Récit de la course : Restonica Trail - 69 km 2024, par coureurenscene2B

L'auteur : coureurenscene2B

La course : Restonica Trail - 69 km

Date : 6/7/2024

Lieu : Corte (Haute-Corse)

Affichage : 265 vues

Distance : 68km

Objectif : Objectif majeur

1 commentaire

Partager :

22 autres récits :

Restonica Trail Le Trail longue distance

Voilà, l'escapade est terminée après quatre jours d'une ambiance de dingue à Corté.

Petit compte rendu d'une course exigeante avec des paysages exceptionnels.

Malgré une assez bonne connaissance du terrain, une longue pratique de la course de montagne, ce samedi 6 juillet, j'ai beaucoup souffert. Pourtant, tout a bien commencé, parti dans la première vague à 4h50, j'ai rapidement trouvé un rythme élevé jusqu'à la bergerie de Padule, ensuite une longue transition très roulante pour descendre au refuge de la Sega. A partir d'ici, la remontée est plus difficile, plus de jus dans la machine, obligé de réduire l'allure pour rejoidre le ravito d'Inzecche. Décidemment, la forme ne revient pas, et je dois trottiner à faible allure pour contourner le lac de Nino, les crampes sont de + en + douloureuses, mollets, ischio, je prends mon mal en patience et tape la discute avec un coureur de la Mayenne, du coup j'en oubli un peu mes douleurs, ça ne va pas trop vite mais l'épouvantail approche, la montée à Bocca alle porte est un chemin de croix, j'ai beaucoup de mal à grimper ce chaos granitique à plus de 2200 m, la redescente à Bocca Soglia n'est pas simple, ensuite la longue descente technique pour les lacs de Capitello et Melo, pour enfin atteindre la bergerie de Grotelle. Ouf ravito perso avec ma fille et des amis, ça rebooste bien le moral même si les jambes ne répondent pas. Je repars à allure réduite sur la route pendant 1 km avant de retouver la rive gauche de la Restonica, 5 km de sentiers souples et à l'ombre jusqu'au dessus de la Frasseta avant de bifurquer à gauche et droit dans la pente pour 800 d'ascension pour rejoindre le plateau d'Alzu, là encore je n'avance pas, heureusement que je peux à de multiples occasions me rafraîchir dans les ruisseaux.

Enfin, le plateau et je reviens tranquillement sur une féminine qui m'avait déposé un peu plus tôt, un ami présent me charge ma poche à eau et m'incite à manger salé, rien n'y fait, je me jette sur les morceaux de melon, pastèque et quartiers d'orange....

Miracle, je recommence à courir normalement, j'aborde cette redescente pour rejoindre le Tavignano avec beaucoup plus de facilité, je fais la connaissance d'un coureur Brestois qui décide de me suivre car j'arrive sur mon terrain d'entrainement, du coup je vais faire le lièvre jusqu'à la ligne d'arrivée, mes crampes ont totalement disparu avec le plaisir de courir en terrain connu.

Pour résumer, 68 bornes avec + 3900 m de positif, un balisage parfait, des ravitos et des bénévoles au top, seulement 3 km de goudron et je boucle le tout en moins de 14h, juste derrière le premier M5 qui termine 30' devant moi.

Dans cette catégorie de trail, après le GTL, après EDF Cenis, après l'Arc en ciel et même le Mafate trail tour de la Réunion, je considère vraiment le Restonica Trail comme le plus complet des trails longue distance.

Au départ, j'avais envisagé de tenter l'UTC l'an prochain, mais non c'est décidé, je vais à nouveau m'aligner sur le RT en 2025, histoire de finir le travail.

1 commentaire

Commentaire de gilles+ posté le 08-07-2024 à 20:00:03

Punaise moins de 14h en manquant de jus par moments c’est une sacrée perf, bravo !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.1 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !