Récit de la course : Le Bélier 2008, par ultrawill

L'auteur : ultrawill

La course : Le Bélier

Date : 24/8/2008

Lieu : La Clusaz (Haute-Savoie)

Affichage : 700 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

QBC (quelle bellecourse)

En ce beau week end ensoleillé, nous montons , mon épouse et mes 2 enfants à la Clusaz pour ce trail du Bélier. Nous passerons la nuit à l'hôtel pour plus de commoditéts et pour que la famille en profite également. Nous sommes rejoints également par mes amis les Bonobots, Marie et Lionel qui vont également faire la course et notre ami le Ganthier, aussi appelé Denis. Lionel et Denis ont pratiquement toujours fini devant moi et Marie commence à courrir, mais laisse percevoir de très grosses capacités en trail.....presque inquiétante la Bonobette . Enfin , j'me comprend !!!!!!!.Donc dépar sous un magnifique soleil et une t° relativement fraîche, mais idéale pour la pratique de notre sport.
C'est un peu la bousculade au départ, mais très vite le peloton s'étire et mes trois amis aussi (se tire).

 Je monte donc le single track en solitaire, si je puis dire  et je relance dès que cela est possible. Pas facile, mais cela m'aidera à garder des cartouches pour la suite.; viens ensuite la partie sur la route avec ses magnifiques chalets en bois à l'allure de cartes postales. Magnifique. Pleins de pompiers me doublent et j'ai un peu les boules mais je continue à mon rythme en me disant qu'au train, je vais faire ma course et je vais essayer de bien gérer mon effort. Je contourne le lac et au loin j'aperçois la bonobette seule  et apparemment en légère difficulté. Je ne dis rien et je la reprend au train.
J'arrive au Agneau avec elle et elle me largue dans la descente. je ne m'affole pas et je continue au train sans marcher dans les côtes régulières et pas trop pentues .Mon but n'est pas de larguer Marie mais de continuer à produire un effort régulier et soutenu. C'est de cette façon que je prendrais le large.

Me voilà au pied du mur, au 21 ème kms et de loin j'aperçois mes 2 potes , sans en croire mes yeux bien évidemment.J'arrive derrière eux et je les hèle; Hey Ho les copains , c'est moi!!!!!;Ils se retournent et ne me voient pas, tellement pour eux ce n'est pas possible . Au second appel, ils me voient enfin et là............les yeux sortent des orbites, les mâchoires se décrochent et leur véritable nature se dévoile. " T'es venu en stop, t'as volé une moto, t'as coupé par où, j'en passe et des meilleures. Blessé dans mon amour propre, je ne répond que par le silence, pour exprimé mon mépris à ces 2 "randonneurs", carà cette vitesse ce sont bien des randonneurs.
Enfin, après cette côte qui à laissé des traces, nous faisons un bout de route ensemble et arrivons à l'avant dernier ravitaillement, en bas de la côte en lacets.
 Nous la gravissons en marchant, avec le Mont Blanc à notre droite . C'est là que Denis repart en courrant et que je reste avec Lionel. Je lui signale le toit de l'Europe, mais il est dans un semi coma et ne voit plus rien. Nous continuons en marchant et dans le dernier virage , je lui dit; "Allez Yo, on y va, accroche toi". Et là, j'ai entendu un "j'peux pas , j'chui cuit", j'ai donc décidé de reprendre la course et de le laisser continuer sa randonnée. Le cht'i pépère n'a pas du aimer, car il m'a redoublé dans les 4 derniers kilomètres de descente assez technique de la fin.

La descente sur la Clusaz à fini de me casser les jambes, mais QBC (quelle belle course)!!!!!Denis fini premier du groupe en un peu plus de 3 h00. Lionel à 1 mn de Denis, moi à 50 sec de Lionel et Marie à 06 mn de moi.J'ai passé un excellent week end parmis mes amis et avec ma famille. Nous avons marié le sport et la détente, la convivialité entre amis et c'est cela aussi l'esprit trail.

J'espère que mes potes ne m'en voudront pas trop de les avoir chambré dans ce récit , mais ils me connaissent. Quoi qu'il en soit, je  recommande cette course pour la beauté de son parcours et la qualité de son acceuil, ainsi que la grande compétence de ces bénévoles.

A l'année prochaine.

1 commentaire

Commentaire de ultrayo posté le 14-11-2008 à 17:21:00

le randonneur te corrigera à montagnole

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !