Récit de la course : Ultra Montée du Salève 2018, par gangsoleil

L'auteur : gangsoleil

La course : Ultra Montée du Salève

Date : 14/4/2018

Lieu : Annemasse (Haute-Savoie)

Affichage : 395 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

20 autres récits :

Ça monte !

Ce samedi, le programme est à la D+, la D- se faisant en téléphérique : c'est le principe de l'Ultra Montée du Salève : 663m de D+ sur à peine plus de 3km (pente à 27%), et on recommence tant qu'on peut sur 6h.

Comme d'habitude, très bonne orga : récupération des dossards impeccable, on voit des bénévoles partout qui s'affairent à nous préparer 2 super ravitos, puis un petit briefing simple : "Attention, ne partez pas trop vite, la plupart des abandons se font à cause d'une première montée trop rapide".

Et l'objectif dans tout ça ? Difficile de savoir : j'étais là l'année dernière, mais sur un autre tracé, donc incomparable. Je me dis que 4 ça serait décevant, 5 bien, et 6 inespéré.

Du coup, je pars tranquille dans la première : pas la peine de se mettre tout devant, je laisse les pros faire leur montée en courant, et moi j'essaye de ne pas me mettre dans le rouge. Du coup, la première se passe bien. Arrivée en haut, ravito super sympa, mais il faut attendre 2 bennes car il y a trop de coureurs -- ce sera le seul point un peu négatif de toute la course.

Je pars confiant pour la 2nde, qui se passe bien, rien à signaler. Je me fais doubler par les 1er, le genre extra-terrestre qui courrent comme des cabris alors que ça monte (on a peut-être oublié de les prévenir de ce détail).

Pendant la 3ème, je me mets à courir avec Eric (que je ne connaissais pas avant), ou pas loin de lui du moins, et on arrive à se motiver. Elle est dure celle-là, pour lui comme pour moi, mais on arrive finalement à la boucler. Je prends le temps de me faire masser les jambes car ça commence à tirer sérieusement -- et comme il y a peu de coureurs qui se font masser, j'ai 2 masseurs qui s'occupent de moi !

Je retrouve Éric en bas de la benne, et en route pour la 4ème, qui va mieux que la précédente. On se motive, on se pousse, et on arrive en haut vers 14h30. Il reste 1h30 pour en faire une, ça devrait le faire si les jambes suivent.

On repart donc pour la dernière, motivés mais fatigués. Bien sûr, on voit passer pour la 3ème fois les 1ères et les 1ers, qui ont quand même l'air beaucoup plus frais que nous, il faut dire ce qui est -- ils en sont à leur 8ème montée...

Arrivée salutaire en haut, je franchis la ligne, puis vais soutenir Éric pour ses derniers mètres. On finit donc la 5ème vers 15h45, c'est pas si mal géré, et l'objectif est atteint.

Un massage bienvenue en bas, encore quelques fruits (vous verriez les paniers de fruits qu'ils ont, c'est un délice chaque année), puis je rentre chez moi, exténué mais heureux.

Reste une question qui me trotte dans la tête : comment se préparer pour en faire 6 l'année prochaine ???? Il me reste 1 an pour trouver la réponse :)

1 commentaire

Commentaire de Leseb posté le 18-04-2018 à 22:06:53

Bien joué! La sixième n'est pas très loin: tu as déjà 15' d'avance sur la BH, tu zapes le massage, un poil de chance sur les bennes, il manque pas grand chose!
Et je confirme, les fruits pour la gourmandise à la fin, c'est trop bien!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !