Récit de la course : Run in Lyon - Semi-Marathon 2021, par Mazouth

L'auteur : Mazouth

La course : Run in Lyon - Semi-Marathon

Date : 3/10/2021

Lieu : Lyon 06 (Rhône)

Affichage : 273 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Battre un record

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

66 autres récits :

Mes 10 ans au Run In Lyon

Sur mon blog : https://sylrunandbike.blogspot.com/2021/10/mes-10-ans-au-run-in-lyon.html

 

Mes 10 ans au Run In Lyon

 

 

Le Run In Lyon a bien lieu cette année, et ça c'est une bonne nouvelle car c'est en quelque sorte mon anniversaire de runner ! En effet, c'est il y a 10 ans, en 2011, que Claire m'a convaincu de me mettre à la course à pied pour l'accompagner sur les 10 km du Run In Lyon, que nous terminions alors en plus d'une heure.

Cette année, Claire reprend bien la course et s'est inscrite directement sur le semi-marathon. Parfait, car l'événement ayant lieu 6 semaines après l'Echappée Belle, je n'avais pas le temps de préparer un marathon, alors le semi me va bien, sauf que parmi mes records perso, celui du semi est le plus dur à battre... Tant pis, je vais le tenter quand-même !

Je me suis donc concocté un petit plan d'entraînement en 5 semaines (en condensant un plan 8 semaines) histoire de retrouver de la vitesse sur le plat et surtout de bien me caler l'allure cible dans les jambes : il faudra faire moins de 4'30/km pour battre mon record d'1h35 !

A menu, des séances de VMA sur piste (fractions de 300, 400 ou 500 m), pas facile, des séances d'allure (fractions de 2000, 3000 ou 4000), qui passent plutôt bien autour de 4'25/km mais qui me montrent que je n'ai vraiment pas de marge pour tenir l'allure sur un semi entier. Le challenge s'annonce tendu !

 

Dimanche 3 octobre 2021, jour de course

Les photos - La trace

Ce matin il fait bon, 20°C, c'est même chaud pour un début octobre. Ceci est dû au vent du sud, qui souffle très fort depuis hier, et qui me fait craindre le pire pour ma tentative de record, car j'avais déjà constaté lors de mes séances d'allure à l'entraînement que je n'arrivais pas à tenir le rythme face au vent. On verra. En attendant je suis assez tôt sur site, place Bellecour, pour poser tranquillement mon sac à la consigne et retrouver Thierry (qui part pour un marathon en sandales dans le même sas que moi), puis Claire (dont le sas partira 30 minutes après le mien).

 

 

Je pars donc avec Thierry en trottinant en direction du départ. Nous nous calons au fond du sas rouge, le premier derrière le sas élites. Les départs sont bien gérés, le sas élite d'abord, puis le notre en plusieurs petites vagues. A 8h34 c'est pour nous !

Je pars vite, en doublant pas mal de monde sur le premier kilomètre, car je veux me mettre le plus vite possible sur mon allure cible, voire même un peu plus vite pour compenser le temps que je perdrais quand le vent sera défavorable. C'est ainsi que j'avale les 8 premiers km à 4'25/km de moyenne en gardant le cardio un peu sous le seuil, donc tout va bien, à part que comme prévu je sens bien que je n'ai pas de marge pour aller plus vite et que je trouve que je n'ai pas pris beaucoup d'avance sur l'objectif si jamais le vent me faisait ralentir...

Au 9e km, nous franchissons le pont de Collonges pour redescendre la Saône face au vent, et là, pas de miracle, l'allure baisse, entre 4'35 et 4'40/km. Pire, au fil des kilomètres la résistance du vent me fatigue et j'essaye même de m'abriter derrière les coureurs qui me doublent sans pouvoir les suivre bien longtemps.

Au km 15, quand nous allons enfin tourner à gauche pour prendre le tunnel de la Croix-Rousse, je ne parviens plus à passer sous les 4'40/km. J'espère juste qu'à l'abri du tunnel je pourrais relancer et peut-être rattraper un peu du temps perdu face au vent. Je calcule beaucoup dans ma tête en essayant de me dire que le record est encore jouable. Effectivement, dans le tunnel je me sens mieux et je reprends un peu de vitesse. Je dois être à 4'30/km sur ces 2 km abrités jusqu'à la sortie du tunnel où le tout petit faux-plat du pont de Lattre de Tassigny me fait l'effet d'un mur !

Je n'ai plus du tout le record dans les jambes et c'est de plus en plus tentant de lâcher l'affaire et de finir en footing. Mais non. D'abord sur un malentendu on ne sais jamais (le trous spacio-temporels ça existe non ?) et puis il faut finir cette course proprement et avec un bon classement tant qu'à faire. Alors je m'arrache sur les 5 derniers km à 5'/km, pas mieux, avec une foulée pesante, de moins en moins de pêche et un cardio que je dois surveiller pour ne pas exploser avant la fin.

Enfin le dernier km où grimaçant, j'essaye d'accélérer, c'est n'est pas du grand sprint mais enfin j'en termine, en moins d'1h40, ce qui était devenu mon objectif depuis le 18e km...

Dernières foulées à l'arrache

 

1h38'42 score final. Mon record restera donc à 1h35, mais je ne suis pas déçu pour autant. Mon chrono reste très correct et je ne pouvais pas faire mieux dans ces conditions. Bien sûr je suis parti trop vite et je l'ai payé, mais c'est le jeu quand on vise un record, on est obligé de partir sur une allure cible élevée, puis ça passe ou ça casse. Là ce n'est pas passé, mais je me satisfais de n'avoir rien lâché tout en gérant la casse pour ne finalement jamais vraiment m'écrouler.


Après la course, et après avoir un peu récupéré de mes efforts, je vais récupérer mon sac, me changer dans un WC (c'était acrobatique pour ne pas me salir...), papoter avec deux collègues qui feront le 10 km, me pointer juste au bon moment pour prendre Claire en photo dans l'avant-dernière ligne droite de son semi qui signe son retour en compétition (n'ayons pas peur des mots) !

Plus tard nous retrouverons Marie-Laure pour aller se goinfrer au Wallace comme le veut notre vieille tradition qui date déjà d'il y a 10 ans.


 

 

 

 

 

 

7 commentaires

Commentaire de Papakipik posté le 08-10-2021 à 14:24:05

Les aléas de la CàP : pour battre un record, plusieurs conditions à réunir dont le temps. Pas de bol sur ce coup-là avec le vent mais vu ton entraînement, tu l'avais (as) dans les pattes. Du coup, avec ton cardio, un petite STL des familles ? C'est roulane qu'on te dit ;-)

Commentaire de zeze posté le 08-10-2021 à 16:13:22

Vu le vent et les bourrasques, si tu pars à la limite c'est vraiment très compliqué de battre son record... bravo pour ta perf
Je vois que tu n'as pas noté que j'ai gardé ton sac toute la course.......
Il y en a qui se vexent pour moins que cela ......

Commentaire de tidgi posté le 08-10-2021 à 16:21:57

Vu le vent, moi je dis que c'aurait pu passer avec des sandales (plus fin et aéro) !

Commentaire de Cheville de Miel posté le 09-10-2021 à 12:20:39

T'as travaillé ta vitesse en prépa, ta fait une bonne séance de seuil, et t'es prêt pour la STL!!!
Bises

Commentaire de truklimb posté le 09-10-2021 à 15:01:31

C'est déjà un bon chrono vu les conditions ! On a bien pensé à vous pendant le off à Xian, on préférait être à notre place qu'à la tienne !! :P

Commentaire de Mazouth posté le 11-10-2021 à 19:32:03

Avec tout ça ça me démange de faire https://plusvitequelecancer.net/ sur le format marathon (à Parilly bien sûr)... Et pour la STL, ça me démange bien aussi, mais la négociation est encore en ballotage avec Madame qui n'apprécie pas trop la politique de non-remboursement en cas d'annulation-covid, sauf si on paye une assurance en plus (et je suis un peu d'accord avec elle mais je veux faire la course quand-même ;) )

Commentaire de Gibus posté le 13-10-2021 à 19:33:39

T'as rien lâché, c'est ça qu'il faut retenir. La niaque, la niaque !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !