Récit de la course : Via Lattea Run - 10 km 2009, par jerome_I

L'auteur : jerome_I

La course : Via Lattea Run - 10 km

Date : 19/12/2009

Lieu : Oulx (TO) (Italie)

Affichage : 699 vues

Distance : 10km

Matos : tout le matos obligatoire

Objectif : Balade

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

VIA LATTEA RUN - 10km


La saison 2009 de course est terminée. Le 29 Novembre j’ai couru le marathon de Florence et depuis c’est le repos. En trois semaines, je n’ai pas couru un seul kilomètre. Et mon corps a pu se reposer, les tendons aussi après une belle saison (je pense la meilleure surtout de gros progrès sur route). Le coach m’a demandé de recommencer doucement, et alors doucement ca veut dire quoi ?

Vous l’aurez compris la reprise, fut directe en course. Maurizio et Nicola organisent un trail blanc de nuit à seulement 80km de Turin et cette course s’annonce belle. Courir de nuit dans la neige avec une belle fète après avec les copains. Ca y est je suis inscrit et inscrirais aussi Alma qui va courir son premier trail. Elle est spécialiste de kilomètre vertical, et va surement faire une belle course sur ce parcours de 10km avec 610m de dénivelé positif et négatif. En parrallèle à la Via Lattea Run, plus de 300 trailers seront au départ de la Via Lattea Trail, course de 30km, avec un superbe plateau surtout féminin (Emanuela Brizio : Championne du monde 2009 de Skyrunning, Cecilia Mora : Championne du monde 2009 de trail, Corinne Favre). Quelques français avaient traversé le frontière comme Patrick Michel l’organisateur du trail blanc et du trail des Cerces ou Antoine Guillon. Le comique Italien Giovanni Storti sera lui aussi de la fète, comme aux Porte di Pietra, Toubkal...

Samedi on se retrouve avec Alma et son mari à l’hôtel de la tour :



On retrouve Fabio et Alessandra pour aller chercher nos dossards. On retrouve de nombreuses tètes connues à la remise des dossards. Le nombre de trail étant moins important en Italie du Nord que dans les régions françaises font que l’on retrouve toujours les mêmes : Les Courmayeur Trailers (http://www.courmayeurtrailers.it), les Orsis (http://www.gliorsi.org), les Spirito trail (http://www.spiritotrail.it), les Orchis (http://gliorchi.blogspot.com)…

Il fait très froid et nous rentrons nous reposer au chaud à l’hôtel. Cette course est vraiment avantageuse financièrement : 20€ d’inscription, 25€pour dormir dans un hôtel 4 étoiles, ou la possibilité de dormir gratuitement sur des matelas gonflables dans la salle des sports de Sauze.

Je reçois un sms du Castor Junior qui est en route depuis ce matin avec le Castor Senior. A cause des départs en vacances, il y a beaucoup de trafic sur la route et ils arriverons surement trop tard pour prendre le départ. C’est dommage mais ils profiterons de la soirée d’après course…

A 17h15 nous nous retrouvons dans le hall de l’hôtel, et comparons nos équipement:


Il fait froid et les températures annoncées au sommet seront de -20°C avec du vent. Les organisateurs ont fait un gros travail pour assurer notre sécurité, et la liste de matériel obligatoire est vraiment importante, mais normale. D’ailleurs nous avons tant de vêtements sur nous que le sac à dos reste léger.

En arrivant sur la ligne de départ après un échauffement dans les rues de Sauze, je retrouve les Orchis. Merci à Giuseppe pour les photos :

http://picasaweb.google.com/MUSIRUIS/20091219ViaLatteaTrail#



Puis les organisateurs nous font le breefing :


-


Ils ont du changer le haut du parcours à cause d’un passage avec un mètre de neige fraiche, mais ont réussi à avoir le bon kilométrage : 10km et 30km.

J’échange quelques paroles avec Antoine Guillon, nous sommes peu de Français au départ. A 18h c’est parti pour 2km de route pour sortir de Sauze D’Oulx. Ca ne part pas très rapidement et je me retrouve dans les 10 premiers. Un rang devant donne le rythme plutôt lent. Certains ont les bâtons haut avec les pointes vers nous, et un avec les bâtons à 45°. C’est pas très sport et lui dirait. Il me dit que je dois pas râler, il y a assez de place. Je ne râle plus et passe en accélérant… ;-) J’arrive en tète dans la neige et je ne le reste pas car je prends mon rythme. JE vais me faire doubler pendant toute la montée. Les jambes me répondent pas super, et je ne peux pas boire car le Camelback est gelé. J’encourage les copains qui passent, et discute un peu avec Corinne Favre. C’est superbe, le « serpent » de frontale dans la nuit et le croissant de lune au milieu de toutes ces étoiles…


La sécurité sera assurée sur tout le parcours :


Mon estomac commence à s’énerver. Surement un truc à cause de la température, le manque d’hydratation, l’effort… Enfin le dernier quart de la montée est difficile. Il va falloir gérer, et j’espère que ca va repartir dans la descente. Je vais m’accrocher à un petit groupe avec Cecilia Mora jusqu’au ravitaillement ou je ne m’arrête pas :


C’est à cet endroit que les deux parcours se séparent. Malheureusement sur cette première édition la les signaleurs ne donnent pas d’informations ou des informations mauvaises. Je vais perdre une trentaine de secondes ce qui n’est pas grand-chose, mais plusieurs coureurs de la grande course sont renvoyés vers Sauze sur le petit parcours. De bons coureurs comme Mateo Ghezzi et Corinne Favre très énervée seront dans le lot des malheureux, qui en arrivant à Sauze pensaient arriver à Sestrière.

Dans la descente ca revient un peu et je double deux coureurs assez rapidement, alors que je vois une frontale qui se rapproche. Il va me passer juste au moment ou je tombe lourdement sur les fesses. Cette descente sur la piste de ski est très rapide et il faut rester vigilant. On arrive rapidement à Sauze, et dans la fin de la descente je repasse le coureur qui m’avait passé ainsi que deux autre coureurs.

En arrivant dans Sauze je double Corinne Favre et un autre coureur de la longue course, un peu étonné de les voir ici.

La fin dans la ville est rapide, en descente mais il faut être attentif. Je vais voir au dernier moment, le virage à droite et le temps que je remonte de 10m, je vois se rapprocher mes 2 poursuivants. J’arrive à relancer et à les tenir à distance.

Voila une belle course de 10km avec 610m D+/- couru en 1h5’. Je vois arriver les castors Junior et Senior qui ont loupé mon arrivée mais à 1h8’ on voit arriver Alma qui gagne en féminine. Je ne connais pas mon classement, mais ensuite on me dit être 11ème. Finalement en regardant les classement je suis 9ème, et ce matin pendant la remise des prix j’étais 10ème… Enfin pas venu pour gagné, mais surtout s’amuser dans la neige. Malheureusement mon estomac ne m’a pas permis d’en profiter.

Je discute un peu avec Matteo Ghezzi qui m’explique avoir pris le parcours court et doit attendre son père avec son sac de change qui l’attend à Sestrière.

On va prendre la douche, pour essayer de se réchauffer, puis se retrouve autour de quelques « vin brulés » pour voir arriver les coureurs du trail. Le premier un jeune Français sera disqualifié car il n’avait pas le matériel obligatoire et Antoine Guillon gagne en 2h58’.

Nous finirons au restaurant de l’hôtel Relais des Alpes pour prendre le repas inclus dans l’inscription. Une salade/soupe suivit d’une polenta avec des saucisses… Voila il est déjà plus de minuit et nous rentrons à l’hôtel à 1h.

Ceux qui avaient choisi le gymnase ont aussi dormis d’un sommeil lourd après cette balade dans la neige :


Dimanche matin, petit déj avec les Charvins, avant d’aller à la remise des prix. Alma et Alessandra (1ère et 4ème féminines sur le 10km) et moi juste 10ème chez les hommes gagnent un cadeau souvenir, car ici dans le pure esprit trail, aucun prix ne sera donné.

Avant de vous laisser, je voulais vous présenter la superbe vue de l’intérieur de l’hôtel :


 

 

8 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-12-2009 à 23:17:00

Rafraîchissant !

La dernière photo, ce n'est pas l'ombre de Dark Vador dans l'étoile de la mort ?

Commentaire de Mustang posté le 21-12-2009 à 09:57:00

belle balade nocturne en montagne!!!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 21-12-2009 à 13:35:00

Merci pour la ballade Jérome.

Commentaire de calimero posté le 21-12-2009 à 19:08:00

Une bien conclusion d'une saison vraiment fabuleuse!

Passes de très bonnes fêtes!

Commentaire de BENIBENI posté le 21-12-2009 à 21:21:00

Une course que j'aimerai bien faire.
Par contre ton temps me laisse sur le cul, bravo petit bonhomme !

Commentaire de LtBlueb posté le 21-12-2009 à 23:27:00

Jolie fin d'année Jérome ! Ca fait envie !
Le Castor a la double nationalité maintenant je présume ?

Commentaire de maï74 posté le 22-12-2009 à 11:48:00

Beau reportage et belle course pour une reprise "tranquille" ! Courir avec Corinne Favre, c'est pas donné à tout le monde ! Bonnes fêtes à toi et bisous

Commentaire de franco posté le 23-12-2009 à 09:41:00

SUPERBRAVO !!!!!!
Ti auguro un bellissimo 2010 pieno di soddisfazioni personali e sportive
FRanco

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !