Récit de la course : 100 km del Passatore 2008, par jerome_I

L'auteur : jerome_I

La course : 100 km del Passatore

Date : 31/5/2008

Lieu : firenze (Italie)

Affichage : 1004 vues

Distance : 100km

Matos : Mizuno Wave Nexus pour 48km et Wave Rider 11 pour 52km. Short super rapide ;-). Maillot AAAL puis maillot nike pour la seconde moitiés. 2 paires de Chaussettes neuves decathlon RUN800. Chasuble et lampe pour la deuxième moitièe. Ceinture avec porte telephone et telephone appareil photo. Sacoche Lafuma pour les gels (6mangés environs)

Objectif : Objectif majeur

30 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

100km du Passatore

 
100km du Passatore

 


Je voudrais remercier mon sponsor HUTCHINSON pour le support économique. Enzo et Mario pour leur support pendant cette course. Mes parents et mes amis de Kikourou pour leur soutient pendant la course.

 

 

Voila cette saison sera structurée et en progression. Au printemps le temps des marathons (4 courrus en 2h57, 2h53, 2h45 et 3h16 en 8 semaines), puis passage u plus long. Après quelques échanges de mail avec Bruno Heubi je me lance. J'ai recherché un 100km sur route pour la fin Mai ou début Juin. Finalement je ais choisir le 100km del Passatore entre Florence et Faenza en Italie. C'est un 100km très difficile avec 1300m de dénivelé positif et un départ à 15h de Florence ce qui donne souvent un départ avec plus de 35 degrés et un passage en soirée au col à 900m souvent frais pour le peloton.

J'ai battu mon record sur marathon à Turin avec 2h45, j'ai donc la vitesse et pas mal d'endurance avec 1600km depuis le début de l'année. Je vais partir surn objéctif entre 8h30 et 9h.

Le Vendredi Matin je prends le train en direction de Florence. Depuis 15 jours il pleut et les températures montent peu au dessus de 15 degrés à Turin, et le thermomètre va passer les 30 degrés à Florence pendant la semaine. Je suis un peu inquiet à ce sujet. Mais j'ai de la chance, les pluies du Vendredi vont faire baisser les températures.

Je profite de mon Vendredi à Florence pour faire du Tourisme. Je visite la ville sous la pluie. Ma dernière visite date de Juin 2004, l'année de la cannicule et les températures étaient de 40 degrés! Voici quelques photos de la ville:

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis je décide de visiter les "Uffizi", je fais la queue une heure puis une heure trente de visite. C'est pas très bon pour les jambes mais les oeuvres de Boticelli, Leonardo da Vinci vallent vraiment le détour. Les bras me tombent vraiment devant l'"Annunciazione" de Leonardo da Vinci 1480:

 


Le Vendredi soir une grosse pasta party au resto avec Pates suivi d'une Pizza margherita, salade de fruits arrosés de litres d'eau et d'une bière. Puis j'ai préparé mes affaires pour le lendemain.

Sur ma casquette j'installe une photo de Lolo que j'avais tranferé sur un bout de coton, j'ai gardé la casquette 48km, mais ses petites ailes m'ont surement encore aidées sur le parcours:

 



Samedi matin je vais prendre mon dossard à 10h30:

 

 

Et je m'installe au pied de l'Eglise Santa Crocce pour attendre Christina et Enzo. Christina arrivera vers 11h, mais Enzo et ses suiveurs se sont perdu dans la ville. On les retrouvera directement au restaurant.


Vers 14h je me change et laisse mon sac à l'organisateur qui rappatrie les sacs à l'arrivée. Je garde un petit sac avec des affaires pour me changer à mi course. Mario le transportera en voiture. Mario suit Enzo, mais je profite de sa présence pour programmer mon ravitaillement à mi course. Vers 14h30 on se dirige vers le départ, cette année le départ est modifié pour que la course fasse exatement 100km et non 100,8km. Avant le départ on imortalise le moment avec Enzo et Valerio DONARELLI:

 

J'arrive à me mettre en trosiième ligne mais ca pousse pas mal. J'ai un dossard préferentiel. Normalement les 250 dossards bleus devraient ètre devant mais il faut jouer des coudes pour ètre devant. Je ne pensais pas sur une course de 100km. Mais il y a tout de mème 1400 - 1500 partants.

 


On me voit avec la casquette blanche à gauche au centre de la route, et Enzo juste derrière moi avec son collant long noir et mailot Orange.

 

 

J'essais de ne pas m'enflammer, mais je parts en 4min30s/km - 4min40s/km. C'est plat, je me dis que pour 5km ca ira.

 

 

Je fais une pause pipi au bout de 4km. Ca part fort, je dois ètre dans les 50-60. Puis ca commence à monter. C'est vraiment un superbe spectacle. Les maisons bourgeoises au dessus de Florence:

 

Et de superbes points de vue de cette ville qui est à mon humble avis la plus belle d'Italie voir d'Europe! Je m'arrete mème pour prendre cette photo sous l'oeil incrédule des autres concurrants:

 

 


 

La première bosse se passe bien je double pas mal de coureurs. Je reconnais Enrico BARTOLINI (Vainqueur du 24h de la No Finish Line en Novembre 2007 à Monaco, membre de l'équipe Italienne de 24h) on va faire du yoyo pendant toute la course. Il me dit vouloir aller en Corée en Automne pour les championnats du monde. On passe de jolies villages:

 

On arrive au 17ème km après un montée de 480m. Puis on bascule pour descendre vers Borgo San Lorenzo. La descente est rapide. Je tire le frein mais je suis tout de mème à près de 14km/h pendant un peu plus d'une heure.

 

 

 
 

 

 


BORGO SAN LORENZO - 34km - 2:31:15 - M:13,49 Km/h - 33ème

 

 

 

 

Je ne vois pas Mario dans ce village. On retrouve beaucoup de publique. Les terrasses sont pleines en ce Samedi ensoleillé. Une douche fine installée pour les courreurs me rafaichi. Je suis bien, les jambes ne tirent pas encore, mais la route est encore longue à peine un tiers de fait mais surtout 14km de montée nous attendent avec plus de 700m de D+.

 

 

 

 

J'appelle Mario pour lui dire que j'ai passé Borgo San Lorenzo et il me dit qu'il sera à la cime pour mon passage vers 19h. Je commence cette montée à mon rythme, mais je double quelques coureurs et aucun ne me double. Beaucoup de coureurs sont accompagnés de voitures ou de vélos.

On voit toujours les mèmes accompagnants. A un km du col, Mario arrive enfin, il a eu du mal à avancer à cause des coureurs accompagnants et bouchons. Mais à 30m du col il m'attend avec le sac pour me changer. Mario en profite pour faire une photo, j'ai déja quitté la caskette et je commence à baisser le dossard attaché à l'élastique de mercerie:

 

 

passage 48

 

 

Je vide le sac au sol et change mon maillot, les chaussettes et chaussures. Il faut remettre la puce aux lacets, l'accélérateur pour la montre. Je ne mets pas de pommade anti frottements, et ne change pas de short ni de slip (aujourd'hui je suis irrité, la prochaine fois je changera cela aussi). Je laisse la casquette avec la photo de Lolo, prend une chasuble pour ètre vu (la route est ouverte et il vaut mieux ètre vu par les voitures) et une lampe rouge pour attacher à la ceinture. Je perds 5minutes pour ce pit-stop (Oui Schumi est plus rapide mais ne cours pas pendant 9heures). Pendant ces 5 minutes je me fais repasser par 7 coureurs. J'étais donc plutot 19ème au Col.

COLLA DI CASAGLIA - 48km - 4:11:55 - M:11,43 Km/h - 26ème - m:8,34 Km/h

Puis la descente commence. Il fait plus frais mais pas froid. Encore 18-20 degrés je pense. J'ai l'estomac un peu fermé. Je prend un peu de pain au ravitaillement, ca ne passe pas bien, mais je mettrais au moins 10minutes à manger ce morceau de pain. Au moins le gout sucré est parti. Puis aux prochains ravitaillements je vais prendre un peu de mortadelle bien grasse. Cette mortadelle va m'aider et mon estomac va un peu mieux. J'ai souvent des points du coté de l'estomac et parfois du coté du foi. A chaque fois je ralentis et me concentre sur la réspiration. La descente est assez longue je commence à peine à 12km/h mais arrive à accelerer un peu. Le téléphone prend de nouveau le réseau et je recois quelques sms. 2km après le col c'est le point du km50. Les jambes sont encore bonnes, je suis content. Puis je recois un appel d'Alain (Khanardo). Ca fait chaud au coeur.

Enzo m'a "engueulé" avant la course: "Mais tu prends ton apareil photo, le téléphone
, la gazinière pour préparer les pates, la télé! Tu es en course Jérome".

Mais le téléphone fait appareil photo et me permet d'agrémenter ce récit par des photos et les coups de fil font du bien au moral. Malheureusement le résau n'est pas bon et ca coupe. Mais ca fait du bien au moral. Mais la fin de l'appel tombe bien, on monte un peu pour passer dans un village où il y a un ravitaillement au km 52 à Casaglia.

 


 

Je m'arrete environ 30s/40s à chaque ravitaillement ce qui m'a fait "perdre" au total une douzaine de minutes sur les coureurs accompagnés.

Annectote extra sportive: A un ravitaillement pendant la descente un des bénévole (masculin) avait un chemisier et deux beaux seins en tissus bien ronds avec de beaux tétons. Je lui ai demandé si je pouvais les embrasser et me suis executé sous les fou rires des bénévoles... Et oui désolé entre les photos, les bises et les arrets j'aurais pu mieu faire, heureusement que je n'ai pas de Coach...


Le ciel nous offre sa plus belle palette de couleurs, l'orangé et le rose laissent place à un bleu profond. C'est vraiment superbe, c'est dure mais je ne laisserai mon dossard pour rien au monde. Ces moments restent gravés dans mon ésprit comme chaque fois que je vois le lever de soleil ou le coucher en course ou en entrainement voir en OFF. C'est aussi pour cela que je cours.

 
 


Puis nous voila à Marradi petit village où un photographe nous tire le portrait. Un coureur nous avait doublé rapidement, j'étais étonné de son passage mais il s'est arreté au 65ème.

MARRADI - 65km - 5:32:47 - M:11,72 Km/h - 23ème - m:12,62 Km/h

Puis vers 20h45 je recois un coup de fils de Manu (rapace74). Je commence à avoir les jambes lourdes, mais après 65km c'est normal non?A Lans à Vercors pour le trail du Pic Saint Michel ils sont une cinquantaine de potes et vont passer un bon weekend et une belle course le Lendemain. Des personnes au bord de la route commente mon passage, avec le téléphone à l'oreille parlant Francais. Mais ca me reboost le moral.

 


 

Il commence à faire plus sombre. Puis l'arrivée de la nuit. Chaque montée se passe à peine à 6min/km et en moyenne je tiens environ 5min20s/km. Entre 75km et 85 c'est difficile, je recois beaucoup de sms. Je les lirais à l'arrivée mais celà fait vraiment chaud au coeur. Je regarde juste les noms de ceux qui les ont écrit, ils se reconnaitront mais merci à tous. La nuit est noire, je me fais doubler. Enrico BARTOLINI me repasse de nouveau. Il me dit tu as un coup de moins bien? Et oui j'avais les jambes de bois il m'a dit que lui aussi et de ne pas lacher. Je lui dis allé on y va il nous reste 30km! J'essaie de prédire mon temps final et je pense arriver en plus de 9heures. Des milliers de vers luisant clignottent dans les champs, c'est vraiment un grand spectacle. Bien loin des superproductions qui attirent des milliers de personnes. Un bonheur simple et gratuit, accéssible à tous. Emmenez vous enfants voir celà et ils seront enchantés comme je le suis aujourd'hui!

C'est dure mais je sers les dents. Tu ne t'es pas entrainé toutes ces semaines pour baisser les bras maintenant! Puis vers le km85 ca repart le moral et les jambes reviennent. Mème à 6min/km je devrais pouvoir passer sous les 9heures.

On arrive à Brisighella au km88. Un pointage et un ravitaillement. Le public est nombreux et ca fait du bien ces encouragements. J'ai la chance de passer tot, et ceux qui méritent le plus d'encouragements n'auront pas la chance de voir beaucoup de monde pendant la nuit.

BRISIGHELLA - 90km - 7:48:43 - M:11,52 Km/h - 28ème - m:11,03 Km/h (moyenne pas très juste car pointage réel au km88)

Ici il fait presque chaud, on doit ètre à 25 degrés, les étoiles nous éclairent. Et la ca avance bien, j'ai l'impression de pouvoir faire encore des heures de course à cette vitesse. Il me reste une heure de course, profite mon grand. Mais reste concentré car il te reste encore 12km. Je recois un coup de fil de Philippe (L'blueb), mais préfère ne pas répondre, je ne veux pas louper les 9heures, je ne suis pas certain de mes calculs. Après plus de 8heures de course, le cerveau n'a pas la lucidité pour éffectuer des calculs. Désolé Philippe, j'ai essayé de t'appeler à mon arrivée mais tu devais ètre couché pour préparer le Pic ou tu as battu largement ton record! Bravo.

Allé le ravitaillement au km 94. 25 secondes de bonheur. Après 94km il y a du coca au ravitaillement et c'est avec grand plaisir que je déguste ce verre de coca. Les plaisirs simples de l'Ultra: donné un verre de coca ou une bière à un coureur après 95km et vous verrez!

Allé depuis une demi heure le public te dis Bravo c'est fini tu l'as fait, mais c'est à partir de maintenant que je le sais. 5km je peux les courir en moins de 20min, moins de 18min et environ 16-17min à fond. J'ai 33 minutes pour les parcourir pour faire moins de 9h! 33 minutes!

Je vais gagner 2 places de plus. Au 97ème on passe les panneaux de la ville. Un coureur devant moi est accompagné par un ami qui cours avec lui. C'est Carluccio BORDONI (29ème et premier Homme de 55ans en 8h56min04s). Il va perdre 2 places dans les derniers 3km. C'est allumé, on est sur une grande ligne droite, je quitte la chasuble, la photo d'arrivée sera plus belle sans les bandes réfléchissantes. J'ai la banane comme on dit ici (un sourire en forme de banane)! Les applaudissements me remplissent de joie. Je les remercie avec un digne de la main ou un "Grazie!". Puis le panneau du dernier km. Je vois un coureur qui me précède à 30m. On est à plus de 12km/h, on va accelerer, je vais le doubler à plus de 14km/h. Puis je vois l'arche, un regard en arrière je suis seul, je fais l'avion, en zigzagant à plus de 17km/h vers l'arrivée sous les applaudissements

 

 

 

 

.TOP.

 

 


 

   8h53min30s, je suis centbornard!!!!!!! 


Quelle joie interieure. Exterieur. Une rampe pour acceder au podium. Je recois une coupe et une medaille, un bon pour prendre 3 bouteilles, je suis 26ème, je n'ai jamais vraiment connu mon classement pendant la course. Une jeune bénévole parle francais et doit m'expliquer comment trouver mon sac, rendre la puce, prendre les bouteilles et la navette pour les douches/massages. J'essais d'appeler Philippe sans succes et j'appel Ptit Jean car c'est le dernier SMS recu. Je lui dis juste "Je suis centbornard!" car lui aussi après le 100 de Crest le disait en ajoutant "Je le dis si je veux"Ca fait du bien. Je reprends mon sac et rend la puce. Un appel de ma mere qui a suivit la course sur internet (le système de sms a bien fonctionné aussi, elle recevait un sms dès que je passais un des 5 points de controle) et de Franco Varesio mon pote d'entrainement resté à Turin. Puis la bénévole vient me chercher, j'ai gagné un prix car j'ai terminé deuxième étranger (après les 10 premiers qui recoivent des primes) et j'ai donc droit à un beau vase:

 


Voici mes temps de passage:

15 - 1.16.14 - 1.16.14
20 - 23.14 - 1.39.29
25 - 22.24 - 2.01.53
30 - 22.56 - 2.24.50
35 - 25.10 - 2.50.00
40 - 27.40 - 3.17.41
45 - 30.58 - 3.48.39
50 - 32.34 - 4.21.13
55 - 23.31 - 4.44.45
60 - 24.07 - 5.08.52
65 - 25.26 - 5.34.19
70 - 27.56 - 6.02.15
75 - 27.46 - 6.30.01
80 - 29.47 - 6.59.49
85 - 30.22 - 7.30.11
90 - 28.29 - 7.58.41
95 - 28.13 - 8.26.54
99 - 22.04 - 8.48.59
100 - 4.31 - 8.53.30

Je me réstore et me change, puis file au bar d'en face, je commande une glace et une grande bière ! Je suis invité par l'accompagnateur Carluccio BORDONI à leur table. Il va aussi courir l'Ultra Trail du Mont Blanc fin Aout! Ce sont des Ultra coureurs depuis pas mal d'année il a plus de 55ans et me dit que je pourrais ètre son fils. On discute de course à pieds lorsqu'arrive au bar Roland VUILLEMENOT 62ans (38ème en 9h14min13s). Je ne le connaissais pas, mais son passé sportif est impressionnant. Il a gagné le passatore en 1989 et est recordman mondial vétérans des 100 km en 1993, en 6h 30’ 35" (15,36km de moyenne horaire). Pour plus d'infos:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Vuillemenot

On va discuter de courses et je fais un peu le traducteur. Qu'on se sent petit devant un tel palmarès et surtout je suis arrivé 20minutes avant lui.

Je vais sur la ligne d'arrivée pour voir arriver Enzo. Mario m'a appelé il est bloqué à l'arrière pour s'occuper de Valerio. J'essaie de faire des photos mais vais louper son arrivée. J'ai les doigts fatigués pour déclancher la photo :wink:

 
La fatigue d'Enzo à l'arrivée:
 

 

 
Allé on la refait:

 

On va aller prendre une douche avec un minibus de l'organisation qui fait la navette. Enzo va réussir à entrer dans mon short et un de mes tshirts, car Mario a les affaires de rechange dans la voiture! Puis on retourne à l'arrivée en minibus. La voiture est enfin arrivée. On va essayer de dormir car Valerio est bien décidé à finir cette course à plus de 65ans. Donc je vais dormir sur un banc publique et Enzo et ses suiveurs vont dormir dans la voiture. Christina arrivra en 13h05min. Je me rendors et à mon reveille, il fait jour et la voiture a disparu, ils sont allé voir Valerio pour le suivre sur ses derniers 15km. Je vais manger un croissantet j'attends l'arrivée de Valerio. Les arrivées se font au compte goute, mais c'est à chaque fois de grosses émotions. Valerio arrive en 15h57,  bravo à lui. On le reconnait bien derrière le drapeau, il est passé vraiment trop rapidement

Pendant qu'il se change on va prendre le petit dej. Le retour en voiture sera rapide, mais difficile pour les jambes et aussi Valerio qui avait des nausées.

Voila je suis centbornard. Je pense pouvoir améliorer cette première marque, mais pour une première je suis plus que satisfait. Maintenant 7 - 10 jours de repos et la saison de trail va commencer. Rendez vous dans 6 semaines au Gran Trail Valdigne!

 

30 commentaires

Commentaire de L'Castor Junior posté le 02-06-2008 à 22:27:00

Encore une fois, bravo champion !
Arriver à passer sous les 9h sur ce parcours, en embrassant le tétons des bénévoles et en mangeant des croissants à la mortadelle et à la banane, c'est vraiment fort.
Je suis fier de toi, mon fils :p
Rendez-vous au Gran Trail Valdigne (tu me garderas une binouze à l'arrivée ;-)) )

Commentaire de Lolarun posté le 02-06-2008 à 22:27:00

Mon Dieu, on m’avait dit que Florence était belle, mais alors là ! le souffle à demi coupé par la beauté de ces clichés ! vais relancer le cerveau operator qui m’avait vanté la ville !! le souffle à demi coupé par Florence disais-je.. pas étonnant venant de moi dirons certains ;)) mais alors le souffle complètement coupé, sifflé, entornadé par le reste de ton récit jérôme !! je le disais encore à Alain ce we, je n’en reviens pas à lire sans m’en lasser mais de plus en plus ébahie le récit et à travers eux la mesure et la grandeur de tes défis personnels. Encore un exploit vu de ma planète en tout cas, une perf d’extra terrestre, d’extra kikou, les mots me manqueraient presque ! C’est vraiment beau. Bravo… Bravo Centbornard !!

Commentaire de brague spirit posté le 02-06-2008 à 22:29:00

bravo Jérome pour cette superbe perf,pour améliorer la marque,il ne devrait pas y avoir de soucis sur un parcours plus roulant.pou la beauté de la ville de Florence,je pense que tu n'es pas loin de la vérité.bonne récup,avant le prochain objectif.

Commentaire de rapace74 posté le 02-06-2008 à 22:30:00

respect Monsieur......

cela me fait vraiment plaisir de te connaitre et de pouvoir faire la fête avec un grd champion comme toi

a très bientôt

manu

Commentaire de Khanardô posté le 02-06-2008 à 22:38:00

Et te voilà donc centbornard maintenant...

Un centbornard qui rigole, qui ne pèse pas tout ce qu'il mange, et qui sait garder la place qu'il faut à l'amitié et aux belles émotions entre deux séances de -dur- entrainement et entre deux records bien mérités.

Eh bien moi, je suis fier de partager des off et de préparer, un petit peu, avec toi cet UTMB où tu nous éblouiras tous une fois de plus avec ta grande classe.

Merci champion !

Alain

Commentaire de tindUp posté le 02-06-2008 à 22:40:00

Salut,

Merci de nous faire partager ce vibrant récit et félicitations pour ta perf !

Passe le bonjour à Enzo et félicite le chaleureusement de ma part ! Encore Bravo à vous deux...

Bonne récup

Commentaire de xav04 posté le 02-06-2008 à 22:41:00

Bravo pour cette enorme performance et pour ce beau récit (et les superbes photos de Florence qui me rappellent de trés bons souvenirs!!)
et au plaisir de te croiser bientot sur un trail ou sur la route (enfin au départ parce qu'après tu vas trop vite pour moi...)
xavier

Commentaire de béné38 posté le 02-06-2008 à 22:43:00

Bon ben je pense qu'à l'UTMB je te verrai seulement au premier point de passage où les spectateurs peuvent se poser...
T'est vraiment trop fort !

Commentaire de yayoun posté le 02-06-2008 à 22:45:00

Bravissimo e bellissimo :-)
Félicitations. Pendant que nous mangions nos pâtes au Pic, nous pensions à toi mais sans imaginer peut être tout ce que tu vivais et que tu nous fais ressentir à travers ton récit. On vit chaque km, chaque minute de la course et ça fait envie.

Commentaire de gdraid posté le 02-06-2008 à 22:58:00

Un très grand Bravo pour toi, Jérôme !
Tu le mérites bien.
Tout ton travail de ces mois derniers, te permet d'être un magnifique "centbornard" !
Merci pour ce beau reportage avec, entre autres, des photos sublimes de Florence.
C'est fort, de courir pour le plaisir, et la beauté du parcours. C'est toi qui a raison Jérôme.
JC



Commentaire de vial posté le 02-06-2008 à 23:14:00

Jérôme c'est complètement fou
le short de l'AAL (AAA Les couleurs)
ta course: photographe, reporter et même coquin
ton arrivée(était-ce l'asti qui te fait zigzaguer?
Le regard de ton pote à l'arrivée
et tous ces grands que tu as cotoyé
car toi aussi maintenant tu fais parti des grands
ENORME
Michel

Commentaire de Franciss posté le 02-06-2008 à 23:18:00

Que dire à part "Chapeau bas..." ? Ta facilité est impressionnante ! Très heureux pour toi de te voir relever de tels défis avec un si garnd bonheur affiché...tu honores l'esprit kikourou au-delà des Alpes !!!

Bonne récup à toi.

Commentaire de fanfan59 posté le 03-06-2008 à 06:27:00

Quel magnifique CENTBORNARD tu fais Jérome ! Merci pour ce très beau voyage en photos et ce cr si bien mené. Félicitations !

Commentaire de ema posté le 03-06-2008 à 08:18:00

bienvenue chez les cenbornards!!!
encore bravo a toi
bizzzzzzzzz ema

Commentaire de laurent05 posté le 03-06-2008 à 08:50:00

bravo jérome de plus en plus fort
un vrai régal à lire ton récit
bon récup et bonne chance pour ta saison trail
à bientôt
laurent

Commentaire de hellaumax posté le 03-06-2008 à 11:37:00

Vraiment chapeau Jérôme! Je suis fan de tes courses et de tes récits! Tout ce que tu fais me parait tellement hors d'atteinte. merci de me le faire vivre par procuration.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-06-2008 à 12:07:00

Bravo, total respect, le seul domaine où je peux te tirer la bourre est le nombre de récits.
Ton CR est super.
Encore bravo.

Commentaire de eric41 posté le 03-06-2008 à 12:16:00

Géant Jérome.Moins de 9 heures sur un tel parcours,sans accompagnateurs,en prenant des photos c'est très,très fort.
Merci pour les photos qui m'ont rappelé mes vacances 2005 dans cette merveilleuse région qu'est la Toscane.
Eric

Commentaire de Estive 73 posté le 03-06-2008 à 14:11:00

P... de perf ! et avec la manière... c'est à dire sans trop de manières !!
Re-bravo Jérôme
Comment peux tu être aussi rapide sans être pressé ??!

Dominique_tout_le_contraire_et_impatient_de_connaître_ça !

Commentaire de Françoise 84 posté le 03-06-2008 à 16:58:00

Merci pour ce magnifique récit, on a vraiment la sensation de partager ta course... et à ce rythme, je n'ai pas l'habitude!! Et le plus beau, c'est que tu en as profité tout du long. Bravo Jérôme!!

Commentaire de taz28 posté le 03-06-2008 à 20:20:00

Superbe Jérôme !! Quelle performance de champion !!
2008 semble être ton année...Dire que je vais me faire masser par une star :-)) !!

Récupère bien de ta course, merci pour toutes ces photos et ce récit aussi bien mené que tes cent bornes...

Taz

Commentaire de tabuki posté le 03-06-2008 à 21:22:00

alors là RESPECT !!! et en plus devenir un cent bonnards à Florence, ville magnifique mais où il y a des pavets ... Bravo !!! ah le Ponte Vecchio et ses glaces !!!

Commentaire de calimero posté le 03-06-2008 à 23:16:00

Tu es vraiment EX-TRA-OR-DI-NAI-RE!!Je n'ai même plus de mots pour te dire mon admiration pour ce que tu réussit à faire!
Je suis fier de te connaître etencore plus de ce que tu réalises a chaque fois.
Merci pour ces émotions et pour ton immense talent!!

Commentaire de chtigrincheux posté le 04-06-2008 à 15:57:00

Pas de mots justes pour exprimer l’émotion, continu et reste toujours accessible aux autres.
Dans l’ultra on prend autant que l’on donne ;
Une ch’tite mousse à l’occasion ?

Commentaire de martinev posté le 05-06-2008 à 20:00:00

Bravo pour ta belle course. Super réussi ton entrée sur le 100 km. Encore toutes mes félicitations

Commentaire de Stéphanos posté le 05-06-2008 à 21:32:00

UN TRES GRAND BRAVO, que tu mérites largement!Vu ta gentillesse et simplicité.Tu ne te prends pas la tête,comme dit Alain tu ne peses pas ce que tu manges.
Ta volonté et ton organisation dans tes entrainements ont payés...CHAPEAU!
à trés bientot

Commentaire de l'ourson posté le 05-06-2008 à 23:03:00

Superbe récit ! Je savais bien que tu allais nous faire une méga perf, mais être cent-bornard en moins de 9h !!... cela relève de l'exploit!!!!..Bravoooooo et repose toi bien maintenant car tu l'as bien mérité !!! ;-)

L'Ourson_admiratif_:-)))

Commentaire de langevine posté le 07-06-2008 à 00:52:00

100 bornards dans mon petit coup de coeur! Waouh! Mais n'est pas 100 bornards qui veut, encore moins avec un tel chrono! Et tout ça avec l'humilité d'un champion.. Non, franchement, je suis admirative, ces temps de passage font rêver!
Continue de nous faire rêver par ces courses que tu réalises à haut niveau!

langevine_qui_espère_pouvoir_un_jour-devenir_100_bornade! ;-)

Commentaire de hagendaz posté le 06-08-2008 à 13:10:00

et bien, un parcours pas évident à gerer et en plus un super temps bravo

Commentaire de franco posté le 07-08-2008 à 11:21:00

super bravo !!!!!!!
a la fin d'aout seront 166 km et D+ 9.400
bonne chance
Franco

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !