Récit de la course : La Course aux Etoiles en pays Viganais - 69 km 2010, par Cantalou

L'auteur : Cantalou

La course : La Course aux Etoiles en pays Viganais - 69 km

Date : 6/3/2010

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 1149 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Trail aux étoiles

C'est bien de faire le cr une semaine après car cela permet de se remémorer tous les bons moments d'une course.

Petit retour en arrière d'une semaine, il est 18 h à la gare de Montepllier et Tomlacaze  me récupère pour filer au Vigan. A la halle des sports nous retrouvons Domi81, c'est assez calme pour l'instant. Vérification du matériel obligatoire et retrait des dossards, la dotation qui l'accompagne réjouit le gourmand (une bouteille de jus de pomme et un pot de miel). Juste à côté, un bénévole nous propose un verre de potion magique qui mijote dans un grand faitout: du jus de pomme chaud. C'est une recette personnelle inspirée du vin chaud et c'est très bon. Nous verrons cette nuit si elle produit les mêmes effets que celle du druide.

C'est l'heure de manger un morceau et surprise, ce qui est annoncé ciomme une collation est en fait un repas complet avec soupe de légume, pâtes, pain bio excellent ainsi que le café. De plus, Domi a amené un carton de charcuterie de Lacaune, au cas où et même si ce n'est pas forcément bon pour la diététique du coureur c'est bon pour le moral.

Nous arrivons à trouver un coin calme dans la halle des sports pour faire une sieste, enfin calme jusqu'à ce que le speaker se mette à brailler dans le micro. J'arrive quand même à dormir un quart d'heure, c'est toujours ça de pris. Tounik nous a rejoint, tout le monde est prêt.

 avant_course.jpg

Photo de groupe avec en plus Benoit 11 et Caroux.

 groupe.jpg

Brieffing d'avant course, en bref nous sommes 160, il fait 0° et ça devrait descendre à -5 pendant la nuit.

 Tout le monde se regroupe prêt de la porte, minuit et c'est parti pour un Trail aux étoiles car le ciel est totalement dégagé.

 043.jpg

Le peloton s'étire dans les rues du Vigan et sur les premières pistes jusqu'à la première montée en monotrace dans les chataigners. Après le col de Fiou, descente d'abord sur une piste puis sur un sentier. Environ 7 km de parcourus et les concurents sont déjà très dispersés, ça me plait. C'est reparti pour une montée en monotrace sauvage ( que du régal), un peu de route vite remplacée par un sentier à travers les chataigniers et nouvelle descente. Les positions sont maintenant établies, je me retrouve avec quelques coureurs de mon niveauet nous nous doublons à tour de rôle suivant les montées ou les descentes. Passage prêt du pont acqueduc

 pont.jpg

puis ancienne voie ferrée plane. Les sensations sont bonnes et malgré les températures annoncées, je trouve qu'il fait bon.Une piste remonte jusque sur la crête suivie par un monitrace assez raide pour arriver au 16ème km et premier ravitaillement (juste un peut moins de 2 heures, ça me va). A l'entrée du village, des membres de l'organisation  nous préviennent qu'une partie de la route est verglacée, heureusement car cela ne se voit pas forcément. Je n'ai besoin de rien et je prends juste un verre d'eau.

 135.jpg

A la sortie, je me retrouve seul pour attaquer le sentier avec de grosses dalles et bordé par un muret. C'est déjà beau la nuit alors j'imagine le jour. Ce tronçon de 12km est une succession de montées/descentes le plus souvent en monotrace et j'arrive au 2ème ravitaillement. Par contre, avec ces montées/descentes et assez peu de pistes, j'ai mis 1h50 pour faire ces 12km. J'avale un bol se soupe et une tranche de pain, refait le plein d'eau et regarde le profil du 3ème tronçon annoncé comme "exigeant".

 ravitailllo.jpg

Ca démarre fort avec un monotrace raide, puis une alternance de route et monotrace jusqu'au pied d'une côte de 6 km. Par moment, je vois les frontales plus haut qui indiquent jusqu'où il faut aller. Je vais faire une bonne partie de la montée seul jusqu'à aperçevoir 2 concurrents. Je force l'allure pour recoller et me mettre dans leur rythme jusqu'au sommet. Dans la descente technique et caillouteuse qui suit je double 2 ou 3 concurrents et arrive au 3ème ravitaillement à 6h44. Pratiquement 7 heures de course et je n'ai pas vu passer la nuit, c'est magique. Le jour commence à poindre et j'aperçois en face le plateau des causses sur lequel il va falloir grimper. Nouveau bol de soupe avec du pain et je range la frontale.

Après être sorti du village, on attaque directement par une montée assez raide sur un superbe sentier

 montee.jpg

 Je double 2 concurrents dans la montée et ç'est rassurant de mesurer le chemin parcouru depuis le village.

 haut_montee.jpg

Comme annoncé par le raod-book,  le paysage est merveilleux. Si je n'avais pas 50 bornes dans les jambes, je me croirais en train de faire mon footing matinal accompagné du gazouillis des oiseaux et du bruit du pic-vert. Il faut maintenant serrer les dents pour relancer en courant après chaque bosse. Je m'arrête pour prendre des nouvelles de Tomlacaze et les deux coureurs doublés dans la côte me repassent devant. Je décide de m'accrocher pour essayer de les cramer à nouveau, étant seul ça m'évite de rester en dedans  sur un rythme trop tranquille.

Quelques vues des cevennes:

 buis.jpg

 descente.jpg

 vallee.jpg

Je finirai par les avoir juste avant d'attaquer la descente finale et dans la dernière portion avant le Vigan je rattraperai encore 3 concurrents. Il est 10h09 lorsque je pénètre dans la salle des sports et je suis plutôt satisfait de ce temps.

 

Place maintenant à la soupe à l'oignon doux des Cévennes avant la douche. Après avoir retrouvé Tounik, Domi81, Caroux arrivés bien avant moi, nous savourons ensuite le repas à base de produits bio locaux.

Au bilan, c'est une superbe course qui propose de beaux sentiers, parfois tehniques, entre-coupés de quelques pistes pour récupérer. Le balisage est parfait et toutes les collations, ravitaillements , soupe à l'arrivée et repas à base de produits bio locaux excellents.

Cela faisait déjà plusieurs années que je voulais venir et c'est vraiment à FAIRE et à REFAIRE.

3 commentaires

Commentaire de caroux posté le 14-03-2010 à 16:32:00

Merci pour ce CR joliment illustré.
Comme tu le dis une course à faire ..... et à refaire .... ;-)

Commentaire de domi81 posté le 14-03-2010 à 19:59:00

salut,
se replonger quelques temps après dans cette course procure des envies de retour dans les cévennes !!
belle course et beau CR de ta part.
ça m'a fait bien plaisir de te connaître.
domi.

Commentaire de maï74 posté le 15-03-2010 à 16:54:00

Bravo Jean Pierre pour cette épopée nocturne qui a l'air d'être passée comme une lettre à la poste !
A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !