Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel 2007, par titifb

L'auteur : titifb

La course : Trail du Pic Saint-Michel

Date : 3/6/2007

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 2228 vues

Distance : 15km

Objectif : Se défoncer

37 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

VOL AU DESSUS D'UN NID DE KIKOUS

                                             VOL AU DESSUS D'UN NID DE KIKOUS

SYNOPSIS : tragi-comédie sur un trail de montagne.

ACTE I :

Dimanche 3 Juin 2007. Il est près de 9 heures lorsque nous arrivons au domaine de l’Aigle au cœur de la station-village de Lans en Vercors à 1020 m d’altitude. Le ciel est assez dégagé, et la température est parfaite...Un débardeur et un short suffiront aujourd'hui. Pour pique-niquer ? Non, pour courir ! En effet, aujourd'hui, j'ai annoncé sur mon blog, à qui voulait l'entendre, euh, le lire, que je faisais le Trail du Pic Saint Michel. Certains, qui connaissaient sûrement "l'Ogre des 4 montagnes", m'ont fait part de leur étonnement : ça se court ??? Beh, je...je...enfin, Béné38 l'affirme ; soutenue, qui plus est, par Samontetro_le_bien_nommé ! 

 *

P1060024.JPG



En fait, tout a commencé le 1er Avril, et ça n'est pas un poisson d'avril (peut-être cela aurait-il été préférable ?), au Trail de Tullins.

En ce lieu de perdition, j'ai rencontré moult kikoureurs...dont Béné38 (que je coache à l'occasion !). Là, commence ma première erreur (qui sera suivie par beaucoup d'autres...) : je l'écoute lorsqu'elle me vante SA course dans le Vercors.
 
BENE
: Tu verras, cette course est vraiment bien ! Mais ATTENTION, la descente est TRES technique, raide itou !

TITIFB (au public, en aparté) : Ca m'est égal, j'ai pas l'intention d'y aller ! (à Béné)
: Vraiment, Béné, j'hésite...Ta course au Pic a l'air super. Mais, tu sais ce que c'est la vie de star, on est invitée partout. Où serai-je le 3 Juin ?...

BENE (avec insistance): C'est moi qui l'organise avec le ski-club de Lans en Vercors. 15 km. (au public, en aparté) : Peut-être plus ! (à Titifb, fièrement)
: 1000m positif et...négatif !

TITIFB (en aparté au public) : Sauf si je reste là-haut ! (hypocrite
) : Ah ??? Super ! Ca me tente !  

(NDLR : une actrice hypocrite est un pléonasme, car c'est bien du mot grec "
hypocrites
", signifiant acteur, qu'est tiré le mot hypocrite.)

Bon, ça va, j'étais prévenue. Mais, mea culpa, mea maxima culpa, je ne l'ai écoutée que d'une oreille distraite car ce trail, je ne comptais pas le faire, même pas en rêve ! En effet, à cette époque, ma coéquipière et athlète Chantal était juste en reprise après une sévère blessure en février (fracture de fatigue du calcanéum). Son kiné (mon frère) lui avait nettement fait part de son inquiétude quant à une reprise de la course en montagne et notamment des
épreuves qui comporteraient de la descente...Donc, bien sûr, lorsque Béné me met dans la main la plaquette publicitaire de son bébé, je m'empresse de la glisser le plus loin possible de mon regard...au fond de mon sac de sport ! Et je l'oublie ! Il faut dire aussi que cet automne, moi aussi, je me suis blessée sérieusement (déchirure du mollet...). Depuis, surtout en descente, j'ai peur ! Incroyable, moi qui bondissais comme un cabri de pierres en pierres me riant de la pente dans la montagne, me voici désormais, dès que le terrain s'incline légèrement à freiner des 4 fers ! Et puis les montées de 1000m, très peu pour moi : trop dur ! Ce que je préfère dans les courses : le plat, le court, le roulant, donc pour le Trail de Béné, je mets dans la poche avec le mouchoir dessus !

Fin du 1er acte. RIDEAU !

ACTE II

Ah, n'allez JAMAIS sur le forum de Kikouroù? ! C'est un piège terrible...on arrive avec des idées sur certaines choses et hop, on change d'avis...Je sais, il n'y a que les imbéciles qui ne changent...etc. Bon ! Béné n'a rien trouvé de plus malin que d'ouvrir un "post" sur ce fameux forum_de_perdition ! Et, c'est là que tout a basculé. Après la lecture d'une foultitude de mots d'encouragement à venir me joindre aux joyeux drilles kikoureurs (près de 25 kikous à Lans...il devait
y avoir un nid pas loin), je tente de faire de la résistance (et dans le Vercors, humour mis à part, on sait ce que c'est la Résistance. Respect !).

Morceaux choisis :

TITIFB : J'irais bien, mais je suis invitée au 1er trail des Gorges de l'Ardèche le même jour !

TITIFB
: Mais, c'est la fête des Mères !

Même Chantal s'y met !

CHANTAL (sournoisement)
: Moi, ça me dirait bien le trail du Pic Saint Michel !

Alors, là, si tout le monde me trahit...Les dés en sont jetés.
TITIFB (fataliste) : C'est bon, je rends les armes. Allez, ah, jacta est ! (sic).

CHANTAL (surprise)
: T'as pas l'air contente d'aller là-bas...

TITIFB (énigmatique
) : Si si, je cache ma joie !

                                                    Fin du 2e acte. RIDEAU !

ACTE III

Qu'il est beau et sauvage ce Vercors. C'est un massif des Préalpes, à cheval sur l'Isère et la Drôme. Sa superficie est d'environ 135 000 ha, ce qui en fait le plus grand massif des Préalpes du nord. 
L'adjectif correspondant est vertacomicorien, du nom d'une tribu celte qui occupait la région. Vous ne connaissez pas ce haut plateau ? Quelle chance, il vous reste à le découvrir ! Nous, nos roues nous amènent dans la zone septentrionale du Vercors, dite des 4 montagnes autour de Lans-en-Vercors. Cette région regroupe les villages de Lans-en-Vercors, Autrans, Villard-de-Lans, Corrençon-en-Vercors, Méaudre, Engins et St-Nizier du Moucherotte. Au sens strict, les Quatre Montagnes désignent géographiquement les deux plateaux de Lans / Villard et Autrans / Méaudre, séparés par une ligne de crête.
 *
P1060009.JPG
Dès ma descente de voiture, je vois rouge (les tee shirts et les fameuses casquettes des Kikourous ! Euh, il y en a également des blanches, mais le logo K est bien rouge !). Mon appréhension, s'évanouit aux contacts de mes copains ! Quelle joie de se rencontrer ou comme pour certains qui étaient à Tullins de se revoir...On s'embrasse déjà comme de vieux amis...

RAIDEUR69
: Salut Titifb, ma belle, quel plaisir de te revoir !

TITIFB : Moi aussi, Raideur, j'suis si contente ! (embrassade).


THUNDER : Z'avez pas vu Rapace ? Encore à lambiner quelque part ? J'vais l'enrhumer !

RAPACE
: Il est pas venu l'gamin ? Il a eu peur de prendre sa raclée ? J'le comprends...

TITIFB
: Rapace, si tu me doubles, j'te balance du sommet !

(Propos, bien évidemment librement interprétés !)

TITIFB (en pleine introspection): Si la tension monte
d'un cran, est-ce que ça fait grimper plus vite au sommet ? 

LE COMMANDEUR
: Pas sûr, peut-être que ça scotche !

TITIFB : Me voilà bien. Maman, ça va être ma fête !
(c'est la Fête des Mères !)

Chantal et moi partons nous échauffer sur le parcours. Après cinq cents mètres de bitume en faux-plat montant, arrive une vraie montée. Et là, une fourche. Rubalise à gauche, hop, on prend à gauche dans un chemin boueux planté de hautes herbes rafraîchissantes...Mince, ça monte ! Aïe...Nous redescendons silencieusement.


                                                       LE MONOLOGUE


TITIFB :

Ca promet ! J'ai couru 10 minutes, et j'ai déjà les jambes plombées...
C'est dans ta tête qu'il faudrait du plomb !
Non ! La semaine dernière, à Anduze, j'me sentais super bien. 
Oui, mais, dès qu'il s'agit pour toi de faire une course avec de la côte, tu t'en fais toujours une montagne !
C'est vrai, dès que je vois une pente, je m'incline, je penche du côté où je vais tomber ! 
Ne dis pas ça ! Je ne suis pas superstitieuse, mais ça porte malheur !!!
Ce que j'aime dans les courses
...c'est quand j'ai la ligne d'arrivée sous les pieds !
C'est où le Pic Saint Michel ? Là-bas ? J'y crois pas ! Qu'est-ce je suis venue foutre Grrrrrrrrrrrrrrrrrr (
censure) faire dans cette galère ? J'aurais dû demander à Béné d'être béné...vole !

                                            Fin de l'acte 3, RIDEAU !

ACTE IV
 *

Attention le départ ! Il est 10 heures, les garçons qui partent 15 minutes après nous, nous encouragent et nous flashent à qui mieux mieux ! Flash des radars, on va trop vite ? Je pars avec Chantal et nous resterons ensemble jusqu'au début des hostilités (
qui viennent très vite). Florence Marguet, la raideuse émérite du Team Les ARCS QUECHUA, prend les devants. Elle connaît le parcours, et ça, ce sera déterminant par rapport à Chantal. Pas pour moi ! Car, même avec une boussole greffée dans le cerveau, un GPS au poignet, et des panneaux indicateurs gros comme des montgolfières je n'aurais pas gagné mes deux concurrentes qui me sont nettement supérieures...Bref, à la première intersection, premier problème : le poisson-pilote orange prend...à droite ! Nous, avec Chantal, au cours de l'échauffement nous avions pris à gauche ! Euh qui a raison ? (à ce moment-là, j'ignorais que la première connaissait l'itinéraire comme sa poche !).

TITIFB
: Cool, la fusée orange file dans la mauvaise direction, on va refaire notre retard (relatif) sur elle ! Chantal ! Où tu vas ? c'est à gauche ! 

CHANTAL (affolée
) : Chais plus ! La première est passée à droite !

TITIFB (hilare) : Ouais, mais nous, on connaît (ah bon ? pourtant il n'y avait pas de parcours affiché...dommage d'ailleurs !). Manque peut-être un signaleur à cet endroit. (en aparté)
: A moins que Florence l'ait payé pour allez boire une bière !

Chantal, qui est passablement troublée, se lance à la poursuite du diamant orange. Moi, imperturbable et forte de ma connaissance du terrain, je pars à gauche : y a de la rubalise, donc, l'itinéraire est EVIDENT ! Je commence à monter lorsque Chantal me rappelle : un randonneur lui a dit qu'à droite, sur un arbre il y a une affiche de la course ! 

TITIFB (moins hilare)
: J'y crois pas ! Je suis maudite ! Pourvu que Pinston n'apprenne JAMAIS ce nouvel épisode d'égarement, sinon, il va encore se moquer de moi !

Mon avance sur la 4e a fondu comme neige au soleil, la première place est perdue pour toujours corps et âme, on ne reviendra plus sur elle...Chantal ronge son frein…Béné, Samontetro, vous n'avez pas eu les oreilles qui ont sifflé à 10 h 04'34 ??? Oui ? Tout s'explique ! 
Bon, nous voici reparties, le moral en berne, en ce qui me concerne
...Chantal a tôt fait en quelques foulées toniques de me distancer...Jusqu'à un moment où je la vois revenir sur moi !

TITIFB (surprise) : Chantal, mais qu'est-ce que tu fais là ? La course, c'est dans l'autre sens ! (inquiète
) : Y a un problème ?

CHANTAL (vénere grave)
:  Là, à l'intersection, chais pas s'il faut aller à droite ou à gauche !

TITIFB (moqueuse)
: Mais, Chantal, voyons, t'as qu'à suivre la rubalise (hi hi).

CHANTAL (vénere grave) :  Mouais...mais d'la rubalise, y en a à droite ET à gauche. SAMONTETRO MONTRE-TOI si t'es un homme. (
Ca, Chantal ne l'a pas dit, mais elle l'a pensé si fort que je l'ai entendu !)

TITIFB (assommée par l'imminence du naufrage) : Mais...mais...Mince alors (je n'ai pas vraiment dit ça. C'était certainement plus fleuri comme vocable).

Je me surprends à regarder le sol. Comme les indiens je recherche les traces de passages, mais il y en a de partout, qui partent à droite, à gauche, qui montent, qui descendent. Bon, faisons confiance au hasard, on prend à gauche ! Bonne pioche...Chantal met de nouveau le turbo et me laisse au cœur de la forêt, toute seule, euh, avec la meute de filles lâchées à mes trousses, et qui, si ça continue comme ça vont finir par me passer. 
Je l'avoue, à ce moment-là de la course, je n' y crois plus du
tout. A quoi ? Que je puisse revenir sur les premières, et que je sois seulement sur le bon chemin ! Heureusement, à l'intersection suivante, enfin des signaleurs. J'en profite, d'ailleurs pour leur signaler qu'en 2 kilomètres, je me suis déjà égarée deux fois;
 
SIGNALEUR (navré, la bouche collée au Talkie-walkie)
: Je le sais, la fille qui vient de passer me l'a dit...

                                                      Fin de l'acte 4, RIDEAU !

ACTE V

A partir de là, je n'aurai plus aucun problème d'itinéraire, et à chaque carrefour, soit un commissaire sera présent, soit de la rubalise (mise que d'un côté du croisement, c'est mieux !), indiquera d'une façon claire le parcours à suivre. La montée dans la forêt est très agréable bien que boueuse. Les choses se compliquent après le premier ravitaillement. Un long single track technique et glissant à souhait nous est gracieusement offert par les organisateurs. De nombreux randonneurs sillonnent prudemment et s'écartent respectueusement pour me laisser passer. Par endroit, il y a quasiment des marches. Je commence à avoir les jambes lactiques et j'ai du mal à lever les genoux. Je me retourne pour voir la concurrence...Au loin galope un maillot rouge. Trop loin...tranquille. Rester néanmoins concentrée. Et vlan, qu'est-ce que je disais ! J'ai failli refaire mon triple Salkow boucle piquée du trail de Tullins. Heureusement ma main gauche sera salvatrice d'une chute indigne dans la boue.
 
TITIFB (fort) : Non, mais, aujourd'hui, je ne tomberai pas, aujourd'hui, je ne tomberai pas, aujourd'hui, je ne tomberai pas !!! Méthode Coué. Mieux que la méthode...seCOUE !
Ah, Béné, merci pour la montée au col de l'Arc...Magnifique ! Ca grimpe comme j'aime, dré dans l'pentu...De joyeux lurons accrochés à des grosses pierres dans le pierrier m'encouragent bruyamment. Je voudrais les remercier; mais, curieusement aucun autre son qu'un bruit de forge ne sort de ma gorge ! Je leur fais un petit signe de la main et poursuis mon chemin. Sur les crêtes, nouveau passage délicat...et soudain, une respiration derrière moi : le premier homme ! Sympa, il engage la conversation. Arrivée au sommet, un groupe hurle :
LE GROUPE (excité) : C'est Audrey là-bas ! Hou hou ! Audrey !
TITIFB (inquiète) : Audrey ? Zut, je croyais l'avoir semée celle-là ! Un coup de jumelles. Mise au point. Non, trop loin, mais, bon, on ne sait jamais...Il va s'agir de ne pas mollir dans la descente ! Ah, de la neige ! Génial ! Hop, j'vais quand même prendre le temps de la toucher. Le panorama est grandiose. J'aurais dû prendre mon appareil photo…
De courageux bénévoles m'accueillent au zinc :
LES BENEVOLES (enthousiastes) : Vous prendrez bien quelque chose ?
TITIFB (sérieuse) : Oui, le téléférique pour redescendre !
LES BENEVOLES (qui_font comme_s'ils n'avaient_pas_entendu) : Allez, c'est notre tournée, qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?
TITIFB (toujours sérieuse) : Un Château Haut Brion 1949.
LES BENEVOLES (après réflexion) : Euh, on n'en a plus ! On en avait bien monté une bouteille ce matin, mais Samontetro l'a goûtée...et ...
TITIFB (déçue) : ...l'a trouvée à son goût ! Ca va, j'ai compris...Je me contenterai d'un Pétrus 61.
LES BENEVOLES (soulagés) : Ah ! Ca, on a !
Voilà, un début d'explication pour ce qui va arriver après ! Je quitte à regret, mes nouveaux amis...et me lance à corps perdu dans la descente.

                                                   Fin de l'Acte 5, RIDEAU !
ACTE VI
                                                           LE MONOLOGUE
TITIFB : Ah, enfin la descente ! Je vais m'refaire...Fini de rire maintenant, comme dit Rapace : ça va saigner ! Hop ! (un petit saut gracieux de cabri). Oups...un peu trop vite ! Gaffe ! Ca glisse !!!! Où sont les freins ??? Ah, une partie plus calme, je fais refroidir les "Ferrodo". Je relance, Audrey ma p'tite, si tu veux revenir sur moi, va falloir assurer ! (A ce moment-là, plusieurs garçons-fusées me déposent !). Hola, comme ils assurent ceux-là ! J'vais les suivre !
Et soudain, le drame, en une seule scène, la Fameuse Scène de la Chute. Du plongeon, de la bûche, de la cascade, de la culbute, de la dégringolade, de la glissade; bref, en un mot comme en cent : de la gamelle 100% pur jus ! La cause ? De la boue accumulée sous les semelles, trop de vitesse ? Les deux !
 
 *
Accrochez-vous, on vous passe le ralenti : le pied gauche en avant, bien à plat sur les Lapiaz, le bras droit qui part en arrière, le buste entraîné par le poids de la tête...J'aurais pu être à l'origine de cette loi sur la gravitation : en me regardant m'écraser sur le sol, Newton aurait eu l'idée de traiter le cas de la Lune comme un cas de chute permanente autour de la Terre ! Vous connaissez la masse inertielle (celle responsable de la vitesse de chute libre) ? Elle est égale à la masse gravitationnelle (celle responsable de la gravité). Quant à Galilée qui avait énoncé qu'un corps en chute (soumis au champ de pesanteur terrestre, de 9,81 N/kg), était équivalent à un même corps uniformément accéléré avec une accélération de 9,81 m/s², je confirme, point par point (de suture, bien sûr !). Pour l'instant je suis encore debout, dans les airs !

TITIFB : Je vole !
 *
LE COMMANDEUR : Allô, Titifb, vous me recevez ? Ici la Terre ! Le règlement stipule sans équivoque qu'il est formellement interdit de prendre la voie des airs sur cette course ? Ne prenez pas trop d'altitude ! Attention à l'ivresse des sommets ! (référence au Pétrus ?)
 *
TITIFB (grisée) : Je vous reçois 5 sur 5 ! Pour l'instant : tout va bien ! Où est mon parachute ?
 *
LE COMMANDEUR : Para...chute ? Euh, Il me semblait bien que j'avais oublié quelque chose en préparant votre équipement ce matin...Attention, impact dans 3 secondes, 2 secondes, 1 seconde...IMPACT !
Boumbadaboum, spountrfff, paffffffff, sstrongggggggg, cui-cui, cui-cui !
 *
TITIFB (dégrisée) : Euh, z'avez pas vu mes lunettes Gazelles ADIDAS ?
 *
UN COUREUR (prévenant et inquiet) : Tout va bien ? Tu as besoin de quelque chose ?
 *
TITIFB (abattue): Oui, de l'extrême onction ! 

Bon, j'ai trouvé une branche !
Je me relève et fais l'état des lieux. Un peu assommée.
 * *
TITIFB (toute contente) : Wahou, mon bras droit est à sa place, le gauche également, c'est déjà ça ! Les jambes ? Voyons voyons...les deux ont l'air parallèles. La tête ? Bof, c'est pas un coup de plus ou de moins qui changeront quoi que ce soit à l'affaire...Bilan, bonne pour le service...après vente ? Non, il y a belle lurette que je ne suis plus sous garantie !
Après ce petit contrôle technique, il faut voir si le moteur repart. Starter ! Ca démarre pas ! c'était trop beau…
 *
TITIFB (déconfite) : J'ai dû couler une bielle ! Et j'ai rien pour réparer le joint de culasse ! Allez, faut repartir, on papote, on papote, mais derrière, ça va revenir !
 
Heureusement que j'avais de la marge sur ma poursuivante. Tiens, ma monture de lunettes Gazelle Adidas climacool ! Même pas abîmée, géniales ces lunettes, incassables : j'ai testé pour vous, en cas de choc, les branches se désolidarisent de la monture.
 
Re starter ! Ca marche, je repars !
La fin de la descente sera moins glorieuse, et pour tout dire...Moins drôle ! Le moindre faux-plat est un calvaire et c'est en titubant que je coupe la ligne d'arrivée, en 3e position, ma poursuivante restant à me poursuivre. 1h56, TCC (toutes chutes comprises !). Je m'écroule dès la ligne franchie. 3e et bien...pas si mal, finalement ! En 1h03, j'étais au sommet...Il m'a fallu presque autant de temps pour faire la descente !
 *
                                             Fin de l'acte 6, RIDEAU !
 *
ACTE VII
 *
LES SECOURISTES (empressés au public massé autour de moi) : On va s'en occuper. Vous êtes tombée ? Vous vous rappelez comment vous vous appelez ? Vous vous rappelez de votre chute ?
 *
TITIFB : Pour ça oui
 *
Les secouristes me portent...secours et je resterai un sacré bout de temps dans le beau camion rouge ! Eux à panser mes plaies, moi, à penser mes plaies !
Heureusement, rien de grave ! Juste une fracture du crâne ! J'plaisante, j'ai la tête solide...juste une belle bosse sur le pariétal et diverses entorses (au règlement de Béné qui avertit qu'on ne doit pas se blesser sur sa course !), des contusions à gogo, notamment épaule et genou droit. Un peu le coude gauche. Mais finalement, c'est à la main gauche que j'ai le plus mal !
 *
TITIFB : Oh, j'ai un œil au beurre noir ! Mince, j'suis rayée de partout. Je ne vais pas pouvoir aller à la piscine : j'suis plus étanche !
 *
LE SECOURISTE (insistant): Ce soir vous irez à l'hôpital de Montélimar.
 *
TITIFB (évasive et pressée de sortir du camion pour rejoindre ses copains kikoureurs qui arrivent les uns après les autres): Oui, oui, oui.
 *
LE SECOURISTE (insistant) : Je téléphonerai à l'hôpital pour m'assurer que vous y êtes vraiment allée…
Bon, j'irai. Je sors et rejoins ENFIN, les autres !
 *
                                                 Fin de l'acte 7, RIDEAU !
 *
ACTE VIII
 *
Le meilleur est à venir ! D'ailleurs secrètement, TOUT le monde est venu pour ça : l'after !!!
 *
LES KIKOUREURS (inquiets) : Ca va Titifb ?

 *

TITIFB (souriante derrière ses lunettes noires) : Mais, oui, tout va pour le mieux ! Nono est arrivée ?
 *
RAIDEUR (soucieux, prenant son portable) : Je vais l'appeler !...Allô ? NoNo ? On envoie l'Alouette III du Secours en Montagne ? Non ? T'es sûre ?
Et, elle arrive notre NoNo ! Sous les flashs, les vivats, les hourras de tous et surtout de nous les Kikous, massés dans l'aire d'arrivée ! Tout le monde l'entoure, la réconforte, la félicite. Tous, nous voudrions la prendre dans nos bras (en faisant attention de ne pas briser sa coquille, bien sûr !). L'émotion est palpable...De NoNo, il n'y en a pas un morceau pour tous...
 *
TITIFB : Si j'en avais eu la force, je serais venue à ta rencontre...Bravo NoNo, tu l'as fait !
Nono, notre super star a des larmes plein les yeux. L'émotion, la fatigue, la joie d'en avoir fini...NoNo l'escargot, pour son premier trail, elle en a bavé...c'est sûr ! Chapeau !
 *
p1060041.jpg
 *
La remise des récompenses, les podiums, les coupes. Ma coupe ? Pour NoNo bien sûr. Car au fond qui l'a bien méritée cette récompense ? Sûrement pas moi, qui ne cesse de me tromper de chemin, qui fais des roulés-boulés (c'est autorisé par le règlement ça Béné ?) pour descendre plus vite... Non ! Cette fois, la coupe est pleine...elle est pour NoNo.
 *
P1060052.JPG
 *
 TITIFB (gênée): Euh, Nono, j'voudrais t'offrir ma coupe...Tu me ferais un grand honneur en l'acceptant. Je crois que personne plus que toi ne la mérite !
Nono, émue et généreuse accepte (après insistance de ma part) mon présent jeté à ses pieds ! (façon de parler !).
C'est un beau cadeau que tu m'as permis de te faire, NoNo, merci !
 *
Fin de l'acte VIII
 *
ACTE IX
 *
Le banquet est ouvert ! Force agapes et libations ? Non ? Rien que de très raisonnable ! Le vin, le pain, les fromages (merci Rapace, merci Nono), les gâteaux, pognes, nougats envahissent la (grande) table. On porte des toasts à cette journée mémorable, déjà inoubliable. On voudrait arrêter le temps. Je m'éloigne pour faire une photo du groupe (dommage Kanardhô a dû partir, snif). 
 *
P1060074.JPG
  
 
                                                           MONOLOGUE

 TITIFB (aparté) : C'est curieux, certains, je ne les connais que depuis quelques heures, et ils me sont déjà familiers, et en plus maintenant, ils vont me manquer !
Avec d'autres, comme Raideur, Thunder, Rapace, Béné, P'tit Jean, Samontetro, JCdu38, LtBlueberry, Pinston, etc. on se retrouve comme de vieux amis ! C'est fou, c'est l'effet Kikourou ! Et en plus aujourd'hui, Mathias, THE webmaster himself est là ! Au bilan de cette journée, que du top ! Et je ne voudrais pas finir ce récit sans tirer un immense coup de chapeau …à Béné, à Samontretro, à Céline, à Moicelolo, ainsi qu'à toute l'équipe du Ski-Ckub de Lans en Vercors : Bravo pour votre formidable course qui fut un défi pour moi et pour d'autres...et surtout MERCI pour tout, pour les bénévoles aux carrefours, et aux ravitaillements (notamment ceux du sommet qui se sont gelés pour notre confort !).

Bon, c'est vrai, je suis tombée ! Encore une chute !

                                                                EPILOGUE

TITIFB : C'est vrai que j'ai pris des coups...Mais c'était des coups de Théâtre ! Moralité je me console en pensant à une citation du sage Confucius cher à Akunamatata.

LE COMMANDEUR
: Laquelle ?

TITIFB :
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. Mais, chut, ça, il ne faut pas que tu le dises.

LE COMMANDEUR (innocent)
: Pourquoi ?

TITIFB (fièrement)
: Parce que ça, c'est la chute de MA pièce de Théâtre ! Dont acte.

Merci également à JCdu38, et à l'Castor Junior pour les photos.

Trouvé à la suite du CR de JCdu38 le commentaire de Taz28

Tout ce que j'aime est dans ton récit JC !!!
Les photos, l'émotion, la poésie, j'ai fredonné en lisant, ou lu en fredonnant...
Merci à toi !!
Ce fameux pic, pire que celui de notre Cyrano, va faire parler, je le sens !!! ;-)))
Taz

Commentaire de Titifb_Cyrano_du_Vercors

Ah ! non ! Taz c'est un peu court, jeune femme !
On pouvait dire... Oh ! Dieu !.., bien des choses en somme...
En variant le ton, - par exemple, tenez
Agressif : " Moi, madame Béné, si j'avais un tel Pic
Il faudrait sur-le-champ que je me l'escaladasse ! "
Amical : " Mais il doit toucher les nuages
Pour y dormir, faites-vous un bivouac ? "
Descriptif : " C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule ! "
- Voilà ce qu'à peu près, ma chère Taz, ce que j'aurais pu dire,
Si j'avais eu un peu de lettres et d'esprit
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Je n'en n'eus jamais un atome, et de lettres
Je n'ai que les quatre qui forment le mot : SAUT ! (dans le vide sur les lapiaz !)

 

Je le dis, moi aux kikous, vous êtes ma plus belle histoire d'humour...

 

37 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 06-06-2007 à 09:28:00

Wouha... Wouha... Wouha... !!! Chapeau l'artiste !
Ce récit a fait revenir les moucherons, évidemment !
Mais quelle joie de le lire, de TE lire. Rien ne manque,
ta course folle à l'assaut de ce maudit Pic,
ta force imperturbable du début à la fin,
l'émotion d'avant, pendant, et après la course...
Ce fut un réèl plaisir d'ENFIN te rencontrer.
Ta coupe trône sur mon bureau, non pas comme un trophée,
mais comme un grand symbole de l'amitié...

NoNo_saloperie_de_moucherons....

Commentaire de gdraid posté le 06-06-2007 à 10:22:00

Coups de théâtre ?
Que d'Actes... de bravoure titifb,
que de rebondissements...

Ton récit nous transporte dans le monde de la Culture "physique", et du mépris des lois de la pesanteur !
Galilée, Newton et même Képler qui énonça entre autres:
"les orbites planétaires sont des ellipses dont le soleil occupe un des foyers".
Quel soleil titifb ! et quel retour au foyer...
Cette magnifique place de podium, tu l'acquis ce jour là, par un Acte d'héroïsme spontané dans ce théâtre de montagne, au sacrifice du corps.
titifb un Astre parmis les astres, dans l'univers de la CAP des Kikourous dans le Vercors...

J'aime cependant par dessus tout, l'Acte d'amour de partage, que tu offres titifb, à NoNo l'escargot, avec cette coupe pleine du Mérite de tous les participants (béné38 en particulier) de cette belle journée du Pic du Mont St Michel.

Et l'hôpital, les radios, scanners et autres IRM de contrôles, qu'en est-il aujourd'hui titifb?
JC

Commentaire de cedre posté le 06-06-2007 à 10:23:00

Quelle CR, digne de Jean Giraudoux : la guerre du toit (du vercors) a bien eu lieu.
Tu mérites le Molière de la plus belle adaptation de "catch me if you can" de Spielberg.
Une touche d'Audiard, quelques larmes, du suspense, de la marrade : QUE DU BONHEUR !!!!!

Je me languis d'assister à une de tes prochaines représentations; pour faire la claque ou pour un petit rôle .....
Bravo aussi pour le podium (quand même) ;-)

Commentaire de Say posté le 06-06-2007 à 10:31:00

Bravo!! Milles bravo!!!

Il y a la titifb qu'on connait pour ses performances, la titifb qu'on connaissait moins en orientation :-), la titifb qui fait du saut à l'élastique pas attachée (même pas pas peur!) et surtout la titifb qui a adoré ce week end et qui l'espace de quelques lignes nous l'a bien fait partager.

Allez, si je n'ai rien de prévu qui me tue (un raid au milieu de nulle part), à l'année prochaine...

Merci encore pour ce beau récit

Coli

Commentaire de jcdu38 posté le 06-06-2007 à 10:46:00

Très beau. Simplement très beau.

JC

Commentaire de béné38 posté le 06-06-2007 à 11:05:00

Merci Sylvie pour ce fabuleux récit, et cette tranche de vie inoubliable !
J'ai hâte de vous retrouver tous sur une prochaine course (mais cette fois de l'autre côté de la ligne de départ).
Bravo pour ton podium, car ce n'était vraiment pas facile. Nous prendrons en compte vos remarques pour le signalement du parcours qui vous a causé quelques soucis (fallait pas aller si vite aussi !!).
Tu reviens quand tu veux et là on se le fera cool ce pic !
Grosses bises
Béné

Commentaire de Startijenn posté le 06-06-2007 à 11:05:00

Beau commentaire ... aérien et avec une belle chute !
Et bravo pour la perf..ormance (pas la perfusion dans le camion des secouristes, glups).
Finalement, tu es très forte dans les montées, de montagne comme de podium !

Commentaire de L'Castor Junior posté le 06-06-2007 à 11:10:00

Difficile de trouver les mots pour décrire le plaisir pris à te lire.
Merci et bravo pour tout, tout simplement.
L'Castor Junior_tout_petit_petit_sur_ce_coup...

Commentaire de akunamatata posté le 06-06-2007 à 11:36:00

superbe interprétation! j'en rigole encore.

Commentaire de taz28 posté le 06-06-2007 à 11:39:00

Titifb,
Que de plaisir à te lire !!! C'est superbement écrit, j'avais adoré que tu rebondisses sur mon commentaire en "élargissant" la tirade....Mais là tu nous fais une prose digne des meilleurs auteurs !!!
Il va falloir tous vous récompenser pour vos récits é-pics !!
Merci beaucoup...vraiment !!!
Bisous et au plaisir de te rencontrer un jour...
Taz

Commentaire de LtBlueb posté le 06-06-2007 à 13:12:00

Sylvie,

Et bien on connaissait tes talents de coureuses (à pied) ;-)) mais là j'avoue que je suis subjugué , enthousiasmé par ta plume : vraiment un style et du grand art !

Chapeau ... et prends bien soin de ta main !
L'Blueb_ébloui_par_ta_prose

Commentaire de moumie posté le 06-06-2007 à 13:14:00

salut titi,

après ce magnifique récit, il n'y a pas grand chose à dire, sauf merci. très beau commentaire

maintenant soigne toi bien et attention sur ta prochaine course :-)

a plus

Commentaire de eric41 posté le 06-06-2007 à 13:19:00

Quel talent!Coureuse,conteuse,tu mérites à être connue.Et moi je n'ai pas encore rencontré Titi.Sniff.
Merci Sylvie pour cette magnifique pièce.
Eric

Commentaire de agnès78 posté le 06-06-2007 à 13:41:00

MA-GNI-FI-QUE
Merci Sylvie!
bises à la Championne!
agnès

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-06-2007 à 14:11:00

Scotché je suis par ton récit.
Dommage qu'il soit si loin ce trail,
Mais ta prose m'a si fort ravi
Qu'un jour il faudra que j'y aille.

Commentaire de maï74 posté le 06-06-2007 à 14:12:00

Très sympa ton récit, tes "gamelles" ne t'ont pas empêchée de faire malgré tout une belle course, dommage qu'il n'y ait pas de note artistique en trail ! Quant à l'after, ça donne envie d'en être ! Bonne récup
Maïlys

Commentaire de totoche58 posté le 06-06-2007 à 19:40:00

Ce n'est plus un récit c'est une pièce magique ou l'on se laisse transporter . Du rire , du rire et encore du rire et de l'émotion .....Au départ je me delectais de tes courses et de tes résultats. mais aujourdh'hui j'avoue attendre surtout ce compte redu qui suivra ta course . Envie de te lire , de te relire .....Bref que du bonheur passé en ta compagnie .

Merci à toi Sylvie pour tous ces moments de plaisirs partagés grace à tes récits

Prends soin de toi et soigne toi bien.

Bisous

Le totoche qui attend avec impatience la suite des histoire de notre fabuleuse titifb26

Commentaire de ptijean posté le 06-06-2007 à 20:29:00

super cr, d'une super coureuse ,qui en plus st une super nana ,super sympa ,super..... et tout et tout .Grosses bises et à bientot.

Ptijean, super ravi de te connaitre.

Commentaire de calimero posté le 06-06-2007 à 21:01:00

Que dire? Les mots me manquent, l'émotion peut être?
En plus d'être agile de tes jambes légères tu fais la même chose avec tes doigts de fée!
Que dire alors de ton coeur pour Nono? Allez je m'emporte et déjà pris par le verbe je pars vers une pâle imitation de tes mots!!
J'arrête là et te salut l'artiste!!

A te voir bientôt comme promis!!

Commentaire de Khanardô posté le 06-06-2007 à 21:51:00

Le meilleur récit que j'ai lu, que ce soit sur Kikourou ou bien ailleurs !
Quel talent, quelle leçon d'écriture. Je suis scotché moi aussi. Sylvie ton récit est extraordinaire, peut-on encore parler de récit, d'ailleurs ?

Merci infiniment et à très bientôt !

Décidément, Kikourou brille de mille feux...

Commentaire de zakkarri posté le 06-06-2007 à 22:02:00

Je suis vraiment impréssionné Titi, c'est vraiment énorme ce que tu viens d'écrire, je me suis régalé !

Quel grand coeur tu as eu d'offrir ton trophée à nono, c'est vraiment beau et touchant et pleins de symboles !

Sinon j'èspere que tu t'es remis de tes voltiges ?! et un grand bravo à toutes les 2 pour ces 2 belles places !

à bientôt !

Commentaire de nicnic38 posté le 06-06-2007 à 22:08:00

pffffffff...
je pensais pas que le sport et le théatre pouvait faire bon ménage... Mais la c'est du grand Art...
Bravo a toi pour toutes les qualites dont tu as fait preuve tout au long du dimanche... ça serai trop long a faire une liste...

Pleins de bises bienveillantes

Soignes toi bien

Nicnic-qui-va-se-mettre-a-la-prose-en-attendant-que-sa-tendinite-passe

Commentaire de JLW posté le 06-06-2007 à 22:47:00

Sur terre ou en l'air, à plat ventre ou sur le dos, elle finit toujours par aboutir sur le podium notre titifb. Mais dis moi avec un telle qualité de prose, tu dois pas arrêter de conter et de raconter même en courant non ?

Commentaire de rapace74 posté le 07-06-2007 à 06:54:00

ah bah la j'en suis sur l'cul!!!!!!
bravo sylvie pour ta chute!!!!!!!!!! celle du Cr ou celle de la course???
c'est vraiment un magnifique Cr que tu nous a fait la !! digne de toi j'ais vraiment été tres heureux de te revoir a tres bientôt

manu

Commentaire de samontetro posté le 07-06-2007 à 10:34:00

Chapeau "flying-Titifb"! Quel récit, quelle course!
Je suis vraiment désolé de ce problème de balisage que j'ai préssenti à l'ouverture du parcours (intersection avec l'itinéraire de retour) mais j'étais convaincu de la présence d'un aiguilleur sur ce carrefour...
Bravo en tout cas pour ta perf, ta bonne humeur, ce CR magique et toute cette énergie que tu partages avec nous tous!

Bises

Commentaire de Aiaccinu posté le 07-06-2007 à 13:01:00

Génial, j'en redemande !

Commentaire de Olycos posté le 07-06-2007 à 18:13:00

SUPERBE....................;
Quel plaisir a lire....;
Tout simplement GENIAL

A+
Oly

Commentaire de espace_marathon88 posté le 07-06-2007 à 18:21:00

Oui, c'est vrai que là, le récit est grandiose et ecrit comme aurait pu le faire un ecrivain :)

Tu serais pas prof de francais dans la vie? lol.
En tout cas bravo pour le récit evidemment mais surtout pour la course et ce joli podium.

Vraiment sympa d'avoir fait cadeau de ta coupe à Nono, c'est un joli geste sportif que pas grand monde ferais.

Sympa egalement tout ce groupe de kikoureur lié et qui se retrouve souvent sur les courses.

Moi qu'en j'en croise un c'est dejà rare.lol.

Allez recupere bien et à la prochaine.

Commentaire de Gibus posté le 07-06-2007 à 18:25:00

Quel rassemblement de kikoureurs
Mais tu es un vrai chien de chasse : tu as su retrouver la trace du vrai parcours.
Bravo pour tes récits tjs expressifs

Commentaire de chtigrincheux posté le 07-06-2007 à 18:57:00

Je me régale à te lire quel mélange d’émotion et de folie, voila c’est ça tu es « foldingue »

Un cabri dit donc qui se plante en beauté mais bon ce n’est pas entièrement de ta faute
Quand tu t’ennui est ce que tu compte tes cicatrices et diverses balafres ?
Mine de rien je t’embrouille tu nous à fais partagé ta passion pour l’écriture et les scénarios

Freine-toi et je suis certain que tu pourrais facilement réussir un marathon mais pour cela il faut réapprendre à écouter son corps et l’harmoniser avec son esprit

Commentaire de Baobab posté le 09-06-2007 à 06:36:00

Très beau Cr. Je ne me suis pas ennuyé une seconde, par contre j'ai du me taper la tête contre un mur à plusieurs reprises afin d'oublier que je n'avais pas pu être présent !
Merci titifb, good job ! mention spéciale à ta description tout en finesse du saut de la saint michel !

Commentaire de Souris posté le 09-06-2007 à 09:06:00

Bravo pour ta course et pour ce théatrale CR :-)) Coté cours, coté jardin, on aime à y jouer, à s'y exprimer, à s'y dévoiler, à s'y défouler, à s'amuser, à y rire ... et à y pleurer aussi ;-))

Bravo à toi, on est tellement habitué à te voir au top que ça devient presque normale... mais derrière tout ça, tu es avant tout une sacrée battante. Avec ta chute et toutes les beignes, tu as sacrément bien assurée, ce n'était pas du cinéma... mais un vrai coup de théatre que tu sois repartie dans ces conditions!!

Merci pour toutes les bonnes choses aussi (vins, nougats, tartes...) qui ont fait de l'after une franche réussite.

Gros Bisous Sylvie et contente de t'avoir rencontrée! et bien sur, Bisous à Chantal aussi...

La Souris

Commentaire de le_kéké posté le 09-06-2007 à 17:34:00

Bon titi les histoires de mauvaise orientation ça on a l'habitude mais la chute libre c'est du nouveau et il faudrait pas que ça devienne aussi une habitude.
Sinon je me souviens d'une conversation après le trail des colines ou tu me disais que tu avais trouvé la descente technique et je t'avais répondu que ça pouvait être bien pire ... ben maintenant tu sais et l'année prochaine tu trouveras la redescente sur Tullin très roulante.

A+

Philippe

Commentaire de raideur69 posté le 10-06-2007 à 01:17:00

AH ma belle titifb que dire de ton CR de ta course de plus que les autres Kikous.Je tape tres fort dans mes mains,je me leve et cri bis!ter !encore!! comme tous je saluts la
grande championne,championne oui!! avec le coeur ,une passionnée notre titifb (de cap et de théatre)à quant une piéce de Kikous?,je suis vraiment tres heureux de te connaitre Sylvie.
Fait attention aux chutes,tu sais que "pas bon"pour toi ouille!!!!St Michel c'est le Saint des paras c'est pour cela que tu chutais!!!!libre
Si tu tiens vraiment chuter,je crois qu'il y a un tres bon club de parachutisme à Avignon Pugeault, c'est vers chez toi ahahhah je t'accompagnerais volontier....
Gros bisous,à ce revoir tres vite et bises à une autre grande championne?Chantal,une gaillarde elle aussi

Commentaire de thunder posté le 11-06-2007 à 17:49:00

Quel sens du théatre, chapeau l'artiste,
Un des meilleurs CR qu'il m'ait été donné de lire.
Non seulement tu voles vite et bien mais en plus tu manies la langue française avec élégance. Et puis ta gentillesse après la course auprès d'une personne que j'apprécie beaucoup fait que tu es tout simplement une personne formidable

Commentaire de la panthère posté le 24-05-2008 à 14:32:00

et j'avais raté ça.......superbe!merci!

Commentaire de Xavhië posté le 24-05-2008 à 17:15:00

Superbe!!! ...et dire que je ne l'avait pas encore lu ce CR... On y va dimanche prochain, je vais essayer de penser à prendre des gants, j'ai une furieuse tendance à faire des roulés-boulés en ce moment. Et peut-être un casque à la place de la casquette Kikourou???

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !