Récit de la course : Trophée de Saint Quentin en Yvelines - Etape 4 - Champ Garnier - Circuit A 2006, par electron

L'auteur : electron

La course : Trophée de Saint Quentin en Yvelines - Etape 4 - Champ Garnier - Circuit A

Date : 28/6/2006

Lieu : St Lambert Des Bois (Yvelines)

Affichage : 3347 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Champs Garnier - Etape 4

Comme d'hab, la carte avec mon tracé, les définitions de postes et le classement sont dispo sur mon site
http://www.sportnat.com/electron/

****************************************


Quatrième et dernière étape du challenge ce soir.

Les trois premières étapes se sont plutôt pas trop mal passées, même si il y a eu quelques séances de jardinage…

Pour cette quatrième étape, on ne donne pas dans la facilité. La carte de Champs Garnier (au 1/7500ème) est une carte très « torturée ». Tout le centre de la carte n’est qu’un immense champs de dépressions plus ou moins marécageuses suivant les saisons. Il faut absolument rester en contact avec la carte sinon on se retrouve très vite perdu !

Au départ je retrouve une fois encore L’Pouic avec son collègue et Domi qui a séché la sortie de la semaine dernière !

On se change et on va au départ tous les quatre ensemble. Cette fois c’est moi qui vais partir le premier. Domi partira une minute derrière moi et le Pouic et son collègue ensuite.

Top départ

Poste 1 – Souche – 4’35
C’est vrai que de partir devant me pousse a ce moment là a essayer de prendre le large afin d’éviter que Domi me remonte. C’est bête, mais ça pousse un peu aussi à faire des erreurs.
Je pars par le grand sentier, je descend dans le vallon et en bas je trouve le sentier qui passe en bas du poste. Là je remonte dans le rentrant et je fais ma première erreur en allant sur la droite du rentrant au lieu de monter sur la gauche. Du coup je jardine dans les ronces avant de me rendre compte de mon erreur et d’aller chercher le poste à gauche. J’y laisse au moins 2mn, ce qui est bête parce que j’étais bien parti, et bien sûr du coup Domi en profite pour passer devant !

Poste 2 – Petite dépression – 4’56
Après le soucis du poste 1 je décide de calmer le jeu et d’essayer d’assurer un peu. Je sors ru poste par l’ouest, trouve le chemin que je vais prendre jusqu’au premier carrefour. Là je prend à gauche en pensant contourner la zone de peur que la végétation soit trop dense. Finalement le vert n’a pas l’air trop dur à traverser, et je décide de couper à l’azimut (et ce soir la boussole va être bien utile. Je traverse une première zone, croise un chemin que je vais suivre quelques mètres le temps de me recaler puis je rentre dans le bois chercher la balise.

Poste 3 – Dépression marécageuse côté Nord – 1’47
Là pas de choix d’itinéraire . C’est du tout droit à l’azimut, tout en contournant les dépression et les trous d’eau ! Pas de soucis particulier

Poste 4 – Petite dépression humide côté nord-ouest – 3’52
Sortie du poste plein est, traversée du premier entier puis une fois sur le second sentier j’essaie de trouver un point d’attaque ce qui me fait perdre un peu de temps. Une fois trouvé (zone jaune avec le vert foncé dans le dos) je rentre dans le bois avec une progression difficile. une fois sur la zone je vais tourner un peu ? J’ai eu du mal à me caler et je vais tatonner pour éviter de me perdre complètement. Finalement j’arrive sur le poste avec Domi.

Il faut dire qu’on se suit de près depuis le poste 2, et que, comme l’avait fait remarquer le Mammouth Rose il y a quelques temps, courir avec une autre personne à côté de soi à tendance à perturber un peu l’entrée dans la carte car même si on essaye de ne pas s’y attacher, on est régulièrement « attiré » par l’itinéraire de l’autre !

Poste 5 – Petite dépression humide côté nord-est – 6’00
Sortie de poste au NE. De là je croise le premier chemin et je continue avec Domi droit dans la foret pour atteindre le second chemin. Là Vu la difficulté de progression et la distance, je décide d’assurer en contournant la zone par le chemin. c’est plus long, mais la distance qu’il me restera à parcourir dans le bois sera plus courte et le risque d’erreur sera moindre. Domi décide d’aller droit devant, on verra ce que ça donne.

Je prend à gauche, puis au carrefour je prend à droite pour remonter ver le poste. Je cherche un point d’attaque pour quitter le chemin et entrer dans le bois. Ne trouvant pas de point précis je me cale sur mes pas (que j’ai compté depuis le début du chemin). Pas trop mal. Je rentre dans le bois, croise Domi qui cherche aussi le poste (bref pas plus rapide) et avance vers la balise trouvée après un petit tatonnage !

Poste 6 – Petite dépression – 5’05
Normalement ce poste ne devait pas poser de problèmes. Le soucis c’est que j’attaque l’approche en compagnie de Domi, que je ne me cale pas bien (toujours le phénomène « d’attirance », et on passe trop au sud du poste. Là on va jardiner un moment . Domi se recale pendant que j’insiste sur ma zone. Finalement revenant en arrière je croise Domi qui vient de poinçonner le poste environ 80m au nord d’ou je me trouve. Le temps que j’y aille et que je valise, il s’est fait la belle. Bon ben maintenant je vais essayer de me re-concentrer un peu !

Poste 7 – Petite dépression – 2’01
Je repars lentement mais en assurant ma progression au cap. Pas de soucis si ce n’est une progression lente.

Poste 8 – Petite dépression humide côté est – 7’18
Je quitte le poste 7 à l’ouest pour rejoindre le chemin. Je remonte au NO jusqu’au premier carrefour et je vois un peu devant Domi (tiens ! je remonte ). Au carrefour on prend l’un et l’autre à gauche puis un peu plus loin je le vois entrer dans le bois. Moi il me semble plus efficace de contourner par le chemin pour attaquer le poste au plus près du chemin. Je vais jusqu’au grand carrefour, prend le chemin à droite, avance de 150m et essaye d’entrer dans le bois. Etrange, le relief ne correspond pas à la carte ! Je me concentre un peu sur la carte et … M&rd& ! ! ! je me suis trompé de chemin… J’ai pris le troisième à droite au lieu du second… Quel c#n !
Je remonte vers le carrefour, trouve un possibilité de couper dans le bois et retombe sur le bon chemin cette fois-ci. Là je remonte un peu le chemin et je rentre enfin dans le bois chercher la balise sans problèmes.

Poste 9 - Dépression marécageuse côté Nord - 3’37
Retour sur le chemin puis remontée au NO. Je passe le premier croisement et je vais jusqu’à la lisière du champ. J’ai hésité entre le fait de longer le champ ou bien de partir dans le bois. Vu que la foret semble traversable, j’opte pour l’azimut vers la balise. Pas de gros soucis si ce n’est que je me tord violemment la cheville avec un grosse douleur… Je m’efforce de la remettre en mouvement tant que c’est chaud, si c’est une entorse il vaut mieux que ça ne se refroidisse pas (finalement ce sera à peine enflé le lendemain).

Poste 10 – Arbre isolé – 2’04
Progression à l’azimut, en essayant d’assurer au max pour éviter les écarts. pas de soucis

Poste 11 – Trou – 4’53
Sortie de poste légèrement au sud-est afin de rejoindre le chemin. Je descend jusqu’au croisement et continue sur le chemin. J’utilise la zone découverte comme point d’attaque et je rentre dans le bois à l’azimut pour aller sur le poste.

Poste 12 – Souche – 1’46
Je ne me pose pas de questions. Droit devant de toutes façons en contournant les dépressions Pas de problème particulier

Poste 13 – Souche – 1’04
Tout pareil que la précédente. Droit devant à l’azimut

Poste 14 – Souche – 4’07
Vu la distance, pas question de couper dans le bois. Je retourne sur le chemin au NO et je descend jusqu’au premier carrefour. Je prend le chemin qui descend plein sud et au niveau de la zone dégagée (en jaune) j’entre dans le bois chercher la balise

Poste 15 – dépression – 5’32
Un long poste à poste. Je pars plein ouest pour retrouver le chemin que je vais suivre au SO. Une fois passé le premier carrefour, il y a la possibilité de prendre la lisère du champ. Je préfère opter pour le chemin que je continue jusqu’au croisement suivant en allongeant la foulée (he oui !) puis je prend à droite. Un epu avant le poste je coupe droit dans le bois et arrive sur la balise en même temps qu’un coureur qui était parti juste devant moi de la 14 !

Poste 16 – Souche – 3’45
On approche de la fin du parcours, alors je décide de faire du tout droit dans le bois. Un peu après le départ de la 15 je suis rattrapé par Domi. On va terminer les derniers postes ensemble.
On traverse la première zone de bois, on coupe le chemin et on se cale sur les dépressions pour aller chercher la balise.

Poste 17 – Petite dépression – 2’45
Maintenant qu’on est lancé dans le tout droit, on continue… On traverse la zone dégagée puis le chemin. De là on rentre dans le bois en nous appuyant sur les dépressions sur notre droite.

Poste 18 - Dépression marécageuse côté Nord Ouest - 1’28
Encore une fois pas trop de questions à se poser. Azimut + droit devant

Poste 19 – Arbre particulier – 2’15
Un azimut pour sortir de la zone en longeant la dépression humide. Traversée du chemin et de la zone en jaune et au moment de rentrer dans le bois on se cale sur l’azimut et le passage entre les 2 dépressions humides (bien visibles)
Le reste se fait tranquillement dans le bois en approche de la zone dégagée

Poste 20 – Sommet de la colline – 3’30
Cette fois c’est encore droit devant. Sortie du poste 19 au cap, arrivée sur le chemin et là on se cale sur les deux dépressions dont une marécageuse. Du coup on reprend l’azimut pour aller sur le poste.

Poste 21 – Extrémité du sentier – 3’45
Mon idée première était de rejoindre la trouée jaune et de la suivre jusqu’au sentier qui va sur la balise. Mais une fois sur cette trouée, on s’aperçoit qu’il y a un beau dénivelé à franchir. Du coup on coupe dans la foret pour rejoindre le chemin qui croise le sentier en question. Petite grimpette pour récupérer le poste juste pour le fun !

Arrivée – 1’01
Pas de sprint… on termine tranquillement !

Du coup l’Domi va terminer avec une minute de moins que moi (normal on fait une bonne partie du circuit et on termine ensemble alors qu’il est parti une minute derrière.) Finalement je préfère partir derrière (quitte à remonter comme la semaine dernière avec le Pouic) plutôt que d’avoir la « pression » du coureur qui me remonte)

Au final on se retrouve avec des temps de 1h16 et 1h17… Reste à savoir ce que vont faire les autres…
L’Pouic va arriver une fois qu’on sera changés et séchés <;-)))))) sa minute de retard au départ ayant fait des petits pendant la course !
On va aussi s’assurer que le castor junior rentre bien avant la nuit pour une fois. Pas question de le rater pour cette dernière étape…
Petite surprise aussi en voyant le Mammouth Rose arriver avec une feuille de temps supérieure à la notre… Visiblement il commence à prendre au sérieux les séances de jardinage, mais lui quand il jardine, il en profite pour bêcher et passer le motoculteur derrière ;-))). Bref, je pourrai dire à mes petits enfants qu’en 2006, j’ai battu « à la loyale » le Mammouth… Au fait si Orient’a fond cherche un orienteur, je suis dispo ;-)))

On va ensuite profiter du pot et de la remise des récompenses pour descendre une petite mousse , un verre de cidre, grignotter un bout de gâteau, regarder la BD faite par atomik JF sur les 12h de Bures et prendre peur en apprenant qu’ils ont demandé au castor junior d’aller… débaliser le circuit… Ah zut, on est pas prêt de partir alors !!!

Bref au final une bonne édition pour ce challenge. Je termine à la 15ème place au classement HV1 (alors que j'avais réussi à me hisser à la 9ème place après la troisième étape), et du coup le Mammouth Rose en profite pour terminer 2 places devant moi avec 8mn d'avance !
Rendez vous en Juin prochain pour une nouvelle édition ???



Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !