Récit de la course : L'Express Ponçinoise - 10 km 2023, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : L'Express Ponçinoise - 10 km

Date : 12/11/2023

Lieu : Poncin (Ain)

Affichage : 401 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Partager :

3 autres récits :

Choucran

Choucran

Quand je suis arrivé à Poncin, j'ai tout de suite vu que l'ambiance était bonne.

Ca rit, ça plaisante.

Faut dire que l'équipe de Ain Raid Féminin est aux petits oignons, cette année, pour bien nous accueillir.

Nico a concocté un 33 bornes dantesque avec passages en canyon. En plus, ça va glisser.

Je suis sur le petit trail de 10k avec ses 280 m de D+, ça suffit.

Je suis sur mon nuage depuis mon retour en France après de belles vacances en Tunisie.

La différence de température m'a fait mal, j'ai perdu 15 °C, mais une partie de moi est restée là bas.

La belle vie.

Les footings sur le sable à éviter les vagues taquines.

Ici, j'évite les coureurs et coureuses partis doucement. Dans ce long faux plat montant dans les vignes.

Parti doucement, je remonte un paquet de gens. Stéphanie, la femme de Cédric, parti devant, m'encourage.

 

Je passe, vers la fin de la montée, un groupe de filles dont Manuela.

Nous sommes vers l'autoroute, pas la A1, celle des vacances qui m'a ramenée de l'aéroport de Monastir à Hammamet.

 

C'est un replat ou Michel Moine est avec moi.

Nous pénétrons dans le bois et cela grimpe fort. C'est boueux. Ca me rappelle les montées dans les ruelles de Sidi Bou Said, ce village magnifique bleu et blanc.

 

Je suis blanc de froid mais je ne suis pas un bleu.

 

Le cours d'eau à gauche est très joli.

C'est beau me dit la fille en se retournant pensant que c'est son père qui suit.

On continue de remonter. Nous passons par le hameau du Mortaray.


 

Cela est sympathique.

Manuela me repasse (pas ma chemise), elle m'encourage.

Nous sommes sur le haut du parcours tel un avion au dessus des nuages.


Nous descendons dans ce sous bois

Un super single (pas un 45 tours), mais cela tourne vite.

La grosse descente est là.

Main courante sur la gauche, on essaye tant bien que mal de ne pas se ramasser et de finir comme une ruine de Carthage.


Nous sommes sur le bas et les coureurs du 21 kil nous passent.

Cela nous motive pour aller plus vite chercher l’arrivée.

 

Nous ne sommes pas au café des délices ni au café des nattes


 

 

mais l’ambiance est toujours à la fête pendant que les arrivants des trois distances en finissent.

Le bon morceau de fromage et la bière du coin sont les récompenses de nos efforts.

 

Patrice a encore terminé 17ème.

Il aura fait une belle saison de trail.

 

J’ai fini dans le 1er tiers, je n’en aurais pas parié quelques dinars tunisiens.

Les gars du 31 sont tous crotteux à cause du parcours bien boueux.

 

Les trois distances avaient fait le plein et tous ces joyeux coureurs sont ravis de ce trail des Roches.

Allez tchao, je m’en retourne dans ma médina de Jujurieux.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.05 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !