Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2008, par xavier'

L'auteur : xavier'

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 29/8/2008

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1641 vues

Distance : 163km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

A DAY I WILL NEVER FORGET …..

 ….. 29 août 2008 à18h30 nous étions plus de 2000 à partager le même rêve : faire le tour du Mont-Blanc en moins de deux jours sur un parcours de 166km et 9400 m de dénivelé positif en 46h00 maxi.

Chacun de nous s'est soigneusement préparé durant de longs mois.

Malgré la démesure de l'épreuve, nous sommes sereins … près de 1200 bénévoles participent à la même aventure, prêts à offrir avec passion leur aide et leur réconfort dans un esprit de partage et d'amitié. Cette aventure à vivre est hors du temps......  Supporter la fatigue, surmonter les doutes et les angoisses. Tout ça pour rentrer dans le clan des « FINISHERS »

…. Ces quelques phrases sont celles que  m’ont portées pendant  la préparation de cette course, au cœur de Chamonix  … sous la chaleur et l’ambiance de l’événement…

Mais voilà, une fois sur place tout s’est bousculé. Une organisation très (trop) bien réglée, un événement hyper médiatisé …. Je ne m’y suis pas préparé…

Cette ambiance devient pesante, les retrouvailles avec les copains de l’ASB, Patrick, Rodolphe, Pierrick, Valentin, Cyril, Titi et Géraldine n’y font rien, pourtant   l’ambiance est chaleureuse, nous partageons les dernières heures d’avant course autour des spécialités gastronomiques locales.

18h30 le départ est donné, emporté par la foule…  le peloton s’étire, Les  Houches,  St Gervais, les Contamines …..

il fait nuit, le col du Bonhomme … L’envie va revenir ….. Les Chapieux …Le col de la Seigne, levé du soleil, paysage de rêve …  et pourtant … je n’y suis toujours pas ...

Les retrouvailles avec Pierrick et Cyril, ils m’annoncent ne pas avoir vu Titi aux Chapieux, les téléphones ne captent plus, au post du lac Combal on apprend l’abandon de Titi …

Cette fois je n’y suis plus, trouver la motivation d’aller au bout, une bonne raison de continuer 

Cyril me propose de l’accompagner dans sa détermination …

Courmayeur 30mn d’arrêt avant la barrière horaire, prochain point d’eau au refuge Bertone,  sous la Chaleur …

Géraldine est venue nous encourager et Patrick par téléphone …

Cyril retrouve sa famille à la sortie de Courmayeur, cette rencontre l’aura  transformé, au-delà de la douleur, il accélère on le retrouvera au refuge Bertone ou très gentiment il nous attend, il repart en courant …..

Avec Pierrick  on est plus dedans, c’est décidé notre progression s’arrêtera 03h00 plus tard à Arnuva …

Le physique y était sans l’envie … un mauvais jour, deux ampoules et quelques irritations à l’origine de cette renonciation …. Je n’ crois pas …. Juste l’envie, ce jour là elle n’y était pas .....

Aux Givrés ..  Titi, Rodolphe et les autres   sans vous , je ne me serai pas lancé dans ce défi, dans l’aventure … un jour sans … mais une aventure à vivre …… MERCI. 

A nos deux FINISHERS … Valentin, Ta blessure ne t’a pas empêché de le boucler, ta détermination nous a scotchés. Cyril, ta moitié et tes enfants étaient en toi (on l’a vu), tu l’as fait …. Une histoire comme celle là, elle ne s’oublie pas …  BRAVO les gars.   Xavier.            

5 commentaires

Commentaire de frankek posté le 10-09-2008 à 10:30:00

bravo quand mème ! c'est pas toujours façile d'abandonner...récupère bien pour mieux repartir

Commentaire de Mustang posté le 10-09-2008 à 20:50:00

L'essentiel n'est-il pas d'avoir osé?

Commentaire de hagendaz posté le 10-09-2008 à 23:23:00

bonne récup

Commentaire de ptijean posté le 11-09-2008 à 18:19:00

Pas de découragement, je m'y suis repris à deux fois pour y arriver, c'est comme d'arreter de fumer les echec te raproche du succes.Bonne recup

Ptijean

Commentaire de JLW posté le 19-09-2008 à 22:17:00

Merci de nous faire partager ton expérience difficile. L'UTMB est un grand monument et tellement de détails sont importants. Tu me fais découvrir l'envie, l'envie de continuer, l'envie d'aller au bout, de passer par-dessus les douleurs. Comment s'entrainer pour cela ? Le physique était là (je peux en témoigner lors de notre sortie aux 3 Pignons) mais pas l'envie. Je m'interroge.
Récupère bien et l'envie va revenir, j'en suis sur.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !