Récit de la course : Trail des Lucioles - 30 km 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail des Lucioles - 30 km

Date : 4/2/2017

Lieu : Riotord (Haute-Loire)

Affichage : 1057 vues

Distance : 32km

Objectif : Pas d'objectif

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Du cauchemar au rêve au cauchemar au rêve : du trail quoi !


 

Du rêve au cauchemar au rêve au cauchemar au rêve : du trail quoi !

 


 La couleur est annoncée, ça sera SAUCISSON



Encore une fois une manche de la Corne est élue manche DTTN.

Pour la seconde année consécutive, ce sera la manche inaugurale. Mais la Corne a réussi à faire encore plus tôt que le Belledonne Gelon Trail 2016 avec ce Trail des Lucioles 2017 à Riotord (43) !

 

 

Ravi de courir mes premiers kilomètres dans le 43 !

Peureux à l’idée d’avoir à courir 30 kil 1.000m D+ un 6/2 !

 


 

La course se déroule un samedi, rendez-vous chez Campingou pour la remise des tuniques rouges DTTN 2017 (seul Namtar est DNS pour cause de pépin physique hélas), puis c’est un peu de route pour être dans ce patelin perdu !


 

 

A l’arrivée, douche froide.



Alors que toute la semaine on s’attendait à une manche sous la pluie dans la boue, la météo indiquait un +11°C et pas de précipitation… Sur place effectivement on a du ciel bleu, mais putain il fait 1 putain de degré et il y a du VENT !!!

J’ai pas pris le collant

J’ai pas pris les gants

 

 

Bref

On retire le dossard, on salue Numax Danywill et notre Fox, et finalement je le sens mal j’emprunte à Albacor sa seconde paire de gants et file au départ.


 


 

Le briefing…

100% saucisson

« alors, euh, vous allez courir 30 kms, et passer par ( ???) et par Charousse il y a 4 kil de neige »

Fin du briefing

Ca a donc duré 8 secondes ! Des questions ? « le balisage est de quelle couleur ? », moue de l’orga, et finalement rien à voir les 91 coureurs font le salut des islandais LOL c’est terrible !!!!!!!!! Et ça démarre !

 

 

AU FAIT

Quid des forces en présence ???

Manak peut faire 1 ou 8, tout dépendra de s’il se blesse ou pas.

Les Didier jouent l’intox, mais ils seront dans le coup c certain

La Corne est bien entraîné malgré une dernière semaine compliquez

Albacor s’améliore sans cesse, après sa 20ème place aux Coulmes je le vois (enfin) accéder à une place de choix avec la Ligue 1 pré-citée



Faizan ne s’entraîne plus il est l’inconnue du jour

Chasse-Neige je sais pas pourquoi mais je ne crois pas à de l’arsouille car pour une fois j’ai fait du sport régulièrement et je crois (je suis un esprit simple) enfin j’ai retenu qu’il était à la ramasse. Bref, j’espère bien fumez le chasse-neige et qui sait profiter d’une défaillance devant, 30 kil c’est long la corne vise 3h15 donc je vise 3h30 ça serait chouette.


ON REPARLE DE LA COURSE

 

 

 

Km1 & 2

Le Numax l’avait dit : il y a 2 kil de plat pour se mettre en branle.

Je pars au train, 30 kil c’est long (je radote).

Le C-N est devant, je vais environ à la même allure.

A ce moment-là de la course, je crois que si je m’étais retourné j’aurai pris peur car il se trouve qu’on est (vraiment) dans les derniers ! Mais ça on ne le sait pas, et c’est même un poil pénible car on se fait doubler continuellement, quand, quand le trafic va être en place !

 

 

Je passe le C-N sans trop papoter, 30 kil c’est long.

Première côte, je continue une petite foulée, le C-N marche, limite plus vite que moi. Deuxième côte, toujours à mes basques, merde il est entraîné ou bien ? Ou serait-ce le doliprane de ce fourbe de FOXTROT qui le dope ??? Ah que c’est pénible de courir dans ces conditions !!

 

 


Km3

On bascule, illico je fais des enjambées de faizan, c’est de la vitesse et du temps facilement pris.

J’en double 3 dont une nana, plus loin je vois un truc tomber blanc et noir, ah mince c’est un buff, le temps que je comprenne je dis à la nana « tu as fait tomber ton buff » hop elle retourne le chercher !

 

 

On rattaque une montée, les paysages sont rigolos on dirait qu’il n’y a que des collines de +250D+.

Pas de bol, le CN revient encore à hauteur, grrr, à peine en haut qu’on devine que ça descend que je relance et file !

 

 

Km4 & 5

Une belle descente, j’envoie les watts j’aimerai tant ne plus être dans le champ visuel !

Sauf qu’ici c’est un trail où… même en forêt on voit « loin » !

 

 

Km6 & 7

Ca remonte.

Je grappille quelques places, jusqu’à un « tiens ! un bouk », hop on fait connaissance c’est un isérois en prime c’est Romain06 !

30 kilomètres c’est long.

On remonte un gars et restons à trois, jusqu’au sommet de la bosse où on voit que ça re-descend, ni une ni deux j’anticipe et file, et me régale dans cette descente forestière entre mousse et racines, difficile de croire qu’on va avoir droit tout à l’heure à la nuit et à la neige…

 

 

J’estime avoir bien descendu !

Hélas on rattrape une route bitume AVEC DU CHAMP, et je vous le donne en mille, malgré des places grappillées, malgré un rythme que je crois soutenu, qui est ce coureur en rouge derrière toujours ce maudit chasse-neige.

 

 

Km8

Et à nouveau une montée, je vois les kms défiler sans voir apparaître le ravito le R1 ah et si il est bien là au

 

 

Km9

J’y suis en pile 59’’54, putain du 9 km/h sur la première heure on voit « l’effet dossard » !

Bien entendu je profite du ravito, papote avec les bénévoles et comprends qu’on les verra au retour, choppe de la banane évidemment hommage à Namtar (j’en prendrai aux 3 ravitos), stocke deux pâtes de fruits et repars dare-dare………………….. Alors que le C-N arrive justement au R1, EXACTEMENT comme au R2 du Trail Ubaye 2015.

 

Putain !

Dans le plat qui suit, je cours avec un acolyte qui va bien, mais mon esprit est préoccupé.

Le C-N est en forme.

Je vais pas revivre Buis 2015 ou pire, Piegros 2016.

Pas aujourd’hui.

Pas maintenant alors que j’ai fait des efforts, à sortir le soir avec la pollution et le froid hivernal qu’on a eu !

Allez, 30 km, c’est long…

 

 

Km9.5, avec mon acolyte petite hésitation sur la direction mais non, il faut bien prendre à gauche, d’ailleurs juste ensuite on entend des cris « à gauche ! ». J’apprendrai que le Fox s’est planté à cet endroit.

 

 Un coin idéal pour se marier 


Km10

Un long single plat en forêt, style « sentier du Roi », génial ! Moins génial, toujours ce putain de champ visuel.

Et alors que mon acolyte menait le train, je profite de la bascule pour envoyer un peu !

Si bien que je remonte sur un coureur, cool.

 

 

Km11

Après un passage dans une véritable « cuve » entre-deux-collines, on zig-zag et entamons une montée.

On est quatre. Le mec que je viens de recoller, mon acolyte revenu, et… le C-N !!!

Mais c’est pas possible !!!

Et moi qui depuis tout à l’heure hésite entre deux tactiques :

  • Continuer devant, égoïstement mais à mon rythme, l’esprit pas trop pollué => SAUF QUE LE CHASSEUR ME CHASSE IDEALEMENT
  • Rester avec lui et espérer le lâcher plus tard => OUI MAIS CA A PIEGROS CA N A PAS FONCTIONNEZ MAIS PAS DU TOUT !!! Et je suis certain qu’à ce jeu je perdrai

 

Et depuis le début de la course, j’ai en tête LE conseil de la corne, « il faut arriver frais pour le gros morceau km12 à km15 »

 

 

Encore une fois cette grimpette était une grimpette, on bascule, je file en tête, on re-re-re-retrouve du bitume, ça fait un lacet qui débouche sur…..

 

 

Km12 …un faux-plat montant avec du champs ! Ne pas se retourner et faire l’effort, ça ne revient pas, et en haut tout en saluant les 2 bénévoles qui grommellent gentiment (oui les bénévoles sont locaux sont sympas ils parlent mais on comprends pas tout !), on tourne à 270° obligé de jeter un œil :

  • Mince ils sont bien 6/7 à ma poursuite au lieu de 3
  • Cool le C-N n’est pas dans le premier groupe

 

 

Derrière on a droit à une pente à 85%, c’est court mais ça pique, suivi d’une deuxième je crois puis voilà André mi-chasseur mi-bénévole qui me sort « c’est plat maintenant » euh certes mais on ne va pas attaquer LA MONTEE ?

 

Une des bénévoles de la course

 

 

Km13 &14 &15

 

La voilà la montée.

Et là, désolé la corne, mais elle ne fait pas si mal que ça !

C’est du gros faux-plat, mais on devine que les premiers peuvent courir tout du long.

N’EMPÊCHE

J’ai beau avoir le pas rapide, ça me remonte !!

Une nana, un mec, j’essaye d’être dans la même foulée ou d’augmenter la fréquence mais non ils me distancent, puis revoici un « ex-« acolyte cette fois je le colle et le prie intérieurement « emmène-moi emmène-moi loin du C-N », là je me persuade, je me persuade que si je passe le premier au sommet ça sera du 70/30 pour moi !

 


 

Et finalement, sans même qu’on réalise, on tourne, il y a une croix, et on est au sommet d’un ballon des Vosges, ça redescend !!! Mon acolyte était un peu distancé JE FILE !!!

 

 

Km16 &17

Très vite dans ce faux-plat descendant neigeux, je remonte deux coureurs, youp je file, 2 coureurs intercalés de plus, puis plus loin, encore un binôme, chacun dans une trace, marrant celui de gauche il a la même allure qu’Albacor, sauf que lui est en noir, mais en collant je me rends compte que…

 

C EST ALBACOR QUI EST DEVANT MOI

Albacor !

Mon outsider sur cette manche !

 

 

Ni une ni deux, je lance un « pardon je fais du trail », alba répond un truc, suivi d’un « j’ai pris froid », suivi d’un « xxxxxx est à 200/300 mètres devant », sauf que j’ai filé et n’ai pas entendu, je demande à deux reprises « QUI ? » mais pas de réponse et il me faut filer !

 

 

On passe donc du cauchemar au rêve, si ça restait en l’état.

Mais combien de fois repasse-t-on du rêve au cauchemar dans ce sport grotesque ?

Et là le risque est identifié et très clair : mes faiblesses seront la durée (il reste encore des bornes) et les coups de cul à venir… Et mon point fort enfin je crois c’est que j’adore la nuit j’adore le technique et je compte envoyer dans les descentes et si jamais il y a battle dans le final je lâcherai rien

 

 


Km18

J’envoie tout ce que je peux histoire de distancer maintenant.

Je cours même la frontale éteinte exprès, intox quand tu nous tiens.

Par contre l’écart ne se fait pas.

J’arrive néanmoins au R2, ils sont au moins 5 bénévoles, ô joie alors que je pensais qu’il n’y aurait que de l’eau il y a aussi banane et pâtes de fruit mais je ne peux pas m’attardez Albacor arrive… et saute le ravito !! Grrrrrrrr

 

 

Km19 (officiel)

Je file dans la continuité de ce chemin forestier.

Décidément cette course me rappelle un mixte des chemins du Trail des Coulmes dans l’ambiance de la Nocturne des Teppes !

Toujours cette frontale derrière moi, la course va être longue.

Quand j’arrive à une patte d’oie : rien tout droit, et le chemin qui descend à droite rien non plus. OH NON. Je m’arrête et attends Alba, ce qui me fait chier mais bon, à peine il arrive que je lui dis « ça doit être à droite », faisant confiance aux traces de pas de nos prédécesseurs… et m’enfile à toute berzingue dans la descente.

Toujours aucune rubalise, y’a comme un blême… Et Christian qui me rappelle à la raison « c’est pas là »…

Oh non…

Le rêve se termine…

J’ai effectivement du louper une bifurcation… Surement sur notre droite ?

On remonte la descente, je me confonds en excuses (lamentables), on croise NOBODY, et finalement au loin le R2, et des frontales qui filent bien tout droit, elles.


 


Une erreur du Bouk, obnubilé par tracer tracer tracer j’ai loupé un panneau, le balisage est certes globalement léger mais sur ce coup je pense qu’il n’y a que le Bouk qui a fait cette erreur pathétique, double erreur même, car quand un carrefour n’est pas balisé c’est qu’il y a « comme un blême »…

 

ALBA & BOUK : gniiiiiiiiiiii

 

Combien de temps a-t-on perdu ?

Facile 5 minutes (au final 7’30 semble-t-il).

Mais surtout : ai-je foiré toute ma course ?

Le DTTNiste devant moi a forcément pris du large.

Et surtout surtout : le C-N a du passer !

 

Le bouk avait les yeux fatigués...

 

Km20

LE COUTEAU ENTRE LES DENTS au moins là c’est de la descente je fonce, ils ont 3 ou 4 juste devant je les fume tous (ils restent avec la féminine qui mène le bal) et file, ouf, déjà pas de C-N, j’arrive en bas c’est du bitume puis montée je lâche rien et essaye de joindre celui qui, devant moi, fait comme moi à savoir jouer avec sa frontale pour pas être trop vu, on bascule à Clavas encore une colline

 

 

Km21 &22 &23

Et l’on déboule dans un véritable vallon, avec le mini-serpentin de frontales qui nous montrent la voie à suivre on descend avant une large remontée en diagonale, c’est le moment d’aller à balle, une fois en bas l’inventaire peut être fait il y a un binôme de coureur, suivi d’un solo, devant eux c’est vraiment éloigné et derrière j’ai pu creuser il faut tenir !

 

 

Evidemment j’entends un « BOOOOUUUUUK », s’il est un endroit un moment où il faut le faire c’est ici et maintenant, le 1er je réponds pas puis je réponds au second mais sans identifier s’il s’agit de Albacor ou de Chasse-neige !

 

 

Hélas en haut la montée continue et nous voici dans un patelin archi-paumé que l’on quitte aussitôt pour un immense plateau digne de la plaine des Trépassés dans le dessin animé « Les Douze Travaux d’Astérix » !


 


 

Km24 &25

Du coup à nouveau j’éteins ma frontale, n’arrive pas à faire la jonction avec le mec de devant, et pire je vois la forêt au loin, et me demande si je n’ai pas raté le R3 qui était dans le village qu’on a traversé ?

 

 

Enfin la voici cette forêt, on sert les dents, les crampes sont quand même pas loin, et en sortant de la forêt ENFIN je fais la jonction avec mon binôme et on reconnait le passage de l’aller nous arrivons bien au R3 !

 

 

Allez le plein avant le final !

Pâtes de fruits, banane, eau coca+ remplissage de gourde, les deux locaux m’indiquent « il reste 6 km faciles », « ah bon ça remonte pas ? », « non non »puis l’autre « si à la cabane là », ok ils ne savent pas lol mieux vaut partir surtout que les deux de derrière sont revenus et ont sauté le ravito !

 

 

 

Km26 &27 &28

Encore une mini-plaine des trépassés je suis à la chasse du binôme sachant que par contre derrière c’est plié semble-t-il !

On arrive à une véritable patinoire je manque de me vautrer méchamment !!! Avant de réussir à tourner à droite et à les rattraper dans la descente non sans les vilipender gentiment sur leur évitement soigneux du R3 ! « ça a servi à rien tu es déjà là ! »

 

 

Puis je rejoins mon acolyte de tout à l’heure, et prend un relais, on passe une rivière puis ça re-grimpe, on le savait en voyant les frontales je peux pas l’accrocher fais chier, il s’éloigne petit à petit tandis que je monte à la même allure que le binôme derrière.

 

 

Km29

On retrouve le bitume, encore deux signaleurs locaux dans la nuit et ça grimpe encore sévère, à droite.

Une fois en haut on le sent c’est le sommet du « ballon », le bénévole indique « allez 2 kilomètres », euh, c’est pas du tout mais pas du tout ce qu’indique ma montre « tu es sûr », « bon, 2 kilomètres 500 », à prendre avec des pincettes.

 

 

Nous voici dans une forêt cool le terrain de jeu idéal pour creuser sur le binôme, une lumière au loin je le reprend mais c’est pas mon grimpeur de tout à l’heure, les kilomètres défilent mais rien RIEN ne semble indiquer la fin ou la ville, et surtout je sens vraiment les crampes arriver c’est limite.

 

 

Km30 enfin voici de la piste roulante, à nouveau 2 bénévoles qui m’indiquent 1km500 OK le loustic de tout à l’heure m’a bien eu !! Devant je retrouve mon grimpeur et fais la jonction on continue de descendre (on avait dû faire + de 1.000 d+ quand même !!!) avant d’arriver sur un grand carrefour, pareil où faut-il passer ? Je reconnais la passerelle du début, cool, c’est la fin, je vais donc arriver P6 youpi youpi la fin est dure y’a rien on court dans un champ mais je vais juste faire de quoi rester devant au scratch et glaner quelques secondes à Albacor et Chasse-Neige pour en finir en 3h35 !!!

 

 

Scratch de cette belle sortie : 70/91 !!!!!!!!!! Du 77% alors que je suis ravi de moi, bah dis donc.

La corne a son sourire de corne « t’as fumé alba ??? », le fox semble venir d’arriver, je me POSE et décide d’attendre l’arrivée des deux derniers DTTNistes, youpi c’est fait !



La suite est d'anthologie, chez campingou et Pam, merci merci un grand merci à eux



25 commentaires

Commentaire de romain06 posté le 06-02-2017 à 11:49:17

Quelle plaisir d'entendre en pleine foret un BBBOOUUKKK !!! puis quelques secondes plus tard entendre des coups de fusils. lol
Ravis d'avoir courus quelques mètre avec toi et le C.N,
Pour moi les jambes était absente des le km 16 crampes / crampes.
A une prochaine.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-02-2017 à 17:24:18

Trop bien d'être reconnu sur une course je vais bientôt avoir le melon du kéké !!!!
Ravi d'avoir croisé ta route, et même deux fois quasiment puisque dimanche je passais à côté de Pommiers !
C'était une course exigeante et avec pleins de cadors, notre classement scratch s'en ressent !!! Bonne récup' et dommage pour le OFF Berjallie !

Commentaire de Corne de chamois posté le 06-02-2017 à 14:04:32

en fait le chemin où vous vous êtes paumés ramenait sur le chemin de la course

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-02-2017 à 17:24:56

Certes mais y'avait encore un peu de chemin + y'avait quand même le stress + j'étais pas du coin + c'est blindé de collines comment se repérer !!!

Commentaire de richard192 posté le 06-02-2017 à 17:20:30

Enfin une victoire. L'année 2017 s'annonce brillante. C'est quand la prochaine étape pour avoir confirmation de cette embellie?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-02-2017 à 17:26:05

Enfin une victoire mais j'étais à fond (même si le scratch ne s'en ressens pas) et cette victoire est plus due à Albacor qui a eu un coup de moins bien qu'un regain de forme de ma part (je suis toujours aussi gros)

Commentaire de richard192 posté le 06-02-2017 à 18:09:28

OK mais le rouge te va bien

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:48:38

<3 <3 <3

Commentaire de elnumaa[X] posté le 06-02-2017 à 18:30:50

bien ouej ! et bien content dvous avoir croisé sur la terre de mes aïeuls aux prononciation hazardeuz !!!!

je desespère pas de vous faire venir à Tiranges ( http://www.trailtiranges.net/ )
ou la, le terme freeride prend ton son sens ;-)))

+++

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:49:04

On va évoluer étape par étape....
En tout cas quel chrono NUMAX !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 06-02-2017 à 19:39:25

Bravo Bouk !!! pas l'ombre d'un doute tu étais le plus fort et à la régulière quoi que tu en dises. Voilà qui me fait une sacrée piqûre de rappel et une motivation supplémentaire pour reprendre l'entrainement (s'il en fallait une).
En tout cas ma contre performance vous aura bien fait marrer j'ai au moins cette satisfaction là :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:49:54

Pour "reprendre l'entraînement" ?
Mais tu ne t'arrêtes jamais !!!
Ah ça oui pour chambrer on chambre, tu vois ce que je supporte depuis, allez, octobre 2012 !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 06-02-2017 à 19:41:20

Ah oui et sinon aux Coulmes je termine 20ème mais sur 49... Donc pour la performance on repassera :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:50:13

20ème sur 49 affamés, ça reste une perf' !

Commentaire de foxtrot posté le 06-02-2017 à 22:23:51

Faut toujours se mefier du Dr Fox et ses medocs
Bravo pour la perf, fallait rien lacher autrement , tu nous revenais dessus !!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:50:51

Si à Riotord j'y suis pas arrivé, je sais pas quand j'y arriverai !!!

Commentaire de Jean-Phi posté le 07-02-2017 à 09:58:31

Sacré motiv' du bouk qui fait parler la poudre ! Ca va être chaud samedi en Berjallie !!! Bravo pour cette belle course !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:51:25

Du rêve au cauchemar au rêve au cauchemar au rêve... A force on a connu tous les cas de figure !!! A samedi !

Commentaire de Trixou posté le 07-02-2017 à 10:42:25

En dehors de la performance sportive historique je suis encore soufflé par cette mémoire des dépassements km par km... Et par ces photos venues d'ailleurs !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-02-2017 à 10:54:02

Tout le monde dit ça cher ami, mais je pense qu'inconsciemment quand tu sais que tu vas écrire un récit, tu cours, et chaque détail ou autre aventure tu te la notes en tête "tiens ça fera pour mon récit", ou alors ce sont les innombrables dimanches après-midi passés devant les grands prix F1 de TF1 avec Jacques Laffites à savoir qui est où qui te donne une petite "science de la course" !!!

Pour les photos elles sont sur le net suffit de taper le bon mot-clef LOL

Commentaire de Trixou posté le 07-02-2017 à 15:01:23

Sur le net certes, mais l'accord (et le terme "accord", avec toute sa dimension artistique, est savamment pesé) entre le texte et la photo ca ne vient pas du net, plutôt du pas net, du tréfonds d'un cerveau extasié par une overdose de saucisson.

Commentaire de Philippe8474 posté le 07-02-2017 à 15:29:40

Y en a un qui triche, il a pas couru en chaussette!

Commentaire de danywill posté le 07-02-2017 à 21:20:16

C'était sympa de vous croiser... de rattraper la corne, dépité pendant la course...
dommage que vous ayez filé a l'anglaise à l'arrivée ! Numa a raison Tiranges c'est tout a fait dans l'esprit de votre DTTN. Courir sur une coulée volcanique c'est franchement une belle expérience. A pluche

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-02-2017 à 15:54:25

C'est quoi ce manger ? On dirait une tarte aux jambons roulés...

Commentaire de Trixou posté le 08-02-2017 à 21:27:02

Mais non c'est une tarte aux moules.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !