Récit de la course : Trail de Noyarey - 21 km 2015, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Trail de Noyarey - 21 km

Date : 12/4/2015

Lieu : Noyarey (Isère)

Affichage : 564 vues

Distance : 21km

Matos : Mon porte-dossard ACP Crolles du Trail des Coteaux 2014 et.... mes bâtons rouges !

Objectif : Se dépenser

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Up and down

Une semaine après Grenoble-Vizille, c'est parti pour le premier trail de la saison à Noyarey !
Déjà la troisième édition pour l'équipe organisation, et le succès est au rendez-vous tant sur le 10 que sur le 20 Km.

J'avais adoré les 2 premières éditions, alors je rempile, et cette année il fait encore beau !
Voilà une belle occasion de se faire les jarrets avant le retour du Kéké sur les terrains de jeux.


Un détail sur le site laisse supposer que le parcours sera valloné...





Effectivement, va falloir s'accrocher....


J'arrive à la bourre à 8:50, me gare comme je peux et cours 400m à fond pour aller récupérer mon dossard, voilà un échauffement dans les règles de l'art....
Perception du dossard et du pot de confiture, mais qu'en faire ? Ouf, une consigne est proposée, j'y dépose donc le pot et j'ai juste le temps de rejoindre l'aire de départ déjà bien peuplée.

On distingue plusieurs groupes de coureurs, dont les traileurs au long cours venus se dégourdir les jambes sur une distance courte (sac à dos, chaussettes longues de contention, bâtons, couverture de survie, sifflet) et les crosseurs venus faire du dénivelé (une gourde à la ceinture). Entre les 2, toutes les couleurs de l'arc en ciel sont représentées.

Beaucoup de têtes connues avec une bonne représentation de l'équipe HP (Didier, Slavek, Stéphane, Hélène) et de Champagnier (Hélène, Laurence, Franck, Pascal, Dom et David).

Mais qui voit-on de l'autre côté de l'arche ? Le Bouk ! Selon certains, il aurait couru le 10 Km, selon d'autres, ils serait allé directement au ravitaillement final après le départ pour gouter à la pizza, lui qui n'en a pas mangé depuis 3 mois... Dans la précipitation, il se serait même pris les pieds dans la corde de l'arche, et rapé le dessus des mains sur le béton.... Quelle tristesse...


Un Bouk se cache sur cette photo...

Juste avant le départ, l'Ignoble lui fait un grand signe amical avec les 2 majeurs tendus, auquel le Bouk répond de la même manière. C'est beau ces liens d'amitié dans le peloton...

Le temps de prendre quelques photos pendant le speech de départ où je retiens qu'il faut suivre les traces de peinture rose, et c'est parti !


La meute prête à en découdre

Ca part bien vite sur la route, mais je commence tranquille à mon rythme.
Je rejoins Stéph the Girk, aujourd'hui sur un terrain qui lui est peu coutumier, passe également Bernard Devidal, puis ça commence à monter dans la forêt. Là, je rejoins la Champateam puis Loiseau que je rencontre enfin, mais on ne prend pas le temps de s'arrêter pour causer...

On arrive à un magnifique single track bien vallonné, mais qui devient assez rapidement une bonne bavante. J'avais passé Polo dans une petite descente, mais il me double dans une montée avec une bonne foulée... 

On rejoint finalement une route forestière en faux plat descendant, ou j'allonge la foulée, et repasse quelques coureurs, puis on arrive au ravito où je retrouve comme l'an passé Céline des Secouristes de Sassenage. Cette fois-ci j'ai la présence d'esprit de lui éviter une bonne bise collante...

Le ravito est bien placé, car on attaque juste après le raidard du parcours : Un chemin bien caillouteux à pic, où je suis bien content d'avoir pris mes bâtons. Je rattrape alors Alexandra qui est annoncée première féminine, et on fait une partie de la montée ensemble.


Encore une photo réussie, d'inspiration hamiltonienne

Au sommet, on bascule sur une descente bien technique, dans une gorge, mais tout à coup le balisage part sur la gauche à flan de colline. J'appelle un gars en noir 100 mètres plus bas qui est parti tout droit en suivant un autre coureur. "Oh, c'est là !!!". Il s'arrête et attaque droit dans la pente pour rejoindre le sentier ... Je l'encourage et continue, bien plaisant ce single !

Mais ça recommence à grimper.... Heureusement la vue est magnifique.


Ici, Ici, c'est Grenoble !



On approche du point culminant....

Je me fais doubler par Adeline en vert, qui est passée première féminine. Mais on arrive bientôt au sommet du parcours, je retrouve un deuxième souffle dans la descente et la redouble.
Viennent ensuite 2 kilomètres avec une pente super raide. Impossible de regarder le paysage, on est super concentré, ça chauffe dans les cuisses et sous les pieds. Moi qui aime bien les descentes, je suis pas mécontent d'arriver en bas, mais très vite ça remonte et on emprunte une partie de la route de la Montée d'Ezy (le 31 Mai ). La plupart des coureurs marchent.... :-) Et je ne fais pas exception, les réserves sont déjà bien entamées...

Heureusement, ça rebascule à nouveau et je reprends quelques coureurs dans la descente avant d'arriver ... au MUR final. Dur. Draconien. Long. Terrible ! Je me fais dépasser par les coureurs que j'avais repris dans la descente, et c'est soudain Bernard Devidal qui surgit de nulle part, et qui règle son compte à tout le monde en arrivant le premier au sommet. Trop fort Bernard !

Le dernier kilomètre est bien sympa, cette année pas de chute dans la dernière descente, et j'arrive enfin en moins de 2:35.

Tiens, le Goéland est à l'arrivée, mais le casque de motard et de vélo remplacent toujours la casquette de coureur...

Je sens alors que j'ai un coup de moins bien et me jette sur le ravitaillement final que je squatte pendant un bon quart d'heure... 2 bouteille de coca, 1 paquet de tuc, 500 g d'emmental, 1 Kilo d'orange, et une demi plaque de pizza plus tard, ça va bien mieux et je retrouve le sourire... Moi qui d'habitude n'arrive rien à avaler à l'arrivée... Désolé pour les suivants qui n'ont pas pu boire de coca...

Très bonne ambiance avec un Jazz Band et un kir frais. Je retrouve la team HP, la Champateam, L'Ignoble, Loiseau, l'incontournable Michel Riondet, le beau Serge, Bernard, The Girk et Polo qui a fait une superbe course, mais qui frise l'apoplexie quand il n'est pas appelé sur le podium V3 après avoir patiemment attendu pendant toute la remise des prix....
Pascal a une un jolie place dans le classement féminin, mais c'est finalement Hélène qui récupère la coupe sur le 10 Km après avoir fait la course en tête avec Stéphane. Chapeau !


Pas mécontents d'être là....

Ca discute, ça chambre, ça rigole, bref un après-course comme on les aime...

Juste avant de repartir, je reconnais de justesse mon pot de confiture qui m'attend toujours, Loiseau arrive presque à persuader la bénévole que c'est le sien, mais finalement je repars avec, sans le casser cette année...

En conclusion : Une troisième édition très réussie, avec un parcours toujours aussi exigeant en début de saison, mais qui offre de magnifiques paysages à seulement 10 min de Grenoble. La signalisation était parfaite, et toujours autant de bénévoles sur le parcours. Le ravitaillement final, ou plutôt le buffet, était gargantuesque.... Noyarey, je reviendrai !


P.S. Un an déjà depuis mon premier récit sur Kikourou sur ce même Trail de Noyarey...
22 récits plus tard, toujours autant l'envie de découvrir et faire partager de nouveaux parcours, et surtout la passion des organisateurs et des bénévoles qui font que nos courses locales perdurent, chacune avec leurs spécificités et leur ambiance.
Toujours la banane à l'idée de courir avec les potes et retrouver ceux qui le sont devenus au fil des après-courses. Bien sûr, l'envie de se dépasser et progresser encore, mais surtout de garder le plaisir intact.
Alors, votre premier récit, c'est pour quand ?

 

18 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-04-2015 à 12:04:15

Quel chouette récit !!!
J'ai bien rigolé en lisant le paragraphe qui traitait de la HDS.
Par contre, ce récit fait un peu peur, j'ai vraiment, mais vraiment l'impression que le 10 kms n'est en fait qu'un parcours "enfants" face au 20... Donc bravo à toutes les pointures dont el tamanoir qui s'y sont frottés !

PS : au départ, je me dis "il est fou le tamanoir d'avoir pris ses bâtons", et en fait... ben tu avais bien raison oué !!!

Commentaire de El Tamanoir posté le 13-04-2015 à 13:22:16

Oui je ne pensais pas en baver autant... Mais je crois que tu te serais bien fait plaisir dans les descentes, ça "roulait" tout seul ! :-)

Commentaire de Namtar posté le 13-04-2015 à 12:05:17

Merci pour ce récit, ça donne envie d'y aller

Commentaire de El Tamanoir posté le 14-04-2015 à 20:31:10

Merci Namtar, je ne peux que recommander !

Commentaire de bitovent posté le 13-04-2015 à 12:59:45

finalement avec le recul,l'idée des bosquets pour la cougar devant les flyers,c'est pas si bête....

Commentaire de El Tamanoir posté le 13-04-2015 à 13:23:36

Ah je reconnais bien là ton amour de la nature....

Commentaire de Pachy posté le 13-04-2015 à 16:03:55

Félicitation pour ton récit bien marrant et ton temps bien sympa...

Commentaire de El Tamanoir posté le 14-04-2015 à 20:32:05

Merci Pachy !

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 13-04-2015 à 21:10:04

J'ai trouvé un slogan pour l'année prochaine . Noyarey c'est pas pour les Mickeys . Merci pour ton récit . ça fait plaisir de voir que les gens reviennent et qu'ils sont contents

Commentaire de El Tamanoir posté le 13-04-2015 à 21:12:37

Très bonne accroche, et qui va de pair avec la montée Daisy ! :-)

Commentaire de le_kéké posté le 15-04-2015 à 08:24:18

Très bon !!

Commentaire de bitovent posté le 15-04-2015 à 11:22:05

c'est très fin....très kikouresque..........

Commentaire de le_kéké posté le 14-04-2015 à 10:43:00

Bravo champion, c'est vrai qu'il a tout ce qu'on aime ce trail de Noyarey, et en plus il fait toujours beau. Pour les bâtons c'est limite quand même, faudrait le refaire sans pour savoir si ça fait gagner grand chose, pas sur ...

Commentaire de El Tamanoir posté le 14-04-2015 à 19:22:30

Merci Kéké ! Je suis encore bien loin de ton temps de l'an passé... Comme quoi tu as encore une bonne marge, que je vais m'employer à grappiller ! Pour les bâtons, je pense que les forts en grimpette comme toi pouvaient s'en passer, mais j'étais bien content de les avoir pour monter mes 82 Kg...

Commentaire de lisa38 posté le 17-04-2015 à 11:53:29

Bravo pour ta course et ton CR, et les supers photos :)

Commentaire de El Tamanoir posté le 17-04-2015 à 14:30:08

Merci Lisa ! Pour fin juin, on a bien pensé au Nutella ! :-)

Commentaire de loiseau posté le 17-04-2015 à 18:41:03

Ah, j'ai failli rater ton CR. Bien content d'avoir enfin rencontré le troisième artiste du trio de serial écrivains de CR de course à saucisson du Grésivaudan !!
Bravo pour ta course, pas facile la transition Grenoble-Vizille --> Noyarey !

Commentaire de El Tamanoir posté le 17-04-2015 à 20:18:09

Merci Loiseau ! Content de t'avoir rencontré ! C'est vrai qu'à Noyarey on se sent un peu plus au calme....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !