Récit de la course : La Ronde des Alpes Mancelles - 15 km 2015, par Juanma

L'auteur : Juanma

La course : La Ronde des Alpes Mancelles - 15 km

Date : 4/7/2015

Lieu : St Leonard Des Bois (Sarthe)

Affichage : 252 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Kikour ou kimarch'

Allez je tente l'aventure d'un premier cr:

Ma course avait lieu à 16h45 à 50 min de chez moi. Je suis parti sous la canicule vers 15h15. J'arrive à Saint Léonard vers 16h, ce qui me laisse le temps d'aller chercher mon dossard et le lot qui l'accompagne (un trophée en plastique remis aux 300 premiers ...inscrits, au passage j'aurais trouvé plus sympa qu'il soit remis sur la ligne d'arrivée aux 300 premiers... arrivés). Je pars me changer puis je m'échauffe et j'avoue que par la chaleur ambiante je ne sais pas si s'é-"chauffer" était bien utile... Je n'ai donc pas trop insisté. D'autant que le départ a été retardé car il fallait attendre que tous les coureurs de la course précédente soient arrivés.
Bref le départ est donné et très vite je me rends compte que je me suis encore placé en queue de peloton: il n'y a guère qu'une dizaine de coureurs derrière moi... Me rappelant de mon expérience du Trail des Forges, il y a deux semaines, où je m'étais fréquemment retrouvé bloqué ou arrêté, je me dis que je vais essayer de me replacer vers le milieu du peloton le plus vite possible. Ce que je fais peut-être un peu trop bien car au deuxième km, au prix d'un slalom dans les fossés et talus, je dois me trouver dans les 50 premiers (je suis un coureur de milieu de tableau...). Arrive le première côte sérieuse qui fait bien chauffer l'organisme. Je la passe plutôt bien car après 1 km de montée, j'ai encore gagné quelques places. Ce qui me rassure sur mes capacités à faire ce type de montée. Sur le côté, un premier coureur est entrain de rendre son casse-croûte, on lui demande si ça va il hoche de la tête (nous préviendrons quand même un bénévole quelques centaines de mètres plus loin). J'aurais sans doute dû prendre ça comme un avertissement... Arrive le premier ravitaillement, où je m'arrête 30s pour avaler un verre d'eau et tremper ma casquette puis je repars pour une deuxième grosse montée que je franchis sans trop de soucis. Nous en sommes au km 6 et c'est là que tout a commencé à aller de travers. Alors que nous sommes sur un sentier plutôt roulant et ombragé au milieu de la forêt, je ressens une vive douleur côté gauche (un point de côté...!) je tente de continuer en me disant que ça va passer mais c'est le contraire qui se produit, la douleur ne fait qu'augmenter... Alors je me mets à marcher en espérant que ça passe et au bout d'une vingtaine de mètres (et à peu près autant de coureurs qui me dépassent) la douleur a disparu :D . Ouf, je peux recourir, je repars, et après vingt mètres, rebolote! Re-point de côté, re-marche, re-une vingtaine de coureurs qui me dépassent... Et ça a été comme ça sur les 5 km suivants. Voyant le flot continue de coureurs me re-dépassant, j'ai vraiment pensé à lâcher l'affaire et à rentrer me mettre au frais, mais dans un éclair de sagesse, je me suis rappelé que la course c'était aussi du mental à forger. Alors je me suis dit que je terminerais peut-être dernier mais je devais aller au bout. Puis dans mes alternances courses/marches, je me suis rendu compte d'une autre chose: je ne devais pas être trop mauvais en montée (aux endroits où tout le monde marchait) car je parvenais systématiquement à reprendre des places sur ces portions là. Arrive le 11ème km et dans une descente assez raide, je choisis le moment où j'entends un encouragement ("Allez les gars, faut pas lâcher!") pour me prendre un gadin magnifique tête en avant, réception sur les mains et sur une roche, roulé-boulé sur le côté. Plusieurs personnes viennent me voir, je rassure tout le monde car tout va bien, hormis quelques écorchures sur les paumes de mains. Je me remets debout et repars tranquillement. Et là miracle! plus de point de côté, je peux donc courir plus de cent mètres et finir les 3.5 km restants normalement, je me permets même de courir un peu plus longtemps sur les portions raides afin d'essayer de grappiller quelques places... Sur ces trois derniers km, je pense que j'ai dû reprendre une bonne trentaine de places. J'arrive finalement en 1h40'22" sur la ligne d'arrivée en 220ème position sur 293 arrivants pas tout à fait satisfait mais avec le sentiment tout de même réconfortant de ne pas avoir lâché. Je passe à la croix blanche faire soigner mes blessures. Il y a là quelques coureurs qui ont l'air d'avoir aussi souffert de la chaleur et du parcours.

Bilan:
+ Très jolie course dans un cadre magnifique, organisation agréable mais un peu minimaliste ( ravito peu varié: eau+raisins secs) sur un parcours accidenté et qui fournit du bon dénivelé (je trouve),
+ j'ai découvert que je me débrouillais plutôt bien en montée (à confirmer...)
+ je n'ai pas lâché alors que j'en avais vraiment marre

- les gels et les gobelets que les coureurs indélicats laissent traîner un peu partout dans un décors naturel pourtant superbe,
- ce point de côté venu de nulle part: départ trop rapide, chaleur?

2 commentaires

Commentaire de DavidSMFC posté le 06-07-2015 à 13:27:59

Pas évidentes les conditions de ta course, bravo d'être allé au bout. Effectivement, c'est un bon exercice pour le mental. Au fil des courses, des kilomètres et des difficultés, on sent clairement que l'on se forge à ce niveau.

Intéressant le fait que tu t'en sortes bien en montées, c'est bon signe pour les trails à venir. Les résultats viendront ensuite !

Commentaire de Juanma posté le 06-07-2015 à 17:07:23

Merci David. effectivement, j'ai pas mal d'enseignements à tirer de cette course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !