Récit de la course : Off Tour du Mont Blanc 3j 2019, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Off Tour du Mont Blanc 3j

Date : 20/8/2019

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 158 vues

Distance : 168km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Le récit

Le lien vers le récit sur mon blog

OTMB


Préambule

J'ai hésité à poster ce récit sur Kikourou. Je n'étais pas sûr qu'il présente un grand intérêt sur un itinéraire connu et reconnu (où avec l'UTMB il existe maintes récits) et où surtout je détaille mes émotions et sensations.

J'ai préféré poser la question à Arclusaz, et par son intermédiaire à la modération. La réponse est positive dans le sens disons que ça peut donner des idées. Alors allons-y.


 

Quand tu rajoutes une lettre à l'OTB, ça devient OTMB.

Petit récit quand-même de cette aventure solo, pour au moins bien en garder le souvenir!

Comment est arrivé ce projet?

Pendant la période OTB, à un moment on a abordé les projets futurs, et je crois avoir balancer ça en 3J, très vite, un peu en l'air.

Mais je pense qu'en fait j'avais envie de revoir ces sentiers, ce tour. Alors même que l'UTMB me semble maintenant un truc tellement lourd et contraignant.

Je trace un parcours, élabore une feuille de route, mais ne fixe rien. Ma dispo est d'abord pour l'EB, pour être le pacer de Jean si jamais les étoiles s'alignent. Finalement Jean préfère ne pas y aller. Une fenêtre de tir se dégage. Pas d'hésitation. Go!

Par contre je me retrouve seul sur cette aventure. Je retouche mon parcours pour coller un peu plus au TMB, plus safe en solo (et abandonne, le premier jour, un parcours passant par les lacs Jovet et le refuge Robert Blanc qui aurait été très très costaud!).

Le mercredi matin, sur les premières foulées, et même les premières heures, je resterais impressionné par le fait de me lancer seul sur un projet de ce type!  Ai-je la capacité de mener ça au bout? Seul? En ai-je les ressources mentales?

Et en prenant le départ de ce trip, sans m'en rendre compte, cela fait 10 ans que je concluais mon dernier UTMB main dans la main avec Céline! Un jolie symbole.

Le "récit" sera basé sur les petits résumé Strava que je vais "légèrement" compléter.

OTMB#1 Une belle étape de Bonhomme

Chamonix - Refuge Maison Vieille - 63.5 km / 4505 m D+

Place du triangle de l'amitié, les arches de l'UTMB sont en places.

Trottiner jusqu'aux Houches à la lueur de la frontale. Le sac me semble lourd. Ca faisait longtemps que je n'avais pas essayer de trottiner avec un sac de ce poid-là.

Premier point d'eau aux Houches, première pente du trip...

Passage à Bellevue, puis enchaîner vers le Col de Tricot.

Puis le café, pizza, chausson aux pommes aux Contamines.

Quand tu fais une Yannick dans la deuxième 😉 . Bref je coule une bielle dans la montée du Bonhomme. Ou plutôt les crampes s'invitent dans le cuisses. Un truc de fou. Je suis plus mal 25 bornes après le départ de cet OTMB, qu'à l'arrivée de l'OTB! Mais tout ce que je raconte à longueur de temps à Yannick, Jérôme, Romain, Jean... doit aussi me servir et s'appliquer à moi-même. Je ne me permets pas de flancher mentalement. Je ne remets rien en jeu. Je continue. Je goûte le "plaisir", la chance d'être là. Et garde le moral. Tout est possible!

Du monde, du monde... 
Des chinois, des chinois... Ou plutôt des asiatiques. En fait c'est un gars au refuge le soir qui m'a dit que c'est des chinois dixit le gardien d'un refuge. Bref c'est un gars qui m'a dit qu'un gars lui a dit...

En tout cas, je ne savais pas que les asiatiques kiffaient la rando comme ça 😮 Impressionnant cette présence le 1er et 3eme jour sur les versants français, alors que je n'en verrais pas côté italien ou suisse.

J'ai pris de belles photos tout seul à la tête Nord des Fours. J'ai bien rigolé.
La tête était bien. Avait envie de vivre cette aventure, de jouer avec les souvenirs.

J'ai failli Seigne(é) dans le col . Toujours le même celui-là, bien long, à plusieurs étages avant d'attendre le fin qui ne finit jamais. Mais je m'en fous, ça fait un moment que j'ai sorti le pas de mon père, avec celui-là je vais où je veux! 

Fauve est un phare, de l'énergie en barre, un putain de piment rouge!

Arrête du Mont Favre ne paye pas de mine... mais elle m'a fait mal. Oh oui, avec le stress de l'heure qui tournait en plus, les 19h00, heure de repas dans les refuges approchait. Bon sang, elle m'a semblé bien longue celle-là!

Sans parler de cette pécadille de descente sur le refuge de Maison Vieille, qui a été pourtant le moment le plus dur de ces 3 j. J'avais vraiment hâte d'y arriver.

Pile à 19h00, direct au repas! Puis douche (froide), massage à l'Arnica et dodo rapido. 

Sauf que nuit de m...e. Sommeil haché, jambes bien courbaturées, esprit inquiet...

OTMB#2 Sans coup Ferret

Refuge Maison Vieille - Refuge Bel Abri 53.5 km / 2590 m D+

Petit-dej laissé dans le hall d'entrée pour que je puisse partir vers 6H00.

Descente vers Courmayeur en essayant de se chauffer doucement et surtout en souplesse sur les jambes.

Passage dans Dolonne, traversée de Courmayeur, montée à Bertonne à la fraîche.

Une barre au sommet avant de basculet dans le Val Ferret.

Bonatti pour un cookie Mon Dieu, cette grimpette pour arriver au refuge était un rempart dans mes souvenirs d'UTMB, c'est une galéjade.

C'est long le Val Ferret Bon sang, les chemins sont tellement nickel, d'une souplesse, un vrai plaisir à trottiner... Et pourtant je fais attention à mes jambes!

Le Grand Col avec Eddy et Ben Du coup c'est limite triché, tellement ça devient un plaisir, un moment à part!

C'est long la Fouly - Issert... Mais c'est beau, mais c'est long.
Praz de Fort is ever so cute.

La montée de Champex passe bien, toujours à l'écoute de mes jambes et mes sensations, sans forcer.

Le lac est toujours aussi beau. Mais le refuge Bel Abri est un peu après, à Champex le Haut.

Je me donne en gestion la note 20/20 sur celle-là d'étape!

Et qu'est ce que c'est bon d'arriver 2h avant le repas. Douche (chaude), lavage des fringues, massage, hydratation. Ca fait du bien. Super refuge.

Par contre quelle bouche le guide présent avec son groupe au refuge : un sketch !

Au repas avec 2 suédoises, un espagnol, une néo zélandaise, et 2 non identifiés 😜 Quant au bout d'un moment, tu souris, rigole en même temps que les autres juste tellement tu comprend rien :))

Petit nuit encore, réveil minuit, puis épisodes de mauvais dodo avec pleins de réveils.

OTMB#3 Je crois que j'ai mérité un bon steack de race Bovine et une belle Posette

Refuge Bel Abri - Chamonix 51.0 km / 3365 m D+

Quand la veille t'arrive à peine à descendre les marches du refuge. L'Arnica is so good.
Quand pour la première fois j'ai kiffé la montée de Bovine.
Quand il fait beau tu prends + de photos 😁.
Quand la Suunto a plus de batterie et du coup à Trient tu te plantes et passes par Catogne.
Quand tu montes vers le Col de Balme, que t'écoutes Estropié de Grand Corps Malade, le mal de jambes est vraiment pas grand choses. 
Quand tu es seul sur les chemins, tu déboules au Col de Balme et il y a une foule de randonneurs touristes 😮. 
Et quand au refuge au col de Balme, il y a tellement de monde que tu te demandes même pas si il y a un point d'eau, tu te barres fissa... Mais du coup, suis arrivé bien sec au col des Montets.
Quand dans la montée de tête aux vents une Salomon girl te dépasse, mais ne te dépose pas totalement... Tu joues. 
Quand tu montes au lac Blanc... Et que le sentier pour boucler est fermé... Bon, un petit aller/retour en +. 
Quand au refuge du lac blanc le prix du coca est 1€ + cher que partout ailleurs sur le TMB. 
Quand en +, tu vas passer commande à l'intérieur, tu demandes un sprite, y en a pas, pas de souci, y a quoi d'autres, svp?, on te réponds: la liste est dehors... 
Quand t'en prends surtout pleins les yeux pendant une journée. 
Quand t'as le privilège de pouvoir faire ça.

 

Oui, quand t'as le privilège de faire ça.

C'est exactement ça!

Ca résume bien tout.

5eme fois que je boucle ce tour, un fois il y a sûrement pas loin de 30 ans avec mon papa, gros sacs et grosses chaussures, 3 fois sur l'UTMB, et cette belle fois-ci.

Un belle expérience. L'impression d'avoir vécu un vrai ultra. Lié aux sensations et aux crampes du premier jour, aux courbatures du deuxième jour, et où tout se délie dans la troisième journée.

3j hors du temps, hors de tout. Peu de pensées finalement. Juste focalisé sur le moment présent, avancer, regarder, prendre, happer, ressentir.

2 commentaires

Commentaire de Runphil60 posté le 30-08-2019 à 13:59:57

Bravo et merci pour ce partage et effectivement ça donne des idées , pcq l’utmb ne me tente pas, trop loin de ce que je récherche et qu’il faudra que je fasse le tour comme toi seul ou à plusieurs mais en toute liberté !

Commentaire de Philippe8474 posté le 02-09-2019 à 09:28:33

Seul c'était un chouette moment un peu introspectif, un peu hors du temps...
Mais à plusieurs, c'est aussi chouette pour partager ses émotions...
En tt cas un très bon moment!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !