Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2004, par Zeiter

L'auteur : Zeiter

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 27/8/2004

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 4397 vues

Distance : 155km

Matos : J'ai tout pris sur moi, sac environ 6 kilos.

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

Tour du Mont-Blanc 2004 vu par un Suisse

Salut à tous,

Cette année est pour moi mon départ dans l'Ultra et je pense l'avoir réussi en effet après avoir accompli mon 1er 100km à St-Nazaire dont je garde un super souvenir, merci aux organisateurs et aux bénévoles, je me suis lancé sur deux 24H ceux de St-Fons et Bâle pour tout dire le seul plaisir que j'en est retiré c'est la rencontre de certaines personnes, l'ambiance des UFOs et les retrouvailles de certains athlètes, sur le plan sportif ce fût pour moi une bonne préparation mais ce n'est pas dans ce genre de course que vous me verrez le plus.

Tout passe très vite nous sommes en Juillet et c'est la période de mon grand rendez-vous de l'année mon objectif n°1 soit le Triple Ironman de Lensahn en Allemagne une épreuve lors de laquelle j'ai pu faire connaissance d'un athlète super sympa et très simple malgré son palmarès c'est d'Emmanuel Conraux que je parle. Ce fût pour moi une grande réussite malgré une blessure lors de l'épreuve de course à pied mais le principal c'est que j'en suis sorti FINISHER...de mon deuxième triathlon !!

Et voilâ qu'un mois après jour pour jour je me lance dans un autre défi terminer le tour du Mont-Blanc pour ma première course de montagne et c'est chose faite en voici d'ailleurs les point fort de ma course.

Vendredi 20H la foule est là et cela me change car dans mes deux dernières courses nous étions 28 ! J'étais très impatient du départ et surtout heureux d'être en compagnie de mes amis UFOs.Tout commance avec cette belle musique de circonstance sur cette belle place avec en face de nous le magnifique Mont-Blanc. Mon premier souci c'est que mon sac me paraît lourd (environ 6 kilos) faut dire que j'ai tout pris avec moi, rien laissé dans les sacs mis à dispositions, mon deuxième souci c'est que je fais la course sans bâton alors que plus du 3/4 des athlètes en ont une paire.
C'est parti...dans les premiers kilomètres cela bouchonne ça me change et c'est pas forcemment pour me plaire quant au parcours jusqu'à Courmayeur je l'ai trouvé assez roulant et agréable avec la pleine lune et ce magnifique ciel étoilé. La première nuit c'est très bien passée quelques chutes dans les descentes très glissantes mais pas de bobos, il a fait très froid mais étant toujours en mouvemant je ne l'ai pas vraiment ressenti surtout que mon corps n'était ni fatigué et ni en sous alimentation. Arrivé à Courmayeur je me suis changé pour la journée qui s'annonçait chaude et ce fût le cas le contraste était grand avec la nuit passée car la chaleur était pesante dans les ascensions.

De Courmayeur à Champex le parcours était un peu plus accidenté, la très longue descente à également fait du dégât en fait j'en suis arrivé à la conclusion que les montées m'étaient bien plus agréables !
A part cela le paysage est toujours aussi splendide, mon arrivée sur Champex c'est faite samedi à 19h, après m'être changé pour la nuit.

La dernière partie sans aucun dout la plus difficile, parcours très technique et dangereux, des chemins sans fin où vous ne voyez jamais le bout dans la nuit c'est encore plus difficile. La montée sur Bovine était périlleuse et la portion final interminable. Dans ces derniers 40 kilomètres ce fut un chassé croisé entre nous et pour finir c'est à 5 que nous avons parcourus les derniers kilomètres nous séparant de Chamonix.

Nous sommes Dimanche et il est 7h45 quand nous arrivons dans la ville toute calme et vide, nous nous approchons de la place et passons la ligne aligné mains dans la mains, merci à Josette, Régis, Théo, Jean-Michel pour ces moments de fraternités vécu ensemble.

Pour conclure sur ce Tour du Mont-Blanc je remercie chaleureusement toute l'organisation, tous les bénévoles sans qui cela n'aurait pu avoir lieu, tous ont été super sympa, de vrai mères poules.
Le balisage était très bien même si j'avoue m'être trompé à deux reprises mais la fatigue y était pour quelque chose...les ravitaillements étaient variés et conséquent.
Le parcours était très glissant voir boueux à certains endroits même si le temps fût sec, la dernière partie un peu casse gueule à faire de nuit et fatigué.

A part cela je suis très heureux et fière de l'avoir terminé sans l'aide de bâtons mais l'année prochaine pour améliorer mon temps de 35h40 j'allégerais mon sac et je prendrais des bâtons maintenant que je me suis prouvé que je pouvais le faire sans.

Encore un grand merci à tous les bénévoles qui nous ont permis d'accomplir notre passion dans d'excellente conditions.

Voilà je m'arrête là à bientôt pour d'autres nouvelles.

Olivier Zeiter, Suisse

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !