Récit de la course : Gap'en Cimes - Trail Edelweiss - 52 km 2013, par CROSS72

L'auteur : CROSS72

La course : Gap'en Cimes - Trail Edelweiss - 52 km

Date : 6/10/2013

Lieu : Gap (Hautes-Alpes)

Affichage : 1300 vues

Distance : 57km

Matos : chaussures Salomon XT Wings3
gels énergétiques et barres GO2(15 gels et 5 barres engloutis)
camelbak avec poche d'eau 2l
bâtons
lampe frontale Led Lenser

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un championnat de france de trail de montagne !

CHAMPIONNAT DE France DE GAP « La Gap’en cimes »

Date : dimanche 6 octobre 2013 à 6h30

Lieu : Gap

Conditions météo : 1ère heure de nuit avec t° fraîche puis nuageux et ensoleillé, peu de vent

Course :

En accédant au sas élite grâce à ma 8ème place actuelle au TTN, je suis en compagnie de la quasi-totalité des 30 meilleurs traileurs français et je peux ainsi éviter les chutes et d’être pris dans les embouteillages (700 participants, dont 127 qualifiés pour ce championnat de France, prêts à en découdre). Je partis donc au coup de feu et je suis surpris du dénivelé an adoptant un bon tempo sur la partie route du parcours. Je passe dans le sous-bois en tentant de m’économiser sur cette longue côte et peux relancer sur une partie plus roulante. Malgré ce bon départ, je suis déjà relégué aux alentours de la 60ème position au 1er ravitaillement situé après 8km. Je m’arrête pour recharger mon camelbak et suis interviewé en direct avec la lampe frontale sur la tête. Les bâtons sont enfin autorisés et je m’élance donc dans la 1ère grosse difficulté du parcours avec une montée raide et longue (dénivelé 700 positif) pour un passage au sommet à plus de 1600 où nous arrivons sur la crête avec le lever du jour où le paysage est magnifique.

J’ai perdu quelques places dans cette montée effectuée avec les bâtons où je suis essoufflé compte tenu de l’altitude. Descente sèche et glissante liée à l’orage de la veille. N’étant pas un spécialiste de la montagne car habitant en plaine je perds beaucoup de places dans la descente en adoptant une attitude très prudente pour éviter la chute et le risque de blessure.

Mon camarade de club Louis Siegenfuhr rejoint sur moi et me dépasse dans cette descente. Nous remontons aussitôt pour redescendre et rejoindre le 2ème point de ravitaillement. Ma moyenne kilométrique ne cesse de baisser (de 10 à 7 et 4,5km/h dans la 2ème heure de course où je boucle les 14 premiers km. Avant ce ravitaillement, je regagne les nombreuses places perdues en courant à près de 14km/h sur des parties plus propices à ma foulée (chemin large et assez roulant). 2ème ravitaillement, je recharge mon camelbak, le moral est bon malgré mes jambes lourdes qui ont beaucoup souffert dans cette 1e partie de parcours très accidenté avec plus de 1100m de dénivelé positif avalé. Je distance définitivement louis qui est très éprouvé et rattrape le temps perdu en courant à 15km/h sur des portions roulantes où je distance nettement des athlètes qui me rejoindront dans une descente technique avec de nombreux singles. Partie plus plate et arrivée au 3ème ravitaillement où nous commençons une partie très caillouteuse qui me rappelle le Phoebus Trail de Gruissan où il m’est difficile de courir vite (8 à 8,5km/h). 30km parcouru après 4h de course. Malgré la prise de gels énergétiques GO2 antioxydants et barres énergétiques, j’ai un coup de pompe qui m’oblige à ralentir et de ce fait je perds une quinzaine de places. Je vois samuel Clergaud, mon coéquipier de club, qui est arrêté et devra abandonner plus tard en étant complétement cuit !

 

Nous passons sur des parties rocailleuses très techniques et nous arrivons près des torrents où plusieurs passages dans l’eau seront nécessaires pour arriver au 4ème ravitaillement où j’aperçois Damien Vierdet du team Adidas qui a abandonné.

Place à une nouvelle longue montée plus douce et  moins technique où je suis bien en jambes et distance de nombreux athlètes. Partie plus roulante sur des singles assez techniques avec des pierres mais le tempo est bon et dans la dernière descente avant l’ultime ascension du terrible col de Gleize, je double une dizaine d’athlètes dont Michel Bowie, un vétéran du TTN et disputant comme moi ce championnat de France. Après 6h de course, j’ai parcouru près de 43km.

Cette montée est vraiment terrible avec un pourcentage avoisinant les 35% sur la 1ère partie de cette ascension qui me fait terriblement mal aux jambes et je perds quelques places. Je gère mieux la 2ème partie en distançant plusieurs athlètes pour arrivant enfin au sommet situé à 1867m d’altitude. La moyenne horaire a chuté dans cette 7ème heure avec une montée effectuée à 4,5km/h.

La 1ère partie de cette ultime descente est très technique (marches de pierre et singles ensuite parsemé de pierres) où je cède encore de nombreuses places et Michel Bowie me redouble. Peu avant le dernier ravitaillement, cette descente très roulante propice à mon ancienne foulée de pistard, de crossman et de marathonien me permet de dépasser les 15km/h. Je vois Michel Bowie arrêté au ravitaillement.

Je décide alors de zapper ce ravitaillement pour le distancer définitivement. Grave erreur car je m’aperçois ensuite que je n’ai plus d’eau dans mon camelbak ! Je décide de tenter le tout pour le tout et accélère encore pour atteindre parfois les 16km/h. Je double 2 athlètes mais suis victime ensuite d’un coup de pompe fatal et perds 2 places par 2 athlètes du championnat de France (Michel Bowie et Sébastien Martin).  Fort heureusement, j’aperçois une fontaine et en profite pour me rafraîchir et avaler mon 15ème et dernier gel « spécial finish ». Et comme par enchantement, je retrouve mes jambes et ma foulée. Sur les routes de Gap, je reviens et distance 4 athlètes et aperçois au loin Michel qui commence à fléchir. J’allonge la foulée à près de 15km/h et je jette mes dernières forces dans la bataille pour tenter de le doubler mais il ne reste plus qu’un km. Je reviens sur lui inexorablement mais il me manquera finalement 20m pour le doubler sur la ligne d’arrivée que je franchis en étant complétement cuit par ce trail de montagne.

Je termine très loin dans le classement (155ème et 65ème du championnat de France et 19ème vétéran 1) en bouclant les 57km en 8h02’27.

J’ai tout de même tout donné sur ce parcours qui ne me convenait pas du tout comme en témoigne le retard colossal de 2h45’ sur le champion de France Sébastien Spehler alors que 4 semaines auparavant lors du trail de la côte d’Opale du TTN, l’écart n’était que de 33’ sur lui pour une distance de 62km où j’avais pris la 17ème place en 5h30’22. Comme quoi la nature du parcours peut nettement influencer la performance car j’ai bien géré ma course au niveau des ravitaillements et la répartition de l’effort en accélérant sur le parties roulantes et en gérant bien les 2ème parties des ascensions.

J’ai perdu néanmoins beaucoup trop de temps dans les descentes qui ont beaucoup trop techniques pour moi.

Ma déception sera atténuée quelques minutes plus tard lorsque j’apprends que nous sommes finalement 3èmepar équipe derrière Colmar et Grenoble qui était archi favori !

Nous reviendrons de Gap avec 2 médailles de bronze (par équipe et en individuel avec Anouk Lahache en vétérane féminine qui occupe toujours la 1ère place du TTN en vétérane).

Au classement du TTN après la comptabilisation de ce championnat de France et avant l’ultime épreuve de la Grande course des Templiers, j’occupe toujours la 5ème place en vétéran et rétrograde à la 12ème place au scratch chez les hommes. J’ai donc largement rempli les objectifs que je m’étais fixé en début de saison (Top 10 vétéran et top 20 hommes) !

 

Classement : 65me scratch et 19ème VM1 sur 91 arrivants (127 inscrits) en 8h02’35  pour 57km, soit 7km/h (8h02’pour 57,32km à ma montre GPS, soit 7,10km/h).

Trail de montagne avec de magnifiques paysages variés (passage sur les crêtes avec vues surplombant la ville de Gap) et un fort dénivelé (3200m). Parcours très technique notamment sur les sentiers de montagne en montée et descentes avec de nombreux singles, cailloux, pierres, passage dans des torrents ; en sous-bois : racines et une fin de course sur route.

 

Un grand coup de chapeau aux nombreux bénévoles présents sur l’ensemble du parcours qui étaient disponibles lors des ravitaillements pour nous aider à recharger nos poches d’eau des camelbak par exemple et à nous encourager.

Les conditions météo étaient bonnes (soleil, peu de vent, température remontant au fil des heures de 7° à 15°) avec de nombreux bénévoles et spectateurs sur l’ensemble du parcours où l’on était mélangé avec la course open (650 coureurs au départ et 400 à l’arrivée).

J’ai effectué cette course en compagnie de 6 autres athlètes de mon club (Nogent sur Oise Athlétisme une des 4 sections de Sud Oise Athlétisme) participant à ce 1er championnat de France et avec l’objectif de décrocher un podium par équipe compte tenu de l’arrivée de Romu (team Adidas) qui est l’un des meilleurs français en trail et en cross-country (4ème du classement final du TTN long en 2012, en 2013 : 2ème du trail 56, 3ème Côte d’Opale) et de notre spécialiste de trail féminin Anouk Lahache qui d’ailleurs décrochera un superbe podium en V1F et qui occupe toujours la 1ère place en vétéran sur le TTN !

RESULTATS EQUIPES (FRANCE 57km)

1-      Entente Athlétique Grenoble 38 en 26h27’43

2-      Colmar Marathon Club en 26h36’21

3-      Sud Oise Athlétisme en 32h29’10 (6h27’30-8h02’27-8h46’39-9h12’34)

L’équipe de SOA était composée essentiellement d’athlètes de la section de Nogent sur Oise Athlétisme à savoir : Romuald DEPAEPE, Boris MIGNOT, Anouk et Stéphane LAHACHE, Louis SIEGENFUHR et Samuel CLERGEAUD (contraint malheureusement à l’abandon sur cette course).

Le classement de ces athlètes lors de ce championnat de France :

30- Romuald Depaepe en 6h27’30 (20ème SEM)

65- Boris MIGNOT en 8h02’27 (19ème V1M)

76-Anouk LAHACHE en 8h46’39 (3ème VF1)

80-Louis SIEGENFUHR en 9h12’34 (35ème SEM)

88-Stéphane LAHACHE en 9h44’14 (25ème V1M)

 

GAP : championnat de France (lien sur des vidéos)

http://www.dici.fm/actu/2013/10/07/gap-1er-championnat-de-france-de-trail

http://www.trails-endurance.com/ 

https://www.youtube.com/watch?v=wCdgjPnD8d8 (Aperçu)

Image du jour D!CI TV: Championnat de France de Trail à Gap

D!CI TV

https://www.youtube.com/watch?v=uqjYJy9oCwU

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !