CR
perso je n'ai pas eu le courage de faire le déplacement et 91km, ce sera pour l'année prochaine.

Commentaire de caro.s91 posté le 18-09-2014 à 00:17:42

Comme tu aimes le trophée, j'ai rajouté la photo !!! :) Je pensais te voir ici à Mondeville !

Commentaire de gdraid posté le 18-09-2014 à 11:15:14

Bravo Caro !
Tu es plus qu'une guerrière, puisque tu cours autant avec tes jambes même blessées, qu'avec ta tête toujours souriante, qu'avec ton coeur généreux et si souvent partageur !

J'aime, comme beaucoup de tes admirateurs, ta gentillesse, tes performances, et tes podiums passés, présents et à venir.
Bisous
JC

Commentaire de caro.s91 posté le 18-09-2014 à 14:10:14

Merci Jean-Claude !!! :) Merci encore de ta proposition pour aller chercher mon fils ! :) A une prochaine. Bises.

Commentaire de Jean-Phi posté le 18-09-2014 à 11:24:12

Mais c'est que ça a l'ait très sympa cette course, racontée ainsi ! C'est cool les duos improvisés non ? Moi j'adore.
Bravo pour cette énième très belle perf de l'année, c'est vraiment chouette de te voir revenir à si bon niveau.
A bientôt !

Commentaire de caro.s91 posté le 18-09-2014 à 14:08:53

Oui, la course était sympa. Le duo avec Etienne n'était pas prémédité du tout, mais j'ai bien apprécié sa présence tout au long de la course qui, du coup, m'a paru courte !!! :)

Commentaire de ejouvin posté le 18-09-2014 à 14:38:32

Félicitations à toi de n'avoir rien lâché. Et dire que tu voulais marcher dans la dernière toute petite montée ;)
C'était une sacrée pression que de partager ces kilomètres avec toi.
C'est quand même un peu fou de faire cet enchaînement et tu as bien mérité ton repos.

Commentaire de caro.s91 posté le 18-09-2014 à 14:55:52

Je suis d'accord avec toi, c'était un peu fou de faire cet enchaînement! Mais nous étions 4 fous et folles à le faire, et apparemment, ca marche bien vu les résultats globaux !!! :)
Je t'ai mis la pression? Tu as eu cette impression?
J'espère surtout que tu auras suffisamment récupéré pour le St Jacques dans une semaine.

Commentaire de timewarp posté le 18-09-2014 à 14:16:05

Hooo que oui t'es une guerrière !!
Quand j'ai eu mon sursaut d'énergie dans la dernière descente j'étais persuadé de vous distancer ( Étienne et toi ) une bonne fois pour toute. Mais ce n'était qu'un sursaut, et là, j'ai pris une leçon de ténacité et de gestion de course...
Ces quelques heures passées a vos côtés mon fait comprendre une des clés pour finir une course en bon état : la régularité.
Je me rends compte, qu'en novice fougueux, je pars beaucoup trop vite, et qu'il vaut mieux, sur cette distance, une tortue qui trottine plutôt qu'un lièvre boiteux.
La où tu m'as vraiment mis un coup au moral, c'est quand au milieu de la 4 ème boucle t'as déclaré : "allez y, partez, moi je ne peux pas courir dans les descentes", ce que je fît. Et qui je vois me dépasser allégrement 2' après, alors que j'étais au max de ma foulée : La guerrière.
Félicitations pour ce brillant enchaînement GRP/Trail91 et merci pour la leçon de cap !!

Commentaire de caro.s91 posté le 18-09-2014 à 14:51:42

La clé dans un ultra, c'est de partir tout doucement, à un rythme où tu crois ne pas avancer. C'est ton rythme d'endurance fondamentale. Ne pas céder à la tentation de suivre les petits groupes qui se sentent des ailes. Ensuite c'est de bien se ravitailler, bien boire surtout quand il fait chaud. Et après la régularité. Ne pas hésiter à s'économiser dans les passages délicats et ensuite gérer la course en fonction des événements.
Samedi j'ai été obligée de ralentir du fait du genou qui me faisait mal et m'empêchait de courir dans les descentes, puis de la fatigue musculaire accumulée. Même si j'ai songé à abandonner à 40km de l'arrivée, à partir du moment où j'ai décidé de repartir pour la B4, je savais que je finirais ! Enfin la barre des 11h était un objectif psychologique qui m'a aussi pousser à accélérer à la fin, surtout en sentant l'arrivée proche ! L'ultra est une école de gestion et de patience. :)

Commentaire de Japhy posté le 19-09-2014 à 06:46:26

Bravo pour cette belle équipe et cette nouvelle perf, si peu de temps après ton GRP! Tu es sacrément costaud!

Commentaire de caro.s91 posté le 19-09-2014 à 07:09:18

Merci Japhy! Un duo qui fonctionne bien, ca aide à bien avancer ... et à bien finir !!! Maintenant c'est repos !!! :)

Commentaire de Papillon posté le 01-10-2014 à 20:41:08

Super, merci pour ton récit!!!!! Bisous Caro!

Commentaire de caro.s91 posté le 01-10-2014 à 21:08:40

Merci Cécile pour ton petit mot ! Bisous !

Commentaire de Papillon posté le 03-10-2014 à 22:02:34

Super, merci pour ton récit!!!!! Bisous Caro!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !