Récit de la course : La Neyrolande - 22 km 2023, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Neyrolande - 22 km

Date : 8/10/2023

Lieu : Neyron (Ain)

Affichage : 369 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

Partager :

Pas d'autre récit pour cette course.

Si c'est Neyron, cela doit être carré.

Si c'est Neyron, cela doit être carré.

 

Le trail de Neyron est la 1ère fois prise en compte pour le challenge de la montagne.

C'est son dénivelé qu'il l'a fait rentrer dans ce challenge.


 

Je retrouve Patrice Doncque qui fait toutes les courses du challenge.

Gérard Jamot est là aussi.

Je me calle derrière le peloton avec lui pour partir doucement.

Il y a aussi Philippe Piroud qui est au milieu de la troupée.

 

Cela part un peu vite mais j'accroche à Gérard.

Je le laisse après avoir repassé sous la voie ferrée et quitté les berges du canal de Miribel.

 

Ca monte et j'en bave déjà de ma méforme.

Nous arrivons au fort de Sermenaz appelé aussi batterie de Sermenaz.

Superbe lieu.

Nous passons dedans, par-dessus, la visite est plaisante.


Nous longeons la rocade puis passons dessous.

Maxime me rattrape et me propose de revenir m'aider.

Sympa mais non merci.

 

8 kilomètres et nous sommes dans les champs à perte de vue, dur pour le moral.

On revient vers le Mas Rillier. Nous contournons par le haut la madone.

Elle veille, soit disant, sur la côtière.

Nous avons passé la moitié et passons par St Martin et St Maurice de Beynost.

Le retour se fait en lisière des champs où Philippe me rattrape.

 

J'aime bien ces singles en forêt et nous jouons au chat et la souris tous les deux.

Je n'ai vraiment pas la patate et le regarde partir devant.

 

Nous sommes revenus dans les lotissements et gravissons des montées très raides sur la route, notamment celle du cimetière.

Je recolle à Philippe. Nous allons terminer ensemble.


Photos orga Neyron.

Nous sommes tout en bas et repassons par le même chemin qu'au début.

La voie ferrée et le long du canal jusqu'à l'arrivée.

 

Nous ne sommes pas les derniers mais pas loin.

Nos calvaires sont terminés.

Alexandra vient à ma rencontre. Elle a gazée sur la petite distance.

Tellement dans le coaltar que je rate la bière à l'arrivée.

Faut dire que personne ne fait attention à nous sur la ligne d'arrivée sauf le chronométreur.

 

Seuls dans le désert depuis trop longtemps (3h11') nous regagnons le parking.

Déçu par ma prestation et ma forme.

Je ne sais pas si je reviendrai, trop de routes.

 

Neyrolande, j'ai les nerfs, je file dans mon land.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !