Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2009, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 28/8/2009

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1124 vues

Distance : 166km

Objectif : Objectif majeur

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

Le récit

Par ici le même récit mais avec photos :

http://philippe.teamtrajectoire.over-blog.com/article-36146317.html

 

Et sinon sans photos, ça donne:

Pas de véritable récit dans le menu détail pour cet UTMB 2009...

 

Juste envie de décrire le ressentie, les émotions...

 

Je croyais les émotions de l'arrivée 2006 inégalable...

 

Cette course est magique...

 

 

Mais tellement dure aussi quand elle se refuse au plaisir...

 

 

Je me suis pourtant présenté au départ serein dans ma forme, confiant dans mon objectif (35H00) et prêt à en découdre.

 

Voilà je suis tombé sur le jour sans de l'année...

 

Dur, pourquoi pour sur cette course ?

 

Pourtant le départ, le col de Vorza et la descente sur St Gervais se sont bien passé.

 

Les choses se sont grippées à partir de St Gervais : les jambes ne tournaient pas, déjà en train de forcer pour trottiner...

J'ai commencé à sentir que ça n'irait pas, que ça risquait d'être long, très long...

 

La portion Contamines - Notre Dame de la Gorges est laborieuse, j'en suis déjà à me poser la question de l'abandon.

C'est peut être là et dans la montée du col du Bonhomme que l'abandon a été une réelle possibilité... le reste de la course sera plus dur mais l'objectif de finir sera toujours le plus fort.

 

A la Charme, je vois Dawa Sherpa qui a abandonné... ça me fout un coup supplémentaire au moral... pas lui, je suis triste pour lui.

 

Je monte le Col du Bonhomme à la ramasse, je n'avance pas.

Après le refuge je suis obligé de m'arrêter pour récupérer un peu. C'est la première fois que cela m'arrive sur une course de m'arrêter comme cela.

Je mange, m'habille, me recharge un peu !

Je pense alors peut être dormir un peu aux Chapieux.

 

La descente me remet un peu en selle même si de nouveau je sens que les jambes sont déjà trop entamées.

 

Aux Chapieux je préfère continuer, tenir on verra bien jusqu'ou.

 

Je me sens tellement comme l'an dernier... sans force dans les montées, et les jambes déjà beaucoup trop coton dans les descentes.

 

Je n'essaie pourtant de ne pas trop gamberger.

 

Mais même la montée jusqu'à la ville des Glaciers ne sera pas aussi magique cette année... pas d'étoiles dans le ciel, j'éteins bien ma frontale mais trop de monde me double pour profiter de la nuit noire...

 

Col de la Seigne, Lac Combal,

 

6H13 du mat, SMS de Beb pour m'encourager... tu sais, celui-là y m'a fait du bien

 

Arrête du Mont Favre, Courmayeur... trop laborieux, trop poussif, déjà trop fatigué...

 

Bertone : ça passe dans le foulée de l'arrêt à Courmayeur, mais Bertone/Bonnati ressemble déjà étrangement à l'an dernier, aucun plaisir, aucune relance... juste subir et se languir le prochain ravito.

 

Arnuva, Grand Col Ferret...

 

Je plie mes bâtons, attaque la descente...

Stop

Voilà c'est vraiment terminer, j'arrête de courir définitivement, même les descentes se refusent... Je ressors les bâtons, je ne les plierais plus jusqu'à l'arrivée.

 

Je me retrouve en fait exactement comme l'an dernier, dans le même état.

 

Je file en marchant...

 

Rejoindre mes parents, rejoindre Céline, rejoindre la Fouly...

 

La seule différence par rapport à l'an dernier, c'est que cette année je veux et vais continuer. C'est tout, c'est ancré dans ma tête, point !

 

Je repars avec Arno et Virginie...

 

Je suis partie pour 58 bornes de marches...

Ne pas cogiter là-dessus, une étape après l'autre...

 

Praz de Fort, la montée de Champex (mon chant du cygne)...

 

Maintenant en plus j'ai mal, genou droit, releveur gauche, les descentes me font mal... et encore mal !

 

Je me fais masser à Champex.

 

Bovine, Trient...

 

Totalement dans ma bulle, la descente a fait vraiment mal...

 

Catogne.

 

C'est long... enfin le sommet... je m'habille, il fait froid, j'ai mal...

Allez quand je serais au niveau de la petite frontale que je vois en bas ce sera bien... Puis la prochaine, la prochaine...

 

Vallorcine n'arrive jamais, je dors 2 min allongé au bord du chemin... le froid me réveille, je repars, un peu mieux, reposé un poil, avec le besoin de me réchauffer...

 

Vallorcine.

Rien ne sert de trop s'arrêter. Juste gouter le réconfort de Céline, Papa et Christine. Quelques gâteaux et 2 thés. Voilà y a plus qu'à la boucler cette p....n de boucle.

 

Col des Montets. Essayer encore de dormir quelques minutes... j'y arrive pas, vaut mieux repartir...

 

Tête aux Vents, je suis définitivement cuit... plus rien... je me concentre sur la respiration, je suis essoufflé au moindre mouvement, vidé...

 

Je me pose au sommet, mange un peu.

 

Le vrai « calvaire » commence.

1H13 pour rejoindre la Flégère depuis le pointage de Tête aux Vents... le moment le plus long de cette UTMB. Je n'avance plus du tout. Mal genou, releveur...

Tellement envie d'être en bas.

 

La Flegere. Un Coca. Rien ne sert de s'arrêter. Il faut juste finir maintenant.

La descente, mal encore.

 

2H04 pour faire cette descente !!!

 

Arno, Martine et un pote à elle me rejoignent.

Purée mais qu'est ce que la ligne d'arrivée est encore loin...

 

Fredo... Waouh comme ça m'a fait du bien de te voir... un autre gros objectif pour toi cette année de rempli... en même temps je ne suis tellement pas étonné, et comme je te l'ai déjà écrit je savais que tu l'avais dans ta tête et dans tes jambes et j'espère que c'est juste une étape dans toutes ses foulées qu'on partage!!!

 

Le Yo m'attend à l'entrée de Cham avec sa sœur... T'es juste le prochain sur la liste, mon grand...

 

Sab

 

Cécile

 

 

Maman, Christine, Papa

 

 

L'arrivée avec Céline...

 

P....n, ces 2, 3 min sont énormes...

 

 

2, 3 min pour laver cette galère...

 

 

3eme UTMB bouclé, 40H13.

 

Sans plaisir.

 

Juste envie de le finir.

Non pas envie

Juste je vais le finir

 

 

Après c'est juste apprécié ces moments intenses : la bière de Yo, Joanne et les parents de Céline, le champagne, Cédric, les parents d'Arno, la douche, les parents de Cécile, le resto tous ensemble...

 

 

Puis tout le monde se sépare pour rentrer chez soi, massage pour moi, remise des prix, croiser Virginie, Françoise et Xavier, ceux du Défi ...

 

Allez faut rentrer maintenant, faut quitter cette ambiance...

 

Mais quelles courses quand même, quel week-end...

 

 

 

 

Voilà donc 3eme UTMB bouclé, 40H13.

Après 2003 et mon arrêt à Courmayeur

Après 2006 et ces 42H22

Après 2007 et ces 34H55.

Après 2008 et mon abandon à la Fouly.

 

Là ça y est je peux faire un break d'un an... voilà 4 années d'affilés ou je me présente au départ... c'est trop je suis fatigué... j'ai besoin de faire un break

Je reviendrais, mon histoire avec l'UTMB n'est pas finie.

C'est sur que si j'écoutais la petite voie, aujourd'hui (le 16 septembre 2009) je me réinscrirais pour 2010, pour aller chercher ce chrono, cette course dont je rêve... mais non, je sens qu'il faut que je saute au moins 1 année pour je l'espère revenir plus fort !!!

Et puis tout de même rien ne m'empêche en 2010 de tester la CCC ou la TDS, d'encourager les copains, de vivre ce week-end !

 

 

Cette UTMB aura aussi une autre vertu : il est l'immense justification de mon abandon de l'an dernier !

C'était vraiment juste la bonne décision : sans plaisir, ça ne sert à rien.

 

Alors pourquoi ne pas avoir bâché cette année :

Ben premièrement, pour me prouver que justement l'an dernier j'avais pris la bonne décision. Comment savoir la justesse de ma décision 2008 si en pleine galère 2009 je n'allais pas jusqu'au bout ?

 

Et puis deuxièmement cette année, j'avais un ou deux trucs qui ne me ferait pas lâcher.

OK, j'ai douté par moment, j'aurai aimé tout laissé tomber mais je n'ai pas lâché.

 

Pour moi d'abord :

Mon abandon l'an dernier m'était tellement resté en travers, j'avais besoin de me prouver que j'étais encore capable de boucler ce petit tour.

Et en plus je ne voulais surtout pas subir un 2eme échec consécutif qui m'auraient de nouveau « pourri » mon année et qui m'aurait « obligé » à revenir l'année prochaine (et donc pas de break-UTMB en 2010).

 

Pour tout ce qui m'ont suivi :

Je n'ai jamais ressenti et senti autant de monde derrière moi que cette année, c'est trop fort... et énorme sur une course comme ça...

Pour Arno qu'est resté malgré son abandon, pour Fredo avec qui je partage tellement de foulées et de projet depuis 3 ans, pour Sab qui me supporte comme pote de son homme, pour Yo qui est venu se donner envie et me porter ma première gorgée de bière post-UTMB, pour Cécile qui m'a touché en étant là, pour Cédric et le plaisir de te croiser au Contamines puis à l'arrivée, pour Gillou et les milles projets que l'on a en tête, pour Jean et les milles sorties que l'on doit faire en basket ou en skis, pour Beb qui nous a poussé, pour Julien qu'il est le plus beau...

Pour les messages de Lolo, Alexandre, Chrystelle, Sophie, Sandrine, Tophe, Vincent, Benoît, DivingJuju, Bernard et Domi, Martine, ...

 

Pour les parents de Céline, pour Joanne pour qui je tenais à être finisher.

 

Pour ma soeur qui m'a manqué cette année 

 

Pour Papa, Christine, Maman et Christian qui m'accompagnent sur cette course ... votre présence est tellement forte...

En 2007 en commentaire de mon récit sur Kikourou, Gd Raid avait écrit :

« Ton mental, est excellent, mais ton amour et ta confiance envers tes parents, et leur soutien permanent, t'ont porté jusqu'à l'arrivée, autant que tous les soins des médecins, kinés et autres podologues. »

C'est tellement vrai encore aujourd'hui...

 

Pour mon Papa

 

Pour Céline

Parce que cette année je n'aurais jamais lâché pour toi, parce que tu étais là...

 

Pour que tu comprennes, pour que tu pénètre, pour que tu vives ce qui me fait vibrer...

 

Pour notre arrivée, pour vivre ça avec toi, pour cette bouffée d'émotion, cette magie, ces quelques jours en apesanteur qui ont suivi...

 

5 commentaires

Commentaire de ptijean posté le 17-09-2009 à 20:31:00

En fait, on fait tous le tour pour ces deux ou trois minutes, qui font de cette course quelque chose d'unique.
Ptijean

Commentaire de langevine posté le 18-09-2009 à 07:12:00

Bravo Philippe et le mot est faible... Dans la galère mais tu les as eu ces minutes de bonheur!!

Même si désormais il y a peu de chances pour qu'on se retrouve un jour, sache que tu as été LE déclic et que je ne loupe RIEN de ton parcours sportif. C'est grâce à toi que je suis rentrée dans ce monde, c'est grâce à toi qu'un jour je les aurai aussi ces qq minutes de pur plaisir, je fais tout pour en tous cas.
Je n'étais pas à l'UTMB cette année mais je n'étais pas loin du tout du tout de toi par la pensée.
Les mots de ton récit m'ont une fois de plus transportés, n'arrête jamais les récits de la sorte!!
Bisous

Commentaire de tophenbave posté le 18-09-2009 à 09:23:00

je te confirme que qq fois un break est necessaire afin de mieux repartir,de retrouver du plaisir.meme si tu ne seras pas au depart de l'utmb 2010,tu pourras etre à cham en tant que benevole.et je peux te dire que ,l'an prochain,au moment de m'elancer je repenserai à ton c.r.Et indirectement à ta volontè,ton mental.merci

Commentaire de lulu posté le 18-09-2009 à 14:59:00

Bravo à toi, bravo à toi d'avoir su trouver ce courage, cette énergie de finir !!
Cette épreuve te servira pour d'autres course, c'est sûr..
En tout cas, repose toi bien et t'as raison, oublie peut-être l'UTMB 2010...pour revenir plus fort !
Au plaisir...

Commentaire de FLØ posté le 08-10-2009 à 09:23:00

Bravo Philou, ta force mental est un exemple.
Quelle aventure ! c'est toujours un plaisir de te lire, encore un peu plus cette fois ci. Merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !