Récit de la course : Trail des Glaisins 2009, par gaspi74

L'auteur : gaspi74

La course : Trail des Glaisins

Date : 4/4/2009

Lieu : Annecy Le Vieux (Haute-Savoie)

Affichage : 868 vues

Distance : 32km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Glaisins 2009

Le trail des Glaisins 2009 est mon premier trail, c'est avec une copine et un copain tous les deux novices aussi qu'on part pour cette aventure. 

On arrive à Annecy le Vieux à 7h30, on se change vite fait on récupère les dossards, un petit tour au toilette et tout le monde est déjà pret sur la ligne de départ. En bon débutant on se range en queue de peloton et on part tranquillement.

 

Départ -> premier ravito

C'est partis je prend mon rythme et ne me laisse pas entrainer par la masse, un peu de route goudronné, un sentier large en bordure d'un champs, puis on traverse la double voie sur un pont, et enfin on plonge dans un petit sentier dans les bois, le sentier n'est pas large et un peu humide, il y a des racines, ca descend assez raide, ca donne le ton tout de suite, surtout que l'on croise une coureuse quiremonte elle c'est tordu la cheville correctement et abandonne. On court en file indienne et à plusieurs reprises on se retrouve quasiment à l'arrêt car ca bouchonne pour certains passage un peu difficile. On quitte ce bois un peu de route goudronné, un petit pont le kilomètre 5, et on repart sur des sentiers, plus large cette fois et beaucoup plus roulant, on commence un tout petit peu à monté. On arrive dans un village, un peu de gondron, et on est reparti dans un sentier qui monte pour arrivé jusqu'au premier ravito. Tout va bien, content d'etre au ravito, je prend un verre d'eau, un verre de coca,un carré de chocolat et je prend aussi mon premier gel. Ca fait 1h10 de cours et on est en au kilomètre 8.

Premier ravito -> sommet du Lachat

Au premier ravito on sait tout de suite ce qui nous attend, le chemin repart en montant sec. C'est parti pour 700m de D+ environ, le chemin est plutôt large et se rétraicit par endroit, c'est toujours plutôt humide et parfois assez glissant, heureusement que j'ai les batons ca aide bien quand ca glisse. Je monte en marchant tout se passe bien, je remonte même tranquillement sur les 4/5 coureur qui me précéde, aux alentours de 1100m d'altitude on rencontre de la neige sur le chemin, l'avantage d'être en fin de classement c'est que le passage dans la neige est tout tracé et bien damé on ne s'enfonce pas du tout et c'est à peine glissant. On quitte la parti enneigé et on est presque au sommet, le sol est toujours humide avec des endroits un peu boueux et raide, merci les batons encore une fois. A la fin de l'ascension Mat et moi finissont par dépassé 3 coureurs que nous avions remonté doucement. La montée c'est bien passé par de douleur, c'est le bonheur il fait beau. On passe devant le photographe, un petit sourire et il va falloir attaquer la descente.

 Sommet du Lachat -> Deuxième ravito

C'est parti pour la descente, je crois qu'on va perdre quasiment 800m de dénivellé en environ 4km, ca va être pentu. Et effectivement c'est le cas, le sentier ne serpente quasiment pas, c'est plutôt droit dans la pente. Je plie au mieux les jambes pour baisser le centre de gravité, ca le fait bien on arrive à courir à un bon petit rythme, mais ca fait quand même bien mal aux jambes. Dans la descente avec Mat on double 4 ou 5 coureurs, ca donne le moral. On passe le kilomètre 15 on continue à descendre et au arrive au deuxième ravito. Un verre d'eau, deux verres de Coca, 2 abricot sec, 1 carré de chocolat, deux mintes d'arrête environ et on est repartit.

 Deuxième ravito -> Troisième ravito

Je suis toujours avec Mat on a toujours la forme. On a pas encore finit la descente, ca descend moins raide, on arrive à aller un peu plus vite. Ca yon arrive tout en bas de cette descente, on reprend un peu de route goudronné, on passe un pont au dessus d'une rivière,encore un tout petit peu de route goudronné et on voit le chemin pour attaquer la deuxième monté. Je ressors mes batons juste avant d'attaquer cette deuxième monté car ca part raide tout de suite, c'est partis pour la montée et je sens que ce n'est pas la grande forme, je marche mais Mat qui marche aussi me décroche assez rapidemment, je prend tout de suite un gel Coup de fouet en espérant que ca relancera la machine. Je continue a monté en marchant, hors de question de s'arrêter, ca monte bien raide, c'est assez technique avec des racines et le sol est toujours assez gras par endroit. Je vais passer 20 minutes vraiment rude, le coeur tape fort, j'ai l'impression que ca veut pas descendre malgré le fait que je vais doucement. On arrive sera une partie plus plate puis légèrement descendante, on passe on dessus d'une très grosse carrière, je continue à marché malgré le fait que ca descend un peu, il faut que mes puls baisse. Du coup je me fait remonté par deux coureuses que l'on avait passé avec Mat dans la descente du Lachat. On repart pour remonter un peu plus raide dans les bois, je sens que ca va un peu mieux, je me fait reprendre tranquillement par un autre coureur et j'en profite pour emboiter son pas. J'arrive à le suivre ca fait du bien d'avoir quelqu'un juste devant. Après qu'il m'ai "tiré" un petit moment il me propose de repasser devant, pas de souci j'y vais je me sens mieux. Je me retourne je vois qu'il ne me suis pas, je lui demande si ca va, il me répond que oui mais qu'il préfère s'arrêté une petite minute. Je continue tout seul et assez vite j'arrive au troisième ravitaillement. Je prend un verre d'eau, un verre de coca, 2 abricots, je rempli un peu ma poche à eau qui est quasiment vite, ca va arrive derrière et on se retrouve à 6 ou 7 au ravitaillement. Je me dis qu'il ne faut pas que je traine histoire de conserver la petite avance que j'avais, je reprend 2 abricot sec et c'est reparti.

 Troisième ravito -> Arrivée

Il reste encore un peu de monté mais je me sens mieux et ca ne m'inquiète pas de ne pas être encore en eau, derrière moi et repartit un coureur avec un T-shirt CCC 2007 bleu, il en environ 50 mètres derrière et je pense qu'il va surement me reprendre. Mais à chaque fois que je jette un oeil derrière il est toujours à même distance, ca donne le moral je me dis que je tiens un bon rythme, cette fin de montée et agréable par trop raide dans le bois, il fait bon et ca va bien. J'arrive en fin au sommet, deux bénéboles sont la haut et me dise que c'est bon ca descent, bonne nouvelle je me met à courir de suite, ca fait du bien ca faisait un moment que je n'avais pas couru. Ca descent moins raide qu'au Lachat, j'arrive à avoir un bon petit rythme et je n'ai pas trop mal au quadri, par contre j'ai des début de crampes sur le devant des papiers, je m'étire les orteils vite fait sur des gros cailloux et espèrant que ca va passer. Ca descend en serpentant du coup la descente est toujours douce et on arrive a bien courir même si ce n'est pas très large. L'homme en t-shirt bleu est toujours derrière moi, je sens bien qu'il n'est pas loin mais toutefois il ne revient pas sur moi. On descend toujours tranquille on traverse un petit bout de pierrier. Je crois que j'ai distancé l'homme en bleu mais je ne lache pas le rythme, ca va bien et plus d'alerte de crampe. Je voit que le niveau du lac se rapproche, je me réjouis en me dissant que j'arrive en bas de descente, et la au loin je vois que ca remonte, ca fait mal au moral, mais bon il faut y aller, c'est partis dans un petit raidillon qui monte de plus en plus raide, mais heureusement il s'avère moins loin que je craignais et ca redescent à nouveau. Tout va toujours bien même si on sent que les jambes se déroule un peu plus difficilement depuis la fait de la descente les panneaux kilométrique indique tous les kilomètres, je sens que c'est bon signe que j'approche de l'arrivée. Ca y est je rejoins une route goudronné et des habitations, mais ce n'est pas encore tout à fait finit, on quitte la route goudronné à nouveau pour un chemin à découvert qui monte, mais ca va ce n'est pas trop long et le soleil me donne le moral, on termine ce chemin avec du plat le long d'un champ, ce ne monte plus donc je cours à nouveau et j'apercoit meme une coureuse au loin devant. On reprend la route goudronné, les bénévoles sont la pour assuré le passage on travers la route, on passe un ront point, on passe un deuxième rond point on retraverse la route, je demande au bénévole quand on arrive et il m'annonce environ 1 kilomètre, ca fait plaisir et je relance un peu. C'est reparti dans un petit chemin dans un bois, c'est un peu boueux sutout que la quasi totalité des coureur sont déjà passé, mais bon c'est pas grave je passe à travers en gardant mon rythme, et ca paye puisque je vois que je remonte la coureuse que j'avais aperçu au loin peu de temps avant. Elle court mais tout doucement, j'arrive derrière elle, je lui demande si ca va, elle me dit que ces pieds la brûle. Je la dépasse et continue, on traverse une route goudronné à nouveau les bénévoles me dise qu'il reste 600 mètres, ca fait plaisir d'être si proche du but. A peine la route traversé on repart dans le bois toujours boueux mais on est pas à ce pret. Je vois un autre coureur devant moi dans le bois il marche, je le remonte rapidemment, l'encourage te lui dit de courir car on est au bout il me dit qu'il ne peut plus qu'il a trop de crampe. Je le double puis sort du bois, il reste 300m sur goudron, j'accélère encore un tout petit poil, on contourne le stade de rugby, ca la petite ligne droite d'arrivée, Mat est la pour m'encourager, je passe l'arche d'arrivée et tape dans la main de Jean-Marie le président de l'organisation qui me félicite. Ca y est j'ai bouclé mon premier trail en 4heures 53 minutes, c'était vraiment une superbe expérience.

 Ce trail des Glaisins est vraiment une super organisation le parcours et très bien balisé et tout les bénévoles sont super aimables, j'y retournerai l'année prochaine.

3 commentaires

Commentaire de Tercan posté le 06-04-2009 à 07:13:00

Félicitations pour ton premier trail !
Le premier d'une longue série surement :)

Commentaire de l ignoble posté le 06-04-2009 à 13:06:00

bravo pour ta course et ton récit si détaillé!!!

Commentaire de Kevin99 posté le 08-04-2009 à 01:22:00

Bravo pour ton premier trail et ton récit est génial

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !