Récit de la course : Trail du Lac d'Annecy - Marathon Experience Race 2024, par coureurenscene2B

L'auteur : coureurenscene2B

La course : Trail du Lac d'Annecy - Marathon Experience Race

Date : 2/6/2024

Lieu : Doussard (Haute-Savoie)

Affichage : 295 vues

Distance : 29km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Partager :

91 autres récits :

Maraboue et grosses ficelles à Annecy

Voilà, voilà....c'est l'heure du bilan avec cette première pour moi à une course Maxi Race

Tous les feux étaient au vert, nous étions 14 du club à faire le déplacement....tout avait été bien préparé, nous étions tous logés en bungalow au camping de Doussard (je recommande).

Concernant les courses, 3 sur la 94, 3 sur la 62, 6 sur le marathon et 2 sur la 16

Samedi dès 5h du mat, départ pour les copains sur la 94 et nous ferons la navette pour aller les récupérer à Annecy

Dimanche matin, les départs doivent s'échelonner dans 5 sas de 11h jusqu'à 11h48, de mon côté la remontada sera difficile car je suis dans le dernier sas, Mme itra n'ayant pas juger bon de regarder mes derniers résultats, du coup je dois laisser les copains partir entre 11h et 11h07...j'en ai vu quelques uns passer au-dessus des barrières, pas trop mon style et je me dis que pour le mental ...c'est quand plus sympa de doubler...sauf qu'à notre arrivée sur la ligne de départ, le speaker Ugo FERRARI nous annonce que la course est réduite à 30 bornes, que nous ferons un trajet en bus et que nous finirons sur les bords du lac sans chrono...

En effet, la veille lors de la 94, les services de secours ont été débordés par les abandons dus à l'état désastreux des sentiers, de la boue partout ...impossible pour les secours de se risquer à de nouvelles interventions qui doivent se faire à pied sur une portion de 12 km...autre annonce, afin de fluidifier les départs, chaque sas sera composé de 2 vagues, et me voilà donc dans la 9 ème....avec plus de 1200 coureurs devant moi...

11h57 et c'est parti pour 30 km avec 1600 m et surtout beaucoup de boue, mince mais même dans ce sas n° 5 ...certains partent comme des élites, de mon côté je laisse filer et je me demande vraiment ce que je fous là, on court dans l'herbe, du brouillard sur les sommets, un léger crachin, c'était pas prévu dans ma prépa...et c'est parti pour 11 km de grimpette, je suis constamment sur la file de gauche avec mon clignotant, 90 % ont des bâtons mais ça n'avance pas...

Du coup c'est vraiment bon pour le moral de doubler , par contre je constate que cela ressemble parfois à une séance de fractionné en côte...mais bon je commence à prendre beaucoup de plaisir, cette portion est bien grasse mais c'est jouable...ensuite les parties en descente, c'est un régal, on court vraiment dans la flotte mais dessous c'est bien dur....et là encore je double sans cesse, les adeptes des bâtons ne sont pas plus à l'aise dans ces portions...moi j'adore c'est ludique

Troisième partie qui sera moins agréable avec là de la boue partout, certains y laissent leurs pompes et encore une fois les bâtons rassurent en descente mais ralentissent les gars...(et les filles aussi, je n'ai pas regardé les stats mais je trouve qu'elles étaient en nombre) et bingo arrivé au 25 ème, j'étais plutôt satisfait, mon short était nickel mais un petit groupe "glandait au milieu", du coup j'ai réalisé une belle figure sans style et je me suis ramassé comme un débutant

Le ravito du 27 ème approche, ma poche à eau est vide, du coup je complète, 3 bouts d'orange à l'intérieur et c'est reparti en descente et enfin remontée où on aperçoit les bus, on passe la barrière pour le chrono....et le chauffeur du bus me demande de poser une serviette afin de ne pas salir les sièges...(tout le monde est crade notamment nos pompes) 

On papotte, le coureur à côté vient de Besançon et me fait la réclame pour la Saintélyon, 15 ' au chaud, et mince le bus nous dépose sur la fin du parcours, on doit encore se cogner 3 bornes sans chrono, 150 m à grimper et encore un petit sentier en balcon pour finir le dernier kilo au bord du lac

Passé l'arche d'arrivée, le repas se limite à du pain d'épices, et autres sucreries, de la limonade ou du sirop de grenadine, le bénévole m'informe qu'il n'y a pas de bière...(tout part en couilles)

Aucun podium, aucun prix remis pour ce marathon...mais on le savait avant l'inscription...et pour enfoncer le clou...un gobelet et une paire de lunettes très bas gamme comme cadeau finisher 

Pour résumer, des ravitos minimalistes, aucun podium, aucun prix, des goodies bas de gamme offerts, le repas d'arrivée inexistant...ce n'est pas Maxi race mais surtout Maxi profits...pour les organisateurs

De plus le village ressemble étrangement à un "parcours commercial ikéa" avec peu d'exposants...alors que le cadre est magnifique, ce lac avec les montagnes autour

Premier point positif pour moi, la veille j'ai discuté un peu avec l'épouse de François D'HAENE qui était venue vendre quelques cartons de son vin dans le stand I RUN...le grand était bien là mais j'ai pas osé, et pour lui dire quoi, bravo...j'ai adoré ton utmb avec Kilian...bonne chance pour le TOR des géants

Second point positif, j'ai assisté aux ravitos à Doussard des deux premiers du format XL de 94 bornes, Mathieu Blanchard en tête qui fait un stop de 36 ", suivi par Thibault Garrivier qui jette son sac à terre et repars avec un autre déjà rempli en moins de 10"...cela ressemble aux stands de F1

Dernier point positif, je me suis rassuré sur mes capacités sur un format court avant la grande échéance en juillet sur le Restonica Trail, mon objectif majeur pour cette nouvelle saison

Conclusion, j'ai bien aimé la région et pourquoi pas revenir courir ou randonner mais pas dans le cadre Maxi Race

1 commentaire

Commentaire de Shoto posté le 08-06-2024 à 17:26:51

Merci pour ton CR et ton ressenti de course.
Dommage pour cette course gâchée par les conditions climatiques. Le site est exceptionnel quand il fait beau. J'ai déjà entendu pas mal de coureurs critiquer l'organisation des courses de la Maxi Race. Bouchons, prix, ravitos ect .. Dommage car l'endroit est vraiment sublime.
Je te souhaite beaucoup de bonheur sur le RESTONICA TRAIL ... tu vas en avoir plein les yeux et plein les papattes ! La CORSE c'est le pied, j'ai pris un pied fou sur le GR20 ! Je t'envie. Amuse toi bien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !