Récit de la course : Trail du Pays de la Meije - 43 km 2016, par miniping

L'auteur : miniping

La course : Trail du Pays de la Meije - 43 km

Date : 19/6/2016

Lieu : Villar D'Arene (Hautes-Alpes)

Affichage : 723 vues

Distance : 41km

Objectif : Se dépenser

20 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

"C'est bon vous êtes prêts? Ben allez y!"

Pré-course
Après mon arrivée la veille à l'Arsine, je vais dire bonjour aux marmottes de l'Alpe de Villar d'Arène pour me délier les jambes. C'est joli, j'adore ce replat et le chemin pour y accéder. La redescente me confirme que en montée je suis à la rue, mais que si les jambes tiennent, je peux rattraper le temps perdu dans les descentes...
Le soir, une pizza, une bière au village, balade digestive autour du lac du micro barrage hydroelectrique de l'Arsine et au lit !


La course
Sur la ligne de départ, c'est intimiste. On doit être 45 à écouter le briefing en rond devant le traceur et le directeur de course. Ils nous informent qu'on zappe le signal de la Grave et que l'on fait un aller retour dans la combe pour motner au refuge du Goleon du fait de la quantité de neige présente sur le parcours... Dommage, il faudra revenir pour voir cette magnifique arète, mais c'était une sage décision.


Le départ est donné à la manière d'une balade entre potes: "Vous êtes prêts? Ben c'est parti, bonne course!". Intimiste je vous dis :-)


On part en direction du village du pied du col, en petites foulées. Le peloton reste groupé est compact à une faible allure dans la première montée. Une fois sur le replat proche de l'aiguillon, Cyril, du Team Raid PACA trouve l'allure un peu lente, donc il prend la course à son compte et relance. Je suis avec 4 ou 5 autres coureurs.


On se lance dans la première descente: une patinoire. Je ne chute pas, mais j'ai le droit à 3 ou 4 bons sursis. En 10 minutes, c'est quand même beaucoup ! Arrivé en bas, ravito rapide et on repart dans la combe du Goléon.


On y monte jusqu'à la neige où 2 signaleurs nous arrêtent, en nous souhaitant une bonne descente: "faîtes attention, c'est gras. ça glisse à mort". Bon, ben c'est parti hein ! Je descend prudemment  au début accompagné de Cyril et suivi par Emmanuel puis on arrive à se caler dans le rythme en évitant les coureurs qui montent. La plupart ont un mot d'encouragement pour nous que l'on peut leur rendre avec plaisir ! Re-ravito express et on repart pour une section de 2km sur une piste 4x4 descendante. Un doute sur l'itinéraire plus tard, nous voici au bas de la seconde montée.


Là, c'est un peu la surprise pour moi: la montée est un beau mur. Je lâche une cartouche en voulant rester dans le coup dans ce groupe de tête. On relance sur le replat en haut de la montée, c'est dur ! Cyril, Emmanuel avec qui je suis et les autres poursuivants ne laissent pas le temps de s'endormir ! Passage au pointage en haut des piste de ski du Chazelet et c'est parti pour une descente dré dans le pente sur les pistes de ski. Sur cette descente je coupe les lacets de la piste par la pente, c'est assez grisant, même si j'essaye de garder à l'esprit qu'on en est qu'à la moitié...


Arrivé au village du Chazelet, je me ravitaille avec le futur 2e de la course: remplissage de gourdes, coca, banane à emporter et go vers la montée vers le plateau d'Emparis. La montée commence très raide sur 150m puis se fait ensuite sur un chemin 4x4 courable mais pas trop. On alterne marche et course pour ne pas perdre le rythme. Après 3km de piste 4x4 on attaque la montée dans les alpages du plateau d'Emparis en direction du Serré Bernard. A la bascule, surprise, c'est tout enneigé de l'autre côté ! Julien prend la tête et on court donc sur une patinoire en essayant de deviner le chemin vu qu'il n'y a pas une seule trace. Par endroit, on traverse des accumulations de 25cm de neige fraiche qui nous valent de beaux désequilibres. J'ai un peu peur de faire un appui de merde avec lequel la cheville, ou pire, le tendon d'achille tout neuf pourrait être touché...


Dès que l'on est en vue du col du Souchet, l'épaisseur de neige est plus faible et je me remets à courir, suivi de prêt. On est, avec Cyril, 2 à attaquer la descente en tête par le GR. Cette descente est au départ entrecoupée de replats où il faut réellement courir. J'ai déjà du mal à courir dans les faux plats montant, ça s'annonce mal ! Après le collet de Pré Veyraud, la descente se raidit et devient un peu plus technique.


A cet endroit, je vois Cyril moins à l'aise sur cette descente. En analysant la situation, je me rappelle que la course finit par une section de 4km de faux plats montant et descendant, terrain sur lequel Julien, mon 2e poursuivant, s'est montré vraiment impressionant. Je ne suis pas venu pour faire une quelconque place, donc j'ai plutôt rien à perdre: si je veux pouvoir faire quelque chose, il faut que j'attaque dans cette descente.


La seconde partie de la descente se fait donc assez directe grâce aux nombreuses traces coupant les lacets. Cette partie là est un plaisir, et je me sens particulièrement à l'aise sur ce terrain. J'essaie de pas trop penser au calvaire du plat qui arrive une fois les cuisses tétanisées par la descente à tombeau ouvert ! Fin de la première partie de la descente, traversée du torrent du Gâ et remontée au Chazelet. Je vois que j'ai pris environ une minute à Cyril, et je ne vois pas le 3e: bon signe !


Ravito express sous les encouragements du village, et section de route en faux plat montant où j'alterne marche et course. La descente vers la Grave vient comme une délivrance, et j'attaque tout ce que je peux dans celle ci ! Gros plaisir et grosse cartouche aussi, mais je ne m'en aperçois qu'en arrivant sur le plat: des signes annonciateurs de crampes sont là. Tant pis, je ferai avec, et à vrai dire je m'en fous un peu: la bagarre pour la place me force à avancer faute de connaître les écarts ! Allez, 4 gorgées d'eau et ça passera !


Je zappe le dernier ravito et part vers le "petit coup de cul" auquel je m'attendais et qui nous a été décrit au briefing. Je pars dans ma tête pour 60 à 80m de D+. C'est en final 300m que je fais à l'agonie tellement je me traine. Arrivé à la bascule, je remarque que les descentes sont roulantes: chouette, je relance. Arrivé sur le plat et les faux plats montants, je me traîne comme jamais. Je reste confiant car j'ai estimé dans la montée mon avance à 2 minutes minimum, il ne reste plus qu'à tirer le meilleur parti des forces du moments. En passant sur le magnifique sentier en balcon dans la forêt, je double une amie, surprise de me voir déjà là et qui lâche un "oh yes!", cela me rebooste et je relance ! Me voilà au près du pont des Brebis, j'ai repéré l'arrivée la veille au soir et sait que désormais, c'est bon, ça le fera. Je prends le temps de parcourir les 200m de route et de passer sous l'arche d'arrivée. J'y retrouve mon frère et relâche la pression !

Les 3 premiers à l'arrivée

Les 3 premiers à l'arrivée


Cette première place est motivante mais il faut garder à l'esprit qu'il n'y avait cette année pas de réels prétendants à la victoire comme l'année passée. Le vainqueur de l'année dernière aurait probablement couru ce parcours 30 minutes plus rapidement si un plateau correct s'y était présenté. En l'absence de coureurs habitué de l'avant du peloton, la course a d'ailleurs mis un moment à s'installer en tête et cela m'a donné l'impression que personne ne savait s'y prendre pour être là.

Le podium

"Ben euh c'était bien et ...euh... les bénévoles y z'étaient cool"

Dans tous les cas, je garderais de ce trail un très beau souvenir. Le parcours est magnifique et varié, il alterne montées plus ou moins douces et relance sur des endroits jamais réellement plats, et permet tout de même aux descendeurs de s'exprimer dans cette longue descente du Plateau d'Emparis. Les bénévoles étaient aussi adorables sur les ravitos et sur l'aire de départ: on voyait vraiment que toute la vallée était mobilisée pour nous faire passer un bon moment. Merci à l'organisation pour ce super trail, et merci au coach sans qui je pense pas que j'aurais pu lutter à cette place là !

 

L'activité strava: https://www.strava.com/activities/614446984

20 commentaires

Commentaire de Mazouth posté le 20-06-2016 à 16:28:49

Bravo ! T'as bien géré avec tes qualités du moment (et tes qualités tout court paske t'es quand même un sacré descendeur... et pas que de bières ^^). C'est bien de relativiser par rapport au plateau des prétendants, n'empêche qu'une victoire reste une victoire, alors encore bravo !

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:25:50

Merci! Une victoire permet surtout de ramener le trophée d'acier et de pierre ! 4l/100km supplémentaires dans la bagnole :)

Commentaire de Mazouth posté le 20-06-2016 à 21:10:41

C'est pour ça la vente du sac, pour payer le plein d'essence... XD

Commentaire de Arclusaz posté le 20-06-2016 à 16:34:03

c'est vrai que tu descends pas trop mal....et pas que les bières !!!!!

Le commentaire de la dernière photo égale par sa concision la qualité de ta course.

Vous irez loin, jeune homme !!!!!!!

Commentaire de Arclusaz posté le 20-06-2016 à 16:35:42

ah mince, mazouth a parlé des bières avant moi sans que je le lise ....
bon, on va dire qu'on te connait bien !

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:26:14

V'là la réputation qu'on me fait ;-)
Merci !

Commentaire de franck de Brignais posté le 20-06-2016 à 16:46:16

Et puis la dernière photo montre bien la foule en délire (à droite !!)
Ca n'enlève en rien à cette superbe perf' ! Pour un "pas habitué aux places de tête" je trouve que tu as plutôt bien géré !!
Bravo gône !! Respect !

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:26:45

Y'avait une tripotée de gosses trop motivants à la Grave qui voulaient me taper dans la main, ça m'a remis la patate !

Commentaire de Davitw posté le 20-06-2016 à 17:43:59

T'as super bien géré, un grand bravo à toi !
Vu tes talents de descendeur, c'est pas vraiment une surprise ;)
Soigne bien ta récup, et profites de cette belle victoire !

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:27:22

Le problème n'était pas la descente, mais la montée: j'étais à l'ouest grave ! Je sais quoi travailler !

Commentaire de ch'ti Gone posté le 20-06-2016 à 20:17:58

Chapeau l'artiste!
T'avais mis ta casquette arc en ciel de champion?
Aussi performant que cool.
Certains courent en montagne, toi tu t'y amuses...ne change rien, t'as tout compris

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:28:20

Nope, j'avais mis le bandeau noir (et j'avais oublié la jupe de pluie verte, tout se perd!)
S'amuser en montagne, c'est pour ça qu'on fait ce sport, non? :)
Merci en tout cas !

Commentaire de miniping posté le 20-06-2016 à 20:24:53

Foutredieu, je suis passé sur France 3 Alpes. Ils m'ont interviewé à l'arrivée et je suis complètement à côté de la plaque !

Commentaire de Mazouth posté le 20-06-2016 à 21:29:30

Mais non mais non... t'es juste pas bien rasé ;-)

Commentaire de xian posté le 20-06-2016 à 20:38:06

ben mon gars... chapeau !
je me suis fait peur en lisant ton CR sur les descentes : déjà en off, en mode tranquille, tu voles dès que ça descend, alors quand tu attaques, ça doit faire des étincelles les (rares) fois où tes pieds touchent le sol !
en tout cas, bravo pour ta course et pour ton CR. grosse modestie dans ta rédaction : même s'il n'y avait pas les vainqueurs de l'an dernier, tu as assuré comme un chef !

Commentaire de fildar posté le 21-06-2016 à 07:26:24

Bravo, belle course rondement menée, tu vas vite prendre l'habitude d'être dans le peloton de tête.

Commentaire de Franch posté le 21-06-2016 à 08:17:12

Bravo à toi, ça me rassure de voir que je suis pas le seul a avoir eu des passages difficile, même si je finis 1h15 plus tard ;-)

Commentaire de tidgi posté le 21-06-2016 à 08:48:44

Bravô jeunô ! Ça claque !

Commentaire de Jean-Phi posté le 21-06-2016 à 11:24:49

Très belle perf qui ne m'étonne pas outre mesure. Tu prends de plus en plus confiance et donc conscience de ton potentiel. Ca ne peut que progresser ! Bravo pour cette belle 1° place !

Commentaire de Spir posté le 29-06-2016 à 13:54:05

Encore Bravo pour cette belle course, bien gérée et bien menée ! On pourrait presque avoir l'impression que c'est facile en lisant ton CR ! J'espère que tu auras plein d'occasions d'améliorer ton expérience de gestion de tête de course, en tout cas, c'est bien parti !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !