Récit de la course : Trail des Passerelles du Monteynard - 33 km 2014, par JuCB

L'auteur : JuCB

La course : Trail des Passerelles du Monteynard - 33 km

Date : 20/7/2014

Lieu : Treffort (Isère)

Affichage : 859 vues

Distance : 33km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pour une découverte...

Préliminaires

Tout est parti d'une idée de Sam qui cherchait une source de motivation pour s'entraîner. Mailing avec des idées de trail. 3 à répondre, une date commune : ce sera le trail des Passerelles...
Expérience : quasi 0, mon "sport", c'est le badminton... Je cours de temps en temps mais rien de plus
Sam renonce 2 semaines avant en raison d'un manque d'entraînement, Oliv suit 1 semaine plus tard sur blessure... Avec JC, on suit chacun un plan d'entraînement trouvé sur internet sur 8/10 semaines

Objectif : finir avec la banane, 4h (les potes trouvent ambitieux) et devant JC...

Course

Avec JC, on connaît le profil par coeur mais aucune reco. Arrivés dans la zone de départ, on sent l'excitation, on discute. On s'inquiète de la météo. On se souhaite bon courage : chacun sa course.
Le départ est lancé : je pars à coin, je suis un gars qui a fait le trail du Verdon. Trop rapide pour moi, je prends un 2e lièvre. "Bip bip", je m'interroge, je n'ai pas de cardio, ni GPS. Je demande au gars si c'est lui : "oui oui, 2km !!!" Aie, 9mn à mon chrono, c'est beaucoup beaucoup trop rapide. Je laisse filer et prends un wagon plus convenable.
1ère petite montée : tout le monde court, je marche, je vais bien. Fin de la montée, tout le monde marche, je suis rassuré.
1ère passerelle : un gars prends peur (demi-tour). Ca secoue un peu mais sans plus... La transition vers la 2e se passe bien. Descente dans une terre argileuse (pourvu qu'il ne se mette pas à pleuvoir) Sortie de la 2e passerelle : 55min au chrono, je suis nickel.

La grosse montée commence, la pluie arrive avec. Je vois pas mal de "binômes" qui se motivent, s'encouragent : ça fait envie, prochaine fois, je reste avec mon pote. Je rattrape une miss en violet, j'ai un bon rythme, je suis content. Je regarde l'alti, il doit rester une centaine de mètres... Non, reste 300, aie, coup dur.

Grosse descente tout seul dans un chemin superbe, je me fais doubler par des garsdu gros trail. Les jambes tirent mais ça va. Ravito : petite pause, 2h au chrono, toujours dans les temps. Par contre, ça tire drôlement dans les mollets... Passerelle, tout va bien. ET LA, le sketch commence, le chemin est une patinoire, les appuis sont fuyants, c'est galère + les mollets qui se contractent de plus en plus. Je rattape Miss Violet qui m'a doublé, je ne sais quand... Elle me redéposera 5 min plus tard. 2e passerelle, enfin. Ravito en eau uniquement, chrono 2h45, toujours bon. Reste que 10km. Un petit talus a monté : aie, ça ne passe pas pour moi, les crampes arrivent. Je passe difficilement. Je monte comme je peux. Petits pas, bonne fréquence mais les jambes se contractent en entier. Je parviens au sommet en serrant les dents, c'est le dernier, il ne reste plus que de la descente !

Grosse poussée de ??? : je frissonne de partout, les yeux se chargent de larmes de croco, je regarde le paysage, trop beau : je reviendrais et j'adore le trail. Par contre, les jambes sont raides... Je m'arrêtte près d'un arbre, je m'étire les jambes. "ALLEZ GAELLE" ... Miss Violet à un supporter ?? non, elle se tire la bourre avec une 2e miss qui, elle, a un supporter. Tout un wagon qui passe alors que je suis collé à mon sapin. Je repart, j'essaye de suivre. Dur, dur... Je descend mal d'habitude mais là, c'est le pompon !! Je me fais doubler, doubler... Un gars tombe devant moi, je le contourne, je fais 2m, je réalise ma connerie, je me retourne et lui demande si ça va ? Oui. son pote remonte, je continue.

Arrivée : la fin est vraiment dure pour moi, je finis avec des cannes en bois à la place des jambes (alors que j'ai bu 3 litres) mais j'ai la banane. Du public qui m'encourage, c'est cool, je prends quand même mon pied. Ligne franchie en 4h14'45... donc 10 derniers km en 1h30.
JC arrive 20min plus tard dans un état équivalent. On gruine pendant 45 min, on refait la course 20 fois. Il me raconte SA patinoire. Apparement, quand je suis passé, c'était de la rigolade !!! On croise une bénévole avec la clope au bec, elle m'en offre une, que du bonheur !

Bilan
Il faut que je m'équipe en manchon de mollet...
Objectifs 2/3
Un grand merci aux  bénévoles. Si cette course est superbe, c'est grâce à vous.

Je crois que j'ai chopé un virus assez méchant : le trail !!
2 jours plus tard, Oliv propose le Trail des Aiguilles à Valloire : OK pour moi si on fait le Challenge, j'ai envie d'essayer à 2
(à suivre....)

 



1 commentaire

Commentaire de KikkLaVie posté le 15-10-2014 à 12:57:26

Mon premier trail également mais sur le 17... (j'ai préféré être prudente et jouer la tapette :P).
J'en garde un excellent souvenir et m'oriente vers le 33 pour 2015 avec un temps de 4:00:00, en espérant encore la pluie au rdv... sinon j'augmenterai mon objectif temps...

P.S. : le virus trail se chope trop vite !
Félicitation pour avoir "presque" respecté ton temps malgré les fortes pluie, vent, et bain de boue que nous avons croisé...
Bonnes aventures !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !