Récit de la course : Trail de la Drôme - 46 km 2009, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Trail de la Drôme - 46 km

Date : 19/4/2009

Lieu : Buis Les Baronnies (Drôme)

Affichage : 2370 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 autres récits :

Le spectateur.

Le spectateur. 

Bon aller, je viens avec vous. Sébastien a loué un appart à Mollans sur Ouveze et nous accueille pour la veille de la course.

Je voulais y aller le matin même, mais Anne m'a convaincu de venir avec Stéph et Xavier le samedi.

Nous rejoignons Séb en fin d'après midi. Nous sommes donc cinq à aller courir ce trail de la Drôme à Buis les Baronnies.

 

Nous allons faire un tour aux dossards. Sebastien a retiré nos dossards mais mon tee shirt est trop petit. Il n'y a plus de XL avec le logo de la course. Tans pis je le prends quand même vierge. La petite salle est tristounette. Pas trop d'exposants. Avec toutes ces caves aux alentours, cela méritait quelques négociants en pinard. Ils auraient fait des affaires. Enfin, nous, on en aurait acheter.

 

 

De retour à l'appartement, nous prenons un bon petit repas avant d'aller vite nous coucher.

La victoire, enfin, des verts face à Lille va me faire passer une bonne nuit.

 

Le matin tout le monde se prépare à sa façon et tranquillement nous partons pour Buis à 15 bornes du gîte.  

 

 

 

 

Nous nous garons assez prêt du départ. Lacets serrés, camel back sanglé, nous sommes prêt pour les 46 bornes, enfin pas tous car Xavier fait le petit trail de 23 kms.

 

 

 

 

 

 

 

Il y a du beau monde : on voit passer Serge Barthes qui s'échauffe. Thierry Breuil le vainqueur du TTN 2008 est là. Mais aussi, David Laget, Julien Rancon, Fabien Antolinos, Vincent Delabarre, pour ne citer qu'eux.

 

Phildeval et Ema viennent me saluer. Nous faisons connaissance vite fait. J'aperçois au loin, Bellet. Nous allons le voir.  

 

 

C'est bref car j'ai perdu mes collègues et l'heure du départ approche. Je les retrouve et nous posons pour la photo.  

 

 

Derrière il y a Kenza Pedrero un petit bonjour sympathique, entre traileurs l'ambiance est toujours bonne.

 

Le speaker nous demande d'approcher de l'arche pour écouter le briefing.

Stéphane et Sébastien se mettent devant. Ils ne sont pas là pour rigoler. Je reste avec Anne et Xavier. Sur la droite je vois un autre kikou.

 

 

 

 

Le départ est donné et nous partons pour une boucle dans le village.

 

 

 

 

 

 

Je rattrape le kikoureur. C'est Défi Franck. Un petit coucou et je continue sur les pavés avec Anne, Xavier a taillé devant.

 

 

Nous passons sur un pont. La caméra de Sport + nous filme. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons ensuite à gauche et le chemin va ensuite grimper.

 

 

 

 

 

 

 

La vue est belle. Le sentier devient une mono trace. Je m'accroche au short de Anne.

 Il est là au loin impassible. 

 

 

 

 

 

Anne a vraiment la patate car elle dépasse sans arrêt et je la suis toujours. Elle coupe les virages doublant les coureurs et coureuses qui marchent. J'alterne trot et marche rapide, mains sur les cuisses. Je me retourne pour voir en bas que le village est déjà loin.

 

Je lâche petit à petit et je me retrouve face à mon trail. Je chemine par ce sentier qui n'arrête pas de monter. Que c'est dur. J'ai mal au dos. Le paysage est vraiment beau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca redevient plat et on peux courir, cool. Le peloton est déjà bien étiré. On ne sait pas qui court les 23 ou les 46 bornes à moins de regarder les numéros de dossards. Les gros courts la petite distance, les petits font la grande. Moi je suis grand et je cours le grand.

 

Cela vallonne et je reprends une marche rapide. Nous longeons une barrière en plastique 

Il est toujours là à nous regarder.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes maintenant sur une crête ou les cailloux blancs jonchent le chemin. De chaque côté le spectacle est grandiose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous rentrons dans un sous bois où il faut pencher la tête pour éviter les branches. C'est en dévers mais le revêtement est souple. 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au 1° ravito. C'est là que les parcours se séparent. A gauche les 46 à droite les 21/23 qui vont redescendre de suite. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une bonne montée s'en suit d'où un photographe redescend à fond. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons franchi déjà les 1000 mètres et en haut nous serons au point culminant de la course à plus de 1200m.

 

La mono trace nous fait recourir et elle serpente agréablement entre la végétation plus rare maintenant.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a l'air d'être enrhumé avec ces cumulus nimbus. 

 

 

Nous redescendons maintenant par un joli chemin. Des photographes sont là et nous encouragent. La descente est maintenant très délicate et technique.

Au loin nous apercevons le château d'Aulan site magnifique où se trouve le 2° ravito. 

 

 

Un gars nous dit 1,8 kms avant le ravitaillement.

 

 

 

Nous passons près d'un étable puis la route nous amène au château. 

 

 

 

 

Et là, c'est le drame.

 

Un bénévole m'aide à remplir mon camel au robinet. L'eau déborde et noie mon sac et par la même occasion mon APN situé dans la poche latérale. Gravement touché, il rend l'âme malgré les secours immédiat. Bouche à bouche, position latérale de sécurité, etc. La carte mémoire en ressortira indemne.

 

C'est reparti. On coupe la route puis suivons un joli cours d'eau. J'aperçois Kenza Pédrero qui revient à contre sens. Elle abandonne suite à des problèmes gastriques.. C'est un peu sablonneux et légèrement en montée. Plus loin à droite cela remonte. Dans les sous bois je relance dès que c'est possible.

 

Nous descendons un grand pré dans les traces de véhicules. Cela va vite et certains me doublent. Tout en bas il faut tourner sur la droite. Ce n'est pas évident et ceux de devant semblent appeler des coureurs qui ont taillés tout droit.

 

Ca remonte de nouveau et après une nouvelle marche forcée nous repartons en trottinant sur un chemin monotone qui va nous amener au 3° ravito. Un gros regroupement se forme et l'ambiance et bonne. Les femmes bénévoles sont de bonne humeur et plaisantent avec les traileurs. Nous discutons entre nous en nous disant qu'il reste environ 13 kilomètres.

 

Je repars avec 2 gars de la Loire supporters bien évidemment des verts. Ah quel soulagement d'avoir gagner hier. Aujourd'hui, c'est notre tour. Nous cheminons sur de la roche et évitons quelques flaques d'eau. Le parcours remonte et je me retrouve seul.

 

Ca descend et je relance la machine. La dernière côte arrive. J'ai froid et la pluie commence à tomber. Je regarde ma montre et me dit que dans une dizaine de minutes c'en est fini de la montée et je repartirai dans la descente finale vers Buis.

En haut cela ne descend pas tout de suite et je m'efforce pour courir sur ces petites sentes en faux plat.

 

Ca y est la voilà. C'est très technique et il faut faire gaffe ou mettre les trails. J'ai un point de côté et j'ai du mal à progresser. Je suis avec un autre qui en bave aussi. Trois gars nous doublent donc mes deux stéphanois. Nous les laissons passer. Je m'efforce à respirer à fond et fini par faire partir la douleur.

 Avec son manteau blanc, il observe. 

En contre bas nous voyons le fameux rocher de St Julien. C'est magnifique de voir cette roche escarpée.

 

 

 

 

 

 

Je me retrouve seul après avoir dépasser celui de devant qui s'est arrêté. Le sentier se transforme en chemin où je peux dérouler ma foulée. Je ne m'en prive pas et dévale à fond.

Je rattrape puis dépasse les gars de tout à l'heure surpris de me voir de nouveau en forme. Je croise des randonneurs qui se rangent pour me laisser passer.

 

J'entends la sono, l'arrivée est proche. Plus bas Xavier m'attend et fini le trajet avec moi.

Je traverse le pont et franchi l'arche d'arrivée en moins de 6 heures. Je suis interviewé, heureux de finir cette course dans ce tel état de fraicheur.

 Il me regarde l'air sombre. 

Je taille à la douche. De retour je rejoins mes collègues en terrasse pour une petite bière.

Stéph termine 16° en 4h13, Séb 19° 6' après. Anne est 11° femme, 4° v1 en 5h11 et Xavier fini 13° en 2h00 sur le 23 bornes.

 

Après le repas d'après course, nous filons vite à la voiture car l'orage a éclaté.

 

Nous quittons les Baronnies assurés d'avoir marqués de nos empreintes ces crêtes.

Joli coin du sud avec de somptueux paysages.

 

Dernier regard vers ce géant de Provence.

 

 

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de patcap21 posté le 28-04-2009 à 22:36:00

Salut Gilbert

Merci pour cette superbe balade virtuel, quel bonheur de pouvoir encore gambader en toute liberté dans ces paysages.
Bravo pour ta course et dommage pour l'APN....il m'est arrivé la même mésaventure aux cabornis, si j'ai réussi à sauver l'apn, le tél lui ne resista pas à l'innondation !!!!

Bonne récup et au plaisir

Pat

Commentaire de Belet posté le 29-04-2009 à 16:08:00

Super CR, encore bravo pour avoir pris le temps de faire toutes ces photos. Moi j'suis d'avis de lancer un Gibuthon pour remplacer cet appareil :).

Dis donc, t'es même en une du site de la course !

Arnaud.

Commentaire de lulu posté le 29-04-2009 à 21:19:00

Kikiva nous faire ces supers romans-photos maintenant ????
En tout cas, BRAVO et à bientôt !!
Au fait, c'est bien d'avoir tenté la réanimation...Quel courage...mais fallait appeller les pompiers !?

Commentaire de Mamanpat posté le 30-04-2009 à 11:23:00

Du pur bonheur encore une fois !
Merci pour ce CR-reportage-photo-gibuesque !!!

Et bravo !

Commentaire de Eric Kb posté le 30-04-2009 à 19:09:00

Pas un seul cumulogibus sur ton CR, de la belle météo tout ça et pour ton APN choisis en un qui tient l'apnée la prochaine fois.
Merci pour le partage de sensations et d'images
A la prochaine,
Eric

Commentaire de ETRURIEN posté le 04-05-2009 à 18:19:00

merci pour ce CR riche en photo
je reviens aujourd'hui d'une semaine de marche et entraînements en côtes
et je suis tombé amoureux de la région.

Commentaire de Lucien posté le 06-05-2009 à 20:49:00

Trés bon récit et avec de belles photos qui nous font découvrir cette belle région. Le Géant de Provence t ' as donné des ailes, bravo pour ton trail et bonne continuation. A +

Commentaire de LionelP posté le 06-05-2009 à 21:44:00

D'autres photos à l'adresse suivante:
http://alpeos.jalbum.net/TrailDrôme 2009/
Sportivement.
Lionel P

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !