Récit de la course : Cross des Sapeurs Pompiers 2018, par Zaille

L'auteur : Zaille

La course : Cross des Sapeurs Pompiers

Date : 6/1/2018

Lieu : Kaltenhouse (Bas-Rhin)

Affichage : 331 vues

Distance : 7.476km

Matos : Altra Lone Peak 3.0

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

De la boue !

6 janvier et voilà déjà une course : le cross d’arrondissement des sapeurs-pompiers, ouvert aussi aux « civils », a lieu cette année à Kaltenhouse, juste à côté de chez moi. Un cross, c’est fun, c’est un petit trail sauf que les gars n’ont pas de biberons sur la poitrine mais sont en mini-short et débardeur même en hiver.

 

Je m’y attendais un peu

C’est l’hiver effectivement mais la température est plutôt automnale et la météo idem. Ça fait 1 mois qu’il pleut presque tous les jours et en arrivant je constate que le pré, au niveau du départ, ressemble à un marécage ou à une tourbière selon l’endroit.

Ok, je m’y attendais un peu, même beaucoup, mais j’avais quand même l’espoir que ça puisse éventuellement se passer sur des chemins en dur ou gravillonné mais là pas du tout. Je vois les coureurs des épreuves précédentes tous revenir avec des chaussures unicolores brunes, pareil pour les chaussettes. On dirait qu’on va s’amuser, youpi !

Le départ est à la salle des fêtes, on se gare comme on peut et je vais chercher mon dossard tout en acquittant les 3 euros de frais d’inscription. A ce tarif là, c’est utile de le signaler. Même s’il n’y a pas de goodies pour les participants, ça reste quand même exceptionnellement bon marché.

Un échauffement succinct sur le parcours me fait tâter un peu le bourbier. J’ai chaussé mes chaussures de trail (Altra Lone Peak 3.0) mais les « vrais » ont sorti les pointes et là je pense que ce sera un réel avantage. Il ne fait vraiment pas froid, 7-8 degrés + un peu d’adrénaline ça suffit pour courir en court.

 

34 sur la ligne de départ

Le départ est dans un champ, pour l’instant on a encore les pieds au sec, nous sommes 34 sur la ligne de départ, seniors et V1. Je crois que depuis le collège, c’est la première fois que je fais une course avec si peu de monde. Aucune bousculade pour mettre le pied sur la ligne, tout le monde reste en retrait, l’ambiance est à la rigolade.

Mais quand faut y aller, faut y aller, je pars vite et regarde ma montre au bout d’une minute qui m’indique du 4:00, oh là ! Je ralentis, c’est un cross et d’un peu plus de 7km donc il faut gérer un minimum. Au bout de 500m, les pieds sont trempés et on est déjà passés dans un premier bourbier avec les pieds noyés jusqu’aux chevilles.

Je termine le 1er kilo à 4:18 ce qui est à peu près ma vitesse sur 10km bitume. Je sais que les prochains seront moins rapides d’autant plus que je ne sais pas encore ce que sera la suite du parcours.

 

Mes premiers km de l’année

On rentre en forêt, les flaques d’eau sont énormes et souvent je ne peux pas les éviter. De toute façon foutu pour foutu, ça ne sert plus à rien de jouer les précieuses. 4:49, pour le 2ème km, je gère même si mon souffle est court, j’en chie un peu quand-même. Je sais que les quasi 3 semaines de coupures hivernales saupoudrées d’excès en tout genre ne vont pas m’aider dans cette histoire. Je cours ici mes premiers km de l’année !

On m’avait prévenu qu’il y avait 2 montées et voilà que se présente la première, courte et intense, un vrai petit mur où la foulée est réduite à son strict minimum. Depuis le 2ème km je n’ai plus dépassé personne mais plus personne ne me dépasse, j’ai juste un gars en ligne de mire avec qui je fais l’accordéon. Je me dis que tant que si ça reste comme ça, mon effort est probablement constant.

 

Je suis 16ème

4ème km, ma moyenne est de 4:48 au moment où je passe le pôle d’arrivée pour débuter le 2ème tour. J’allonge encore pas mal même si je sens que je suis à mes limites. On me crie que je suis 16ème : waow, je n’ai jamais fait un aussi bon classement ! Ok c’est 16/34, je sais !!

Un peu de bitume (100m) en descente pour relancer et retour dans le bourbier. Par endroit on croirait qu’ils ont déversé du lisier tellement c’est liquide et noir. J’ai même resserré mes lacets avant le départ, certains perdront leur chaussure dans la mélasse.

Une partie est en double sens et je croise le premier loin devant le 2ème … Oh purée ! Le gars survole la boue à une allure de 3:39 (vitesse moyenne à l’arrivée), c’est impressionnant ! J’ai  juste l’impression de trottiner après son passage.

 

Je suis à fond

J’ai toujours le même gars en point de mire et je suis vraiment dans ses talons après un gros passage boueux (encore) où je me suis mieux démerdé que lui dans le choix de la flaque à emprunter. Rien n’y fait, il reprend de la distance et moi je suis à fond.

Les derniers 300m sont roulant et j’arrive encore à faire du 4:20, je termine en 35min les 7,32km à 4:48 de moyenne. Très essoufflé mais content de l’expérience et content de ma reprise. Je termine 16ème , ce que j’aurai été durant plus de 5km.

 

Un parcours difficile mais un vrai cross plaisant par la variété du terrain et du profil. De bonnes sensations pour ce retour aux choses et pas de douleurs à signaler donc que du bon pour cette nouvelle année avec un 1er marathon dans 9 semaines, le plan d’entraînement commence dès à présent.

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !