Récit de la course : Le Défi de l'Oisans 2008, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Le Défi de l'Oisans

Date : 26/7/2008

Lieu : Les Deux Alpes (Isère)

Affichage : 1155 vues

Distance : 200km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Samedi 4 août 2007:

Le Défi s’est achevé hier… je rentre sur Annecy la tête pleins de bonheur, de souvenirs, de paysages…Et dans ma tête je sais déjà que je serais là en 2008. 

 

Samedi 27 juillet 2008 :

Je ferme le coffre de ma voiture, grimpe dedans et direction les 2 Alpes via la gare de Grenoble pour récupérer Martine (Smilingmimi) et Yves, un gars que je ne connais pas encore. Pour moi c’est le 2eme Défi, pour Martine le 3eme (dont l’an dernier) et pour Yves le 9eme dont une fois en vainqueur (en 1998 si mes souvenirs sont bons) !!!... Fait pas le malin le Philou dans la voiture  

Arrivée aux 2 Alpes sous des trombes d’eau, on décharge vite fait la voiture, passage à « l’accueil » du Défi avec Patoche, Annick, Jean Pierre…  C’est cool de retrouver cette ambiance ! On récupère les Tshirt, l’éco tasse, le road book… et notre numéro de piaule. 

L’après midi se passe entre préparation des affaires pour le lendemain, rencontre avec les autres concurrents, retrouvaille avec des « anciens » : Arnaud, Laura, Michel… et Alain (mon UTMBiste préféré), et un petit thé (il pleut toujours) dans les 2 Alpes avec Martine.  

Enfin le repas arrive, puis la remise des dossards, le briefing et finalement il est temps de retourner dans les chambres pour fignoler les sacs et essayer de dormir un petit peu 

Dimanche 28 juillet :

Levé après une première nuit moyenne, déjeuner, derniers préparatifs, et on se retrouve tous Place de Venosc pour le départ sous le soleil ! 

Etape 1 : Les 2 Alpes – Cluy /14 km – 758 m D+ - 656m D-

            Etape de liaison non chronométré

Comme l’an dernier c’est parti pour une étape de papotage… 1er contact avec Benoit et Julien, je discute avec Jean Marc, Xhavié…On avance tranquillou, je vais vraiment tranquille, je finis ma poche à eau avant d’arriver mais profite d’une fontaine pour remplir un bidon pour finir la rando.

Arrivée à Cluy toujours sous le soleil.Super ravito, je mange 1 assiette de pâte, 1 assiette de riz et 1 banane.Préparation finale du sac, du bonhomme et hop direction le départ… Oups je n’aurais pas mangé un peu trop ?!? J’ai le ventre un peu lourd… 

Etape 2 : Cluy – Le Chazelet / 28 km – 1900 m D+ - 1730 m D-

Là ça y est, c’est vraiment parti !!!

Je pars tout de suite en courant…L’an dernier j’avais vraiment fait cette étape en dedans (en marchant jusqu’au Col de Cluy puis  jusqu’au Col de Sarenne).

Je sais que si je veux améliorer mon Défi, je peux déjà grandement y participer aujourd’hui !Je fais donc la montée du Col de Cluy en courant, sans me speeder non plus mais en essayant de trouver mon train. Les sensations restent pourtant assez moyennes.

Petite descente avant d’attaquer le Col de Sarenne, j’essaie de dérouler tranquille.

Col de Sarenne, alternance de marche / course et hop c’est partie pour une bonne descente. Dès les premiers lacets, je double Jean Marc à la faveur de son arrêt buisson. Je fais pas le malin car j’ai le bide toujours un peu lourd du repas et la chaleur n’arrange pas les choses.

Pourtant je laisse aller dans la descente et petit à petit revient en visuel sur Alexandra.

Petit replat, puis bitume pour aller sur Clavans… oups première coupure de jus, presque d’un seul coup, puuuuuu les jambes qui fatiguent….

Bon pas de panique je tiens bon jusqu’au ravito pour me requinquer avec un bon coca ! Chose faite je repars, c’est une partie de descente, donc ça va à peu près.

Puis hop c’est la montée vers Besse… là tout de suite je coince un peu plus… no panic, je prends un rythme qui me permet de monter finalement assez correctement

J’arrive finalement au ravito de l’Hôtel Alpin (avec tarte à la myrtille… que je ne touche pas encore cette année, le bide n’étant pas lui non plus au top).

Au moment où j’arrive Alexandra repart, puis derrière moi arrive Jean Marc et un autre concurrent… comme quoi la montée a été correcte.

Allez zou c’est reparti… et là tout de suite j’ai du mal, le petit bout de route me semble super long et dès l’attaque de la montée j’ai l’impression de ne plus avoir de jus… Bon va falloir que ça passe, j’attaque donc tout doucement, j’ai l’impression d’aller tout doucement.

En cours de montée je passe Fabrice (ce sera bien la seule fois de la semaine) complètement tétanisé par des crampes…D’ailleurs en parlant de crampes, à mon petit train de sénateur il faut pourtant que j gère aussi l’arrivée de crampes !?!

J’avoue que je ne comprends pas trop ce qu’il m’arrive ? Rien changer au niveau alimentaire, bien bu… du stress par rapport au Défi, à la première étape que je voulais un peu plus fort que l’an dernier ?

Bon malgré tout ça j’arrive au ravito.Puis se pointe Julien et Martine. Et hop ça chambre un petit coup !!!

Je repars, mais me fait reprendre puis larguer rapidement par Julien et Martine… Purée j’avance pas, j’ai les jambes bien dure, impossible de courir, de relancer… Pouuuuu du coup j’arrive pas vraiment à profiter du plateau d’Emparis

Heureusement je finis par passer le Col du Souchet. Et c’est parti pour la descente qui nous amène au Chazelet…Je maintiens mon écart avec Martine et Julien, puis dans la descente finale je fais l’effort et arrive en bas à 20 m de Martine… mais ya un petit coup de cul à mettre et je suis cuit !!!

Je laisse filer et rentre tant bien que mal 100 m derrière Martine et 200 derrière Julien 4 H 11.

Je gagne quand même 17 min par rapport à l’an dernier mais ça a été un peu trop sans réel plaisir pour que j’apprécie vraiment.

 Petit point positif je suis content d’avoir tenu au moins mentalement ! Allez place au traditionnel douche, lavage du short, et surtout massage !!!Après ça petit coup de Compex sur les mollets puis direction le repas.

Repas en compagnie entre autres de Julien, Benoît et Jean Marc… ça chambre pas mal

 

Et enfin le dodo. 

Lundi 29 juillet :

Lever, déjeuner, et départ pour un petit parcours de liaison jusqu’ à la Grave 

Etape 3 : La Grave – Villard d’Arêne / 3.8 km – 340 m D+ - 180 m D-

            Etape de contre la montre

Les départs se font échelonné toutes les 30 secondes : du plus lent de l’étape d’hier jusqu’au plus rapide.

Sans vouloir me griller, j’ai envie de me tester un peu et voir si j’ai bien récupéré et si les guibolles vont tourner correctement aujourd’hui… En plus j’ai la pression j’ai Martine et Julien juste derrière moi !!!

Je pars en faisant aller dans la descente. Je cours à ma main sur le chemin puis attaque le sentier plus raide. Tout va bien, je remonte du monde et personne ne me revient dessus !Arrive la descente, j’en profite et envoie une ou deux cartouches histoire de se faire plaisir (à mon niveau). Et arrive le coup de cul pour finir à Villard d’Arêne.

27 min 32 

Tout le monde arrive, tout le monde a l’air de s’être bien tirer la bourre, bref tout le monde est bien content !! Reste plus qu’à attendre le départ de l’aprem en allant manger, en préparant les sacs et en faisant tremper les petites jambes dans la fontaine (Waouh tellement froid que ça serre les chevilles) 

 

Etape 4 : Villard d’Arêne – Le Lauzet / 22 km – 880 m D+ - 1090 m D-

Comme le contre la montre c’est pas trop mal passé, je décide de partir normalement sans me poser de questions si les guibolles vont oui ou non tenir.

Après m’être fais charrier un chouia par Martine et Alexandra au départ, je me fais remonter et déposer tranquillement par Julien, Jean Marc, Jean Michel (un réunionnais), des écossais pour arriver au pied de la première côte avec Alexandra.

Alexandra l’attaque sur un bon rythme que je me contente d’essayer simplement de tenir en m’«agrippant » à ces baskets, on repasse Jean Michel, puis on arrive sur le plateau avant le refuge de l’Alpe. Je suis content pour l’instant tout va bien et j’arrive à relancer.

Pourtant  sur la dernière portion en arrivant au refuge je sens une première alerte dans les jambes Grrrrr

On arrive au refuge en même temps que les 2 écossais, je ravitaille les bidons et c’est reparti… Et là panne sèche, arrêt buffet de nouveau, alerte crampe et tutti quanti…Eh ben OK, on va encore faire ça en mode gestion alors

Je laisse filer tout le monde et bascule tranquillement le Col d’Arsine.

L’attaque de ma descente n’est pas sensass mais j’arrive (comme hier) à tenir en descente, donc je me laisse un peu plus aller, encourager par le fait d’avoir encore Alexandra en visuel.

Popopop j’avance, j’avance, jusqu’au moment où je me fais la réflexion qu’il faut que je me reconcentre… et moins de 2 min après je me retrouve à plat ventre, le coude droit en sang, et les 2 mollets tétanisés par des crampes…Purée j’au vraiment du avoir l’air misérable à me tortiller par terre le temps d’étirer les jambes… No comment )

Je me relève, rince mon coude avec le bidon : ah y a l’air d’y avoir un petit trou quand même…bon pas grave on verra en bas de toute façon, faut continuer !

Mine de rien, ça a du me mettre un coup d’adrénaline parce que le reste de la descente se fait pas si mal et j’arrive au ravito au Casset quand au loin je vois Alexandra qui en repart.

Je bois un coup, me rince la main pleine de sang, écoute les conseils de Brigitte (le toubib), et repart.

Bon en même temps à partir de là je sais que ça va être long, j’arrive presque plus à courir, j’ai les jambes qui couinent, bref j’ai simplement hâte d’arriver pour arrêter !

Je m’attends à chaque moment à me faire passer par Martine mais finalement j’arrive au Lauzet sans avoir revu personne.

2 H 49 

Petit à petit le reste de la troupe arrive.

Puis c’est parti pour le traditionnel douche, massage, recup, apéro, repas, chambrage avec Julien et Benoît + une petite variante toubib et un petit point pour le coude (Merci Brigitte !) 

Petit coup d’accordéon avec Rémy avant de filer au dodo pour essayer de récupérer enfin un petit peu.  

Mardi 30 juillet :

Etape 5 : Refuge du Lautaret – Vallouise / 3 + 20 km – 1270 m D+ - 1560 m D-

            Etape de récupération non chronométrée

But du jour : ne surtout rien donner pour essayer de récupérer un max… Y a besoin après ces 2 premières journées !!!

Après le pic nic, le groupe se disloque suivant le rythme voulu de chacun et je finis la journée avec Julien ;-), puis à 5 après une petite erreur de notre part.

Arrive donc enfin la douche, le massage, la visite au toubib ;-), l’apèro (trop classe), le repas et surtout le dodo pour la grosse étape du lendemain !!! 

Pendant l’apéro, le seul hic de ce défi : un espèce de photographe qui prend en photo les nanas du Défi, qui se collent à elle, bref super malsain… Difficile de savoir réagir face à un tel comportement et bravo aux filles pour avoir su gérer ça ou savoir laisser glisser. 

Mercredi 31 juillet :

Etape 6 : Vallouise – La Chapelle en Valgaudemar / 55 km – 3100 m D+ - 3170 m D-

Ca y est aujourd’hui on attaque les départ échelonné… j’adore ça, je trouve que c’est là que le Défi ouvre un peu plus sa magie… 

Et c’est partie pour 7 km de bitume, rapidement je me retrouve avec Alexandre, c’est cool on a le même rythme et le même objectif : ne pas se griller sur ce bitume mais ne pas trop perdre de temps. Devant Alexandra, Julien, Jean Marc, Benoît… trace mais on les aperçoit de temps en temps.

Avant le ravito Jean Louis nous passe… on le reverra plus, j’suis impressionné par la gestion de sa course, il part doucement mais après…

Toujours avant le ravito, Alexandre s’arrête un coup, je continue, fais le plein de la poche à eau et c’est enfin parti sur les chemins.

Je vais monter le col régulièrement sans accoup, ponctuer par les rencontres avec ceux partie plus tôt.

Arrivée au col, tout va bien, vue magnifique, petit coucou à Papa Mantoux, je resserre mes lacets, et hop direction Le Pas de la Cavale… pensée à mon Papa pour cette magnifique rando faite en 1996 ou 1997, et hop c’est la bascule dans la descente…

Allez j’ai le souvenir de la descente de l’an dernier, des coupes à faire, je me régale, tout va bien…Je finis par rejoindre Julien puis Benoît, ça a l’air de coincer un peu pour eux, j’invite Julien à me suivre mais ça le fait pas…

Je continue et finit par rejoindre Alexandra et Jean Marc à qui j’emboîte le pas.Puis d’un seul coup Benoît (Laval) puis Olivier nous passe… Impressionnant.

On arrive au refuge de Pré Chaumette, ravitaillement, quelques mots avec Laurent 05 venue faire un coucou aux Kikoureurs et hop je repars dans le sillage d’Alexandra et Jean Marc…

Mais dès que ça se raidit je préfère laisser filer pour garder mon rythme. Benoît n’est pas loin derrière et me remonte petit à petit.

On finit ensemble la montée du col de la Valette. J’embraye tout de suite la descente, invitant Benoît à venir avec moi mais son genou l’empêche de descendre correctement et de continuer avec moi (‘fin en même temps si son genou le taquinait pas il serait pas là avec moi).

Je profite du petit plateau avant le « petit » col de Gouiran pour m’alimenter un peu… tout en profitant… j’adore la traversée de plateau comme cela, ce sentiment en plein cœur de l’effort…

Allez 100 m de D+ et le col est avalé, hop ça rebascule, je laisse aller pour arriver au pied du dernier col (de Vallompierre) peu de temps derrière Alexandra et Jean Marc.

Pas de souci je monte toujours à mon rythme… je perds peut être même moins de temps que sur les autres cols…

Alexandra et Jean Marc m’annonce qu’ils commandent des cocas au refuge et qu’on s’attend là-bas, c’est sympa et ça me rebooste. Juste avant l’arrivée du col, 2 randonneuses me « tirent » gentiment la bourre, sympa et leurs encouragement font plaisir, mais arrivée au col je bascule direct et profite encore de la descente pour rejoindre Alexandra et Jean Marc avant le refuge.

Hop on se ravitaille en eau et coca et on repart avec Jean Michel qui nous a rejoint. Dans la descente, je coupe un peu plus et finit par prendre un peu d’avance avec Jean Michel sur Alexandra et Jean Marc… mais je ne me fais pas de souci, on n’a pas finit de se croiser et surtout le plus dur arrive pour moi avec le bitume final !

L’arrivée à la route se fait un peu languir à la fin et surtout la température par endroit se fait bien étouffante.L’arrivée au ravito sur la route fait du bien, Alexandra et Jean Marc arrivent 2 min après nous.

J’essaie de pas trop tarder au ravito car je sais que je ne vais pas arriver à les suivre sur la route… et ça ne rate pas je me fais reprendre au bout d’un petit moment…Allez j’essaie de ne rien lâcher, je cours tout le long et enfin l’arrivée dans la Chapelle, encore un dernier effort et c’est l’arrivée

7H21, content (6 min de moins que l’an dernier), 2 min de plus qu’Alexandra, Jean Marc et Jean Michel.

Je traîne pas trop, je file à la douche, passe aux massages (non sans avoir fait quelques aller retour au 3eme étage pour récupérer mon drap de massage, de la flotte, mon téléphone..) !

Pendant l’attente du massage arrive Julien, puis Benoît et Martine qui en finisse après avoir bien tracé sur le bitume !Puis on file boire une bière, manger des tourtons avec Arnaud, Julien, Benoît, Martine, Jean Marc, Donald…

La fin de l’après midi se passe tranquillement pour qu’arrive enfin l’apéro, puis le repas, un peu d’accordéon et allez on peut filer au dodo. 

 Jeudi 1er août :

Etape 7 : La Chapelle en Valgaudemar – Valsenestre / 31 km – 2780 m D+ - 2580 m D-

Allez ce matin on prend les mêmes et on recommence…

Le bitume a toujours autant de mal à être agréable… On arrive au ravito ensemble avec Alexandre, derrière Alexandra, Jean Marc et Jean Michel. Je fais le plein de la poche à eau et hop ça repart alors que Martine arrive.

En montée ce matin c’est pas encore les grandes sensations, donc je gère (peut être un peut trop vu le temps à l’arrivée)… Le col est long… Benoît de nouveau me rejoint sous le col de Vaurze et on finit de nouveau ensemble… Je prends le temps de resserrer de nouveau mes lacets (trop du pied droit faudra que je desserre un peu plus bas) et me laisse aller dans la descente (bien que le début soit un peu plus difficile au niveau jambes).

Comme hier Benoît ne peut pas suivre dans la descente à cause de son genou et je file tout seul pour finir par rejoindre Alexandra et Alexandre. Je continue tranquillement parce que de toute façon ils me reprendront dès que ça remontera.

En fait même avant car au ravito du Désert de Valjouffrey on se retrouve tous les 3, je pars un peu devant mais ne tarde pas à me faire passer. Je gère ma montée en essayant de conserver un rythme correct. Je me fais passer par Yves, puis me fais rejoindre par Nicolas dont je prends la roue pour arriver au sommet…

Du coup j’arrive à basculer au sommet avant qu’un groupe dont Benoît me reprenne ;-). Je passe Alexandre dès le début de la descente.J’essaie de tracer, mais ne tarde pas par me faire doubler par Nicolas, Jean Louis, Fabrice (tous parti une demi heure après moi) ; La descente se passe bien et surtout je suis content d’arriver à tenir sur la route forestière, j’ai l’impression de faire un bon finish.

Content d’arriver.

5H24.. sur le coup je suis content de la journée, de la gestion des montées, de cette étape…. J’aurais pas du regarder mon temps de l’an dernier : 21 min de plus cette année… Wahouuuu ça me file un coup… je pensais vraiment pas prendre autant… mais c’est vrai que j’avais fais une super montée du Col de Vaurze. 

C’est comme ça. 

L’après midi se passe de nouveau tranquillement entre les massages, la bière, un peu de détente…Bref tranquillou jusqu’à l’apéro et au repas en plein air : diots + gratin de crozet… un régal 

Puis petite discussion dans la fraîcheur du soir avec Julien et Benoît, visionnage des photos de la journée et hop il est temps de filer au dodo !  

Vendredi 3 août :

Etape 8 : Valsenestre – Les 2 Alpes / 18 km – 2150 m D+ - 1800 m D-

Bon ce matin départ de la dernière étape… j’ai envie après hier de voir un peu ou j’en suis, savoir si je peux quand même me faire un peu mal…

 

Donc dès le départ j’essaie de tenir un max sur le chemin, je m’accroche, pis on attaque le sentier avec Alexandre, j’essaie de me caler derrière lui comme l’an dernier j’avais fais derrière Marco… mais cette année c’est plus dur je laisse un peu filé… Le mur final me fait du bien, c’est raide faut pas réfléchir et quelque part je monte mieux là dedans à mon rythme…

 

Là haut Jean Marc, Alexandre et Jean Michel bascule… pis 2, 3 min derrière c’est mon tour… j’suis à bloc et profite guère du paysage mais c’est bon je suis en course et je vais m’éclater dans la descente…

 

Des que possible je coupe droit dans la pente... ça passe moins bien que l’an dernier (n’est ce pas, Martine ) mais je me retrouve en bas devant Jean Marc et Jean Michel. Je continue en direction du refuge sur mon rythme, me relâche un peu en remettant mes lunettes de soleil dans mon sac (le temps est couvert mais pas menaçant… tant mieux ça nous évitera de trop souffrir après Venosc)

 

Jean Michel me rejoint et on arrive quasiment ensemble au refuge. Ravito rapide du bidon, encouragement à Marie et hop je repars en mâchouillant une tranche de pain.

 

On attaque la descente ensemble avec Jean Michel, mais à ce jeu là il est bien trop fort pour moi et je suis obligée le laissé partir… C’est pas grave je continue à mon rythme, passe Gilles, me fais passer par Benoît Laval… la fin des la descente approche, je passe Papa Mantoux en manquant me peter la gueule juste à ses pieds, puis Olivier me passe. J’en profite un peu, rattrape Alexandre et on finit la descente ensemble en coupant dès que possible.

 

Ravito rapide avec Benoît (qui ne fait pas l’étape aujourd’hui  à causse du genou + releveur re).

 

On repart avec Alexandre mais comme d’hab je ne suis pas en montée donc je prends mon rythme pour aborder ces derniers virages…

 

Je pense bien gérer cette montée. À part un « touriste » qui se met en tête de me suivre, il va pas me lâcher d’une semelle jusqu’à l’arrivée aux 2 Alpes… c’est soûlant… c’est pas comme si c’était un participant au Défi, y pas d’échange…’fin bref ça me gonfle… mais je préfère rien dire et rester dans mon truc…

 

Je passe Xahvië peu de temps avant l’arrivée en essayant de l’encourager.

 

Et puis enfin l’arrivée des télécabines, un dernier effort et hop c’est l’arrivée…

 

Ca y est c’est terminé (3H24 idem l’an dernier)

 

On se félicite avec ceux qui sont arrivé, puis ceux qui arrivent, c’est un moment sympa autour du ravito d’arrivée des 2 Alpes

Petit à petit tout le monde arrive, Alexandra, Jean Marc (par la piste de VTT), Julien (après un petit tour dans les 2 Alpes), Martine, Marie, Michel, Gilles…

 

Bref c’est cool tout le monde s’est bien donné sur cette dernière étape et tout le monde est satisfait…

 

Direction la douche, puis avec Benoît on rejoint Marie, Arnaud et Papa Arnaud pour une bonne pizza – bière bien méritée

 

Puis c’est la remise des prix (sans classement ;-) mais un joli moment

 

Un dernier petit massage par Emilie (massage ô combien réparateur), quelques au revoir, une fin d’aprèm sous la pluie dans une crêperie, le repas, le whiskies des écossais, le Rhum des réunionnais, l’accordéon de Rémy et une fin de soirée dans un bar des 2 Alpes (avec un petit coucou de ma frangine qui vient passer le week end aux 2 Alpes!)

 

Et voilà le Défi s’achève le lendemain matin après le petit dej avec le départ de chacun au fer et à mesure…

 

Au niveau personnel je finis le Défi en 23H39 soit 4 min de plus que l’an dernier. Je devrais être un peu déçu car j’étais venu avec en tête l’idée de m’améliorer au final…

 

Pourtant la satisfaction de finir le Défi dans de bonnes conditions, avec l’ambiance de cette course empêche vraiment d’être déçu !

Je m’améliore sur 2 étapes (Cluy – Le Chazelet, le 1er jour et Vallouise– La Chapelle en Valgaudemar, la grande étape), fais jeu égal sur le contre la montre et le dernier jour Valsenestre – Les 2 Alpes mais perd du temps le 2eme jour (Villard d’Arêne – Le Lauzet) et surtout le jeudi entre la Chapelle en Valgaudemar – Valsenestre.

 

Voilà faudra peut être revenir pour essayer de mieux gérer tout ça

 

 Reste enfin tout ce qui ne peut pas se décrire par de simples lignes dans un compte rendu : l’ambiance, l’entraide entre coureurs, les encouragements, les fous rires, l’attention des tous les bénévoles, la gouaille d’Alain (et dire qu’il faudrait que je revienne pour me faire payer la bière que tu me dois), les paysages, les grandes et les petites discussions, la détente aussi bien physique que morale chez les kinés, leur bonne humeur, les rencontres, les retrouvailles, le pincement au cœur en se quittant, le bonheur et le soulagement des arrivées, la chaleur, le cri du pied qui bute sur une pierre, se sentir griser dans une descente, se sentir forcer dans une montée, les bons repas chaque soir, la saveur de la pastèque au ravito d’arrivée, le plaisir de se croiser au fil des 3 dernières étapes, l’accueil et les apéros chaque soir, l’organisation limpide de Patoche et son équipe, la fraicheur de Cyril après son petit tour, le bruit des sacs et fermeture éclairs au gré des préparatifs de chacun dans les piaules, les câlins dans les bras d’Arno ;-), la coupure avec le monde, les lumières sur les montagnes, les nuits agités par l’altitude, la fatigue, les ronflements…, le bonheur de redémarrer chaque matin, le trempage des guibolles dans la fontaine à Valsenestre, la conversation avec Julien pendant la rando ;-), les coups de moins bien, les coups de mieux, les coups de speed, la gentillesse de Brigitte, les chassés croisés avec Jean Marc et Alexandra, la beauté des cols, des torrents, des pierres, des arbres, des plateaux…  

Tout ça, tout ça pour le plaisir de courir heureux en montagne

 

11 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 14-08-2008 à 09:16:00

en somme, classement ou pas classement, ça ne change rien du tout...
on est là d'abord pour faire chacun son défi, les uns pour le terminer, les autres pour améliorer leur course en montagne,ou pour être devant les copains....
c'était une super semaine......des vacances de rêve....on le vit avant, pendant et longtemps "après"! à plus!

Commentaire de Arno_SMAG posté le 14-08-2008 à 09:35:00

tu es le plus fort mon Philou. L'année prochaine tu fais le podium !! A bientôt en savoie ou en haute savoie ;)

Commentaire de Génep posté le 14-08-2008 à 10:47:00

Super CR Philippe !
Merci de nous avoir accompagner avec Julien sur notre défi, jeunes palawans que nous sommes :)
On s'est bien marré, on s'est bien chambré !
Seul déception pour moi, ne pas t'avoir passé avant la fin de Côte Belle qui était mon challenge journalier ;)
A bientôt en ski de rando ou sur une course !

Commentaire de Françoise 84 posté le 14-08-2008 à 11:01:00

Merci pour ton récit qui nous donne un goût de "revenez-y" et de t'avoir croisé pendant cette semaine! Gros bisous, à une prochaine!

Commentaire de Arno_SMAG posté le 14-08-2008 à 13:31:00

et gros bécots !!!!!

Commentaire de serre file posté le 14-08-2008 à 16:30:00

tu t'es dénoncé toi même. Malgré les recommandations des briefings, tu as coupé les sentiers : 2 heures de pénalités !
Quand à la bière tu as refusé le verre tendu à Valsenestre pour éviter d'entendre la vérité sur l'utmb.
Les Parisiens ont de la gouaille, les Marseillais de la tchatche, moi c'est de la réthorique, môsieur.
Te faire battre par Alexandra, je te croyais plus fort. Heureusement qu'il n'y avait pas de classement.
Néanmoins, tu n'as pas l'air d'un type désagréable, juste un peu inconséquent écolgiquement parlant quand aux traces laissées derrière lui, j'en veux pour preuve ces taches rouges sur un caillou dans une descente.
Il faudra qu'on en parle devant une bière l'année prochaine, mais ce coup ci c'est à toi de payer.

Commentaire de smilingmimi posté le 16-08-2008 à 08:36:00

Merci pour ton CR, c'est comme si on y était (et au fait: j'étais bien loin derrière ;-))
Comme quoi ça marche bien l'intox.

Enfin pas tant que ça...heureusement que ce n'était pas chronométré...pour toi ...parce que moi fégnasse, ou pas, ce 4ème Défi(et pas 3ème ;-))est mon meilleur et de plus d'1h.

Bonne fin de prépa pour l'UTMB
et ... au plaisr ;-)

Commentaire de laurent05 posté le 17-08-2008 à 15:42:00

sympa ton récit ça donne vraiment envie
en plus le coin est tres sympa
à bientôt
laurent

Commentaire de Souris posté le 23-08-2008 à 22:30:00

Merci Philippe pour ce CR, je crois que le dernier chapitre résume parfaitement le Défi... manque juste Rémi avec son petit accordéon!! Trés belle semaine!

Commentaire de Xavhië posté le 26-08-2008 à 00:22:00

Merci pour ce récit, quelle mémoire!
Yapuka remettre ça dans un an, tellement c'était bô!

Commentaire de Skynew posté le 26-08-2008 à 18:34:00

Super CR mec !
Thanks pour les dédicaces ;-)
Mais bon 4 min c’est ballot ! Du coup t’es obligé de revenir l’année prochaine !.
A+ pour une sortie trail + fiestaaaaaaa
Julien

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !