Récit de la course : Semi-Marathon de Provence 2008, par titifb

L'auteur : titifb

La course : Semi-Marathon de Provence

Date : 18/5/2008

Lieu : Manosque (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 2151 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Objectif majeur

23 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

LE RENDEZ-VOUS DE MAI

___________________________________________________

 

LES 10 KM DES VANNADES (Lac de Manosque, Alpes de haute Provence)

Voici un rendez-vous fixé sans doute, de toute éternité. C’était écrit…Parmi les nombreuses raisons qui m’ont poussée à me rendre au pays de Giono et de Magnan, 3 ont été déterminantes.

Tout a commencé, en fait, il y a plusieurs années : ma cousine habitant Manosque (50 km d’Aix, entre le parc naturel du Lubéron et celui du Verdon, en Val Durance), elle m’invite régulièrement pour ce fameux week end de la fête de la course à pied Manosquine. Malheureusement, cela ne s’est jamais fait ! D’autres engagements à cette date m’avaient tenue éloignée de cette épreuve de 10 km. Mais en cette année 2008, les dates du 17/18 Mai ont été cochées sur mon calendrier depuis longtemps…Avec, néanmoins, un point d’interrogation.

 

 

IL N’Y A PAS DE HASARD, RIEN QUE DES RENDEZ-VOUS


Deuxième raison de ma participation à cette course : mon ami Kikoureur Caliméro (adhérent au cyber-club de sportifs d’endurance sur la toile :
http://kikourou.net) m’a offert une invitation…

Et, troisième raison et non des moindres, un kikou Gdraid, que je rêve de rencontrer depuis fort longtemps, fera pour moi ( !), si je viens, le déplacement de Milly-la-Forêt (sud de l’Essonne, 717 km) à Manosque !

 

Bref, c’est clair, je l’annonce à qui veut l’entendre :
 «  Ne me cherchez pas au départ d’une autre course, je serai aux Vannades dimanche 18 mai » 

Un rendez-vous incontournable.

 

 

UN DELUGE SUR LE VAL DURANCE

 

Samedi après-midi, Crapahut 26 et moi quittons la vallée du Rhône sous le soleil…Jusqu’à Aix en Provence ! Là, un déluge s’abat sur la Titimobile qui manque de se noyer sous la violence de ce déferlement. Les essuie-glaces balaient le pare-brise à un rythme effréné, sans parvenir à chasser suffisamment d’eau pour libérer la vue sur la route. Nous sommes sur l’A51, deux voies seulement, impossible de s’arrêter. Galère !

Arrivées à Manosque, nous constatons que le bas de la ville est inondé et que des plaques d’égouts sont parties surfer plus loin. Heureusement, nous sommes accueillies chaleureusement par mes cousins, aussi ravis que nous de ce week end ensemble. Une légère éclaircie nous permet de nous rendre sur le site du lac des Vannades (4 km), pour retirer nos précieux dossards. Pas de kikous à l’horizon. D’ailleurs, en fait, personne n’est à l’horizon ! Seuls des bénévoles mouillés et frigorifiés sont là, fidèles à leur poste, pataugeant dans l’eau et la boue qui collent aux baskets. Ca promet pour demain. La course est sur route, même le tour du lac final est bitumé, mais par contre, l’aire d’arrivée a lieu dans l’herbe et la terre battue…Cette partie du parcours va ressembler à un cross dans les labours !

 

 

DIMANCHE 18 MAI 2008 : UNE JOURNEE PARTICULIERE

 

Une date que je vais désormais retenir, c’est sûr.


En ce dimanche matin, le ciel nous offre un contraste de nuages où le gris le dispute au blanc. Le soleil devrait être de la partie aujourd’hui. La fête n’en sera que plus belle.

 

Je gare la Titimobile sur le parking désert du lac. Désert ? Et oui, il est 7 heures du matin et les courses ne débutent qu’à 10 h ! En fait, dans peu de temps le site sera envahi de voitures, de navettes, de vélos, de poussettes et autres piétons. Je ne m’attarde pas et reviens avec la voiture de ma cousine à Manosque. A propos, il semblerait que le nom de cette commune de Haute-Provence soit d’origine celto-ligure : « man » : montagne/colline et « asq » : peuple habitant le lieu. Bon, refermons cette parenthèse culturelle et plongeons-nous dans le compte-rendu de cette journée que je sais d’avance marquée pour longtemps avec une pierre blanche.

 

9 HEURES, RETOUR AUX VANNADES

 

Dans moins d’une heure le départ du 10 km sera donné à un peloton féminin tout d’orange vêtu. Les organisateurs (et les sponsors !) nous ont offert un tee-shirt « Kalenji » de cette couleur en nous incitant à le porter pour l’épreuve. Une déferlante de filles courant en peloton fera dire à certains : « Un peloton d’oranges pressées » Pas faux pour les premières !

 

J’erre sur l’aire d’arrivée, sur les parkings, dans la tente de remise des dossards, scrute chaque visage, me retourne vers tout coureur habillé de rouge ou buffé ! Je suis à la recherche de kikous ; ma chasse au trésor !

 

Là, oui, je vois rouge : il s’agit du Solitaire, accompagné (sic !) de sa p’tite famille de mini-kikous.

 

- Salut, j’suis le Solitaire !

- Euh, on dirait pas ! Moi, c’est…

- Titifb ! J’te reconnais ! Et voici Kéké 013, et Epilobe. Nous serons sur le semi.

 

 

 

Et puis, le grand moment arrive. Gdraid, him self s’avance vers nous, vers moi, presque timidement. J’ai du mal à le reconnaitre sans sa barbe. Je voudrais lui sauter au cou, mais je n’ose pas, pourtant, mon cœur menace de sortir de ma poitrine. Depuis le temps que j’attends ce moment…

 

Que de mails, de MP avons-nous échangés depuis que je sévis sur Kikouroù. Je languissais cet instant que je savais inoubliable. Jean-Claude me tend sa joue glabre  et j’y dépose un baiser sobre, à l’inverse  de celui que j’aurais voulu lui offrir…

Nous échangeons quelques mots et puis, Crapahut 26 et moi partons pour nous échauffer. Un 10 km, ça part vite, et nous ne sommes pas venues de la Drôme pour faire de la figuration. Et puis, j’ose à peine me l’avouer, mais j’aimerais bien offrir un podium à Gdraid qui vient de nous révéler que c’était son jour d’anniversaire…Comble, c’est lui qui vient de m’offrir une bouteille de mon vin préféré : un Gigondas ! Bon, il faut que je fasse honneur à mes supporters, à mes fans dirai-je : les kikous et mes cousins…

 

 

9 h 55 LE DEPART COMMUN POUR LES FILLES DU 10 KM ET DU SEMI : LA DEFERLANTE ORANGE

 

Le doigt sur le chrono, Crapahut 26 et moi attendons le départ des « handisport » qui ouvrent la course 1 minute avant les « valides ». Derrière nous, un peloton orangé de près de 300  femmes, dont plus de 180 inscrites sur le 10 ! Incroyable…Les garçons  seront lâchés 5 minutes après nous, et les meilleurs d’entre eux nous rattraperont…

 

 

 

PAN ! C’est parti…Je ne me mets pas dans le rouge et suis le peloton de tête emmené par Bénédicte Molle (future vainqueur du 10) et sa collègue Lisel Dissler (future vainqueur du semi). Je passe au 1er kilo en 3’41, le 2e en 7’30, le 3e en 11’15 ; Crapahut 26 (finalement 2e) et Laurence Vivier (3e) sont à portée de main. Je suis en 4e position, et le resterai jusqu’à l’arche d’arrivée…Impossible pour moi d’inquiéter Laurence aujourd’hui. J’suis pas dans l’rouge, mais j’ai l’impression néanmoins de ne pas pouvoir aller plus vite. Le parcours ne me favorise pas : il s’agit d’une succession de faux-plats montants, descendants avec soit pas mal de relances, soit de grandes lignes droites qui « endorment ». Sans compter une jolie côte entre le 5e et le 6e kilomètre qui m’a ôté mes dernières illusions de rattraper Laurence Vivier.

Peu m’importe, je suis 4e et cette place me vaudra ce fameux podium que je veux offrir à ma famille et à Gdraid ! Un dernier effort nous attend en revenant sur le site des Vannades, le tour du lac, soit environ 2 kilomètres. Une foule immense est là pour nous encourager et nous réserver une haie d’honneur. C’est sous des applaudissements nourris que je franchis la ligne d’arrivée. Heureuse.



Crapahut est là, dans l’aire d’arrivée en compagnie de ma cousine qui nous mitraille avec son APN ! Elle est aussi contente que nous…

 

QUE DU BONHEUR !

 

Le temps de me changer, je reviens attendre Gdraid…que je rate ! Damned, moi qui voulais immortaliser son arrivée sur un 10 km !!! Petit à petit, les coureurs en finissent, ceux du 10 ainsi que ceux du semi…Les visages sont parfois crispés, mais la joie est sur tous les visages.

 

Enfin, les kikous sont de nouveau réunis…Place au meilleur maintenant : nous pouvons discuter, nous promener dans les divers stands de produits pour nous restaurer ! Remarquable, à ce sujet, ceux de SOJASUN ! Des milliers de « Yaourts » à tous les parfums ont été distribués aux athlètes affamés…Quelle générosité, j’ai rarement vu ça. Nous dégustons également des cafés délicieux au stand « LAVAZZA », et des cosmétiques de la marque L’OCCITANE, partenaire du Challenge Féminin, sont remis à toutes les féminines. (Je les ai essayés : excellents, je vous les conseille !).

Bref, les organisateurs ont bien fait les choses et de nombreuses animations permettent d’attendre la remise des récompenses (spa, démonstration d’arts martiaux, vélo, courses enfants, etc.…).

 

13 h 30 REMISE DES PRIX : 2 PODIUMS POUR LA GARDE ADHEMAR !

 

C’est Défi Franck, le président kikou de La Foulée Lagardienne qui serait fier s’il avait été là ! Deux de ses athlètes sur un podium. Paraît-il, il ne s’en lasse pas…nous non plus…

Ma joie est grande de monter sur cette estrade et de me voir remettre mes récompenses par le maire de Manosque ainsi que par les autres notables de la région. Les flashs crépitent de toutes parts. Je suis plus émue que si j’avais gagné…

 

 

Secrètement (euh, ce n’est plus un secret du coup !) je dédie ce podium (4e et 3’ V1, les 3 premières ayant été récompensées dans le scratch), à Jean-Claude pour son anniversaire (une bouteille sera pour lui…), à ma cousine Maryse et à mon cousin Christian, et à Philippe/Caliméro.

 

Nous nous quittons bien trop tôt (chacun a de la route à faire avant de regagner son fief…). Les bises claquent enfin avec plus d’intensité que le matin…Je ne suis pas prête d’oublier ce 18 Mai. Je vous conseille à tous de venir à Manosque l’an prochain ! Viendez, vous ne le regretterez pas, j’en suis sûre.

 

Merci pour cette journée hors du temps, pour ce bonheur d’avoir partagé ces précieuses heures avec vous. Saint Exupéry nous affirme que « l’essentiel est invisible pour les yeux », mais pour celui qui a su regarder dans les miens, il y a bien vu où était mon essentiel

 

 

Voici le blason de Manosque qui résume la destinée de l’homme dont la devise est : « Omnia in manu dei sunt », soit : « Tout est dans la main de Dieu… »

23 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 24-05-2008 à 12:12:00

je suis tes conseils ma chère sylvie et je coche cette course dans mon calendrier pour les années à venir... Merci pour ce beau récit, bravo pour le podium. c'est toujours un très grand plaisir de te lire et de regarder tes magnifiques photos...
gros bisous
agnès

Commentaire de Xavhië posté le 24-05-2008 à 12:19:00

Bravo aux Lagardiens pour leurs nouveaux podiums, va falloir les interdire ils trustent tout! La course a l'air bien sympa, on va noter la date pour l'an prochain.
Biz
Xavier

Commentaire de Françoise 84 posté le 24-05-2008 à 12:29:00

Bravo à vous deux et gros bisous!!

Commentaire de calimero posté le 24-05-2008 à 12:55:00

Merci pour ta dédicace, je suis touché!Vraiment très touché!
Je savais que cette invit ne pouvait qu'être fructifiée par toi!
Merci et bravo!

Au plaisir de te revoir très bientôt.

Commentaire de zakkarri posté le 24-05-2008 à 13:04:00

Une Titifb en grande forme et un cr toujours aussi captivant, merci !

Commentaire de _azerty posté le 24-05-2008 à 13:47:00

J'aime beaucoup cette photo "orangée".
c'est une très bonne idée originale.

Bon, je ne vais pas te féliciter pour ton podium. Mes doigts (qui tapotent sur le clavier) seront fatigués avec que tu t'arretes.

Bravo Sylvie

Bises
Domi

Commentaire de taz28 posté le 24-05-2008 à 14:02:00

Chaque semaine, chaque course a son lot d'émotions avec toi Sylvie....
Ta générosité de championne sévit à chaque fois, pour le plus grand bonheur des kikous présents...
Merci d'être ce que tu es...

Ce que je peux être fière de te connaître maintenant !!!

Bisous ma Titi

Taz

Commentaire de cedre posté le 24-05-2008 à 14:09:00

l'orage est devenue orange,et même si tu t'es mise dans le rouge tu as fait une belle course.
Un week end qui nous fait voir la vie en rose et rend vert de rage ceux qui n'étaient pas là.
Merci pour tout ça

Commentaire de la panthère posté le 24-05-2008 à 14:18:00

ah, oui, pas mal les lunettes...et le peloton de filles en orange....même pas une en "pas orange"?
en tous cas, bravo! et super récit!

Commentaire de gdraid posté le 24-05-2008 à 15:12:00

Merci Sylvie, pour ce récit, au couleurs oranges des fruits du soleil, soleil bien présent ce dimanche 18 mai autour du lac des Vannades.
Je suis touché de la place particulière que tu m'offres, à travers ces quelques lignes, où tout est dit avec talent.
Je t'embrasse très fort.
A une autre rencontre, dans un lieu aussi beau que celui de Manosque !
JC

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 24-05-2008 à 15:43:00

Errer Mythique ?
"J'erre sur l'aire", tu ne manques pas d'air car plutôt qu'errer, tu jouas la fille de l'air et tu as aéré ceux qui te croisèrent tel Eole que les aèdes célébrèrent. Errer ? Que nenni, tu voles, c'est héréditaire.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 24-05-2008 à 16:39:00

ça valait le coup d'attendre, un CR qui a longuement mijoté, comme les meilleurs plats.
Heureux de vous avoir rencontré, c'est la magie de KIKOUROU et de la CAP:QUE DU BONHEUR!

Au plaisir.
JLouis le solitaire qui ne l'est tjs à sa grande joie.

Commentaire de hellaumax posté le 24-05-2008 à 18:09:00

J'étais à deux doigts d'écrire "encore un superbe récit" mais j'ai eu peur qu'on puisse y percevoir une forme de lassitude, ce qui est long d'être le cas!! J'apprécie vraiment la simplicité et l'enthousiasme qui se trouvent derrière chacune de tes phrases.
Je ne connais pas Manosque, mais j'y passerai volontiers courir l'année prochaine!
Amicalement

Commentaire de la chataigne posté le 24-05-2008 à 19:10:00

Un C.R captivant à lire qui donne des idées pour l'année prochaine.Encore un podium ,je vous tire mon chapeau les filles.

sportivement

Commentaire de RogerRunner13 posté le 24-05-2008 à 19:18:00

Beau CR, plein d'humour et de tendresse et qu'elle modestie, titifb tu es vraiment une grande dame et je suis très heureux de t'avoir rencontrer.

Commentaire de McFly posté le 25-05-2008 à 16:09:00

Encore une Titimobile bien chargée au retour, va falloir que tu prévoies plus grand ! Bravo pour votre course.

Commentaire de PhilKiKou posté le 25-05-2008 à 21:17:00

A la vue des nombreux commentaires, je vois que les cr de Titifb sont attendus au coin du bois...
Merci pour le cr et bravo pour votre course

Commentaire de JLW posté le 25-05-2008 à 22:58:00

"Gdraid himself" qui vient t'offrir un Gigondas, c'est un peu la magie Kikourousienne qui permet ces rencontres à travers toute la France (et plus) et qui nous fait apprécier toutes ces courses de France et de Navarre . Merci Sylvie pour ce récit encore une fois de très haute volée.

Commentaire de vial posté le 26-05-2008 à 00:11:00

pourquoi des cosmétiques titi, tu n'en as pas besoin: c'est bien connu le sport conserve!!
bravo pour cette nouvelle victoire, et comme tu le dis si bien, y'avait pas mal d'oranges pressées.
Et pour cette course d'orange, je vois qu'on avait partager le fruit de vos efforts en deux: l'effort des féminines d'abord, une organisation tout en galanteri....

Commentaire de fanfan59 posté le 27-05-2008 à 06:43:00

La prochaine fois tu pourras assouvir ton souhait "sauter au cou de Gdraid" !!! Superbes photos Titi et magnifique récit tels qu'on les aime. J'aimerais pouvoir faire cette course dans les années à venir, ce serait drôlement sympa. Bisous.

Commentaire de kikidrome posté le 28-05-2008 à 00:07:00

quand j'ai vu "semi marathon de provence", j'ai cru que tu avais commencé ton entrainement pour le beaujolais ;-)

Commentaire de Lolarun posté le 28-05-2008 à 01:01:00

ce n'est pas très "sport" mais ma partie préférée est celle du samedi ! j'aurais aimé être dans la titimobile je crois ! sensations fortes semble-t-il... à quand la titimobileamphibie?? j'espère que tu prendras moins l'eau dans les gorges ardéchoises cette semaine! méfie toi des pigeons!! ;))

lola

Commentaire de DJ Gombert posté le 16-06-2008 à 13:35:00

Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.

[…]

Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?

[…]

C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie créer des liens..."

Créer des liens?

Vive kikourou !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !