Récit de la course : La Loriolaise - Marathon 2010, par caral

L'auteur : caral

La course : La Loriolaise - Marathon

Date : 31/10/2010

Lieu : Loriol Sur Drome (Drôme)

Affichage : 1001 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

Je courais le semi de Loriol ce dimanche 31 octobre. Résultats officiels:
41ème sur 118 classés
5ème V2H sur 17
1h 35' 12 (record battu: 1h36'49 à Bourg en Bresse)
des trombes d'eau!!!
Le triathlon Club du Val de Drôme organisait une épreuve rassemblant un marathon, un semi et un 10 kms. En ce qui me concerne, j'ai donc couru le semi. SM, semi marathon ou sado maso? La question pouvait se poser hier, puisque nous avons couru sous un déluge d'eau, il faut rappeler que les départements environnants étaient placés en vigilance orange par météo France.
L'échauffement s'est fait en partie dehors, en partie sous une sorte de halle où nos nous pressions tous. Au moment du départ nous étions déjà trempés et ça n'allait pas s'arranger. 10h35, c'est parti!!
Je suis devant comme d'habitude, pour ne pas être gêné. Le rythme est bon, je reste collé au groupe de tête pendant les deux premiers kms, puis ensuite le rythme s'impose et ils me lâchent. Je me fais rattraper par un certain nombre de concurrents. Au 5 ème km, je m'accroche à deux coureurs et nous irons presque jusqu'au bout ensemble. Je me sens bien, je n'ai pas de douleurs, je respire bien. Nous passons au-dessus de l'autoroute, et nous traversons la campagne en direction du Pouzin et ses éoliennes. Un passage en chemin, on patauge littéralement, puis nous retrouvons la route. Au 14ème, j'ai un petit coup de "moins bien" et mes compagnons partent devant. je prends le temps de m'alimenter, de boire et ça repart; Il me faudra plusieurs kms pour revenir sur un de mes compagnons, l'autre a mis les voiles et nous ne le reverrons plus.
Un panneau annonçant le 16è, je regarde mon chrono: 1 heure pile!!! Je me dis qu'il y a quelque qui va pas. Ils ont du se tromper dans le calcul..; On continue, l'autre concurrent est à quelques dizaines de mètres devant, je vais bien et je sens que je pourrais le griller dans le dernier km. 17, puis 18 kms, tout va toujours bien, je me rapproche. Il m'a senti car le voilà qui accélère légèrement. Je n'insiste pas, on verra dans le dernier km, l'essentiel étant de ne pas se faire décrocher. 19, 20, c'est bon, je peux attaquer. Il résiste, mieux il attaque aussi, je commence à avoir du mal, 21, je me dis ça devrait être fini!!! Et puis un panneau indiquant 22, OK, il y a erreur, ce sont les panneaux du marathon. je craque un peu, il en profite pour me lâcher, je ne reverrai pas. Je termine dans la douleur, je paie mes efforts anticipés, on est en ville, on tourne à droite pour passer sous la nationale, ouah!!! Le passage est souterrain, et totalement inondé: j'ai de l'eau jusqu'aux genoux. Heureusement c'est court mais pour finir, dur!!! Quelques centaines de mètres, un tour de piste et voilà c'est fini!!!record battu, mais pas de podium...un peu déçu.
Mais ce fut une belle course, malgré les conditions météo épouvantables.
Merci à l'organisation et aux bénévoles qui ont passé des heures sous la pluie.

1 commentaire

Commentaire de yves_cool_runner posté le 01-11-2010 à 12:01:00

EH, eh... Les V2 sont encore pêchus... J'vais p'têt bien aller en tâter l'année prochaine de ce semi de Loriol, histoire de bagarrer un peu pour le podium ! Bravo pour ce résultat et ce record.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !