Récit de la course : QBRC - 20 km 2015, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : QBRC - 20 km

Date : 6/9/2015

Lieu : Viroflay (Yvelines)

Affichage : 812 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Quelle bonne raison pour courir ?

Samedi 5 septembre 2015, 8h du matin, comme souvent je papote sur FB avec Sab. Je suis encore un peu (beaucoup) la tête à Belledonne et elle est en mode « reprise avec le GRP ».

Tout d'un coup, dans la conversation : « bon pour remplacer la SL de 5h de demain, on va peut être se faire la QBRC (20km) à Viroflay avec A/R en vélo ». Eh oui, parce que « reprise après le GRP », chez Sab, ça veut dire « début de prépa pour les Templiers » , donc une sortie longue de 5 heures.

Bin voyons.

Du coup, moi : « pfff ».

Et là, paf : « tu veux pas passer ? ».

Gling, gling, gling, font les engrenages dans la tête du bubulle. C'est vrai que, bon, entre aller me faire une sortie de 2h tout seul le dimanche matin sur des chemins que je connais par coeur....et aller courir avec les amis sur une course sympa, franchement, que choisiriez-vous, vous ?

Je montre la fenêtre de la discussion à ma Super Chérie qui : « je rale pas du tout en fait » après un « du moment qu'il se sacrifie pour marcher avec moi ce matin ». Evidemment, comme je ne me sacrifie pas du tout mais que nos marches du samedi c'est juste le pied, j'ai double bonus.

Et là, paf : « bon bin check, alors... ». Sab tente de me faire croire que Fa2 fait son difficile (une histoire de ravitos et de hamburgers, je n'ai pas trop compris), mais vu que je ne la crois pas une seconde, il est acté qu'on y va épissétou.

Pour corser un peu la chose, nous décidons de faire une petite surprise aux amis kikous qui ont annoncé, eux, leur venue, notamment Pat et Roni75. D'où gros délire relou sur le forum dans le style :

« Vous allez bien vous amuser, on dirait. Si j'étais venu, je crois que j'aurais eu du mal à apprendre le parcours par coeur.... »

« Ouais ça aurait été cool, bon tant pis, peut-être l'année prochaine Amusez-vous bien »

« Euh oui, mais faut être un peu dingo, quand même, pour aller faire un 20km une semaine après la petite promenade de Belledonne..... »

« Je suis quand même étonné de nous voir aussi raisonnables. La sagesse viendrait donc avec les années, alors ? »

Et le dimanche matin, ça continue avec Fa2 : « Bon courage Pat et Roni, bonne course! ». « Oui, bonne course à vous. Le temps a l'air bien idéal ce matin, vous allez vous régaler. ». De vrais gamins...

Moi, par contre, je ne suis pas totalement cintré, je ne fais pas l'aller-retour en vélo et, donc, je gare soigneusement la bubullemobile sur un parking repéré la veille, bien loin du départ « parce que ça va être le bazar ». C'est sûr : après la course, ja la retrouverai toute seule au milieu de rues désertes...:-)

Bref, arrivé au gymnase, je geeke allègrement sur le forum, assis par terre et, évidemment...je ne vois pas arriver Sab et Fa2 et je me fais choper par la patrouille :



C'est ensuite un Roni75 qui débarque....évidemment tout surpris de nous voir là (il nous avouera quand même qu'il nous trouvait étonnamment insistants sur le forum) et nous guettons avec volupté notre Pat car nous ne voulons pas rater sa tête....

Qui pourrait imaginer qu'il ne nous a PAS ENCORE VUS ?


En fait, il est tellement absorbé que, même avec nous plantés à deux mètres de lui....il ne nous voit pas. Par contre, effectivement, sa tête est intéressante quand il nous voit...:-)



Du coup, bien sûr, jusqu'au départ, cela ne va être que gros délires, éclats de rire, débrief de nos étés respectifs....bien remplis. Bref des histoires de trailers qui se racontent des histoires de trailers, vous imaginez bien la scène.

S'ajoute à cela de retrouver Loul qui est avec les Dunes d'Espoir et leurs joëlettes. Loul qui va rempiler au débalisage du Raid 28 pour lequel je l'abandonne puisque.....nous ferons le Raid 28 sous les couleurs de la « Mordor Rire(s) Team ».



Le départ se fait donc dans l'arrière du peloton. De toute façon, on a dit « mode sortie longue » donc le rythme est très sage dans les rues descendants...puis montantes de Viroflay. Et ça papote, et ça papote, et ça rigole, de vraies pies, les trois, là (on a perdu Pat et Roni qui sont quand même plus sérieux).




Le début de course, après la traversée de Viroflay, se fera dans la Bois de Porchefontaine, souvenir d'Ecotrail ou de Trail du Josas. Le tracé emprunte quelques singles sympas, c'est accidenté, un peu ludique, je fais des photos en piquant des sprints de temps en temps, bref, on s'amuse bien.


Ça monte, ça descend, ça monte, ça descend (coucou Arcelle). Je ne connais même pas le parcours par coeur (quel loser), nous sommes vraiment une équipe de touristes.



Cimetière de Viroflay...on sort de la forêt au Chêne de la Vierge, haut lieu des piétafs bubulliens. Pour célébrer cela, d'ailleurs, un ravito est proposé. Sab et moi, comme nous sommes de Vrais Warriors, l'ignorons superbement, mais Fa2 a un bon de sortie pour aller se nutrer. Il faut dire qu'il était au bord de l'hypo : pensez donc, 7 kilomètres sans un seul hamburger !

On retrouve même encore les Dunes et Loul, au ravito



Nous sommes cependant Bons Princes et le laissons nous rattraper (c'est bien parce que c'est lui).

 



Traversée de N10, un kikou me reconnaît et me salue. Zut, je ne sais plus qui c'est, maintenant : voilà ce que c'est d'écrire un CR avec 3 semaiens de retard.

Et c'est reparti pour les Fausses Reposes, maintenant. Trajet un peu plus tourmenté. Curieusement, mais comment en être surpris, nous accélérons quelque peu. En fait, depuis la moitié de bois de Porchefontaine, nous sommes en mode pacman....logique quand on met un bubulle et une Sab ensemble, au bout d'un moment y'a comme un genre de déclic et ça se met à envoyer dans les côtes. Fab n'est pas en reste d'ailleurs et on se fait un peu plaisir.



Ce retour dans les Fausses-Reposes est un peu un retour en arrière, qui me ramène à mon premier Ecotrail, quand le parcours s'attardait longuement dans cette forêt, bien plus que maintenant. J'ai un souvenir « ému » d'en avoir bien bavé sur le 50 km qui était alors ma plus longue distance jamais courue. Et ce n'était qu'il y a 4 ans, que de chemin parcouru, depuis.

Ça monte, ça descend....vous allez rire, mais je suis totalement incapable de me situer, je n'ai pas appris le parcours par coeur, c'est tout juste si je sais dans quel sens on tourne. Si ce n'est pas aborder une course tranquillement, ça.

Non, mais c'est pas fini de faire le clown ?


Arrivée aux étangs de Ville d'Avray, j'ai quand même deux types qui me saoûlent (dingue, ça, comme il est irritable, ce bubulle, ça doit être l'âge). Ils papotent en permanence (nous aussi, mais nous, c'est nous, d'abord) à passent leur temps à regarder leur temps au kilomètre.

Bon, j'avais initialement dit « au kilomètre 17, on accélère » mais là, ils me saoûlent trop, les deux. En plus que même ils font mine de me redépasser, épikoi Angkor ?

Bref, je dis à Sfab « bon, on accélère un peu ? ». « Vas-y si tu veux, nous on finit tranquillement. ». Bon, oki, comme vous voulez (tu parles qu'ils font finir « tranquillement »).

À partir de là, c'est « à donf ». Les descentes en mode totalement timbré, les côtes aux taquets et le plat à la limite. Je compte les victimes....le compte s'arrêtera à 30. En fait, je suis trop content d'avoir des jambes pareilles une semaine après m'être transformé en zombie du côté du Pontet.

Le tout se termine en un peu plus de 1h55...et j'ai à peine le temps de souffler, de repartir à l'envers que mes deux amis débarquent tout autant aux taquets. Décidément, y'en a pas un pour rattraper l'autre et nous pouvons même profiter d'une arrivée ensemble pour une fois (le bénévole de l'arrivée veut même me pointer une deuxième fois).


Au final, une bien sympathique course de reprise, sans se prendre la tête...mais quand même en se donnant un petit peu.

Et nous sommes tellement contents d'être ensemble et de profiter d'une belle journée que nous allons allègrement traîner à l'arrivée...et être quasiment les derniers à repartir.

Vous avez bien vu le sens interdit, bien sûr ?



Une bien belle journée : il faudra recommencer !

Il y avait vraiment de bonnes raisons pour courir : moi j'en connais au moins deux..:-)



7 commentaires

Commentaire de Sabzaina posté le 04-10-2015 à 20:32:53

:) J'adore

Commentaire de Fa² posté le 04-10-2015 à 20:48:46

Il n'y a pas une photo où je mange, donc je pourrais facilement dire que je n'ai quasiment rien mangé (mais ce serait un mensonge).
Magnifique CR, quelle joie de se retrouver après ces vacances (particulièrement celles ci). Tu es impressionnant aussi, une telle forme après ton exploit est surhumaine.
Merci bubulle et bravo !!!

Commentaire de Roni75 posté le 04-10-2015 à 22:43:52

Pour une surprise, c'était une bonne surprise,. vous croiser sur une course est toujours la garantie d'un bon moment! Alors merci d'être venus et vivement la prochaine fois!

Commentaire de Roni75 posté le 04-10-2015 à 22:44:44

Pour une surprise, c'était une bonne surprise,. vous croiser sur une course est toujours la garantie d'un bon moment! Alors merci d'être venus et vivement la prochaine fois!

Commentaire de Arclusaz posté le 05-10-2015 à 15:14:40

Gamin !

Commentaire de franck de Brignais posté le 07-10-2015 à 21:44:44

Une belle histoire d'amitié que tu nous as conté, merci !
Et je constate avec bonheur que tu as enfin investit dans ... un Tshirt rose !! ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 07-10-2015 à 22:05:36

pfft même pas !!!! il se l'ait fait offert par Super Elisabeth.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !